Joelle Cyr

Joelle Cyr

|

280
coéquipiers
53
abonnés


visites

Aussi sur Twitter: JoelleCyrRDS
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Athènes, Pékin et Londres: 3 médailles.

Vues: 18 votes

Il y a quelques semaines, il a été porté à mon attention que j’avais des amis communs avec un triple médaillé paralympique. Rien de moins.

J’ai donc rencontré David Eng, capitaine de l’équipe de basketball en fauteuil roulant, athlète que j’ai trouvé inspirant tant dans ses accomplissements que dans son attitude vis-à-vis son sport.

Qui est David Eng?

David Eng pratique le basketball en fauteuil roulant depuis 1989. Inspiré par son oncle qui pratiquait ce sport, David s’y est tourné suite à une série de blessures qui le limitait dans la pratique du basketball debout.
Ses accomplissements tout au long de sa carrière sont nombreux.


Crédit image http://www.wheelchairbasketball.ca

Membre de l’équipe nationale depuis 2004, l’idée d’être de l’équipe représentant le Canada à Rio existe toujours.
Le témoignage de ses coéquipiers décrit David Eng comme un athlète dont les qualités de leadership sont reconnues partout où il passe. On dit aussi du montréalais qu’il fait paraître meilleurs les autres autour de lui sur le terrain.
Je terminerai cette mini-bio en mentionnant que David fut aussi nommé l’Athlète masculin de l’année par le Canadian Wheelchair Sports Association, en 2009 et Athlète de l’Année WBC 2012
Wheelchair basketball Canada.

Quelques questions pour David…

J’ai posé quelques questions à David pour essayer d’en découvrir plus sur la vie d’athlète et sur ses projets à venir.

Tout d’abord, je voulais connaître à quoi ressemble un entraînement paralympique. Je vous laisse juger par vous-mêmes de l’horaire des journées:

6am à 8am : Entraînement au gymnase du CEGEP Edourd-Montpetit. Pratique de lancers.
Suivi d’un entraînement au gym avec Alex Babin, entraîneur privé de David pour 2h-2h30
En après-midi : Sieste et séance de vidéo
Le soir, pratique en gymnase pendant 2 heures environ au CEGEP Marie-Victorin.
Deux fois par semaine, il y a aussi les pratiques en équipe.
Une fois par semaine, il y a la session de Yoga au Moksha Yoga de Montréal (NDG).
Et il faut aussi considérer les matchs de l’équipe canadienne qui impliquent pratiques et voyagement.
De son propre aveu, David en fait beaucoup, sûrement plus que d’autres. Cela démontre cependant le caractère de l’athlète. Il disait aussi que s’il n’était pas lui-même au sommet de sa forme qu’il ne pourrait essayer de motiver ses coéquipiers comme il le fait maintenant.

Les sacrifices

Questionné quant aux sacrifices liés à la vie d’athlète, David me dit que tous les voyages deviennent un sacrifice après un temps; que quand tu commences, ça peut être le fun de voyager beaucoup. Après quelques années, ce sont les relations qui écopent à être si souvent sur la route.

Et les défis? Ils résident principalement dans l’inconnu entourant le sport. Il n’est pas nécessaire d’être en fauteuil roulant dans son quotidien pour pratiquer le basketball en fauteuil roulant au Canada. David a donc dû apprendre à vivre avec les préjugés entourant sa pratique du sport. Il semblerait que c’est devenu plus facile avec les années…

Prochaine étape, Rio?

Questionné à savoir si la prochaine étape logique est olympique, David est toujours incertain. L’intérêt y est, mais avant les derniers jeux, on parlait déjà de changements au sein de l’équipe.
Il s’y est ajouté des nouveaux joueurs, des jeunes prêts à prendre la relève. Cependant, ça c’était avant Londres et l’équipe canadienne est revenue avec l’or alors l’avenir est difficile à prédire…

J’aurais du matériel pour en écrire aussi long que ce que vous avez déjà lu, je vais plutôt vous proposer quelques liens si vous êtes intéressés à en savoir plus.

D’abord, pour plus d’information sur la pratique du basketball en fauteuil roulant, vous pouvez visionner ce vidéo réalisé par nos amis de Jet7Basket.

