alexander

alexander

|

308
coéquipiers
37
abonnés


163788 visites

Le CH est quand même quatrième de son association et dixième dans la ligue en ce 1er mars 2014, pas le temps de faire une vente de feu
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

CH; la culture du ballon qui rebondit au lieu de s'écraser

Vues:724 12 votes
alexander Catégorie : Canadien

Le CH vient de rebondir aprés un mauvais match à Ottawa avec possiblement son meilleur match de la saison. Au delà du pointage, il y a un changement de mentalité et de culture qui commence à l’opérer.

Le message de Therrien est smple et clair. No excuses; pas d’excuses. Dès le tout premier jour, il avait donné le ton. Les excuses, c’est pour les faibles, et il veut un club fort mentalement.

Son système est axé sur le travail d’équipe, l’effort en échec-avant et permet du mouvement et de l’innovation à l’attaque. Ce n’est pas ce qui caractérise les grandes organisations? Le projet collectif, le travail et l’innovation.

L’ami PK, notre prima donna locale, s’est fait asseoir chez lui devant la télé jusqu’à ce qu’il comprenne le message que l’équipe passe avant ses vedettes, aussi bonnes soient-elles.

C’est d’ailleurs la grande différence entre Ovechkin et Crosby; l’un est centré sur lui-même et ne gagne rien, l’autre est le leader d’une superbe équipe qui s’est rendue jusqu’au bout.

Et on se rappelle que les premiers pas de Crosby, c’est sous Michel Therrien qu’il les a faits. Il y a de ces coincidences…

Le CH fait confiance à sa jeunesse et l’encadre mieux. Gallagher a gradué et ira demeurer chez un vétéran, pas en appart et laissé à lui-même. Un russe comme Emelin a génêral Markov pour l’aider; quel mentor!

Plein de petits exemples de vétérans qui reprennent plaisir à jouer et à supporter la tonne de jeunes qui montent en même temps. Le succès d’une organisation réside aussi dans le développement de sa relève.

Et l’attitude? L’an dernier, l’équipe paniquait et s’effondrait à chaque difficulté, perdait des avances, croulait sous la pression et les joueurs avaient la tête entre les deux jambes.

Les mêmes joueurs, un an plus tard, apprennent à se relever de l’échec. Ils ont mal joué contre Toronto, ils ont travaillé plus fort aux pratiques et gagné les quatre suivantes. Ils en ont joué une mauvaise à Ottawa, il en joué une superbe immédiatement aprés. Ils perdent une avance de deux buts en troisième, ils gagnent en prolongation.

Bref, ils apprennnent de leurs échecs, travaillent encore plus fort et se relévent encore plus fort.

C’est pas un peu dans la vie, se battre, goûter les succés, apprendre de ses échecs et se relever encore plus fort.

Persévérer et ne pas se chercher d’excuses.

Et tout ça dans le respect et au mérite.

Oui, j’aime définitivement le nouveau CH et les valeurs qu’il préconise.

Oui, c’est une entreprise à but lucratif, mais c’est un des grands symboles de notre société. Les québécois se sont identifiés à Maurice Richard durant la Révolution Tranquille. Jean Béliveau est Monsieur Respect en personne, la gang à Lafleur a été une extraordinaire dynastie qui ne reculait devant aucune adversité, Big Bad Bruins ou Broad Street Bullies,pour gagner par leur courage et leur détermination. Serge Savard et Patrick Roy nous ont ramené deux coupes avec plein de francophones aux commandes.

Mais, depuis plus de quinze ans, le CH avait perdu son identité et, passé quelques beaux flashes sous Theodore, Carboneau et Halak, ce fut la grande dépression.

Mais une dépression, une fois soignée, on peut en guérir et reprendre goût à la Vie.

Il y a toujours de l’Espoir.

Et le CH, au lieu de s’écraser, cherche à rebondir.

Il faudra juste que Bergevin et Therrien gardent le ballon bien soufflé pour ne pas qu’il se dégonfle.

Feed

fritzlechat a dit...

l'an dernier l'équipe paniquait car elle manquait de talent et de direction

Quand Palushaj Goeffrion et Leblanc Blunden Campoli et Darche sur le jeu de puissance jouent régulierement dans ton équipe c'est un probleme.

Ces joueurs ont été remplacés par Prust Galchenyuk Gallagher Bouillon et à moindre contribution Armstrong sans oublier le retour en force de Marhkov c"est ce qui permet au Ch de rebondir

vickie6535 a dit...

bon billet Alexander...effectivement, ce n,est peut-être pas une coincidence dans le cas de Crosby, quoique je crois que Mario Lemieux y soit pour beaucoup...Crosby demeurait chez Lemieux aussi...L’an dernier, l’équipe paniquait et s’effondrait à chaque difficulté, perdait des avances, croulait sous la pression et les joueurs avaient la tête entre les deux jambes...la grosse différence de cette année, selon moi, est le fait que les défenseurs ont maintenant beaucoup plus d'expérience...en septembre 2011, Emelin, Diaz et St-Denis n'avaient aucune parties d'expérience de la NHL, et Weber et Subban totalisaient 128 parties...a eux cinq, quoique St-Denis n'y est pas, ils totalisent maintenant 412 parties!...ce n'est plus du tout la même défensive...l'ajout de Markov a un grand impact...Bouillon est une bonne police d'assurance et un défenseur fiable...

vickie6535 a dit...

