Daniel Lequin

Daniel Lequin

|
Sorel-Tracy

89
coéquipiers
42
abonnés


visites

Courir...pour survivre !
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Alexandra Diaz prêche par l'exemple

Vues: 2 votes
151183_large

Je gravissais la pente qui nous dirige vers le pont Jacques-Cartier sur l’Île Sainte-Hélène en regardant le sol, concentré, question de me préparer adéquatement pour mon marathon.

Soudain, je me suis levé la tête et j’ai regardé droit devant. J’ai dit à mon ami: “Est-ce qu’il s’agit d’Alexandra Diaz ?” Surpris, il a hésité avant de me répondre dans l’affirmative.

Animatrice et journaliste bien connue au Québec, Alexandra est née à Santiago au Chili et sa famille est arrivée au Québec alors qu’elle était très jeune.

Employée à Radio-Canada puis à TVA, Alexandra a décidé d’adapter la formule d’une personne qui se soucie de sa condition physique tout comme le font Chantal Lacroix ou Sophie Prégent depuis déjà quelques années.

Mère de deux enfants, Alexandra a toujours pris le temps nécessaire pour s’entraîner régulièrement. Inscrite au dernier demi-marathon de Montréal, elle a parcouru toute la distance en projetant une image saine et exemplaire.

L’implication des intervenants de la télé dans un sport comme la course à pied, s’avère importante dans la promotion de celui-ci. Elle incite les gens à les imiter, ce qui souvent, donne des résultats surprenants.

On serait sûrement étonné de constater les analyses d’un sondage en ce sens car personnellement, j’en connais beaucoup qui par le passé, furent influencés par la décision d’un artiste, d’un comédien, d’un humoriste, d’un acteur, etc., pour emboîter le pas. Pas besoin de chercher bien loin. Regardez le travail de Frédéric Plante de RDS avec Team in Training !

Si on prend l’exemple de la course à pied, et j’en discutais récemment avec un coureur des années 70-80, il me confirmait qu’effectivement, les mentalités diffèrent aujourd’hui en rapport avec l’approche de ce sport. Dans les années actuelles, on le pratique pour le plaisir et être en bonne condition physique tandis que jadis, c’était la performance qui importait avant tout.

La prise de conscience d’Alexandra vaut son pesant d’or pour la course à pied et il serait avantageux pour des organisations de se servir davantage de sa présence afin de promouvoir l’intérêt de la population.

Je suis persuadé que déjà, Alexandra a initié bien des personnes à pratiquer la course à pied…sans peut-être même s’en apercevoir !

Feed

Richard Lecuyer a dit...

Courir est un sport difficile.dans le sens que le mot clé est discipline ,ce mot en rebute plus d'un.Il est important de s,amuser même lorsque c,est dur...de trouver du positif dans l'effort...courir des 400 mètres a fond ça fait très mal ,c'est dans ces moments que j,utilise des mantras pour que ce soit positif ...

Ton billet est intéressant ..merci.
RL

Joelle Cyr a dit...

L'activité physique semble prendre de plus en plus de place dans la vie des gens au Québec, une bonne nouvelle!

Bon billet Daniel!

Richard Lecuyer a dit...

Je cour depuis les années 60 ,et ce n'était pas pour la performance a ce que je me souvienne...Joe Malléjac a contribuer a rendre ce sport accessible a tous ,tout en s'amusant .

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010