Christophe Belzile

Christophe Belzile

Homme | 19 ans
Québec

81
coéquipiers
7
abonnés


visites

37000 visites wohoo!!! Venez lire mon dernier billet : "Enfin... le hockey est de retour!"
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Un exploit remarquable! et l'histoire des 500 miles

Vues: 10 votes

Alexandre Tagliani se souviendra pendant longtemps des qualifications des 500 miles d’indianapolis, car pour la première fois de l’histoire de ce mythique circuit, un pilote Canadien partira de la pôle position, chose que même Jacques Vileneuve, gaganant en 1995, n’a pu réussir.
Est-ce que “Tag” pourra maintenir la cadence et remporter l’épreuve ou se fera-t-il dépasser par ses adversaires Américains plus expérimentés?
On verra bien, mais en obtenant la première position lors des qualifications, il peut espérer gagner ou tout de même figurer dans le top 5.

L’histoire des 500 miles d’Indianapolis

L’Indianapolis Motor Speeday fut crée en 1909 par quatre ingénieurs, qui après quelques courses mineures décident, en 1911, de faire, annuelement, une course automobile de 500 miles autour de la piste ovale, vous l’aurez deviné, les 500 miles d’indianapolis. Elle fut, d’ailleurs, une des première course automobile Américaine, à attirer les constructeurs étrangers, comme Peugeot, Fiat et Mercedes. Cette mythique épreuve occasionna, également, quelques décès. Dont celui de Scott Brayton, auteur de la pôle position en 1996, qui rendit l’âme lors de la séance d’essais libres, le jeudi avant la course. Suite au décès de Brayton, les organisateurs des 500 miles ont institué, en 1997, le trophée Scott Braydon, qui récompense, chaque année, le pilote automobile qui a fait preuve de la plus grande tenacité, durant l’épreuve. Il y a aussi la fameuse gorgée de lait, bue par le vainqueur. La première personne ayant fait ce geste, maintenant tradionnel, remonte aux années ‘30, lorsque Louis Meyer, gagnant, bu un verre de lait, après la course. Petite anecdote: Emerson Fittipaldi bu, lui, un verre de jus d’orange, afin de publiciser la plantation d’agrumes dont il était propriétaire, dans son pays natal. Ce geste avait, d’ailleurs, fait scandale aux États-Unis, en 1993. Tout ça pour un verre de jus d’orange…

Feed

lestaf a dit...

En passant, la course de 1920 a été gagnée par Gaston Chevrolet (oui, c'est en son honneur que la marque phare de GM a été déposée), qui a alors été le premier à faire le Indy 500 sans changer de pneus. Quelque mois plus tard, il mourait lors d'une course sur la côte ouest des États-Unis.

CHristina Patry a dit...

Je ne connais pas vraiment ce sujet! Mais avec ces quelques mots, tu m'as beaucoup appris! Bon billet et j'ai bien aimé la petite annecdote de la fin! Bravo et continu comme ça. :)

Christophe Belzile a dit...

@Luc Tremblay

Merci Luc!

Luc Tremblay a dit...

Très bon billet Christophe.

Je lui souhaite de tout mon coeur une victoire

*****

Faut surtout pas avoir peur de voter avec enthousiasme pour les billets qu'on consulte et commente.

Le Blues BoYy a dit...

Je souhaite bonne chance à Tagliani et toute son équipe pour la course de dimanche.

Je compte bien regarder cette épreuve dans mon salon.

BONNE CHANCE TAG!!!!!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010