(suite) les jeunes savent mieux réagir lorsqu'ils ont une avance...LE Canadien a perdu vingt sept avances, la saison dernière, soit en moyenne une avance à tous les trois parties, et probablement un grand nombre de points au classement...l'avantage numérique fait gagner l'équipe plus souvent, un gros merci à Markov et aussi à Diaz qui est plus expérimenté et meilleur...Gionta est là, et Bourque ressemble plus au Bourque qu'il devait être...Plekanec avait du composer avec un Cammaleri boudeur, parfois avec Kostitsyn, puis Moen, Weber et compagnie...l'absence de Gionta et la situation Cammaleri avait amenuisé fortement le deuxième trio...l'équipe est passablement la même, avec un peu plus de robustesse en Prust et Armstrong, et avec un vent de fraicheur avec Galchenyuk et Gallagher...Leblanc, Geoffrion, Dumont, Palushaj, Engqvist, Staubitz et

vickie6535 a dit...

(suite) Weber attaquant avaient été les réservistes de la saison dernière...Galchenyuk et Gallagher seront ceux de cette saison...32 points en 242 parties pour les réservistes et White et Nokeilainen la saison denrière, est-ce que Galchenyuk et Gallagher peuvent produire plus?...yeeeeeeeeees...les gens n'aimeront pas le fait que Darche, Leblanc, Geoffrion, Dumont et St-Denis n'y sont pas, mais bon...l'équipe est porteuse d'espoir, le meilleur est à venir, et les gens s'amusent comme de petites moufettes folles...lol...

alexander a dit...

@ Francois G
avec Therrien Gallant et Daigneault derriêre le banc, c'est pas mal plus vivant!

Francois G a dit...

C'est vrai,

Si on met les bons et les mauvais moves de Gauthier dans la balance, elle va dangereusement pencher d'un bord.

Martin a obtenu de très bons résultats avec ce qu'il avait sous la main, on a pas le choix de lui donner ça... mais c'était tellement plate!

alexander a dit...

@ François G
On ne peut pas changer le passé, on peut juste en tirer des leçons. Gauthier n'a pas fait que des mauvaises choss, ni Jacques Martin d'ailleurs, mais on était largement dû pour un virage à 180 degrés sur la philosophie. Apprécions ce que l'on voit et espérons que ça se poursuive.

Francois G a dit...

Bon billet!

Le CH était rendu à l'image de Martin et Gauthier, looser, drabe, plate, conservateur, sans égards aux jeunes, sans vie. C'est simple de même...

Si tu va à la guerre tu va choisir Martin et Gauthier ou Therrien et Bergevin?? Moi j'hésiterais pas longtemps...

crazyhorse69 a dit...

La famille Molson a une histoire avec le CH. C'est la grande différence.

alexander a dit...

@Louis Fournier
Je pense que votre souhait est très possible à réaliser avec un peu de patience. Mais ça prenait une volonté à la tête pour choisir cette direction. Geoff Molson, sans connaître l'individu, projette l'image d'un québécois respectueux des origines du CH et de sa valeur dans la société et de sa clientèle. On est loin du "Une langue, ça s'apprend" de Gauthier de triste mémoire à l'embauche du pauvre Cunneyworth. Une direction, ça part de la direction. Il est plaisant de voir un anglophone comme M. Molson démontrer un tel respect de la communauté francophone. Et je ne pense pas que ce sont ses firmes de relations publiques qui lui dictent sa conduite, c'est inné chez lui.

crazyhorse69 a dit...

On peut déjà voir qu'éviter les extrêmes est une notion qui fait partie de la nouvelle philosophie de l'organisation et c'est tant mieux. Bergevin et Therrien sont plus proches des fans, je trouve que, jusqu'à un certain point, ils font de l'éducation aux fans. Leur message passe bien, ils utilisent le même langage que nous. Tu les écoutes et tu entends deux québécois passionnés du hockey.

Si les fans se calment, les journalistes se calmeront peut-être aussi. À moins qu'il ne faille commencer par eux? Il me semble que ce serait aidant pour l'équipe.

crazyhorse69 a dit...

Il faut être enthousiaste quand l'équipe joue bien et obtient des résultats, sans toutefois se pomper; il faut garder les pieds sur terre! Tout le monde... l'état-major, les joueurs, les fans...

