Roger Leblond

Roger Leblond

Homme | ans

194
coéquipiers
142
abonnés


visites

Nul doute que les équipes qui vont bien jouer défensivement vont avoir de meilleurs chances de participer aux éliminatoires.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Un début très difficile pour Daniel Audette avec le Phoenix de Sherbrooke

Vues: 6 votes
Roger Leblond Catégorie : Hockey

Le fils de l’ancien joueur du Canadien n’a que trois buts en 22 rencontres
Peu importe le sport, il y a beaucoup de pression lorsqu’un joueur est sélectionné au premier rang du repêchage d’une ligue et le jeune Daniel Audette, du Phoenix de Sherbrooke, connaît des difficultés à ses débuts dans la LHJMQ.

En effet, le jeune attaquant de 16 ans, qui fut le tout premier choix de l’équipe et du circuit au dernier repêchage, n’a pas été en mesure de livrer la marchandise, affichant un décevant rendement de 3-4-7 avec un atroce différentiel de moins 26 lors de ses 22 premiers matchs cette saison.
Ces statistiques ne se comparent pas à celles qu’il avait présentées l’an dernier, car il avait marqué 25 buts et obtenu 35 assistances pour 60 points en seulement 39 matchs, dans l’uniforme des Phénix du Collège Esther-Blondin, dans la Ligue midget AAA du Québec et il avait présenté un dossier de 7-16-23 en 13 matchs éliminatoires, sans oublier qu’il avait participé à la finale de la Coupe Telus, affichant un rendement de 4-13-17 en sept matchs, voyant son équipe s’incliner 6 à 5, en deuxième prolongation dans la grande finale, face aux Rebels Optimistes de Red Deer, un match que les Phénix menaient 5 à 1, après deux périodes, avant de s’effondrer totalement au troisième vingt, concédant quatre buts à leurs adversaires, avant de s’incliner en surtemps, dans la compétition qui avait lieu à Leduc, en Alberta.
Audette, qui est natif de Buffalo, est le fils de Donald Audette, ex-joueur de la Ligue nationale de hockey, qui a évolué de 1989-1990 à 2003-2004, endossant l’uniforme de six équipe différentes, dont celui du Canadien de Montréal de 2001-2002 à 2003-2004 et qui a présenté une fiche de 260-249-509 en 735 matchs réguliers et de 21-27-48 en 73 matchs éliminatoires.

Ces statistiques étaient excellentes, car il faut souligner qu’en raison de sa petite taille (5’08’’ et 184 lbs), il avait été repêché tardivement, ayant été le choix de 9e ronde des Sabres de Buffalo, le 183e au total, lors du repêchage de 1989.
Actuellement, Daniel mesure 5’08’’ et pèse 168 livres, mais il ne faut pas oublier qu’il n’a que 16 ans, lui qui aura 17 ans le 6 mai prochain, ce qui lui donne amplement d’ajouter quelques pouces et quelques livres à son physique.
Pour en revenir à ses difficultés à sa première saison, il a débuté avec un dossier de 0-1-1 et un différentiel de moins 13 lors de ses huit premiers matchs, marquant son premier but, lors de sa 9e rencontre, à 10:32 de la première période, face aux gardien Domenic Graham, dans un gain de 6 à 2, à domicile, face aux Voltigeurs de Drummondville, le 10 octobre dernier.
Il a connu ensuite une autre léthargie et son 2e but fut réussi le 31 octobre, dans un revers de 6 à 3, face aux Huskies de Rouyn-Noranda, à l’aréna Iamgold, ce filet étant son seul à l’étranger cette saison.
Il a été rayé de la feuille de pointage dans ses cinq derniers matchs et présente un rendement de 0-1-1 lors de ses six dernières rencontres, son dernier but (3e) remontant au 9 novembre, en avantage numérique, dans un revers de 8 à 4, contre les Sea Dogs de St. John, au Palais des Sports Léopold-Drolet de Sherbrooke.
Soulignons que Daniel Audette affiche le 2e pire différentiel de tout le hockey junior canadien (derrière son coéquipier Alexandre Comtois, qui est à moins 27) et il n’a réussi à présenter une fiche positive qu’une seule fois, terminant avec un plus un, lors d’un gain de 4 à 3, face au Titan d’Acadie-Bathurst, à domicile, le 10 novembre.
Il a présenté un différentiel égal en six occasions et fut en territoire négatif pas moins de 15 fois lors de ses 22 rencontres disputées.
L’entraîneur-chef Judes Vallée n’a pas la tâche facile dans ce dossier, car il doit composer avec plusieurs joueurs recrues et le Phoenix, qui est une équipe d’expansion, doit aider ses jeunes joueurs à poursuivre leur ascension vers la Ligue nationale de hockey et du même coup, tenter de remporter des victoires, ce qui n’est pas une mince affaire.
Est-ce que le jeune talentueux attaquant va réussir à débloquer lors des prochains matchs et aider son équipe à triompher plus souvent ?
En ce samedi, 1er décembre, le Phoenix de Sherbrooke reçoit la visite des Foreurs de Val-d’Or et la formation de l’Estrie en sera à un premier match depuis samedi dernier, alors qu’elle avait causé une surprise, triomphant de l’Océanic de Rimouski, 2 à 1, sur la patinoire de ce dernier.

