Patrick Friolet

Patrick Friolet

Homme | 30 ans
Chambly

117
coéquipiers
53
abonnés


visites

Suivez-moi sur twitter : @PfrioletRDS
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

La fin d’un chapitre

Vues: 7 votes

Voilà ! Le rideau vient de tomber sur la saison inaugurale de l’Impact dans la MLS. Le temps a passé si vite, j’ai encore frais à la mémoire le camp d’entraînement à Orlando, le 1er match à Vancouver, le 1er match contre Thierry Henry et ses Red Bulls, l’éclosion de Patrice Bernier, les arrivées de Di Vaio et Nesta…plein de souvenirs qui me viennent en tête.

Pour cette 1re saison, l’Impact aura fait vivre de grandes émotions à ses partisans. Personne n’aurait cru que l’équipe serait impliquée dans une course aux séries à sa 1re saison dans le plus prestigieux circuit en Amérique du Nord.

Quand on pense au dernier match, contre le Revolution, les choses se sont jouées comme ce fut le cas trop souvent cette saison, l’Impact a concédé un but dans les 15 dernières minutes d’un match, sur un jeu arrêté en plus, deux lacunes importantes de l’équipe cette saison.

J’en ai discuté avec Matteo Ferrari à l’issue de la rencontre. Ferrari est toujours très honnête dans ses réponses et lorsque je lui ai parlé de ces deux points à travailler, il a répondu : « Ce ne sont pas les seules choses à travailler, il y en a beaucoup ! »

En repensant aux bons et aux moins bons moments de la saison, Ferrari pense à une chose, les séries…Selon lui, la défaite à Columbus, qui mettait un terme à une séquence de 5 victoires de l’Impact, a été le début de la glissade.

Lorsqu’on regarde les statistiques, ça saute aux yeux. Après 5 victoires de suite, où l’Impact a marqué 12 buts, les Montréalais n’ont signé aucun gain à leurs 6 derniers matchs, inscrivant seulement 3 petits buts !

Comme je l’ai également mentionné plus tôt, la fiche à l’étranger de l’Impact est loin d’être digne d’une équipe qui souhaite accéder aux séries. 12 défaites en 17 matchs sur les terrains adverses, c’est énorme.

Hassoun Camara

Après le match, nous avons également piqué un brin de jasette avec le défenseur Hassoun Camara. Son contrat avec l’Impact prend fin et rien ne garantit qu’il sera de retour l’an prochain.

« Honnêtement, je ne sais pas » déclare Camara. « Ma priorité serait de rester à Montréal et de continuer à faire avancer l’équipe, mais je dois discuter avec les dirigeants pour voir quels sont leurs plans. »

Rappelons que plusieurs rumeurs envoyaient Camara en Angleterre plus tôt cette saison. À l’époque, on disait qu’il pourrait se joindre à une équipe à la fin du calendrier de l’Impact, un dossier à suivre.

Les partisans

L’Impact a pu compter sur un support inconditionnel de ses partisans cette saison. Les salles combles se sont multipliées au stade Saputo, dans une ambiance jamais vue. J’ai particulièrement aimé l’implication des partisans et pour moi, l’élément déclencheur a été le match contre les Red Bulls, qui marquait l’entrée en scène d’Alessandro Nesta.

J’avoue avoir eu des frissons à quelques occasions en entendant les partisans très intenses qui répondaient aux Ultras, qui sont toujours très bons pour animer la foule. Je dois leur tirer mon chapeau, parce qu’ils ont été très importants au chapitre de l’ambiance cette saison !

Pour le reste, l’Impact procèdera à un bilan en début de semaine prochaine et nous devrions avoir une meilleure idée des joueurs qui n’ont pas de contrat en poche pour l’an prochain, puisque ces informations n’ont pas été partagées plus tôt cette saison.

À bientôt !

Feed

naaveed a dit...

Quelle belle première saison remplie d'espoir! Rien de parfait je le conçois mais une belle entrée en matière tout de même. Brovsky représente pour moi la plus belle surprise de l'année et les deux héros de l'impact sont sans contredit: Felipe et Bernier. J'ai bien hâte de voir la saison 2013 avec Perkins qui sera là en lever de rideau! Bravo à l'impact pour la belle année remplie de belles émotions!

Jean Thibaudeau a dit...

Ne nous le cachons pas: si l'ensemble de cette première saison a été assez satisfaisant, les 2 derniers mois ont été franchement décevants. Les blessures ont été un des facteurs qui ont sans doute joué.
Mais j'espère surtout que l'IMPACT ne se retrouvera plus jamais avec un calendrier de fou comme celui de cette année. 6 matches à l'étranger sur 8 en début de saison, 6 matches en 2 mois pour finir, et un entre-deux exagérément chargé, c'est complètement ridicule! J'imagine que les équipes ont leur mot à dire là-dessus... Je compte sur la direction de l'équipe pour ne plus laisser passer ça!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010