Maxime Daneau

Maxime Daneau

Homme |
Jonquière

68
coéquipiers
2
abonnés


13376 visites

J'suis tombé dans la marmite du sport étant petit..
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Départ de Jesse Marsch : Toute une injustice!

Vues:644 4 votes
150144_large

Samedi matin, je viens juste de me lever que j’ouvre déjà la télévision pour prendre conscience des nouvelles sportives. Samedi matin. Comment pourrais-je être frappé d’une nouvelle choc dans le monde du sport? Mais non! Les yeux mi-ouverts, j’apprend que la direction de l’Impact s’est entendu d’un “commun accord” avec Jesse Marsch, pour libérer le poste d’entraîneur-chef!

C’est une blague? Je me précipite sur le net pour donner un coup de pouce à mon rationnel d’y croire. Joey Saputo et Nick De Santis vont rencontrer la presse pour expliquer leur décision.

Il y a quelque chose qui cloche, hier je complimentais Marsch à la suite de son passage au 5à7, auquel il y avait accordé une entrevue entièrement francophone à Yanick et Frédéric. Il y annoncait même certaines idées pour l’avenir de l’Impact l’an prochain. Et voilà que ce matin, on apprend que Jesse savait déjà qu’il serait retiré de ses fonctions.

Ma première impression, quelle cruauté. Un peu de patience, de compréhension de la part de Joey Saputo, non? Marsch a reçu entre les mains une toute nouvelle équipe, ce n’était même pas une équipe en fait. Il avait un tas de joueurs avec lesquelles il devait créer une chimie, sans compter les ajouts d’importance qu’il a dû intégrer au cours de l’année. Oui, Nick De Santis a connu énormément de succès dès qu’il a prit les commandes du onze montréalais dans leur ancienne ligue, premier au classement de 2004 à 2006, ainsi que leur championnat en 2004. Toutefois, l’équipe avait déjà des bases, elle se connaissait.

Depuis que l’organisation a commencé son ascension en MLS, elle n’a pas cessé d’espérer plus, toujours plus, trop finalement. Ça prend du temps pour s’installer dans une nouvelle ligue, de bâtir une équipe, de créer une équipe qui se connait. Un entraineur doit disposer de plus d’un an. La preuve, c’est l’équipe torontoise ; seulement 6 victoire à leur première année en 2007 et 9 victoires à leur année suivante! 15 victoires en 2 ANS!

Bref, ce que je vois c’est un congédiement, un manque de patience. Ils imitent un peu le Toronto FC depuis son arrivée en MLS : 6 entraîneurs différents se sont échangés les rênes de l’équipe.

Jesse ne faisait probablement pas l’unanimité dans le vestiaire, surtout chez les nouveaux joueurs européens. Di Vaio et Nesta, qui avait une relation bien plus solide avec la direction ont dû aller cogner à la porte à plusieurs reprises pour se plaindre de leur utilisation, de la manière dont l’équipe était gérer sur le terrain. Ce qu’on constate, c’est qu’ils avaient une forte influence.

C’est décevant de voir partir un gars aussi dévoué et impliqué dans sa communauté. J’ai jamais vu quelqu’un se confondre aussi rapidement dans un nouvel environnement ; passer de l’anglais à un français remarquable en moins d’un an, c’est très admirable. On le voyait déjà dire quelques mots en français à Patrick Friolet pendant les matchs lorsqu’il venait l’aborder.

Je lui souhaite la meilleure des chances pour l’avenir, et surtout un nouveau boulot! Merci pour tout Jesse.

Feed

Catherine Bourgoin a dit...

Bonjour Maxime, très beau billet. Tu n'es pas le seul qui est déçu. Il avait du caractère Marsch et il était apprécié par les partisans et plusieurs joueurs de l'équipe. Comme quelques collègues, je pense que c'est un congédiement masqué plutôt qu'un commun accord.

Je crois qu'il avait des plans à long terme avec l'équipe. Apprendre le français, pour finalement rester si peu longtemps avec l'équipe, ça ne fait pas de sens!

Il a fait un boulot colossal avec cette équipe et c'est le souvenir qu'il laisse aux partisans de l'Impact. Déçue? Oui, très.

Erik Cole a dit...

Je ne vois pas ca comme negatif du tout, l'Impact vient d'entrer en MLS, ils ont termine leur premiere saison, il est normal que l'equipe passe a certains changements qu'ils jugent necessaires pour aller de l'avant. S'ils ne croyaient pas que Marsch etait l'homme de la situation, pourquoi se forcer a le garder?

