Promobanner

Stéphane Langdeau

Stéphane Langdeau

|
Montréal

995
coéquipiers
530
abonnés


visites

Maintenant en ondes du lundi au samedi, 21 h 30, à RDS!
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Intolérable

Vues: 11 votes

Samedi en fin de matinée, nous étions de retour au garage de la STM à Ville Lasalle. En compagnie de Nicolas, notre chauffeur d’autobus, nous venions de livrer des paniers de Noël chez six familles nécessiteuses en collaboration avec la Société St-Vincent de Paul. Notre matinée complétée, on jasait et mangeait des bouchées dans la cafétéria de la STM. Ma femme a avalé sa bouchée de salade de travers en voyant la nouvelle aux infos. Congédiement de Martin titrait la nouvelle. Bon, jusque là, on ne pouvait pas dire qu’il s’agissait d’une nouvelle surprenante et il n’y a jamais de bons moments pour remercier un entraîneur-chef.
Contrairement aux familles chez lesquelles nous venions d’apporter des paniers de Noël, Jacques Martin ne manquera de rien à l’approche des Fêtes. Il recevra la totalité de son salaire jusqu’à la fin de son contrat et au-delà.
Ce n’est que de retour à la maison que j’ai pu enfin mesurer toute la portée de ce renvoi.

Aujourd’hui, les qualificatifs manquent encore pour expliquer la situation. La nomination de Randy Cunneyworth au poste d’entraîneur-chef du Canadien vient de clairement démontrer que le fait français dans l’organisation, dans l’organigramme, dans les tripes de cette grande organisation du Tricolore n’existe plus.

Dorénavant, l’homme le plus médiatisé du Québec est d’origine ontarienne, unilingue anglais. L’organisation du Canadien rétorque que cette décision est intérimaire. Ce n’est que de la foutaise. Pierre Gauthier n’a-t-il pas déclaré « qu’une langue, ça s’apprend ! » Ben voyons.

Le Québec est la province canadienne la plus bilingue du Canada mais est-ce une raison pour insulter toute la population francophone ?
Randy Cunneyworth n’est en poste que depuis 48 heures et déjà, tous les boucliers du Québec sont levés. Certains exigent même le boycott de tous les produits Molson jusqu’à nouvel ordre.
Le président du Canadien, Geoff Molson se cache actuellement derrière la décision hockey de son directeur général et il a tort, sur toute la ligne. Ce n’est pas une décision hockey, c’est une rupture, une cassure avec notre histoire. La décision de Pierre Gauthier, qui habite les Etats-Unis et y payent ses impôts prouve que cette rupture est même faite avec sa province natale.

Le Québec est-il aujourd’hui en manque de gens compétents pouvant prendre les rênes du Canadien ? Mais que s’est-il donc passé pour que la population du Québec mérite un tel camouflet ? Pour que nos entraîneurs soient si maltraités, oubliés, rejetés comme de vieilles godasses usées.

Je ne connais pas Cunneyworth. Je l’ai croisé lors de son bref passage avec les Jets à la fin des années 80 alors que j’y étais journaliste. C’est clair qu’il ne pouvait pas refuser cette offre d’emploi, qu’il ne pouvait pas refuser de monter en grade mais il vit déjà sur du temps emprunté. Cunneyworth est en sursis parce que la grogne populaire n’ira qu’en s’accentuant.

Chez le Canadien, il faudra une sérieuse prise de conscience. Verriez-vous un unilingue français à la barre des Leafs de Toronto, vous ?

Aujourd’hui, le Canadien, c’est la grande noirceur, le retour aux années 40. Dommage mais peut-être est-ce le coup de pied au derrière que ça prenait pour faire renaître chez les Québécois ce sentiment de fierté d’être ce que nous sommes et d’aspirer à être reconnu comme un grand peuple.
Stéphane Langdeau
Site Internet de L’antichambre
Twitter de L’antichambre
Facebook de L’antichambre

Feed

mcmove a dit...

Je pense que les journalistes sportifs qui sont frustre de ce changements devraient prendre un cours d'anglais au lieu de chialer. On aurait la paix.

bobby a dit...

