Promobanner

Sylvain Guimond

Sylvain Guimond

Homme |
Montréal

313
coéquipiers
235
abonnés


visites

140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Crosby : entre la joie et la peur!

Vues: 3 votes

Comme moi, vous avez probablement regardé le match qui marquait le retour (une autre fois) de Sidney Crosby. Un retour espéré, attendu et souhaité par la plupart des fans de hockey, car Crosby est certainement l’un ou même le meilleur joueur au monde.

Je le regardais jouer et, malgré une absence de trois mois (beaucoup plus en fait si on ne tient pas compte de son bref retour de l’automne dernier), je le trouvais presque poétique sur la glace. Bon! Il n’a pas encore retrouvé tout son synchronisme, mais il a quand même obtenu quatre mentions d’aide en deux parties. C’est quand même pas mal pour un gars qui revient et qui joue sur le troisième trio.

Mais je dois dire que j’étais régulièrement partagé entre le bonheur de le voir évoluer sur la patinoire et la peur qu’il ne subisse un autre mauvais coup du sort. Quand il prenait la rondelle, je lui disais intérieurement de ne pas faire cette feinte ou de ne pas tenter de passer entre ces deux défenseurs. J’avais (et je la sentirai assurément pendant encore un bon moment) cette crainte qu’il ne se fasse encore blessé. Comme si les commotions qu’il a subies m’avaient fait réaliser sa fragilité. (J’ai aussi eu un peu la même impression quand Markov est revenu au jeu. Chaque fois qu’il allait chercher la rondelle dans le coin je souhaitais que tout se passe bien.)

À travers Crosby, je voyais aussi la vulnérabilité des autres joueurs de hockey (ou de plusieurs sports) qui se font blessés. Sidney est un joueur d’exception, comme il en existe peu dans n’importe quelle discipline sportive. Jusqu’à un certain point, et vous avez entièrement raison, ce n’est « humainement » pas plus grave ce qui lui est arrivé que ce qui est arrivé (et qui arrivera encore) à plusieurs autres. Dans tous les cas c’est une tragédie. Pour tous les athlètes il y a un risque et ils l’assument entièrement. Mais quand un joueur aussi dominant et toujours en début de carrière risque de tout abandonner à cause d’une blessure, ça fait réfléchir. On imagine facilement sa déception d’être à l’écart du jeu mais aussi le doute qui a dû l’envahir quand il se demandait s’il pourrait un jour revenir. On imagine aussi facilement que la crainte que j’ai ressenti en le voyant jouer, il l’a certainement ressentie, et de façon encore bien plus intense. Il faut être fort mentalement pour passer à travers ces épreuves.

Je me suis alors mis à imaginer la conférence de presse que Sidney fera dans 15 ou 20, ans au terme d’une carrière exceptionnelle. Je lui souhaite de pouvoir alors dire qu’il raccroche ses patins après avoir fait et réalisé tout ce qu’il avait jadis rêvé de faire. Je lui souhaite de pouvoir dire qu’il a accompli et vécu la carrière qu’il espérait. Je lui souhaite, quand il fera le bilan de toutes ces années, de pouvoir dire qu’il referait la même chose s’il devait recommencer. Car, dans notre vie, quand on a le sentiment d’avoir atteint nos objectifs, c’est fantastique.

C’est vrai pour lui, comme c’est vrai pour chacun d’entre nous.

Feed

sebastien urbain a dit...

Ouin...
en générale, les derniers commentaires n'étaient pas réfléchis...enfin, j'espère...

@ Bruno Grenon: J'ai l'impression de retourner un demi-siècle en arrière. ''Dans une ligue d'hommes'', ''laissez la place aux vrais hommes''...Ouvre tes horizons un peu, une blessure à la tête ça peut arriver à n'importe qui, peut importe son gabarit, la morphologie, la masse musculaire, etc.

ça manque pas mal de compréhension ou simplement d'ouverture ton intervention...en tout cas...

Bruno Grenon a dit...

Meme si le Dr. Guimond a tord ou a raison moi je crois que des etre "fragile" comme Crosby, Lemieux et Markov devrait etre soumis a des tests plus rigoureux avant de venir jouer dans une ligue d'homme. Je ne suis pas un fan des enfants dans une ligue d'homme qui se font blesse, revienne et ensuite blame la LNH pour leurs problemes. Les statistique aussi mal traduit son quand meme veridique. Ca prend un physique pour la job de hockeyeur et malheureusement aussi talentueux soit-ils les joueurs mentionne ci-haut l'avait ou ne l'on simplement pas donc arreter de faire changer les reglements a cause de votre febrelite et rester chez vous. Laissez la place aux vrais hommes (dire ceux qui peuve absorbe un choc sans allez a l'infirmerie pour ne pas revenir) Ou sont les Plante de ce monde qui meme blesse au visage revienne avec un masque car eux sont des guerriers! C'est ca le hockey messieurs! Pas les enfants d'aujourd'hui et eux il jouait sans equipement ou presque!

Antoine Diamond a dit...

Arrêter de lire cette homme jaloux et aineux, anti capitaliste

Antoine Bernier a dit...

@pierre rainville: Pas fort fort ta traduction de Google! "Toute la tige des secteurs" KESSÉ ÇA!!!

Antoine Diamond a dit...

doc guimond ...quel demagogue pésimiste de gauche...pas capable

pierre rainville a dit...

@Steve Morin; Dr. Guimond est absolument juste.
Avoir les commotions multiples ou même une mauvaise commotion peut vous faire qui beaucoup plus susceptible à la dépression, maladie d'Alzheimer, ou la démence (Encina, 2010) qui toute la tige des secteurs différents dans votre cerveau.
Les athlètes professionnels meurent même des commotions à un très jeune âge parce que leur cerveau a autant de dommages de tout le frapper (Smith, 2009).
Marc Savard, a fait le "powerplay" de Boston, beaucoup plus agréable a regarder, où est-il maintenant ?

steve morin a dit...

c koi c commentaire bizzar la...!?! moi jpense que larticle de sylvain etai parfaite !!! crosby lui arrive la meme chose que plusieurs joueurs de la nhl...alors je croie quil va avoir une bonne prochaine saison....
soyont positif... de dire que crosby n'aura pas une belle carriere c ship shot en criss

andre kidd millette a dit...

je ne suis pas certain qu

























je suis pas certain qu"il va dire qu"il referait la m






peut-
etre aussi dira-t-il j"aurais pu faire autrement et dire comment

pierre rainville a dit...

{Ela patzân min bischa.} Nous permis d'est libéré de que ce que nous garde loin de notre vrai but. Amên.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010