L'affaire des joueurs italiens qui prennent de la place, eh bien, ils sont les meilleurs joueurs du club premierement, et deuxiemement un bon entraineur surait s'adapter a leur ego> ce n'est pas comme si les joueurs a tete enflees sont du nouveau dans le monde du soccer quand meme

Joel Chartier a dit...

Je ne sais pas si vous avez écouter la conférence de presse, mais ça ressemblait plus à Jesse qui quittait parce qu'il en avait marre des Italiens qui remettaient en question chacune de ces décisions, que de NDS et Saputo qui le mettaient à la porte...

Les deux de l'Impact avaient une face d'enterrement alors que Jesse avait l'air des plus serein.

Pour ce qui est du coach des Gardiens, il faut spécifier qu'il était aussi responsable des coups de pieds arrêtés, soit l'une des TRÈS TRÈS grande faiblesse du club.

Quant à celui du conditionnement physique, son départ est tout aussi compréhensible, alors que tout au long de la saison les joueurs ont manqué d'énergie en fin de match, ce qui a coûté maintes victoires au club!

Solution 90 a dit...

Est-ce que ce sont les joueurs qui vont mener cette équipe?

Marsch n'acceptera jamais les demis-mesures des vedettes européennes en fin de carrière et est le genre à tirer le maximum de ses joueurs. Bien que je n'aime pas ce genre de coach, il faut que j'avoue avoir été impressionné par les résultats qu'il a obtenu. En ce sens, je m'explique mal la décision de l'impact.

Il est possible qu'il ait été tout simplement tassé puisqu'un candidat encore meilleur est disponible. Pour moi, on a tout simplement "pété une coche" trop rapidement. Entraîneur-chef, entraîneur des gardiens et entraîneur du conditionnement physique: dehors!

En les remerciant, on s'expose à la critique et on avoue son incompétence. Malheusement, les décisions de gestion de l'impact semblent être un "one man show" dicté par l'impulsivité.

Pierre-Paul Biron a dit...

C'est triste comme nouvelle j'en convient, mais Marsch ne cadrait tout simplement pas dans la philosophie de l'équipe. C'est malheureux car il s'agit d'un gagnant avec du coeur au ventre, un passionné qui connaît très bien le soccer nord-américain, qui on en conviendra est très différent des styles de jeux pratiqués en Europe. La direction de l'Impact a toutefois pris la décision de façonner son club à l'image des ligues européennes sans garder un équilibre nécessaire au bon fonctionnement d'une équipe en MLS. Jesse Marsch est celui qui en paie le prix et j'ai l'impression que d'autres têtes tomberont dans les prochains mois. J'ai bien hâte de voir ce qu'il restera de la personnalité de cette équipe au début de la prochaine saison. Mais bon, avant de penser à l'année prochaine, on va prendre quelques jours pour avaler cette nouvelle et tenter de comprendre ce congédiement camouflé d'une bien piètre façon. Moi qui croyait que la saison des théâtres d'été était terminée...

Maxime Daneau a dit...

@Joelle Merci de l'info, je me suis cassé la tête à l'intégrer hahaha ;)

Max Stanley a dit...

J'ai tendance à penser comme toi, mais Marsch semble avoir une philosophie qui déplace de l'air à elle seule. Si cette dernière ne marche pas avec la direction (comme par exemple en commençant par le Capitaine du club et son temps de jeu excessif) et bien ça commence mal.

Nesta, DiVaio, Bernier, Felipe, Wenger, Ferrari et j'en passe. Je ne suis pourtant jamais porté à rajouter Arnaud dans l'énumération.

On se sait pas comme je disais, c'est peut-être ce qui cassa le fil entre les deux paliers de l'organisation. Je fais confiance au club, même si Marsch est un gagnant dans l'âme.

Joelle Cyr a dit...

Bonjour Maxime,

J'ai partagé ta surprise ce matin, je n'aurais jamais cru ça. C'est à se demander si Marsch le savait quand il était ici hier!

J'ai arrangé ton vidéo, que je n'avais jamais vu et qui est magnifique en passant. Tu dois insérer le lien de la vidéo entre deux youtube: :youtube. Donc, youtube:lecodedelavidéo:youtube (pas d'espace).
Tu trouveras le code de la vidéo dans ton lien URL, tout ce qui se retrouve après le = et avant le &.
Exemple : http://www.youtube.com/watch?v=snMwZ_KrSGw&feature=b-mv, tout ce dont tu as besoin c'est le snMwZ_KrSGw.
Au finale, ça donne : youtube:snMwZ_KrSGw:youtube. Tu l'insères où tu veux dans ton billet, tu peux ajouter plus d'une vidéo dans le même billet.

Bon billet, il a été suggéré pour le carrousel :)

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010