Je pense que y du monde qui n'écoute pas ou ne lise pas très bien.
Nous parlons ici d'un entraîneur bilingue si possible, qui peut s'exprimer en français devant les partisans et les médias francophones.
En plus, on dirait que tout ceux qui se disent que c'est pas grave d'avoir un entraîneur unilingue anglais sont ceux qui comprennent bien l'anglais mais n'oubliez pas que ce n'est pas la majorité.

Qui fait vivre une concession, les amateurs ou les joueurs?

Yves Morest a dit...

Les meilleurs commentaires sont ceux émis dans le billet de Stéphane Langdeau et l' éditorial de Bertrand Raymond. Prenez le temps de les lire et de les relire.
Comment Geoff Molson a t-il pu être leurré de la sorte par Pierre Gauthier ? Il doit être vraiment dans l' embarras, çà n' a aucun sens!

Sylvain Latulippe a dit...

Pour ceux qui peuvent lire l'anglais, je vous suggère d'aller lire des journaux de Boston, Washington, Chicago et même Toronto, où plusieurs méchant journalistes donnent raison à ceux qui s'indignent. Dans un journal de Los Angeles, on pose même la question à savoir si les californiens accepterait un unilingue espagnol à la barre des Dodgers, puisque plus de 25 % de la population est d'origine latine. Il faut croire que les Californiens, qui ont aussi une loi linguistique, sont aussi épais que nous selon ce que préyendent bon nombre de blogueurs.

Jérémie Gravel a dit...

Non mais on s'en fou qu'il soit unilingue! C'est INTÉRIMAIRE! INTÉRIM! Cunneyworth est là pour finir la saison, un point c'est tout.

Avoir été Gainey à la place de Gauthier, Gainey aurait pris la place de Jacques Martin. Mais Gauthier ne vaut rien comme coach, il a placé le candidat logique dans cette situation, soit l'assistant entraîneur. Cunneyworth sait qu'il vit sur du temps emprunté, Gauthier est dans la même situation. C'est évident que Geoff Molson n'aime pas être ridiculisé ainsi.

Les têtes vont tomber au printemps, donc prenez votre mal en patience et fermez-vous avec le "fait français". Koivu ne parlait pas français, on lui a reproché tout le long de son séjour, et à son retour? Un ovation debout!?!?

Nous peuple Québécois, cherchons toujours des raisons pour chialer. C'est dans des moments comme ça que je me présenterais comme un Canadien français et non comme un Québécois. Vous me faîtes pitié...

flohabs a dit...

Arretez de prendre l'exemple d'un francophone unilingue à Toronto. C'est pas la même affaire, on parle anglais dans le vestiaire, pas français. Le plus important c'est que le coach se fasse bien comprendre et soit respecter de ces joueurs. Et la langue de la LNH, de la ligue américaine et même de la LHJMQ c'est l'anglais ! - D'ailleurs tout le monde chiale mais quel francophone est libre au jour présent? Je préfère avoir Cunnneyworth maintenant puis Roy ou Hartley l'an prochain plutôt qu'un autre no-name francophone dès maintenant!

Pascal Fournier a dit...

Je suis d'accord avec le fait que l'entraineur doit parler français.

Cependant, je ne crois pas que les Canadiens devraient en plus, à chaque année, prendre le soin de sélectionner un autre ''remplacent/ coach potentiel au cas ou l'entraineur chef se ferait congédier''.

Geoff l'a dit, le prochain sera francophone. Pour l'instant, le mieux placé dans l'organisation est Cunneyworth, et donc, tant que l'objectif reste de faire les séries cette année, le meilleur candidat doit être mis en place maintenant, peu importe sa langue, afin d'arrêter la descente au classement.

Pendant que Randy est en place, Geoff peu prendre le temps afin d'embaucher le meilleur candidat francophone pour l'an prochain. Laissons le Canadien se concentrer, pendant ce temps, peu à peu, le poste nécéssitant absolument un francophone attirera de plus en plus Patrick....

Martin Aubin a dit...

Excellent M. Langdeau!

Le Canadien de Montréal, c'est sans doute l'entreprise québécoise qui a le plus de prestige et le plus de valeur. Pourquoi les Québécois ne peuvent-ils pas s'en approprier?

Au Canada anglais, on ridiculise actuellement les Québécois et les francophones qui sont d'avis que l'entraîneur du Canadien devrait parler en français. Pourquoi on se fait toujours tapper dessus quand on s'affirme, nous les Québécois? Pourquoi on accepte de se faire dire qu'on est ridicule, qu'on ne devrait pas se battre pour notre culture? J'EN SUIS TELLEMENT ÉCOEURÉ!!!