Connor McDavid, 1er choix de la Ligue junior de l’ontario va très bien
Il a récolté un point ou plus dans 25 de ses 28 rencontres

Pour établir des comparaisons, soulignons que l’attquant Connor McDavid, qui fut le premier choix dans la Ligue junior de l’ontario, lors du repêchage de 2012, présente une fiche de 16-19-35 avec un différentiel de moins un en 28 matchs dans l’uniforme des Otters d’Erie cette saison.
Il a été vraiment d’une régularité exemplaire, car il a récolté au moins un point dans 25 de ses 28 rencontres, lui qui après avoir été tenu en échec lors de son premier match, le 20 septembre dernier, face aux IceDogs de Niagara, a connu du 21 septembre au 2 novembre, une séquence de 15 matchs de suite avec un point ou plus (la plus longue dans la OHL cette saison), avant d’être neutralisé, face à l’Attack d’Owen Sound, le 3 novembre et aussi lors du match du 22 novembre, face aux Bulls de Bellevile.
Cette séquence de 15 matchs de suite avec au moins un point est la 2e plus longue du hockey junior canadien cette saison, ne cédant le pas qu’à celles de 17 matchs d’Alexandre Lavaoie, des Screaming Eagles du Cap Breton, dans la LHJMQ, qui a eu une fiche de 12-17-29, du 10 octobre au 23 novembre et de Colin Smith, des Blazers de Kamloops, dans la WHL, qui a présenté une fiche de 13-26-39, du 21 septembre au 30 octobre.
McDavid, qui aura 16 ans le 13 janvier et qui fait 5’11’’ pour 170 livres, avait présenté l’an dernier, une fiche de 33-39-72 en 33 matchs avec les Marlboros de Toronto, dans la Ligue Midget AAA de l’Ontario.

Mathew Barzal, 1er choix de la Ligue junior de l’ouest ne joue pas …

Pour poursuivre sur les comparaisons, soulignons que l’attaquant Mathew Barzal, qui fut le premier choix dans la Ligue junior de l’ouest, lors du repêchage de 2012, aurait été en mesure de se tailler une place dans l’uniforme des Thunderbirds de Seattle, mais ne semble pas vouloir évoluer avec cette formation, ayant refusé de signer un contrat, après avoir participé au camp d’entraînement.
Il présente une fiche de 13-29-42 en 15 rencontres avec les Chiefs NE de Vancouver, dans la BCMML.
Il aura 16 ans le 26 mai prochain et fait 5’11’’ pour 170 livres, lui qui l’an dernier avait présenté une fiche de 39-68-107 en 35 matchs avec la formation de Burnaby Winter Club, un club Midget dans la PCBHL.
Nous verrons s’il évoluera dans la WHL cette saison ou s’il faudra attendre à la saison 2013-2014 pour le voir dans le hockey junior majeur.


Feed

Joelle Cyr a dit...

Merci pour la réponse!

Roger Leblond a dit...

Bonjour Joëlle,

Merci de tes commentaires.

Dans le cas de Daniel Audette, c'est un bon joueur de hockey, mais il est très difficile d'évoluer pour une équipe d'expansion, car la plupart du temps, plusieurs joueurs qui ont été acquis des autres équipes, sont rarement en mesure de livrer la marchandise.

Un joueur comme Audette, qui a connu beaucoup de succès au niveau Midget AAA l'an dernier, tout en étant bien entouré, car les Phénix du Collège Esther-Blondin ont perdu lors du match de championnat canadien de la Coupe Telus, cela devient difficile, car il tente d'en faire plus que ce dont il est capable et cela ne donne rien de positif.

Il se produit ce que nous constatons, Audette et le Phoenix de Sherbrooke en arrachent et pourraient terminer au dernier rang du circuit.

Mettre la destinée d'une nouvelle équipe sur les épaules d'un jeune homme de 16 ans, est une très lourde commande ...

Joelle Cyr a dit...

Bonjour M.Leblond!

Est-ce que les performances de Daniel Audette peuvent être attribuées aux médiocres performances de l'équipe ou le contraire?

à votre avis, Audette ralenti le Phoenix ou est-ce l'inverse?

Merci pour vos billets qui sont toujours excellents :)

pacer a dit...

Excellent billet!

Espérons que les recruteurs de la LNH ignoreront Daniel Audette et que le CH saura le repêcher dans un rang stratégique. Ce jeune est bourré de talent et le CH devrait toujours garder un oeil sur lui...

Pacer

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010