Roger Leblond

Roger Leblond

Homme | ans

194
coéquipiers
143
abonnés


visites

Combien de rumeurs et combien de joueurs échangés d'ici la date limite des transactions de la LNH, le 5 mars prochain ?
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Le Canadien dominant contre les Rangers à Montréal et Mike Brown aime plus le banc des pénalités que la glace ...

Vues: 1 vote
Roger Leblond Catégorie : Hockey

Le Canadien est dominant face aux Rangers au Centre Bell

Il a une fiche parfaite de 6-0-0-0 lors des six derniers duels locaux

Le Canadien de Montréal semble avoir le numéro des Rangers de New York lorsqu’il affronte ces derniers au Centre Bell, car il affiche un reluisant depuis quelques années.

En effet, la formation de Michel Therrien présente une fiche parfaite de 6-0-0-0 lors des six dernières rencontres locales (dont un gain en prolongation) contre celle de John Tortorella, la surclassant 24 à 7 (plus 17) au chapitre des buts marqués et encore plus, elle a réussi pas moins de trois blanchissages lors de cette séquence de six matchs.

Le dernier revers local du CH contre les Rangers remonte aussi loin que le 17 mars 2009, 4 à 3, en tirs de barrage et la fiche du Tricolore est de 8-0-0-1 lors de ses neuf dernières parties à domicile contre eux, subissant sa dernière défaite en temps régulier (5 à 3), le 3 février 2008.

Dans cette séquence, il y a eu cette incroyable victoire du 19 février 2008, alors que le Tricolore avait surmonté un déficit de 5 à 0, marquant cinq buts sans riposte pour finalement triompher 6 à 5, en tirs de barrage, réussissant la plus belle remontée victorieuse de l’histoire de l’équipe et l’une des plus spectaculaires de la LNH.

Soulignons que le Canadien, qui a réussi à vaincre les Rangers 3 à 1, lors du match de mardi soir, au Madison Square Garden, a une fiche de 5-0-1-0 lors de ses six dernières rencontres et n’a concédé que neuf buts lors de cette période.

Henrik Lundqvist a une fiche ordinaire au Centre Bell

Pour expliquer une partie des insuccès des Rangers de New York sur la patinoire du Canadien de Montréal, soulignons que le gardien régulier de cette formation, Henrik Lundqvist depuis plusieurs saisons, n’a jamais connu beaucoup de succès, affichant un dossier de 4-5-2 avec une haute moyenne de 3,87 et une piètre efficacité de ,876 dans ses 12 rencontres disputées au Centre Bell.

Verrons-nous Lundqvist disputer un 13e match à Montréal ou Martin Biron dans le filet des Rangers dans le match de ce samedi ?

LA FICHE LOCALE DU CANADIEN CONTRE LES RANGERS DEPUIS 2008
3 février 2008-Rangers de New York 5 à Canadien de Montréal 3 (dernier revers en temps régulier)
19 février 2008-Rangers de New York 5 à Canadien de Montréal 6 (fus.)
4 décembre 2008-Rangers de New York 2 à Canadien de Montréal 6
17 mars 2009-Rangers de New York 4 à Canadien de Montréal 3 (fus.)
24 octobre 2009-Rangers de New York 4 à Canadien de Montréal 5 (prol.)
23 janvier 2010-Rangers de New York 0 à Canadien de Montréal 6
15 janvier 2011-Rangers de New York 2 à Canadien de Montréal 3
5 février 2011-Rangers de New York 0 à Canadien de Montréal 2
19 novembre 2011-Rangers de New York 0 à Canadien de Montréal 4
15 janvier 2012-Rangers de New York 1 à Canadien de Montréal 4
23 février 2013-Rangers de New York à Canadien de Montréal (19h)
30 mars 2013-Rangers de New York à Canadien de Montréal (19h)


Comble du ridicule : Mike Brown a passé plus de temps au banc des pénalités que sur la patinoire !

Le joueur des Maple Leafs totalise 48 minutes de pénalité et 44:53 minutes sur la glace

Quand on dit que certains joueurs de la Ligue nationale de hockey sont payés pour faire autre chose que de jouer au hockey, nous en avons une preuve évidente dans le cas de l’attaquant Mike Brown, des Maple Leafs de Toronto.

En effet, le pugiliste, dont le talent semble aussi rare que les buts de Scott Gomez, semble prendre un malin plaisir à passer le plus clair de son temps sur le banc des pénalités à méditer plutôt que de jouer au hockey sur la surface glacée, lui qui en neuf rencontres, totalise 48 minutes au banc des punitions comparativement à 44:53 minutes sur ses patins (72 présences), ce qui lui fait 3:07 secondes de plus à regarder le jeu du banc que la plupart des joueurs veulent éviter !

Il a passé plus de temps au banc des pénalités que sur la patinoire dans cinq des neuf rencontres qu’il a disputées cette saison.

Ce rendement est très différent de celui de l’an dernier …

La saison dernière, Brown, qui aura 28 ans le 24 juin prochain, avait eu un rendement beaucoup plus normal, ayant disputé 50 rencontres, affichant un dossier de 2-2-4 avec seulement 74 minutes de pénalité et un total de 430:41 minutes de jeu sur la patinoire.

Avant la présente saison, Brown, qui avait été le choix de 5e ronde, des Canucks de Vancouver, le 159e choix au repêchage de 2004, avait eu un rendement de 14-10-24 avec un différentiel de moins 15 et 449 minutes de punition en 242 rencontres, lui qui a aussi endossé l’uniforme des Canucks de Vancouver et Ducks d’Anaheim avant son arrivée à Toronto en 2010-2011.

Son dernier but remonte à près d’un an, alors qu’il avait fait mouche dans un revers de 5 à 4, face aux Blackhawks, à Chicago, le 29 février 2012.

Pis, son rendement est de 0-0-0 lors de ses 17 derniers matchs réguliers, ayant terminé la saison 2011-2012 avec une fiche de 0-0-0 lors de ses huit dernières rencontres régulières.

Son dernier filet au Centre Air Canada remonte aussi loin que le 19 mars 2011, dans un gain de 5 à 2, face aux Bruins de Boston.

L’ex-joueur du CH, Brad Staubitz est dans la même situation que Brown

Un autre joueur est dans cette situation, car Brad Staubitz, des Ducks d’Anaheim, qui a évolué brièvement avec le Canadien de Montréal l’an dernier, se retrouve avec 39 minutes de pénalité et 31:28 minutes de jeu sur la glace (un déficit de 7:32 minutes) en six rencontres.

Brandon Prust du Canadien est le joueur plus pénalisé de la LNH, mais …

En parlant de joueurs robustes, même s’il est le plus pénalité de toute la LNH actuellement, l’attaquant Brandon Prust, du Canadien de Montréal est utile dans plus d’une facette, car en 17 matchs, même s’il totalise 76 minutes de pénalité, il a été sur la glace pour une période de 216:15 minutes, une moyenne de 12:43 minutes par rencontre et il affiche un dossier de 2-3-5 avec un excellent différentiel de plus sept, sans oublier qu’il a été important avec les joueurs avec lesquels il a évolué, plus particulièrement les recrues Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher.

Avec toutes les blessures que nous avons constatées depuis le début de la saison, ne serait-il pas le temps de faire un vrai ménage à ce chapitre dans la LNH ?


Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010