alexander

alexander

|

309
coéquipiers
37
abonnés


165054 visites

Meilleure des chances à Tim Bozon et sa famille. Bon courage.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

La parité: le grand héritage de Bettmann dont profitera le CH

Vues:370 6 votes
alexander Catégorie : Hockey

Je regarde les classements ce matin du NHL.com et force est d’admettre que le classement se resserre partout dans la ligue.

Il y a bien quelques extrêmes comme Boston, Chicago, Anaheim, New Jersey, Vancouver et San Jose qui vont très bien, et les sempiternels derniers que sont les Islanders, Columbus, Calgary et Colorado et Washington comme grande déception toutes catégories confondues, mais ça nous laisse quand même 19 équipes sur 30 qui se battent pour dix cases en séries.

Et Los Angeles est la preuve par dix qu’une fois qu’on entre en séries, tout est possible.

Il n’y a rien de tel qu’une belle rivalité entre vingt clubs au coude à coude pour suciter un maximum d’intérêt pour les matchs, le plus longtemps possible dans la saison.

Et qui dit intérêt dit achalandage, billets vendus ou cotes d’écoute en hausse. La LNH a certainement des croûtes à manger, mais il faut quand même souligner ses efforts. La venue du plafond salarial a énormément nivelé le calibre entre les équipes riches qui pouvaien s’acheter des championnats et les plus pauvres qui traînaient de la patte au classement, faute de moyens.

Les DG se sont adaptés à cette nouvelle réalité et on remarquera que ceux qui prônent la stabilité et le développement interne plutôt que l’a signature massive d’agents libres ont tendance à mieux se positionner. Les UFA servent maintenant davantage à bâtir en périphérie du noyau central.

Grand changement de mentalité avec la situation d’il y a quinze ans.

La bonne nouvelle pour le CH, c’est qu’il se maintient au coeur de ce beau peloton où 50% des clubs vont se joindre au party de fin de saison. Ça donne beaucoup d’espoirs aux équipes raisonnablement bien dirigées.

Et quand je dis raisonnablement, j’exclus des clubs comme NYI et Columbus qui ont joui de choix très élevés au fil des années et qui n’ont jamais réussi à construire, malgré tout, au contraire de clubs comme Pittsburgh et Chicago qui ont extrêmement bien repêché et qui sont devenues des puissances de la ligue.

La très bonne nouvelle pour le CH, c’est que Bergevin est un ancien Penguin qui est allé à l’école des Hawks et Michel Therrien est à l’origine de la poussée de la bande à Sydney.

Dans une contexte de parité, de rajeunissement général de la ligue, de contraintes salariales et de développement interne, je suis convaincu que la nouvelle stratégie du CH est la bonne. Vraiment convaincu.

La méthode Gainey, qui consiste à acheter des joueurs et à brûler des budgets sans rendement, est chose du passé. D’un passé antérieur au plafond salarial de Bettmann.

Non, le plafond n’est pas parfait, oui il y a encore de la disparité entre les équipes, mais quand je vois des clubs comme Nashville et Phoenix s’accrocher année après année, malgré des contraintes monétaires évidentes, je crois que la compétence a tendance à prendre le dessus sur l’argent.

Et avec la dernière convention, Bettmann a renfloué les coffres des équipes plus faibles pour les aider à lutter à armes plus égales avec les riches de la ligue. Il ne laisse pas les Flyers et les Rangers de ce monde se signer des joueurs à coups de millions sans réagir.

Non, Bettmann est loin d’être parfait, oh que non, mais il a fait des efforts immenses pour encourager la parité et trouver des sources récurrentes de motivation de l’intérét chez les fans.

Non, les foules au sud des USA ne sont pas suffisantes, mais le hockey n’est pas une religion dans le désert, et la situation serait bien plus catastrophique si les clubs du sud n’avaient même pas espoir de faire les séries.

Pour notre CH, on a le meilleur des deux mondes, de l’argent plein les coffres, et un plan stratégique très cohérent et moderne qui cadre avec la nouvelle LNH, version 2.0.

Oui, ça va prendre de la patience, Rome ne s’est pas bâtie en un jour, mais quand un club est 7e à un point du troisième rang avec un match en main, on est quand même bougrement mieux positionné pour veiller plus tard.

Merci Monsieur Bettmann pour votre parité!

