Promobanner

Sylvain Guimond

Sylvain Guimond

Homme |
Montréal

313
coéquipiers
235
abonnés


visites

140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Performance et sommeil

Vues: 2 votes

Performance et sommeil:
Au-delà du perceptible pour atteindre le sommet

Nous savons tous par expérience personnelle que lorsque nous sommes fatigués ou somnolents, nous performons moins bien physiquement ou mentalement. Mais savez-vous que même en dormant suffisamment pour éliminer la fatigue le jour, vous êtes peut-être encore bien loin de votre état optimal?

Marc Therrien MD, neurologue et spécialiste en médecine du sommeil, s’intéresse particulièrement aux liens entre le sommeil et la performance. Ses études ont permis de mieux comprendre les liens entre la période au lit et les capacités physiques et mentales. Il précise un résultat intéressant de ses recherches: « Lorsque je regarde mes temps de réaction, cette mesure étant reconnue comme la plus sensible pour déterminer mon niveau d’éveil, le sentiment de fatigue disparait à environ 60% du chemin entre mon éveil minimal et maximal. Pour les 40% supérieurs, je n’ai habituellement aucun sentiment particulier me permettant de sentir où je me situe, mais les temps de réaction me le démontrent. Et mes temps de réaction sont fortement corrélés à mes performances mentales et physiques.»

Malgré qu’il soit bien connu que le sommeil influence grandement les temps de réaction et les capacités athlétiques, les stratégies pour améliorer le sommeil des sportifs pour la performance sont encore embryonnaires. De permettre à un athlète de prendre conscience de l’effet de son horaire de sommeil sur sa vivacité d’esprit au-delà de la sensation de fatigue serait un élément clé pour l’amener à son état optimal, souvent appelé la « zone ».

Dr. Therrien a Co-développé une application iPhone (sleep-2-Peak) permettant maintenant aux athlètes et à tout individu de suivre l’évolution de ses temps de réaction en relation avec son horaire de sommeil. Ceci permet de déterminer quelle heure de coucher et quelle heure de lever sont associées aux meilleures performances d’un individu. L’outil démontre aussi les variations de temps de réaction au cours de la journée pour aider l’individu à organiser son horaire en vue d’être à son meilleur au bon moment.

Le rôle du sommeil pour la performance est majeur. Et notre spécialiste du cerveau et du dodo réitère : « De permettre à chaque athlète et à chaque individu d’observer l’effet de la période de sommeil et des rythmes circadiens sur les temps de réaction, et par le fait même sur les performances mentales et physiques, est important puisque l’élimination de la fatigue le jour est nettement insuffisant. Ceci est une étape significative pour améliorer naturellement les capacités. Lorsque mesuré attentivement, il est surprenant de voir à quel point nos performances peuvent atteindre des niveaux supérieurs, seulement en respectant notre rythme éveil-sommeil.»

Feed

Francis Bélanger a dit...

Intéressant Monsieur Guimond.

Pour une bonne performance au quotidien, j'entretiens une routine de siestes (lorsque possible) qui m'aide, je crois, à équilibrer mon cycle éveil/sommeil. Mais peu importe, c'est vraiment agréable !

Je fais aussi le lien avec un récent de vos blogue sur la neuroperformance et le système nerveux sympathique et parasympathique. À savoir, se reposer en état d'éveil par des micro-pauses parasympathiques au travers de nos actions sympathiques

Au fond, faire une (ou des) sieste (micro-repos), peut se comparer aux micro-pauses parasympathiques. Elles sont toutes deux utiles à la récupération et à la détente.

En fait, l'équilibre du système nerveux sympathique et parasympathique à l'état d'éveil me semble fonctionner directement avec un bon sommeil nocturne.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010