Il faut que la fièvre souverainiste revienne. Il faut de l'énergie, de l'engouement et une certaine fierté. Depuis le début du règne Charest, notre culture meure à petit feu. J'espère seulement que cette claque dans la figure soit assez raide pour que les Québécois s'unissent une fois pour toutes.

Petro Bokolas a dit...

Qui t'aurait engager?!

-Clement Jodoin? Une joke!
-Mario Tremblay? Une autre farce!
-Bob Hartley?? Le gars qui a detruit Atlanta et sa fais 6 ans qu'il n'est meme pas capable d'avoir une
entrevue avec aucune equipe de la LNH? Une autre joke!
-Michel Therrien? Deja etait et il a echouee big time!--Caroline et Bill Lindsey ca vous dit quelque chose?! Meme a Pittsburgh, Crosby a eu assez de "son show" et ils ont gagnez la coupe tout de suite apres!
-Guy Boucher? A Tampa!
-Patrick Roy?? Il coach a Quebec-et abondonnera pas ses joueurs maintenant.

En plus, avec cette equipe la et toutes leurs problemes, pensez vous que quelqu'un intelligent et competant aurait pris cette job a ce temps la?!

Langdeau-c'est toi la grande noirceur qui nous prend pour des caves! Geoff Molson se cache?! Si c'est vrai, donne nous un bon cadeau de Noel....SUIS-LE!!!!!

Gilles Sabourin a dit...

Verriez-vous un unilingue français à la barre des Leafs de Toronto, vous ? Non. Dans aucune équipe ni même à Montréal. La majorité des joueurs de la ligue nationale sont anglophones. Les russes, suédois, tchèques apprennent TOUS l'anglais lorsqu'ils viennent jouer au hockey en Amérique. L'instructeur DOIT pouvoir communiquer en anglais. C'est une réalité qu'on ne peut pas oublier.

Gilles Sabourin a dit...

A écouter les journalistes on croirait que les dirigeants du Canadiens ont commis une faute impardonable, une grande injustice au peuple québécois. Randy Cunneyworth est le premier instructeur unilingue anglophone depuis Bob Berry. Depuis Berry, il y a eu 10 instructeurs tous des francophones et Bob Gainey qui s'exprime assez bien en français. C'est le premier instructeur anglais depuis 1984. On peut pas dire que les Canadiens ont vraiment exagéré. L'anglais est la langue qui se parle dans le vestiaire. L'instructeur s'adresse aux journalistes pour à peu près 15 minutes après chaque partie. Je ne pense pas que ça va changer grand chose si il répond aux quelques questions en anglais. Ce sont beaucoup plus les journalistes et bien entendu les nationalistes qui crient au meurtre. Et puis ne vous inquiétez pas trop les amis les instructeurs à Montréal changent à peu près tous les 2 ans.

Patrice Robichaud a dit...

Ce débat là est totalement ridicule. La job du coach c'est pas de parler français, c'est d'aider le club à gagner.
Quand Price, Subban, Gionta ou peu importe répndent en anglais aux journalistes, personne se plaint. C'est quoi le problème là. Le lien entre le club et les partisans c'est pas le coach, c'est les journalistes.

Commencez dont par écrire des billets sans faire 3 fautes aux 10 mots et après vous pourrez parler de rescpect de la langue française. Si un coach parle français c'est un définitivement un atout à Montréal, mais j'vois absolument pas en quoi ça doit en être une obligation.
On gagnera pas les grands honneurs parce qu'on a un coach bilingue. Quand ca arrivera ce sera à cause de la compétence de l'emsemble du club, pas à cause d'un coach qui parle français ou anglais

Simon Lanctôt a dit...

bonjour, bla bla bla bla, on préfère la Coupe Stanley que du personnel francophone... ALLLLLLLOOOO!!!!! On l'a gagne pas la Coupe Stanley. Tant qu'à perdre, pouvons-nous avoir des québécois en poste pour qu'il y est un lien d'appartenance? A! nonnn cé vrès! La populassion d'aujoudui sen fou du francès! Lé zanfan de la réforme son rendu gran!

makac a dit...