Feed

placide regis a dit...

le canadien envoi notre agent au club pauvre

vickie6535 a dit...

bon billet alexander...je regardais justement les assistances 2012-13 des équipes de la NHL et je me rendais compte qu'elle étaient en hausse dans la plupart des villes ou elles ne jouaient pas à guichet fermés la saison dernière...Il y a Rangers, Blues, Flyers et Maple Leafs qui ont connus une légère baisse, mais pour le reste, c'est positif...ce qui s'est fait ces dernières années au niveau de la NHL est génial, l'intérêt est de plus en plus grand pour le hockey aux Etats-Unis et le nombre d'inscription au hockey mineur ne cesse d'augmenter, contrairement à chez nous ou il ne cesse de diminuer...La NHL a misé beaucoup sur la parité pour susciter le plus d'intérêt possible, et des équipes comme LE Canadien en ont payé le prix...

vickie6535 a dit...

(suite) si la Formule 1 à la course adoptait moulte règlements pour réduire les efforts fait par Ferrari, la NHL a fait la même chose pour LE Canadien...le cap salarial fut la clé de cette parité, alors que les équipes les moins riches peuvent maintenant compétitioner avec les plus riches...imaginons ce qu'aurait pu ressembler LE Canadien s'il avait pu dépenser, comme autrefois et comme les Yankees font au baseball?...les règles ont bien changés pour les directeurs généraux...le hockey ne se gère plus de la même façon...les directeurs généraux sont tous plus compétents, il devient très très difficile pour un directeur général d'échanger deux ou trois joueurs moyens pour obtenir le premier choix du repêchage et le futur Guy Lafleur...les organisations cherchent de plus en plus les joueurs "aubaines" et mettent plus d'emphase sur la construction par le repêchage...

vickie6535 a dit...

(suite) c'est d'ailleurs la phrase que j'avais adorée lorsque Gauthier était arrivé en poste et qu'il avait manifesté son désir de faire confiance aux jeunes...construire à partie de Price, Subban, Diaz, Emelin, Weber, St-Denis, Tinordi, Desharnais, Pacioretty, White, Eller, Leblanc, Geoffrion, Dumont, Gallagher, Galchenyuk, Beaulieu, Kristo, Bozon, Hudon, Holland, Collberg et compagnie était une bonne idée...

Francois G a dit...

Ça serait intéressant de refaire le classement de l'an passé sans les points gagnés dans une défaite on verrais l'importance de se point... mais c'est pas moi qui va me taper ça ;p

alexander a dit...

@cippius
Je parle plus de parité sur la glace que dans les coffres car beaucoup de clubs sont à perte. La façon d,attribuer les points favorise effectivement des classements plus serrés. Au soccer, une vitoire, c'est 3 points et c'est très payant de gagner. Au hockey, la prlongation et les tirs de barrage avec ce point donné favorise les équipes plus faibles et des coachs peuvent jouer pour le "point" plutôt que pour réellement gagner. Mais ça fait des classements serrés. Ça donne de l'espoir aux amateurs et devrait stimuler leur intérêt.

cippius a dit...

La parité n'est pas une chose réelle dans la ligue à mon avis. Ce n'est pas seulement en regardant le classement qu'on se doit de dire qu'il y a parité. Le point pour une défaite ajoute beaucoup à cette fausse parité. Financièrement parlant encore là il n'y a nullement parité non plus. Les plus riches n'aidens les plus pauvres que si au niveau de la ligue il y a des manque à gagner pour l'équipe. On ne donnera pas d'argent pour qu'ils signent de bons joueurs. Donc les équipes les plus riches peuvent davantage se permettre de signer de meilleurs joueurs et même de les développer et les payer par la suite.

Oui le développement est la meilleure chose qui soit mais si tu ne peux pas payer ton meilleur joueur c'est un club riche qui le fera à ta place. Tu auras donc profiter que très peu de ton investissement dans ton meilleur joueur et c'est un autre qui ramassera les profits. Je ne crois pas vraiment à la parité désolé.

Francois G a dit...

La parité aide la LNH, Mtl pourrait très bien vivre sans.

Mais oui, c'est une bonne chose. C'est pas une idée nouvelle et n'importe qui d'autre que Buttman aurait pu l'instaurer par contre...

Reste à trouver des DG capables de prendre le plafond en compte et de gérer sur le long terme pour éviter les surenchères et le manque de vision... Bergevin devrait être capable.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010