Michel Y. Lacroix

Michel Y. Lacroix

Homme | 54 ans
Montréal

164
coéquipiers
58
abonnés


visites

C'est la période de l'année où le mot «solidarité« prend tout son sens. Soyons généreux en cette période des Fëtes qui est à nos portes.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mur de commentaires

Il y a déjà 40 ans!

Vues: 11 votes

Alors que la menace d’un lock-out plane dans la LNH, un évènement historique célèbre cette année ses 40 ans. En effet, le 2 septembre 1972 débutait la désormais célèbre Série du Siècle qui opposait les meilleurs joueurs canadiens aux meilleurs joueurs de l’ancienne U.R.S.S.

Tout comme moi, plusieurs d’entre vous, peut-être, avez eu la chance de vivre cette rivalité qui allait changer le monde du hockey à tout jamais. Tous ceux et celles qui frappent à la porte de la cinquantaine et plus, se souviennent sûrement de la frénésie qui entourait cette confrontation entre deux cultures du hockey.

Nombreux étaient les experts à l’époque qui accordaient un net avantage aux joueurs dirigés par Harry Sinden avant même que la première mise en jeu ne soit effectuée.

Et pourtant… Le réveil aura été brutal lors du tout premier match disputé au Forum de Montréal. Après un départ canon, le Canada a rapidement réalisé que l’adversaire serait coriace. Les Soviétiques venaient d’annoncer leurs couleurs et du même coup semaient l’inquiétude chez les amateurs en disposant du Canada 7 à 3.

C’est à cet instant qu’on a peu à peu fait la connaissance des Tretiak, Kharlamov, Mikhailov, Maltsev,Petrov et cie. Allaient-ils tenir tête à nos favoris ? Les Dryden, Savard, Lapointe, Esposito Henderson, Cournoyer et tous les autres allaient rapidement le constater.

On connait la suite…Au terme des 4 premiers matchs en sol canadien, les joueurs d’Harry Sinden n’avaient récolté qu’une seule victoire avant de quitter le pays pour y disputer les 4 matchs suivants en terrain hostile. Exaspéré, le capitaine Phil Esposito y était même allé d’une déclaration à l’endroit des amateurs qui ne se gênaient pas pour laisser savoir leur mécontentement sur la qualité de jeu offert par l’équipe canadienne.

Quelques incidents ont marqué la série en sol soviétique impliquant tour à tour, Jean-Paul Parisé, Alan Eagleson et Bobby Clarke pour son coup de bâton porté à l’endroit de Valery Kharlamov. Mais au-delà de ça, il y a eu cette remontée spectaculaire du Canada alors que l’équipe était acculée au mur. Un retour en force incroyable avec 3 victoires en autant de matchs, avec comme acteur principal Paul Henderson. Le Canada terminait le tournoi avec 4 victoires 3 défaites et un verdict nul. L’honneur était sauf mais à partir de ce moment, on a reconnu d’emblée la qualité du jeu soviétique. Le hockey ne serait plus jamais l’affaire d’un seul pays.

Aujourd’hui, bien des années plus tard après l’éclatement de l’ancienne U.R.S.S., la Ligue Nationale peut compter dans ses rangs d’excellents joueurs russes tels Evgeny Malkin, Alexander Ovechkin, Ilya Kovalchuk, Pavel Datsyuk pour ne nommer que ceux-là. Des joueurs au talent indéniable qui nous rappellent qu’il y a 40 ans , une rivalité prenait naissance entre deux nations, une rivalité qui a marqué l’histoire du hockey à tout jamais.

Feed

Christian Rochon a dit...

Pour moi le plus beau but de cette série était celui de Peter Mahovlich à Toronto contre Trétiak,quand j'y pense quel joueur!

Andre Bisson a dit...

je vais me souvenir toujours ce ces moment jetais aux secondaire
tout monde ecoutait ca a la radio dans les classes et cause de ca la direction de lecole avait decider pour le dernier macht de la serie que tous allait voir le macht dans le gymnaste avec 3 televiseur de 20'' ces petit mais avait tous de bon yeux l'ecole s,appelait Chistophe Colomb coin Belanger/Chistophe Colomb cetait la folie quand Henderson avait compter a la fin du macht et apres ils nous envoyer a l'exterieur feter la victoire du Canada
ce son des souvenir graver dans ma memoire

marc bordeleau a dit...

moi j avais 8 ou 9 ans et toute la famille on regardais ca . c etais toute une serie du vrai bon hockey avec des joueurs qui jouais pour l honneur et pas pour l argent et en plus il se pognais pas le cul comme les nouveAU JOEUR D AUDJOURDHUI LES POVE TI PIT QUI GAGNE ^PRESQUE RIEN onnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn et encore la il on un representant pour les representer comme quoi il veule pas baisser de pove ti salaire :) je l ai verrais bien moi chaufferun autobus de 7 heure le matin a 5 heure le soir pour quelque 450 dollars semaine et avoir 3 jeune sur les bras en rentrant a la maison:P) non nos vrAi joueur son ceux de cé année la les anné 40 50 60 70 et apres cela cé quelque exception exempte( crosby:)

Michel Lemay a dit...

Je n'ai malheureusement pas eu la chance de vivre ce moment car je n'avais que 4 ans. Pour ma part, de mon vécu, les 2 plus grand moments sur la scène internationale ont été la victoire du Canada avec ce but de Crosby aux Jeux de Vancouver, mais encore plus le fameux but de Mario Lemieux assisté de Gretzky et Murphy en finale la Coupe Canada de '87.

Michel Lemay a dit...

Je n'ai malheureusement pas eu la chance de vivre ce moment car je n'avais que 4 ans. Pour ma part, de mon vécu, les 2 plus grand moments sur la scène internationale ont été la victoire du Canada avec ce but de Crosby aux Jeux de Vancouver, mais encore plus le fameux but de Mario Lemieux assisté de Gretzky et Murphy en finale la Coupe Canada de '87.

Luc Bardier a dit...

la plus belle serie avec le plus beau coup salaud de l'histoire

yvon pomerleau a dit...

Le seul qui me fais vivre autant d'émotion est Gomez, Scott Gomez.

Charles Dion a dit...

Je me rapelle très bien cette série qui nous a tous enivré. À l'école, on nous donnait les résultats pendant les cours. Une série inoubliable. On a eu peur mais, heureusement que Henderson, Esposito et Cournoyer étaient là.

Claude Dubois a dit...

C'est vrai que c'était toute une série.
J'ai jamais revécu cette intensité autant de ma part que des protagonistes.
À l'age que j'ai je ne pense pas de vivre quelques chose d'aussi intense.
Si on l'a qualifié de série du siècle mais pour moi ça va être je suis presque sûr la série de ma vie.

andré bissonnette a dit...

J,ai eu la chance de vivre cette serie. Quelle serie jamais nous reverrons du hokey comme cela ,je suis heureux d,avoir vecue cela.
MERCI A TOUS LES JOUEURS DU CANADA.

Sylvain Théroux a dit...

Que de souvenirs !!! même ti-cul en jouant au hockey dans la ruelle, on se faisait des matchs Canada- URSS...

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010