Le Grand Club se refait une beauté! Plus que quelques jours avant son lancement, merci de votre patience!

Jean-Luc Legendre

Jean-Luc Legendre

|

261
coéquipiers
186
abonnés


891212 visites

suivez-moi sur twitter: jllegendreRDS
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes

5 groupes

Jets de Winnipeg

28 membres

Les ahtlètes

21 membres

Pier-Olivier "Apou" Coté

58 membres

Baseball Québec

85 membres

Fan d'Émillie Mondor

12 membres

Minimiser
Mur de commentaires

Partialité maudite!

Vues:3573 11 votes
Jean-Luc Legendre Catégorie : Boxe

L’impartialité des juges est un sujet récurrent dans le monde de la boxe. Cette fois, cette question est en train d’entacher le tournoi du Super 6, particulièrement le combat de demi-finale entre l’Allemand Arthur Abraham et l’Américain Andre Ward prévu dans 2 semaines en Californie. Comme si les organisateurs de ce tournoi avaient besoin d’une autre tuile sur leur tête!

Le promoteur Wilfried Sauerland a décidé de retarder l’envol de son protégé Abraham vers les États-Unis, prévu en fin de semaine, en raison d’une mésentente avec la commission athlétique de la Californie.

Il souhaite que l’organisme respecte l’entente entre les deux clans sur la neutralité des juges. «Nous nous étions entendus pour avoir un juge de la Californie, un de l’Europe et un troisième d’un territoire neutre. L’arbitre ne doit pas venir des États-Unis ou de l’Europe» a expliqué M. Sauerland a différents médias. «Soudainement, la commission Californienne décide d’inclure un juge et un arbitre de la Californie. C’est totalement inacceptable.»

Le promoteur de Ward, Dan Goosen, a répliqué que l’analyse de son homologue était totalement incorrecte, tout en soulignant la qualité du travail de la Commission Californienne.

Qui dit vrai? Une chose est certaine, Abraham est actuellement en Europe et cette querelle ne l’aidera sûrement pas dans sa préparation mentale contre le favori pour remporter le tournoi.

Autre défaite de Brinkley

Il est toujours intéressant de voir de quelle manière un boxeur peut se relever après une défaite. Vendredi soir à Reno au Nevada, Jesse Brinkley disputait un premier combat après sa défaite au 9e round face Lucian Bute.

Face au droitier Peter “Kid Chocolate” Quilin, Brinkley n’a pas été en mesure de compléter le 3e round. L’arbitre Joe Cortez a mis un terme au duel à 2 minutes 34 du 3e round.

Terminé pour Brinkley!

Pas de gala Grand Prix

Le Groupe Yvon Michel met un terme (temporairement je l’espère) à une belle tradition avec l’abandon du Gala de boxe Grand Prix, qui était présenté au stade Uniprix du Parc Jarry, lors de la semaine de la Formule Un à Montréal.

Selon ce que j’ai pu comprendre du dossier, la décision serait liée aux ententes de GYM avec la brasserie Molson. Son concurrent principal, la brasserie Labatt, détiendrait les droits pour l’événement du Stade Jarry.

C’est pourquoi GYM s’est tourné vers Québec pour la présentation de son gala en plein air, prévu au mois de juillet.

Feed

Défaite de Lemieux!

Vues:23653 37 votes
Jean-Luc Legendre Catégorie : Boxe

Consternation pour les 4600 spectateurs présents au Centre Bell alors que David Lemieux vient de subir sa première défaite.

L’entraîneur Russ Anber a fait arrêter le combat au 7e round, peu après la première chute au plancher de la carrière de son protégé de 22 ans. À ce moment, Lemieux avait le nez ensanglanté, de même que l’os de la joue droite enflée. En coulisses, la décision de Russ Anber n’a aucunement été critiquée.

Lemieux a été le premier à encaisser une frappe de qualité en début de combat, mais Rubio l’a payé cher par la suite. Lemieux a décoché une avalanche de coups mais le Mexicain à résisté. À la fin du deuxième, Rubio le dos aux câbles, a été légèrement ébranlé. Après un troisième round plus tranquille, le Québécois est revenu à la charge sans ébranler Rubio.

À mon avis, le point tournant du combat est survenu au 5e round. Lors de la dernière minute, Lemieux s’est ressorti intelligemment d’un coin avant d’enchainer une dizaine de coups de puissance. Devant la solidité de son adversaire, Lemieux s’est mis à faire des grimaces; il semblait alors avoir perdu sa concentration. Puis au round suivant, Rubio a nettement eu l’avantage et Lemieux a paru parfois fatigué, parfois ébranlé.

Lors du point de presse, Lemieux a avoué que l’expérience a été un facteur important dans ce combat. Pour Russ Anber, c’est surtout la résistance de Rubio qui a été l’élément majeur.

Stevenson (et Grant) de retour!