Au Québec, on est faible.......on a perdu notre pays......on a perdu notre religion(pas que je suis pratiquant, mais se mettre autant a genou devant les autres religions, c'est pathétique), maintenant on perd notre équipe sportive...... Pour ceux qui connaisse pas l'histoire du français a travers nos Canadiens de Montreal, vous ne méritez pas d'être partisans de nos glorieux......

Antoine Hamel a dit...

Bonjour Stéphane / l'équipe du grand club,

Est-ce qu'on peut donner moins qu'une étoile pour un billet sur le grand club? Parce qu'une étoile, pour ce billet-là, je trouve ça ben trop généreux. Et on est dans le temps des fêtes! Imaginez un peu en temps normal...

Merci,
Antoine

daniel dubé a dit...

Il y a , ici, une belle occasion ratée, pour le CH, d'agir avec classe & respect pour le public, sa clientèle......mais comme il n'as pas de concurence et il a le monopole du hockey prefessionnel au Qc, ça ne le dérange aucunement de faire plaisir ou pas au bon peuple....
Son centre Bell est plein et ses profits assurés.
La belle est acquise , pas besoin de se forçer....il peux s'habiller en mou....

daniel haché a dit...

Mr langdeau pour votre information la seul province bilingue au canada est le nouveau-brunswick et pas le quebec,en plus il y a aussi beaucoup de partisant du canadien chez nous pas seulement au quebec.Et oui vous avez raison sur le point qu'il faut un entraineur qui peux parler francais chez le canadien.pour ma par le grand responssable de cette gaffe est le Mr Gautier oui oui celui qui demeure au USA.

Michel René a dit...

Cher M.Langdeau, je ne suis pas sur mais j'ai fait un calcule rapide et je me rend compte qu'il y a beaucoup plus de monde qui veulent une Coupe Stanley plutot qu'un COACH qui parle francais..... A votre place je m'en tiendrait au hockey plus qu'a la politique.....Je vais m'arreter la avant de tomber dans la catégorie ( signaler contenu offensant )

georges kerzerho a dit...

la question de la langue n'est certainement pas le probléme du CH;
Le probléme est qu ils o nt les mauvaises personnes aux bonnes places
mais je penses qu'un virage à 180% va se prendre des le dernier jour de la saison , car je crois qu'il faut etre realiste le CH ne feras pas les séries.
Ce que j' espére surtout , c'est que GAUTIER ne péte pas un cable lors de la journée des echanges , et ne mettent pas le prochain DG
dans le trouble pour les années a venir,

Samuel Simard a dit...

Je ne peux pas croire que ceux qui disent que la langue n'est pas importante renit leur culture! À cause de tous ceux qui disent que ce n'est pas important qu'il parle francais, c'est gênant d'être québécois et de renier notre culture! Vous manquez de respect à tous ceux qui ce sont battus pour le francais!

Réjean Séguin a dit...

Du grenouillage, de la diversion et on peut dire que cela frise le racisme. M. Langdeau, au lieu de tout mêler, politique,langue, hockey, vous pourriez vous concentrer sur l'A.C. et bien le faire. Les médias, vous avez un rôle positif et surtout réaliste à jouer chez les partisans, au lieu de les inciter à boycotter ceci et cela.
Le problème est réel, et il va être réglé à la fin de la saison; j'espère que vous allez à ce moment modérer vos propos. Quand un animateur est obligé d'avoir un cartable avec ses questions pour animer une conversation avec des invités (qui eux ne lisent pas leurs notes), il devrait se concentrer sur ce petit détail mais combien important pour le téléspectateur.

Mario G. Lafreniere a dit...

Dégeullasse! Les medias, y inclut le journal de Montréal sont en train de saboter le Canadiens au détriment des vrais fans ! C’est un attaque personnel qui se poursuit envers un individuel qui probablement se trouve au mauvais endroit au mauvais temps. On commence à être la riser du monde entier !

Guy Lafleur a dit...

Dire qu'un Francophone uninlingue irait à Toronto c'est un peu niaiseux vous trouvez pas ???

louis fleurant a dit...

M. Langdeau

Si vous avez besoin de la présence d’un entraîneur francophone à la barre du Canadien de Montréal pour vous sentir confortable dans votre identité québécoise, il serait peut-être temps de vous questionner sur la solidité de cette dernière.

