Amateurs de boxe, programme double pour vous aujourd’hui : dès 14h00, Ricky Burns mettra son titre WBO des légers en jeu face à Terence Crawford. À 21h30, Julio Cesar Chavez Jr tentera de se racheter après sa victoire controversée face à Brian Vera en affrontant à nouveau le guerrier texan. Rejoignez le clavardage en direct . Bonne boxe!


Pour le match entre le Canadien et les Maple Leafs, c’est dès 19h00, ici

Daniel Lequin

Daniel Lequin

|
Sorel-Tracy

89
coéquipiers
42
abonnés


visites

Courir...pour survivre !
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

"J'ai la trouille"

Vues: 1 vote
151119_large

Pascale Létourneau offre un exemple typique. Adepte de la course à pied depuis une trentaine d’années, elle a longtemps hésité à plonger tête première dans l’aventure de courir un marathon.

“J’ai toujours couru parce que j’en avais envie, pour mon équilibre dans la vie et je n’ai jamais senti le désir d’officialiser le tout”, dit-elle pour expliquer son éternelle hésitation.

Or, après avoir participé aux demis de Montréal et Oka cette année, elle a senti le besoin qu’elle pourrait en faire davantage.

“J’ai la trouille” nous a t-elle confié avec franchise. Mais qui en n’a pas Pascale ? Même les coureurs expérimentés ressentent cette impression avant de s’embarquer dans cette aventure.

On peut simplement regarder les visages des gens juste avant le signal du départ d’un marathon pour comprendre. On y voit des figures crispées, tendues. Ceux et celles qui sourient, c’est pour laisser échapper la nervosité.

Pascale (photo ci-haut) compte seulement cinq demis enregistrés à son actif. C’est peu mais ça fait quand même trente ans qu’elle s’entraîne régulièrement. Comme dirait l’autre, elle connait le tabac.

Elle admet aujourd’hui qu’elle aurait dû se lancer bien avant mais il faut croire qu’elle n’était pas prête. Nombreuses sont les personnes comme elle qui vont courir toute leur vie sans vouloir essayer le marathon et c’est très bien ainsi. Après tout, les gens qui adoptent la course à pied le font pour leur bien-être en premier lieu, pas vrai ?

Elle débutera son entraînement le 25 décembre prochain.“Un cadeau de Noël que je me suis fait et que je vais recevoir le 26 mai 2013 à Ottawa…si je suis sage !”

Elle réalise qu’elle n’est pas l’unique personne à vivre pareilles inquiétudes. “Certains jours, j’ai la foi que tout ira bien mais parfois, lorsque j’ai franchi un 15km par exemple et que je suis fatiguée, je doute un peu”. Encore là, c’est normal car d’une journée à l’autre, on ignore la condition de notre corps, ce qui explique cette nervosité.

Même si elle n’aime pas tellement courir durant l’hiver à cause de la glace et du froid, Pascale fera des sacrifices qu’elle surmontera haut la main, on s’en doute bien car l’expérience qu’elle possède derrière la cravate viendra contrecarrer les obstacles qui pourraient se dresser devant son chemin.

“Mon but sera en premier lieu de le terminer mais j’ai quand même un objectif en tête”. Un p’tit secret qu’elle n’a pas voulu nous dévoiler mais que l’on connaîtra sûrement au fil d’arrivée.

Feed

Charlotte Pepin a dit...

Bonne chance maman! :)

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010