Roger Leblond

Roger Leblond

Homme | ans

193
coéquipiers
143
abonnés


582094 visites

Les Sabres sont 4-1-0 depuis le retour des JO, ayant vaincu les Hurricanes, les Bruins, les Sharks et le Lightning, pas mal comme fiche.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Louis Leblanc sa pire léthargie, Patrick Holland, porte-bonheur !

Vues:3248 13 votes
Roger Leblond Catégorie : Hockey

Il n’a pas trouvé le fond du filet dans ses 17 dernières rencontres

C’est une période plus que sombre que connaît actuellement l’attaquant Louis Leblanc, des Bulldogs de Hamilton, car le filet adverse donne l’impression d’être aussi étroit qu’un filet de crosse !

En effet, auteur d’un dossier de 2-0-2 lors de ses trois premiers matchs disputés cette saison et blessé à la cheville droite le 19 octobre, ce qui l’avait forcé à l’inactivité durant un mois (du 21 octobre au 20 novembre), il n’est plus en mesure de trouver le fond du filet depuis un bon bout de temps.
Il est 0-0-0 avec un différentiel de plus un lors de ses huit derniers matchs, ayant récolté son dernier point (une assistance) sur le premier but du match marqué par Gabriel Dumont, dans un revers de 5 à 2, face au Rampage de San Antonio, au Copps Coliseum, le 22 décembre dernier, alors que son rendement est de 0-2-2 avec un différentiel de moins deux lors de ses 17 dernières rencontres, son dernier but remontant au 1er décembre, dans un gain de 3 à 0, face au puissant Heat d’Abbotsford, sur la glace de ce dernier.
Cette léthargie de 17 matchs sans but, est la pire de sa carrière professionnelle et possiblement la plus longue de toute sa carrière dans le hockey !
Il affiche un rendement très décevant, 3-2-5 avec un différentiel de moins un en 23 matchs, ce qui est loin des attentes de la direction à son sujet, lui qui avait réussi deux buts (dont un dans une cage déserte) lors de son 2e match de la saison, un gain de 4 à 1, face aux Marlies de Toronto, le 19 octobre dernier.
Leblanc, qui fut le premier choix du Canadien de Montréal, le 18e au total, lors du repêchage de 2009 et qui aura 22 ans le 26 janvier, avait présenté une fiche de 11-11-22 avec un différentiel de moins 10 en 31 matchs avec les Bulldogs l’an dernier et également un dossier de 5-5-10 avec un différentiel positif de plus trois en 42 matchs avec le Tricolore en 2011-2012.


Patrick Holland s’avère le porte-bonheur des Bulldogs, cinq buts, cinq victoires !
Pour parler de choses plus positives chez les Bulldogs de Hamilton, il y a un joueur qui semble se plaire à faire en sorte que chacun de ses buts se transforme en une victoire pour l’équipe de Sylvain Lefebvre !

En effet, l’ailier droit Patrick Holland, qui affiche un dossier de 5-6-11 avec un différentiel de moins sept en 35 matchs, a réussi un but dans cinq matchs différents et cela a résulté en cinq victoires pour les Bulldogs.
Il a réussi son premier but le 19 octobre, dans un gain de 4 à 1, face aux Marlies de Toronto, au Copps Coliseum, son but réussi à 17:44 de la première période contre le gardien Ben Scrivens, s’était avéré le filet victorieux.
Il a réussi son deuxième but le 1er décembre dernier, dans un gain de 3 à 0, à 4:23 de la première période, face au Heat d’Abbotsford et encore une fois ce fut le filet victorieux.
Son troisième but est arrivé le 8 décembre dernier, dans un gain de 3 à 2, face aux Bears de Hershey, marquant le but égalisateur à 7:02 de la deuxième période, avant de voir Joonas Nattinen réussir le filet gagnant à 17:36 de ce deuxième vingt.
Son quatrième but est arrivé d’une manière spectaculaire, car il fut réussi le 4 janvier, dans un gain de 3 à 1, face aux IceHogs de Rockford, à 19:59 de la première période, ce filet créant l’égalité 1 à 1, avant de voir Gabriel Dumont réussir le filet victorieux à 17:11 de la deuxième période.
Pour terminer le plat, dans un autre scénario spectaculaire, il a marqué son cinquième but, mardi soir, dans un gain de 2 à 1, face aux Marlies de Toronto, au Copps Coliseum, trouvant le fond du filet encore une fois à 19:59, de la deuxième période, créant l’égalité 1 à 1, avant de voir encore une fois, Gabriel Dumont réussir le filet victorieux à 19:12 du troisième vingt !

Deux bus de suite à 19:59 et Dumont marque le filet victorieux chaque fois !
Il faut se demander si cela n’est pas un record du hockey de voir un joueur réussir un but à 19:59 deux fois en une même saison, car cela est vraiment un exploit spécial.