C’est primordial de défendre la langue française dans notre société, mais déchirer sa chemise pour la nomination temporaire d’un entraîneur unilingue anglophone dans une entreprise privée qui ne doit légalement rien à personne, ça s’approche du fascisme.

louis fleurant a dit...

Établir un parallèle entre le sport et la politique peut vite devenir périlleux et je crois qu’aucun ’’journaliste’’ affecté à la couverture du Canadien ne possède les compétences adéquates pour s’aventurer sur un terrain si glissant.

Les québécois pourront aspirer à être un grand peuple quand ils cesseront d’être ébranlé par de telles insignifiances.

En terminant, si la nomination de Cunneyworth vous indigne à ce point, soyez donc conséquent et démissionnez de votre emploi actuel puisque que votre salaire et qu’une bonne partie de celui de cet entraîneur anglophone proviennent de la même poche.

sylvain laplante a dit...

rep a michel deslauriers

tout d'abord l'ontario est loin d'etre la province la plus bilingue car mois de la moitié de celle-ci parle seulement que l'anglais,alors qu'au quebec plus de la moitié parle franc/anglais,chinois/ anglais,espagnol/francais/anglais...mais ce n'est rien car encore une fois faut se laisser faire car la langue officiel dans la chambre est anglais quel foutaise....que les quotidien de montreal arrete de couvrir le ch et vous allez voir le changement car voyez-vous le grand quotidien qu'est journal de montreal est justement en francais et tirer a plsu de 2 millions de copie donc les 4 derniere page sont pour le canadien uniquement...

Roger Couture a dit...

Bravo de ce commentaire juste et pertinent.

Michel Deslauriers a dit...

D'abord, attention aux affirmations gratuites: Selon les dernières stats, L'Ontario est la province la plus bilingue donc ce n'est plus le Québec...

Bon... Pour ce qui est de l'entraîneur, 16 des 24 coupes Stanley ont été gagné avec des entraîneurs Anglophones (Irvine, Blake et Bowman). Le Rocket a connu ses meilleures années avec Toe Blake et Irvine alors ne vous inquiètez pas, il ne serait pas du tout offensé par la venue d'un entraîneur Anglophone... Soyons sérieux un peu et analysons cette situation comme partisan du CH.

Philippe Gauthier a dit...

Entièrement d'accord avec Jean-Francois Morin.

Si un francophone se faisait critiquer a cause de la langue qu'il parle n'importe où en Amérique, et bien ce serait de la discrimination, exactement comme ce que nous voyons ici.

Le pire c'est que si c'était Kirk Muller, les jou-jou'rnaliste ne diraient rien... il en seraient heureux... mais bon, ca fait couler de l'encre, du "traffic" sur les forum de discussions.

claude brien a dit...

A ce que je sache qu'il parle français ou Jacques Martin faissait tellement de bon conférence de presse, que personne les écoutaient. Donc, C'est quoi la différence.

ch-sur-le-coeur a dit...

Le but ultime d'une equipe d'hockey est de gagner. les politiciens et les ministres de culture ont rien a voir la dedans. Le canadien sera toujours rattache a l'histoire du quebec et maurice richard et toutes ces belles choses, mais le monde change. la seul chose qui est garantie dans la vie est le changement. Pensez vous que maurice richard avais vraiment la cause d'un peuple sur sa tete??? il etait juste l'homme qui etait present au moment juste avec les capacite necessaire, le "timing".Pour moi, Maurice est le meilleur joueur de tous les temps car il a eu le succes avec ces circonstances, avec cette pression...il conduisait pas un camion molson l'ete pour le peuple. on est au 21eme siecle et le quebec, de ce que je sache, est tolerant et libre.pour gagner il faut de la constance et nous a montreal on change de joueurs, coachs, dg, presidents comme on change nos culottes.si on avais de la constance ca donne le temps pour que n'importe qui aprenne la langue.

billy martel a dit...

Arretez avec Randy, c'est point de presse sont plus intéressant que ceux de JM et je trouve qui dit ce quil a a dire la vérité. Laissez lui jusqua fin de l'année et il va partir en juin. Au moin on va avoir donner sa chance pour un emploi ailleur. Et on aura pas agis en sauvage qui piétine des anglos.

