Nicolas Chéné

Nicolas Chéné

Homme | 29 ans
Québec

216
coéquipiers
56
abonnés


visites

Vous offre maintenant une couverture du Drakkar de Baie-Comeau!
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Le Drakkar devra faire mieux avec moins en 2012-2013

Vues: 2 votes
148254_large

@NChene

La 16e saison de l’histoire du Drakkar s’amorcera ce vendredi à Baie-Comeau alors que les Olympiques de Gatineau seront les visiteurs au Centre Henry-Leonard. Au terme d’un calendrier préparatoire durant lequel elle a maintenu une fiche de 3 victoires et 3 défaites, à quoi faut-il s’attendre de l’actuelle édition du Drakkar en 2012-2013?

Il faut mentionner d’entrée de jeu que l’équipe semble moins forte qu’à pareille date l’an dernier, à tout le moins sur papier. À l’attaque, Jonathan Lessard, Alexandre Durette, Tomas Filippi et Lukas Cingel ne sont pas de retour et aucun joueur établi n’est venu prendre leur place dans l’alignement. À la ligne bleue, la perte de Samuel Carrier, qui sera l’un des meilleurs arrières offensifs du circuit avec l’Armada, fera mal, notamment en avantage numérique. Il n’y a que devant le filet où les choses semblent s’être améliorées, alors que le jeune Philippe Cadorette, qui a été sensationnel après les Fêtes et en séries l’an dernier, devrait faire mieux qu’Antonio Mastropietro et Jimmy Appleby.

Notons aussi que Jean-François Leblanc, le joueur obtenu en retour de Durette à lui aussi quitté l’équipe. Enfin, même s’ils n’étaient pas là en début de campagne l’an dernier, les pertes de David Rose et Sacha Guimond feront mal.

Cela dit, les partisans du Drakkar ne doivent pas être découragés : ils auront droit à une bonne équipe cette année et même à une équipe qui obtiendra de meilleurs résultats que celle de l’an dernier, pourtant plus talentueuse. Comment cela?

D’abord, parce que malgré tout son talent, l’équipe a grandement sous-performé en saison l’an dernier. La décevante 13e place au classement ne devrait pas être difficile à surpasser. Ensuite, il faut voir que si la section Telus-Est sera une fois de plus relevée cette année, il ne s’agira plus du « groupe de la mort » de l’an dernier : Shawinigan est en reconstruction et tous les autres clubs ont eux aussi perdu de gros morceaux. Les victoires seront donc un peu plus faciles à aller chercher cette année lors des matchs intra divisions. Aussi, il y aura beaucoup plus d’expérience derrière le banc avec Éric Veilleux qu’il n’y en avait avec Mario Pouliot. Sans rien vouloir enlever à Pouliot, qui est un fin stratège, son inexpérience au niveau junior majeur a fait en sorte qu’il n’a pas été en mesure de braver la tempête. Pendant ce temps, Veilleux surmontait mille et un obstacles afin de soulever la Coupe Memorial à Shawinigan. Enfin, le Drakkar saura tirer son épingle du jeu parce que cette équipe a un potentiel fou.

La situation des 20 ans et des Européens

La situation actuelle chez les joueurs de 20 ans et les Européens pourrait tourner à l’avantage de Steve Ahern. En effet, il a formé un club compétitif, et ce, en n’alignant qu’un seul joueur d’impact de 20 ans, soit Carl Gélinas, et un seul Européen. Parlant de Gélinas, il devrait être le leader des nord-côtiers cette année, lui qui est reconnu pour sa fougue, sa constance et son brio dans les deux sens de la patinoire.

Cela dit, ayant en main 4 sélections de première ronde lors du prochain repêchage, Ahern aura les moyens de bonifier son club le temps venu.

Si le conflit se prolonge dans la LNH, il devrait y avoir plusieurs talentueux joueurs de 20 ans qui seront de retour et inonderont le marché. Aussi, le renvoi chez lui d’Evgeny Chatkothkin peut laisser croire que Steve Ahern a des vues sur un autre joueur du vieux continent. Or, il se trouve que les Remparts devront fort possiblement se débarrasser de Nick Sorensen…

Bref, les astres s’alignent pour que Steve Ahern ait un travail plaisant cette saison.


Le temps des prédictions

Après avoir annoncé qu’un top 8 était l’objectif du Drakkar l’an dernier, la direction de l’équipe n’a pas voulu se mouiller cette année, notamment en raison du trop grand nombre de données inconnues.

Pour ma part, je crois qu’un top 3 dans la Telus-Est et un top 8 dans la LHJMQ sont plus qu’envisageables pour la troupe nord-côtière. Pour ce faire, l’équipe devra cependant jouer à la pleine hauteur de son talent.

Pour connaître les joueurs à surveiller cette année chez le Drakkar, consulter la version complète du texte sur Parlonsjunior.com en cliquant ici.

Feed

david lavoie a dit...

Que la saison commence pour qu`on puisse analyser les nouveaux venus... Don Léveillé.

Bonne saison!

martin charlebois a dit...

GO HULL GO!!!!

Mathieu St-Gelais a dit...

Bon billet, je vie à Baie-Comeau ! 5*****

Go Drakkard Go !

Antoine Bertrand a dit...

Alain Sanscartier du 104.7 fm a mis la Drakkar dans le top 5 de la ligue. Ancien coach des Olympiques et responsable du programme sports Etudes à Nicholas-Gatineau, je crois que sa prévision es un peu optimiste. On est très loin du Drakkar de 2002-2003 qui avait plusieurs joueurs d`impact.

personnellement Je vois Halifax, Moncton, Blainville, Quebec et Gatineau comme les clubs de tête de la ligue. Personne ne parle des Olympiques mais vous allez être surpris. Moncton a devant Gatineau par quelques points l`an dernier. Moncton a ajouté Matheson, Barbashev, Dubeau, Racine et Veilleux. Gatineau a ajouté Bourret, Poulin, Reway , Dube et Steeves. Nishi va remplacé adéquatement Steeves jusqu`à son retour. La perte de Steeves pourrait favoriser des clubs comme V-O, Drummond, Baie-Comeau et Chicoutimi pour se faufiler dans le top 6

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010