Ce sera la même chose quand l'équipe traversera des périodes plus difficiles. Blessures, contre-performances, etc. Ce sera important de ne pas s'écraser, il faudra afficher de la fierté et être persévérant. Travailler plus fort... le vent va tourner.

Louis Fournier a dit...

Bon billet, Alexander *****. Je retiens surtout de votre portrait du CH ce qui suit : «Serge Savard et Patrick Roy nous ont ramené deux coupes avec plein de francophones aux commandes. Mais depuis plus de quinze ans, le CH avait perdu son identité.» À commencer par son identité québécoise et francophone. Espérons que dans un avenir pas trop lointain, il y aura plus que deux Québécois dans cette équipe sur la glace. Et de bons joueurs québécois. Il y en a dans la LNH et il y en a dans la relève du CH et au prochain repêchage.

loco7 a dit...

Bonjour

Je suis content aussi du succès du Canadien, mais je me garde un petit doute quand même, ça ne fait que 7 match, l'évaluation d'un équipe se fait, à mon avis,à longterm.

Le passé nous a toujours montré qu'on s'emballe trop vite à Montréal,avec les résultats qu'on connaît,et c'est cette mentalité qui nous pousses à surévaluer les jouers ou à chasser tout le monde de l'équipe au premier échec.

Le càs de Subban est un exemple, l'an passé il était indispensable pour les fans, maintenant comme l'équipe gagne on parle même de l'échanger, juste parce que le gars a tenté d'aller chercher le max d'argent(qui à sa place ne l'aurait pas fait?)

De toute façon, comme quelq'un avant moi le disait, c'est bon l'optimisme que dégage ton billet.

coliseum a dit...

Bravo pour cet excellent billet. 5*

Eric Martin a dit...

Le CH a changé c'est vrai. Il reste maintenant les partisans et les medias à changer. Leur bipolarité légendaire doit s'atténuait. A l'image de ton billet, dès qu'on traverse une période faste, c'est les bouquets de fleurs à profusion (Ca me rappelle les débuts de Gainey, surtout quand on a signé Cammy, Gionta et Gomez!!. J'espère juste qu'on saura faire preuve de compréhension et de patience dans les moments difficiles, cra des moments difficiles, il y'en aura!! Therrien et Bergevin ne sont pas des Dieux, l'un s'est fait mettre dehors de Pittsburg et Bergevin a connu de difficiles moments à CHicago après la couype Stanley.

Eric Baker a dit...

Une note parfaite pour ton billet, 5*

C'est une bouffée de fraicheur et ça fait du bien.

crazyhorse69 a dit...

Quand le lock-out s'est terminé tout le mode s'accordait pour dire que ce ne serait pas évident pour Therrien de mettre tous les morceaux en place car il n'y aurait pratiquement pas de camp d'entraînement et qu'il devait apprendre à connaître ses joueurs et implanter un nouveau système de jeu. Tout ça en plus de transposer au niveau de la patinoire une nouvelle philosophie d'équipe. On pouvait s'attendre à un premier quart de saison plus difficile au niveau des résultats...

Mais parfois, cette situation peut devenir avantageuse. Nouveau coach, nouveau message, nouvelle attitude, quelques joueurs en moins, quelques joueurs en plus et un défi collectif. Tout le monde part sur de nouvelles bases. C'est comme si on faisait un "reset". Nous avons souvent vu ça dans le passé une équipe qui connait une très bonne première saison avec un nouveau coach. Go CH!

tompost a dit...

La saison dernière, le CH ne réussissait pas à sauvegarder son avance. De plus, dès le moment qu’il tirait de l’arrière par un but, ça prenait un miracle pour remonter la pente et espérer faire une nulle ou gagner le match. Et quand le CH tirait de l’arrière par 2 buts, ça y était, le match était terminé pour eux.

Cette année, on sait qu’on a une équipe capable de scorer, même 3 buts dans une même période. Les joueurs ne baissent plus les bras quand le CH tire de l’arrière. Ça doit jouer pour beaucoup sur le moral des joueurs pendant les matchs.

Dave Witty a dit...

Bien content qu'on puisse enfin voir la lueur au bout du tunnel. Le Canadien retrouvera le chemin de la respectabilité. Le Canadien joue avec une certaine hargne et une détermination que je n'avais pas vu depuis des années.

claude gagné a dit...

Que dire de plus 5 *****
Disons que le CH ne l'a jamais eu façile derrière le banc avec des (J.Martin,et aupravant des Gainey qui venaient remplaçer ses entraineurs congédiés(Carbo en est un)...
Je ne dis pas que Therrien est un sauveur,mais si il peut garder le groupe uni,ça va être profitable....

bilco a dit...

Wow, tu t'es levé inspiré ce matin.

J'ai bien aimé lire en buvant mon café. C'est vrai que le CH ne montre pas le même visage que l'an passé et c'est plaisant de les voir jouer. Depuis la transaction Patrick Roy, l'équipe allait nul part.

Mais aujourd'hui, ouf, c'est pas pareil.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010