Et concentrons nous sur GAUTHIER. Et le futur !!!

stang260 a dit...

cest ca, on va se limiter a des entraîneur-chefs francais seulement? Pourtant Damphousse a dit la verite hier soir ur l'antichambre

Sylvain Latulippe a dit...

Personne ne demande un entraineur francophone. On demande ce que Scotty Bowman nous a donné avec ses coupes Stanley, soit pouvoir nous regarder et nous parler dans notre langue. J'espère que personne ne croit que M. Bowman était un franco et un entraineur de deuxième ordre. Malgré tout, on se souvient de lui à Montréal et le respectons énormément.

Patrick Brodeur a dit...

Vous me faites rire d'être aussi indigner parce que le remplaçant par INTERIM est un anglophone. Je trouve que les journalistes ambitionnent et que cette histoire prends des proportions démesurées! Vous capotez parce que le coach TEMPORAIRE du CH parle anglais... mais qu'à Montréal il y est de l'affichage en anglais, des panneaux publicitaire en anglais, certains services à la clientèle only in english, la fameuse loi qui permets à certain immigrants d'aller à des écoles anglophone, des noms de magasins anglophone..ça vous n'y voyez aucun problème!?!?!

Le monde sont complètement dingue parce que la conférence de presse est en anglais et que le blabla après un entrainement est aussi en anglais. Si on est pour entendre des commentaires aussi intéressent que ceux de Jacques Martin...ben je m'en fou pas mal qu'il soit francophone ou anglophone.

Patrick Brodeur a dit...

...suite

Moi c'que je veux, c'est une foutu 25e coupe Stanley alors le prochain coach même si y parle toute les langues sauf le francais, j'en ai rien à ***** Je veux une équipe gagnante! c'qui m'intéresse ce sont pas les conférences de presse ce sont les games de hockey et je veux une équipe compétitive avec LE MEILLEUR coach!

Ô pire si on prends un coach francophone simplement parce qu'il parle le Française mais qui ne va nul part comme J.Martin et qu'à la fin de la saison l'équipe ne fait pas les séries...et bien on pourra au moins dire qu'on s'est fait expliquer le pourquoi..en FRANCAIS!

Fred Beaulieu a dit...

Bordel...est-ce que les partisans du CH veulent une équipe GAGNANTE ou une équipe francophone?!? Après tout, 20 des 24 Coupes Stanley ont été gagnées par des clubs dirigés par un entraîneur anglophone.

Je crois que le CH devrait embaucher le meilleur candidat, point...et c'est un boni si il y a un francophone à talent égal. L'équipe a besoin de se ressaisir, mais ça n'a rien à voir avec la langue française car si l'équipe gagne, tout les partisans seront heureux. Seulement des imbéciles vont s'attarder sur la langue parlée par un entraîneur, un DG, ou un athlète. Voilà pourquoi le CH tourne en rond depuis belle lurette...l'organisation plie trop souvent l'échine envers les partisans qui sont obsédés par le français au sein du CH.

pirlishtish a dit...

Jean-François Morin, je suis entièrement d'accord avec ton commentaire.

Michel René a dit...

Ha bein r'gar donc...... j'pensais qui avait juste moi qui c'était fait faire le coup !!!!!! Ca bein d'laire que non !!!! Screening de commentaires qu'on dit.

pirlishtish a dit...

Tu fais bien Langdeau de limiter les votes à tes coéquipiers. Cela démontre ta bravoure face à tes opinions.

Et un gros zéro de ma part.

pascal roberge a dit...

Mr Morin, du racisme vous exagérez ne coroyez-vous pas. Demander du respect de la culture par l'organisation qui a vu naitre le père sportif de la révolution tranquille en Maurice Richard, celui qui a permis a tous les francophones d'espérer un jour atteindre le haut de l'échelle de la société sans se faire traiter de citoyens de deuxième classe, n'est pas si terrible que ca. Si vous avez honte d'être québécois parceque les gens demande à être respecteés et bien vous devriez demander l'asile politique en Ontario, car se tenir debout et croire que nous sommes culturellement différent ne fait pas de nous des raciste mais bien des citoyens engagés qui croient en eux. Quand j'écoute les commentaires d'après match et que 80 % des commentaires sont en anglais mais que 80 % de la population est francophones et bien je ne me sent pas respecté. Je me souviens de tous les bâtisseurs qui ont permis à mes ancêtres de pouvoir rêver et que tout était possible.