Ensuite, certainement le vidéo le plus intéressant sur David Eng, sa carrière et le sport en général.

Vidéo Uncomfortable vs Exhaustion

Vous pouvez voir ici la biographie officielle de David Eng sur le site officiel de Basketball en fauteuil roulant Canada.
Le site officiel DavidEng.ca
Si vous voulez encourager David, il fait aussi partie du groupe d’athlète du site Makeachamp.com. Vous pourriez faire la différence dans la vie d’un de nos athlètes, allez faire un tour sur le site!

Crédit photo pour les images du texte: PC Images

Les “mercis” de David:

Feed

Bruno Jobin a dit...

David Eng est une source d'inspiration et de persévérance dont plusieurs personnes devraient se servir et ca dois etre craimment intéressant a regarder comme sport qui n'est pas assez montré a la télé selon moi. Juste a voir son entrainement on ne peux qu'etre respectueux envers ces efforts. Je vais essayer de trouver un endroit ou regarder ce sport. Excellant texte Joelle!!!!!5*****

Louise Charpentier a dit...

@Joelle Excellent billet 5*****. Je trouve cela dommage que les athlètes paralympiques avec si peut de support, ces athlètes doivent travailler très fort alors que cela ne semble pas intéressé, beaucoup de gens. Vraiment dommage .

mise_o_jeu a dit...

Bravo Joelle,bon et beau billet.C'est toujours dommage de voir les atlethes paralympiques avec si peu de reconnaissance.

Joelle Cyr a dit...

@Denis Merci, je te l'avais promis alors le voilà ton billet ;)

@Solution Merci pour les bons mots et je suis aussi très fans de tes billets. C'est toujours un plaisir pour moi de te lire!
Pour le côté humain de mes billets, c'était très facile dans ce cas! David m'a donné tellement de matériel que mon billet aurait pu être 2 fois plus long! Il avait vraiment beaucoup d'histoires intéressantes. Si tu as l'occasion de l'entendre parler un jour, je te le conseille!

Solution 90 a dit...

Très bon billet Joëlle. Je te l'annonce en primeur: tu es mon chouchou pour les billets :) !

Il y a toujours un aspect humain intéressant dans tes billets. Simplement remarquable!

Denis Beauchamp a dit...

Joëlle,l'attente en a valu la peine! Quel excellent billet que tu nous présentes sur un athlète malheureusement méconnu du grand public. David Eng peut nous parler de ce qu'est la persévérance et l'acharnement. Pratiquant un sport qui est déjà exigeant même pour des athlètes sans handicap, lui il le fait assis dans un fauteuil roulant.

Au-delà de ses accomplissements sportifs, il doit aussi se battre tous les jouers contre les préjugés reliés aux personnes dites normales, ce qui, dans bien des cas, doit être encore plus difficille à accepter qu'une défaite de son équipe.

Merci Joëlle , je suis maintenant en attente de ton prochain billet.

Eric Duguay a dit...

Voyons Joelle,tu nous à fait poireauté tout ce temps pour ton 1er billet juste pour ça? :D je blague bien entendu, bravo pour ton billet,c'est vrai que les "para-athlètes" n'obtiennent jamais la visibilité qu'ils méritent. Je dirais qu'ils ont plus de mérite parcequ'en plus d'avoir à travailler au moins aussi fort que les "réguliers",ils doivent surmonter les préjugés. Félicitation encore pour ton billet. À quand le 2e? :)

Joelle Cyr a dit...

Merci à toi Jean-Sébastien :)

Jean-Sebastien Hamel a dit...

Wow! Excellent billet! Malheureusement, les athlètes paralympiques n'ont pas le mérite auquel ils ont droit, et c'est dommage! Lorsque nos athlètes reviennent des Jeux, on les acclament en héros, et ce, malgré qu'ils n'ont rien gagnés! Ont les attends à l'aéroport, on les présentent à la foule au Centre Bell et on leur fait faire la mise au jeu, on les voit le matin à 'Salut Bonjour', etc... Quand les paralympiens (maudit que je déteste ce mot...) reviennent des jeux, certains ont fait des performances incroyables et reviennent au pays avec des médailles et à part Chantal Petitclerc et Benoît Huot, on n'en fait pas de cas! Merci d'avoir partagé ce témoignage avec nous...

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010