Sur ses cinq buts, il y a deux buts victorieux et trois buts égalisateurs !
On peut dire que Holland ne marque pas souvent, mais quand il le fait, ça compte, car deux de ses cinq buts ont été des filets victorieux, alors que les trois autres ont créé l’égalité durant les rencontres.
Il est à espérer qu’il marque plus souvent durant la deuxième moitié de la présente saison pour aider son équipe à se rapprocher d’une place dans les éliminatoires …

Les cinq buts de Patrick Holland en 2012-2013

1) 19 octobre 2012-Toronto 1 à Hamilton 4-Patrick Holland (1) (Dumont et Palushaj) 17:44 (1ère période) (Ben Scrivens)
2) 1 décembre 2012-Hamilton 3 à Abbotsford 0-Patrick Holland (2), Gallagher et Dumont) 4:23 (1ère période) (Danny Taylor)
3) 8 décembre 2012-Hamilton 3 à Hershey 2-Patrick Holland (3) (Nash et Gallagher) 7:02 (2e période) (Braden Holtby)
4) 4 janvier 2013-Rockford 1 à Hamilton 3-Patrick Holland (4) (Dmont et Blunden) 19:59 (1ère période) (Alex Richards)
5) 8 janvier 2013-Toronto 1 à Hamilton 2-Patrick Holland (5) (Blunden et DeSantis) 19 59 (2e période) (Jussi Rynnas)

Après une saison de 109 points en 2011-2012, que fera-t-il dans l’avenir ?
Holland, qui a eu 21 ans le 7 janvier et qui fut le choix de 7e ronde des Flames de Calgary, le 193e au total, lors du repêchage de 2010, fut obtenu de ces derniers dans la transaction impliquant Rene Bourque et Michael Cammalleri, le 12 janvier 2011 et il a signé une entente de trois ans avec le Tricolore, le 7 mars 2012.
L’an dernier, il avait présenté une fiche de 25-84-109 avec un différentiel de plus 42 en 72 matchs dans l’uniforme des Americans de Tri-City, dans la Ligue junior de l’ouest, terminant au 6e rang au chapitre des points, au premier rang au chapitre des assistances et en 4e position sur le différentiel, les trois meneurs ayant terminé avec une fiche de plus 45.
À l’image de Brandan Gallagher, qui connaît lui aussi une difficile première saison dans les rangs professionnels, Holland devrait sortir de sa coquille avec un peu plus d’expérience dans la Ligue américaine de hockey.


Les Bulldogs retournent à l’étranger

Les Bulldogs, qui ont une fiche de 3-3-0-1 lors de leurs sept derniers matchs et qui n’ont marqué que sept buts lors de leurs six dernières rencontres, visiteront les Americans de Rochester en ce vendredi, avant de visiter le Heat d’Abbotsford pour une série de deux matchs, mardi et mercredi, une équipe qui après avoir été superbe en début de saison (13-2-2-2 lors de ses 19 premiers matchs), n’a pu faire mieux qu’un rendement de 3-6-0-1 lors de ses 10 derniers matchs et de 4-8-1-2 lors de ses 15 derniers, ne marquant que 24 buts lors de cette période, une anémique moyenne de 1,60 filet par match, depuis le 1er décembre dernier, date où les Bulldogs avaient signé un gain par blanchissage (3 à 0), au Abbotsford Entertainment Sports Center et été responsable du début de la glissade de la formation-école des Flames de Calgary.
Les Bulldogs ont un calendrier difficile pour les quatre prochaines semaines, car ils disputeront d’ici le 6 février, sept de leurs neuf prochains matchs à l’étranger.


Feed

benoit houle a dit...

Salut Roger!Parlant de centre qui déçoit ou pas;
Pourrais-tu comparer Gomez a Desharnais les 2 dernieres
années,Buts/points/salaires...Combien de $ par buts et par points?

Toujours agréable de te lire...

Steeve Bouchard a dit...

Faut faire attention avec Louis Leblanc. Avez-vous de la façon que Sylvain Lefebvre l'utilise? Jouer avec Chaput et Lefebvre, 2 joueurs à peine de calibre pour la ECHL, ça peut pas donner des résultats très intéressant. Depuis le début de l'année que Lefebvre le fait jouer avec des joueurs médiocres (Quailer, Chaput, P.Lefebvre, Boyce, Stortini et Hagel). En plus de vouloir le convertir en ailier, c'est pas un succès. Il n'est vraiment pas à l'aise à cette position. Que le personnel d'entraîneur le fasse jouer pendant quelques matchs avec Blunden et Gallagher et on verra un tout autre Louis Leblanc.

Gilbert Rochon a dit...

En effet toute une saison tout croche pour l plupart des joueurs des Bulldogs, ceêndant ce n'est pas une raison pour défendre Leblanc.

Dany Nadeau a dit...

Y'avait pas grand chose d'extraordinnaire à sélectionner au 18e rang en 2009 si tu veux mon avis personelle...

En 2006 parcontre , c'est vraiment Claude Giroux qui fallait prendre et non David Fisher!

phil 2 a dit...

leblanc.
encore une belle erreur,de la dte flanelle.

coupe stanley a dit...

Holland a de sapré bonnes mains! Dans un an ou deux il en impressionnera certainement plusieurs.
Concernant Leblanc, comme Donavan le mentionne, je pense qu'on veut faire de lui un spécialiste en défensive, un genre de Plekanec potentiel, capable de tout faire car il est intelligent avec la rondelle.
Par ailleurs, les Bulldogs devraient finalement commencer à enfiler les victoires! Les meilleurs joueurs du circuit quitteront pour la LNH, et en principe, il n'y a aucune place à moins de blessures à Montréal pour les joueurs à Hamilton.
Donc HAM 1 LAH 0!
Ça va faire du bien à Sylvain Lefebvre et à sa troupe ça.
Bon billet.

Louis Massicotte a dit...

Dommage pour Leblanc. C'est pas le moment qu'il fasse du Gomez.

alyn s a dit...

bon billet 5*

Mike Donavan a dit...

Louis Leblanc me fait penser à Guy Carbonneau!

Un centre avec possibilité offensive quand on s'y attend le moins, et qui peut contrer le meilleur centre de l'ennemi!

Il pourrait alléger le travail de Plekanec! Sur-utilisé!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010