Sébastien Rompré a dit...

Je trouve complètement ridicule le débat de la langue du coach du Canadien. À ce que je sache, les Alouettes ont eu très peu de coachs francophones et chez les Expos, Felipe Alou fut adoré par les partisans et il ne parlait pas français.

Moi je me fou qu'il parle français ou pas. L'été prochain, si le meilleur entraîneur disponible est seulement anglophone, alors qu'il l'embauche. Ça prendra de la stabilité dans cette équipe là sinon ça ne deviendra jamais une équipe gagnante.

Frédéric Caron a dit...

Si l'entraineur est unilingue anglophone il se doit d'être un des meilleur entraineur de la ligue et non faire ces débuts et avoir aucune réputation dans la ligue si le Canadiens aurait annoncer un Mike Babcock, Joel Quenneville ou même Marc Crawford ou Dave Tippett j'aurai pu l'accepter mais la je ne crois pas que Cunneyworth soit meilleur que Therrien,Carbonneau ou même Clement Jodoin

Frankie Turcotte a dit...

Parfaitement d'accord avec vous M. Langdeau et chapeau !!!

Que dire de plus ...


Frank

hors-jeu a dit...

ça demeurera toujours un eau moment de télé que de voir les joueurs de hockey aller voir des enfants indigènes malades tout en étant incapable de dialoguer avec eux mais leur parler en signes comme on parle à des peuplades au fond de l'Amazonie en leur donnant des cartes et des tuques....

hors-jeu a dit...

Le vraie question est de savoir à qui s'adresse le CH? Qui est le client visé par cette entreprise??

Le plus pénible n'est pas de voir le virage effectué par le CH mais bien l'aplatventrisme de plusieurs qui se précipitent au-devant du CH pour l'excuser...

Le CH a choisi d'effectuer un changement de clientèle. Dorénavant, parce que seule la victoire compte, le CH vise les anglophones et les autres qui ne méritent que quelques rigodons et des interventions des anciennes vedettes pour vendre de la guénille...
C'est un choix d'entreprise et il faut le respecter.
Les fans se respecteront-ils, eux?

Jean-Philippe Clermont a dit...

@ M. Morin

Très bon point, si dans l'équipe il y avait plusieurs joueurs unilingue français ce serait grave. Le but est d,avoir une bonne communication. Je suis d'accord que l'identité francophone du CH perd de son importance, mais n'en faite pas tout un plat M. Langdeau. Je suis d'accord de trouver la situation déplorable mais restons rationnel, il y a une majorité d'anglophone sur ce continent il est normal d'en voir plus que des francophones. De toute façon, il est bien clair que M. Molson tente de ne pas trop faire de vagues pour ne pas créer de distraction, mais je suis convaincu qu'a la fin de la saison le 7e étage va être "cleaner" et on va enfin voir ce que le propriétaire à en tête...

ouptown a dit...

voyons voir qui sont à la tête de l'organisation de Toronto .. un entraîneur américain .. un président DG américain .. ouppss mais ça n'a aucun sens une équipe de feuille d'érable dirigée par des americans .. pourtant ça capote labas comparativement à ici ...
totalement d'accord avec JF Morin c'est du pure racisme

Michel René a dit...

l'entraineur du Canadiens se doit d'etre bilingue.... C'est la moindre des choses. Il se doit de faire un liens entre le Canadiens et les partisans.

Jean-Francois Morin a dit...

Ils n'ont pas insulté toute la population francophone ... je suis québécois francophone, et je ne suis pas insulté! C'est du pur racisme d'en vouloir à Randy et l'équipe parce qu'il ne parle pas le francais. Ça ne change rien à la personne qu'il est, à l'entraineur qu'il est.

Quand Randy parlera en anglais, il y aura des centaines de journalistes pour traduire ses propos et informer toute la population de ses dires.

Il y a combien de joueurs unilingue francophone dans l'équipe? Combien de joueurs ne comprendront pas ce que Randy dit dans les entrainement? Le hockey de la LNH, ça se joue en anglais...

C'est dans des moments comme ceux là que j'ai honte d'être québécois, comment peut-on dénigrer quelqu'un parce qu'il ne parle pas notre langue? Qu'il n'est pas de la même couleur? Qu'il n'est pas du même sexe? C'est du pur racisme!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010