Patrick Friolet

Patrick Friolet

Homme | 30 ans
Chambly

116
coéquipiers
53
abonnés


115836 visites

Suivez-moi sur twitter : @PfrioletRDS
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Salut Eddie!

Vues:1542 3 votes
150085_large

C’est maintenant officiel, Eduardo Sebrango tire sa révérence. Après 14 saisons professionnelles, l’attaquant d’origine cubaine savait que la fin approchait. Il savait qu’il ne figurait plus dans les plans, mais il a savouré chaque seconde de la saison 2012.

Sebrango a toujours été un modèle pour tous les joueurs de l’Impact et je peux vous garantir qu’il est encore dans une forme physique exceptionnelle et je ne doute pas une seule seconde qu’il pourrait encore jouer.

Après avoir très bien représenté l’Impact en deuxième division (104 buts) Sebrango a su mériter un poste au sein de la formation pour faire le saut dans la MLS. On lui a fait une place, parce qu’on espérait notamment qu’il inspire ses coéquipiers, grâce à son éthique de travail irréprochable. À ce chapitre, Sebrango peut dire mission accomplie. Il est un joueur apprécié de tout le monde dans le vestiaire et il a notamment su gagner le respect des joueurs comme Alessandro Nesta et Marco Di Vaio à cet égard.

Il m’est tellement souvent arrivé de voir Sebrango faire du temps supplémentaire au terme de la séance d’entraînement, pour faire des redressements assis. Je me rappelle des conversations avec des collègues à savoir qui était le joueur le plus en forme de l’équipe, nul doute qu’à 39 ans, Eddie n’avait rien à envier à personne au niveau de la forme physique.

Malgré le fait qu’il aurait aimé jouer davantage, Sebrango n’a aucun regret. Il raconte notamment à quel point il a apprécié l’amour des partisans de l’Impact, qui ont eu l’occasion de le saluer lors du dernier match à domicile, samedi dernier.

Quand il repense à ses plus beaux moments avec l’Impact, Sebrango se remémore le championnat de 2004 et le match contre le Santos Laguna au Stade olympique, en 2009, match disputé devant 55 000 spectateurs et remporté 2-0 par l’Impact.

Reste à voir maintenant ce que l’avenir réserve à Eduardo Sebrango. Lors de sa 1re retraite… avant de revenir au jeu la saison dernière, Eddie s’était déniché un boulot au sein de l’académie de l’Impact. Il ne serait pas surprenant que Sebrango se retrouve dans le personnel d’entraîneurs au sein du grand club. Jesse Marsch a toujours démontré beaucoup de respect à l’endroit de Sebrango et il voudra peut-être lui trouver une place dans son groupe d’entraîneurs.

Sinon, il n’y a aucun doute que Sebrango peut aider les jeunes de l’académie, parce qu’on s’entend qu’il a certainement des choses à enseigner dans l’art de marquer des buts!

Feed

Gabriel Richard a dit...

Très bon billet !

mathieu perron a dit...

Je me souviens aux stades contre santos j'y étais s'était électrique!

Je salue le dernier hommage des ultras à sont endroit j'en était ému!

Bonne Retraite Eddie Sébrango!!!:)

Jean-Philippe St-Louis a dit...

Vivement le retrait de son chandail!!! Si cela se concrétise, je serai assurément présent au stade pour le saluer. Bonne retraite Eddie !!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010