Adonis Stevenson a enregistré une victoire importante et convaincante aux dépends de l’américain Derek Edwards. Au deuxième round, le Québécois a envoyé son rival au tapis une première fois à l’aide d’un direct de la gauche en contre-attaque. Edwards a visité le tapis une seconde fois juste avant la fin du round. à la 3e reprise, Superman a continué d’envoyer son poing gauche directement au visage de son rival qui est tombé une 3e et dernière fois. Avec cette victoire, Stevenson devient le nouveau champion NABA des super-moyens. Il espère se battre bientôt contre des Top-10 de la division et obtenir un combat de championnat du monde en 2012.

Lors de la conférence de presse, Stevenson a expliqué que cette victoire lui faisait le plus grand bien en raison des bas et des hauts qu’il a vécu au cours de la dernière année, après avoir subi sa première défaite professionnelle. Les frères Grant ont expliqué à quel point les boxeurs sont bien entourés au Québec et que les expériences au sud de la frontière, comme l’a expérimenté Stevenson, peuvent être décevantes.

La sous-carte

Un autre boxeur revenait dans le ring après une longue absence. Le Colombien Elieder Alvarez peut dire “mission accomplie” après sa victoire par k.-o. sur Ernesto Zamora. Le lourd-léger dont la carrière a été interrompue pendant plus d’un an en raison de problèmes d’immigration a expédié son adversaire 3 fois au tapis lors du troisième round pour mettre ainsi un terme au duel.

On le surnomme “Kaboom”. Oscar Rivas a bombardé Wilfredo Leal pendant 6 rounds. Leal en a tellement encaissé qu’il s’est attiré la sympathie des spectateurs qui se sont mis à scander son surnom “Willy”. Rivas est venu à bout de son adversaire en le mettant k.-o. au 6e round.

Arash Usmanee et Aldo Valtierra se sont livrés une bonne mais une sale bataille, de laquelle Usmanee a été déclaré vainqueur par décision unanime de 80-71, 79-72 et 79-72. Usmanee est un boxeur agressif qui a trouvé chaussure à son pied. «C’était un combat très frustrant, un combat sale. J’ai reçu tellement de coups de tête que je me considère chanceux de ne pas avoir été coupé au visage.» Usmanee conserve sa fiche parfaite après 12 combats.

Pour son premier combat professionnel, Didier Bence a reçu un bel accueil. Lors des premiers instants du combat, les amateurs scandaient déjà son nom. Heureusement qu’ils n’ont pas attendu pour se faire entendre car le combat n’a duré que 103 secondes contre un adversaire pitoyable, l’américain Leonard Coller, qui a subi un 7e revers en 8 combats. Après 2 chutes au plancher, Coller a abdiqué. Même si l’adversaire n’était pas de calibre, le poids lourd de 23 ans était tout sourire après cette première expérience dans ce monde totalement différent de la boxe amateure. «J’avais des frissons lors de mon entrée. C’était spécial de se battre sans l’équipement.»

Le combat précédent a été plus long. Ahmad Cheikho a toutefois réglé le compte de Attila Molnar avec un k.o. technique, tout juste avant la fin du 2e round.

En fin de compte, le dernier gala de la série “Rapides et Dangereux” aura été très animé. La série reviendra l’an prochain.

Feed

Notes d'avant-combat

Vues:6047 10 votes
Jean-Luc Legendre Catégorie : Boxe

Il était 15 heures et 10 lorsque Marco Antonio Rubio est revenu se soumettre à la pesée, moins de deux heures après avoir essuyé un premier échec sur la balance. Rubio s’est présenté d’un pas décidé. Il s’est pesé une première fois, tout nu mais avec ses bas blancs, mais ce n’était pas suffisant encore. Le mexicain qui paraît beaucoup plus vieux que ses 30 ans s’est donc résigné à se peser, vêtu de son habit de naissance, et c’est à ce moment qu’il a finalement respecté le poids limite.

J’espère que cet incident ne témoigne pas d’un manque de préparation du clan Mexicain, car la soirée pourrait être courte, comme elle l’a été pour Elvin Ayala, qui lui également, avait éprouvé des difficultés à la pesée.

Pendant ce temps, David Lemieux était déjà en train de “refaire le plein”, sérieux dans sa démarche et professionnel jusqu’au bout des doigts. Bien sûr à l’instar de Jean Pascal, Lemieux n’a pas parlé aux médias à la veille de ce combat, mais tout avait déjà été dit.

De son côté Adonis Stevenson semblait avoir le feu dans les yeux. Pour lui, le combat de vendredi contre Derek Edwards constitue un combat de retour: «C’est un combat très important pour moi. Ce combat va me permettre de gravir les échelons dans les classements. Je me suis entraîné fort pour ce combat et je sais que je vais réussir». Par ailleurs, son entraîneur Howard Grant était rayonnant lors de la pesée, et il a laissé échappé un “I’m back” suivi d’un immense sourire lorsque je l’ai salué.

