Amélie Delobel

Amélie Delobel

| 18 ans

737
coéquipiers
84
abonnés


283809 visites

À lire: « Steven Mercier de retour là où il a commencé». Vous pouvez également me lire sur PJ et me suivre sur Twitter à @AmelieDelobel:)
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

La pression médiatique de Montréal ne fait pas peur à Tim Bozon!

Vues:6989 10 votes
Amélie Delobel Catégorie : Canadien Mots-clés : entrevue Publié dans les groupes:
145495_large

Tim Bozon a disputé l’an dernier sa première campagne en sol nord-américain. Avant de venir s’installer au Canada pour y jouer son sport fétiche, le hockey, Bozon a joué pendant plusieurs années avec diverses équipes de la Suisse, même si celui-ci représentait la France lors des championnats mondiaux, grâce à la nationalité de son père. D’ailleurs, son paternel n’est nul autre que Philippe Bozon, le premier joueur français de l’histoire à avoir évolué dans la LNH. En 144 rencontres, toutes disputées avec les Blues de St-Louis, Philippe a récolté 44 points. Bien que pour beaucoup de jeunes, être comparé à leur père peut être difficile à supporter , Timothé lui, s’en sert comme motivation. « Je trouve que c’est une motivation de voir ce que mon père a réussi à accomplir, car je veux faire encore mieux que lui et cela me pousse à me battre, me dépasser à chaque jour! »

L’ailier gauche a donc pris l’avion avant le début de la saison pour venir s’installer dans l’ouest du pays, plus précisément à Kamloops, pour enfiler l’uniforme des Blazers dans la WHL (Western Hockey League). Bien qu’il ait la nationalité américaine puisqu’il est né à St-Louis, Bozon n’a vécu que 2 ans dans le pays de l’oncle Sam avant de s’exiler vers le vieux continent. C’était donc un nouveau départ pour lui en Amérique du Nord, où il a dû quitter ses amis et sa famille pour poursuivre son rêve de jouer dans la ligue nationale.
« Je n’ai pas eu de problèmes à m’installer en Amérique du Nord, car je savais que je devais faire cela pour réaliser mon rêve de jouer dans la LNH. C’est sûr qu’il y a eu quelques moments plus difficiles, mais en général, ça c’est très bien passé. »

En 71 joutes avec les Blazers, l’athlète de 6 pieds et 1 pouce a inscrit 36 buts en plus de récolté 35 passes pour un total de 71 points, ce qui fait de lui le 3ème meilleur pointeur de son équipe et le 2ème chez les recrues du circuit. Il a également bien fait durant les séries éliminatoires en marquant 5 filets en 11 parties. Pour une première saison, l’Américain d’origine peut se dire mission accomplie! « Du point de vue personnelle, je peux dire que j’ai connu une très bonne première saison, même si on peut toujours faire mieux, mais en général, je suis content de ma progression et j’espère continuer sur la même voie. »

Avec de telles statistiques et son implication en défensive, les recruteurs du circuit Bettman ont placé le #15 au 42ème rang des espoirs nord-américains sur la liste officielle de la Centrale de recrutement en vue de l’encan de la ligue nationale qui se déroulait en Pennsylvanie. C’est finalement lors de la 3ième ronde, plus exactement au 64ème échelon, que Tim Bozon a été sélectionné par nul autre que la Sainte-Flanelle! Un rêve devenu réalité pour le Français et également son père qui aurait aimé évoluer dans une ville francophone. Bien que parler la langue de Molière dans une ville médiatique comme Montréal ne fait que rajouter de la pression, Bozon lui, est très alaise avec cela. « Ce fût un soulagement lorsque j’ai finalement entendu mon nom, j’étais très content! Ensuite, j’ai réalisé que ce n’était nul autre que le Canadien de Montréal qui m’avait sélectionné, c’était spécial comme moment. J’ai tout de suite vu la passion des partisans et la forte présence médiatique à Montréal, mais ça ne me pose pas de problèmes! »

Maintenant que le camp d’entraînement des recrues des Glorieux est terminé depuis déjà quelques temps, Bozon se concentre présentement sur son entraînement en gymnase pour pouvoir arriver en forme au camp officiel des Canadiens, où il compte bien épater la galerie avant de retourner à Kamloops pour sa deuxième saison dans la ligue de l’ouest. Pour son futur avec le CH, le Français sait qu’il doit encore se développer et apprendre, mais il espère porter l’uniforme bleu-blanc-rouge le plus tôt possible!
_______________________________________________________________________

Merci de me lire et laissez vos commentaires! :-)
Pour toutes les nouvelles concernant notre merveilleuse ligue québécoise, la LHJMQ, allez au ParlonsJunior !
Suivez-moi aussi sur Twitter à @AmlieDelobel :D

Feed

Charbonneau Luc a dit...

5*, tres beau projet ce Bozon, tout comme la pluparts des choix du CH au dernier repechage.

Denis Beauchamp a dit...

Un joueur qui prouvera que Timmins et ses dépisteurs se trompent rarement dans leurs choix malgré tout ce que les gens disent sur les jeunes repêchés. Bozon deviendra surement un joueur de 3ieme trio capable de jouer offensivement et défensivement. Il causera des surprises d'ici 3 ans chez le Canadien j'en suis certain.