Les autres combats

Arash Usmanee sera opposé à Aldo Valtierra, un boxeur qu’on a vu à l’action en décembre dernier contre Tony Luis. Ce dernier l’avait alors emporté par décision médicale.

Le poids lourds Oscar Rivas disputera son 5e combat professionnel contre Wilfrido Leal. «Je n’étais pas satisfait de mon dernier combat contre David Whittom. Mais cette fois, j’ai eu beaucoup plus de temps pour me préparer.»

Son compatriote Colombien Eleider Alvarez disputera quant à lui son premier combat depuis novembre 2009. Il sera impliqué dans un duel de 4 rounds contre Ernesto Zamora.

Le poids plume Tyler Asselstine croit pour sa part que la quête de son 4e k.-o. sera assez ardue face au Français Mohamed Nouari. Mais les statistiques peuvent le rassurer: Nouari est sans victoire à ses 11 derniers combats.

Ahmad Cheikho disputera son 10e combat professionnel contre Attila Molnar. Même si le combat a été annoncé il y a quelques jours seulement, Cheikho se dit prêt physiquement. «On m’a proposé 5 ou 6 adversaires différents. Je savais que j’aillais me battre.»

Enfin le poids lourd Didier Bence effectuera ses débuts professionnels contre l’américain Leonard Coller. Il s’agit d’un combat très attendu par plusieurs en raison de la belle carrière amateure de Bence, le protégé de Marc Ramsay. «Je suis vraiment excité. Je sais que les gens attendent ce combat. Je vais leur offrir un bon spectacle. Je m’attends à ce que mon adversaire vienne pour se battre. Je suis à l’entraînement depuis deux mois pour ce combat, donc je suis prêt.»

Malheureusement, les spectateurs ne pourront pas voir à l’action le spectaculaire Kevin Lavallée. Lorsqu’il s’est présenté pour la pesée, il a appris que son adversaire s’était désisté en raison de maux de coude. Pas de combat pour lui, et aussi privation d’une bourse. L’équipe de Lavallée espère trouver des commanditaires pour supporter financièrement le protégé de Russ Anber.

De bonnes nouvelles pour Stiverne

Croisé lors de la pesée, le gérant du poids lourd Bermane Stiverne, Camille Estephan, entretenait de grands espoirs pour son protégé. Stiverne serait sur le point d’obtenir un combat de championnat éliminatoire contre Ray Austin le 25 juin. Le gagnant de ce combat deviendrait l’aspirant obligatoire au titre WBC des poids lourds détenu par Vitali Klitschko.

Feed

Les feux d'artifice

Vues:4055 15 votes

Cette année, la saison des grands feux d’artifice commence plus tôt qu’à l’habitude à Montréal. Et ils ne seront pas visibles du pont Jacques-Cartier. Je veux parler du spectacle que vont offrir David Lemieux et Marco Antonio Rubio vendredi soir au Centre Bell. Le gagnant de ce combat deviendra l’aspirant obligatoire au titre WBC des poids moyens.

Les feux d’artifices commenceront dès le début du combat selon l’entraîneur Marc Ramsay. «Je ne sais pas quelle sera la durée de l’affrontement, mais ce sera tout un spectacle. Les amateurs n’auront pas à attendre très longtemps avant le début du feu d’artifice. On parle d’avantage de secondes que de minutes.»

Et les deux artificiers en question, Lemieux et Rubio, sont d’accord sur ce point: Le combat ne se rendra pas à la limite.

Les représentants des médias montréalais ont pu rencontrer le 3e aspirant WBC mardi matin dans les locaux du Grpupe Yvon Michel, rue St-Laurent à Montréal. Par l’intermédiaire d’un interprète, Rubio a mentionné qu’il a bien étudié Lemieux, qu’il est conscient de la force de son adversaire et qu’il s’attend à un rude combat. Son entraîneur Jorge Rodriguez a également mentionné que son protégé s’est entraîné dans les montagnes, en altitude pendant 2 mois, qu’il a effectué du “sparring” pendant 3 semaines, et que Rubio est préparé pour un combat de 20 rounds!

Rubio m’a d’abord paru plus grand que Lemieux, mais selon les fiches des boxeurs, ils sont de grandeur égale. Vrai toutefois que Rubio est plus longiligne que son adversaire, d’ou peut-être l’illusion. Toutefois, Rubio détient une portée de 15 centimètres supérieure à celle du Québécois.

Le groupe Yvon Michel était fier d’ajouter un neuvième combat à cette soirée déjà bien remplie. Ahmad Cheikho sera opposé à Attila Molnar. Le début du gala pourrait être donc devancé à 18h45. À noter également qu’Adonis Stevenson, Kevin Lavallée, Arash Usmanee, Tyler Asselstine, Oscar Rivas, Eleider Alvarez et Didier Bence seront également à l’action.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010