Merci, un autre excellent billet de ta part.

lysterois a dit...

je suis content du choix du CH.. J,ai confiance de voir TIM BOZON devenir un bon joueur avec le BLEU BLANC ROUGE !EXCELLENT BILLET 5 ET BONNE JOURNÉE ..

Amélie Delobel a dit...

@ David

Merci et on verra d'ici quelques années si ce fût réellement un vol du CH ;)

@ alainlapaire

Je suis d'accord avec tes propos, on verra ce que l'avenir lui réserve. Merci de ta visite sur mon billet :)

alainlapaire a dit...

La pression médiatique...Un peu tôt pour se prononcer sur cet aspect...Reste qu'il a encore beaucoup a travaillé afin qu'il devienne un joueur de la NHL(Nottament son tir qui est beaucoup trop faible pour la ligue et sa vitesse qui est ordinaire)...Un choix de troisième ronde, ce n'est jamais un choix sur...

On verra bien dans 4 ans...mais faut surtout pas devenir fou avec ce choix, et ce, même s'il possède un potentiel qui lui permet d'aspirer à la grande ligue...

Il y a beaucoup de facteurs aléatoires dans le développement d'un joueur, particulièrement après la deuxième ronde...

Laissons lui le temps de se dévellopper et de p^rouver sa valeur avant de clamer qu'il endossera l'uniforme du canadien un jour...

Un choix intéressant certes, mais il n'y a aucune certitude de le voir avec Montréal un jour...

David Reid a dit...

J'ai bien hâte de le voir dans l'uniforme du Canadien, j'arrive à peine encore a y croire qu'ils ont réussi a le sélectionner en début de troisième ronde, un véritable vol :D Excellent billet comme d'habitude, continue comme ça ;)

Amélie Delobel a dit...

@ Gilles

Merci bien et oui, les jeunes qui tentent de percer la LNH joue avec passion, car ils veulent réaliser leur rêve. Malheureusement, après qu'ils aient goûté aux millions, on dirait que certains joueurs appuient sur le frein...

@ Gilbert

Merci à toi :)

@ Gabriel

Je suis contente que le CH ait sélectionné Galchenyuk, mais c'est vrai que je n'aurais pas dit non à repêcher Dumba en plus. Il va être un défenseur explosif selon moi! Merci de ta visite :)

Gabriel Piché a dit...

Moi pour être 100% heureux j'aurais essayé de prendre un gars entre le 8-12 rang pour avoir Dumba/Grigorenko/Forsberg. C'est sûr qu'on aurait perdu quelque chose, mais ce sont des joueurs que je fais confiance.

Gilbert Rochon a dit...

Bon billet très plaisant à lire sans aucune mention de millions de $$$.

Gilles Lagace a dit...

Bon billet et c'est bon d'entendre parler du vrai Hockey et je m'explique ,les jeunes joues pour s'amiliorer et son beaucoup des gars d'equipe ,oui il pensent a la LNH mais il se donne a fond sa fait penser aux bon vieux Hockey des Beliveau ,Richard ils joues pour garder leur poste et se defonce a chaque game, merci de nous tenir aux courant des prospects du Canadiens et bonne journer.

Amélie Delobel a dit...

Merci à tous pour vos bons commentaires et votre participation sur mon blogue :)

doum2306 a dit...

Bravo 5 étoiles pour l'article, ça nous fait connaitre un peu plus Tim Bozon.

Élie Presseault a dit...

@alexandre magny,

Concernant Teravainen, je suis pas mal sûr que Timmins jouait une partie de poker en le mentionnant dans les discussions d'avant-repêchage. Teravainen était un joueur plutôt surévalué dans la sphère médiatique, non pas qu'il n'a pas de talent, mais plutôt qu'un Sebastian Collberg a tombé jusqu'au 33e rang. Teravainen, Forsberg et Collberg sont assez comparables à mon point de vue.

Ceci dit, Tim Bozon m'allèche comme joueur. Jouer dans la WHL comme il a joué, ce n'est pas donné à tout le monde. Toutefois, nous risquons un coup de circuit avec Collberg. Il nous faut être patients.

alexandre magny a dit...

Il lui manque peut être un 15 a 20 Lbs mais si il epxu pêndre 15 a 20 Lbs et améliorer sa vitesse ce qu,ont lui reconnais comme défaults selon Plusieurs il pourrait devenir un excellent joueur dans la NHL .


Comme plusieurs je crois que le ch a définitvement connu le meilleur repêchage même si j'aurais aimer que le ch fasse tout pour avoir un choix genre 15eme et repêcher Teuraveinen j'était de ceux qui voulais rien savoir de lui au 3ème rang mais ca reste un excellent potentiel et au 18eme rang ca pourrait devenir tout un vol comme claude giroux.

Carlo Vasquez a dit...

5*** bravo interessant avec une facilite a lire incroyable!! encore bravo bon billet

goofy55 a dit...

Bon billet Amélie.

Un autre que j'ai hâte de voir au camp et que j'espérais que le CH repêche.

Déjà produire comme il a fait sur une nouvelle patinoire, ça augure bien pour le futur, car plusieurs ont une année d'adaptation avant de produire au niveau de leur talent.

Will Grenier a dit...

Wow très bon billet!
un gros 5*****

damien binette a dit...

Dam ; Bien hête de le voir dans l'Uniforme du CH ,encore 3 ou 4 ans pour qu'il puisse se développé comme il faut .

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010