Roger Leblond

Roger Leblond

Homme | ans

194
coéquipiers
143
abonnés


visites

Ça va être intéressant de suivre le dossier du défenseur Andrei Markov, en espérant que ça ne nuise pas à l'équipe d'ici la fin.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Malgré les blessures, les Sénateurs épatent, les Oilers ont leur voyage et les Kings vers le trône ...

Vues: 1 vote
Roger Leblond Catégorie : Hockey

Sans Spezza, Michalek, Karlsson et Anderson, les Sénateurs sont extraordinaires !

Ils ont une fiche de 4-1-0-0 en l’absence du défenseur Erik Karlsson

Malgré des blessures à quatre joueurs importants, les Sénateurs d’Ottawa connaissent un succès surprenant depuis plusieurs matchs.

En effet, la formation dirigée par Paul MacLean, dont la fiche globale est de 11-6-1-1 pour 24 points en 19 rencontres, a beaucoup de mérite, car elle a dû composer dans les attaquants Jason Spezza et Milan Michalek, qui ont raté respectivement 14 et six matchs, le défenseur Erik Karlsson, qui fut absent pour cinq rencontres et aussi le gardien Craig Anderson, qui fut blessé jeudi dernier, face aux Rangers de New York.

Nous pourrions ajouter le nom de l’attaquant Guillaume Latendresse (qui a raté 13 rencontres) à cette liste, mais il n’est pas aussi important pour cette équipe que les quatre joueurs ci-haut mentionnés.

Ce qui surprend le plus est que les Sénateurs ont une fiche de 4-1-0-0 lors des cinq matchs disputés en l’absence de leur as-défenseur Erik Karlsson, qui fut blessé par Matt Cooke, des Penguins de Pittsburgh, mercredi, le 13 mars, dans un revers de 4 à 2, au CONSOL Energy Center.

On s’attendait au pire et lorsque l’équipe a perdu son premier match après cette perte importante, 3 à 0, face aux Maple Leafs de Toronto, mais elle a rebondi en remportant quatre victoires d’affilée, ne concédant que six buts lors de cette période, dont un très important gain de 3 à 2, face aux Maple Leafs de Toronto, à domicile, samedi soir.

Un long voyage attend l’équipe de Paul MacLean …

Suite au match de ce soir, face au Canadien de Montréal, les Sénateurs devront disputer cinq rencontres de suite à l’extérieur et ils affronteront les Bruins de Boston, jeudi, les Flyers de Philadelphie, samedi, les Islanders de New York, dimanche, les Maple Leafs de Toronto, mercredi le 6 mars et finalement, les Rangers de New York, vendredi, le 8 mars.

Ils auront ensuite une fin de semaine de congé et leur prochain match local aura lieu lundi, le 11 mars, face aux puissants Bruins de Boston.

Dans le match de ce lundi, ils affronteront le Canadien de Montréal, une équipe contre laquelle ils ont une fiche de 1-1-0-0 n’ayant concédé que trois buts, l’emportant 5 à 1, à domicile, le 30 janvier dernier et perdant 2 à 1, au Centre Bell, le 3 février.

LES CINQ DERNIERS MATCHS DES SÉNATEURS D’OTTAWA
16 février 2013-Ottawa 0 à Toronto 3
18 février 2013-Ottawa 2 au New Jersey 1 (fus.)
19 février 2013-Islanders de NY 1 à Ottawa 3
21 février 2013-Rangers de NY 2 à Ottawa 3 (fus.)
23 février 2013-Toronto 2 à Ottawa 3
25 février 2013-Montréal à Ottawa (19h)

LE VOYAGE DE CINQ MATCHS DES SÉNATEURS D’OTTAWA
28 février 2013-Ottawa à Boston (19h)
2 mars 2013-Ottawa à Philadelphie (12h)
3 mars 2013-Ottawa à Islanders de NY (15h)
6 mars 2013-Ottawa à Toronto (19h30)
8 mars 2013-Ottawa à Rangers de NY (19h)


Un calendrier plus que difficile pour les Oilers d’Edmonton

Ils disputeront leurs neuf prochains matchs à l’étranger

C’est vraiment une séquence très importante que traverseront les Oilers d’Edmonton lors des trois prochaines semaines, car ils vont passer le plus clair de leur temps à voyager …

En effet, la formation dirigée par Ralph Krueger, dont la fiche est de 7-7-2-1 pour 17 points en 17 matchs, amorce en ce lundi, un séjour de neuf matchs de suite à l’étranger, le plus long dans la Ligue nationale lors du présent calendrier écourté.

Cette séquence débute en ce lundi avec rien de moins qu’une rencontre face aux Blackhawks de Chicago, les meneurs du classement général de la LNH et ils visiteront par la suite, les Stars de Dallas, les Blues de St. Louis, le Wild du Minnesota, les Blue Jackets de Columbus, les Red Wings de Detroit, les Predators de Nashville, les Blackhawks de Chicago, une deuxième fois et finalement l’Avalanche du Colorado.

Donc, du 25 février au 12 mars, les Oilers disputeront pas moins de neuf matchs en 16 jours sur les patinoires adverses, ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour défaire leurs valises …

Ils seront de retour devant leurs partisans le vendredi, 15 mars, avec la visite des Red Wings de Detroit et disputeront trois autres matchs à la Place Rexall, face aux Predators de Nashville, aux Sharks de San Jose et aux Blues de St. Lois, avant de retourner sur la route pour une autre série de deux rencontres.

Les Oilers, qui ont disputé 10 de leurs 17 rencontres à domicile, ont un rendement de 4-4-2-0 devant leurs partisans et de 3-3-0-1 dans leurs sept matchs disputés à l’extérieur.

Suite à ce séjour dans beaucoup de villes américaines, nous aurons une meilleure idée si les Oilers seront en mesure de participer aux éliminatoires, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire depuis leur présence surprise en 2005-2006, dans la finale du circuit, face aux Hurricanes de la Caroline.

LA SÉQUENCE DE NEUF MATCHS À L’ÉTRANGER DES OILERS D’EDMONTON
25 février 2013-Edmonton à Chicago (20h30)
28 février 2013-Edmonton à Dallas (20h30)
1 mars 2013-Edmonton à St. Louis (20h)
3 mars 2013-Edmonton au Minnesota (20h)
5 mars 2013-Edmonton à Columbus (20h)
7 mars 2013-Edmonton à Detroit (19h30)
8 mars 2013-Edmonton à Nashville (20h)
10 mars 2013-Edmonton à Chicago (19h)
12 mars 2013-Edmonton au Colorado (21h)


Les Kings de Los Angeles retrouvent peu à peu la route du trône …

Après un piètre début, les champions de la Coupe Stanley ont rebondi

Après avoir connu un début de saison plus qu’ordinaire, les Kings de Los Angeles semblent avoir enfin réussi à retrouver le chemin du succès depuis quelques matchs.

En effet, les champions de la Coupe Stanley, qui n’avaient pu faire mieux qu’un dossier de 0-2-1-0 lors de leurs trois premiers matchs et de 3-5-1-1 lors de leurs 10 premiers, ont un rendement de 5-1-0-0 lors de leurs six dernières parties, portant leur fiche globale à 8-6-1-1 pour 18 points en 16 rencontres.

Cette fiche les place au 10e rang de l’Association de l’Ouest, un seul point derrière trois formations qui totalisent 19 points.

Une ressemblance étrange avec les Bruins de Boston de l’an dernier …

Cette situation n’est pas sans nous rappeler celle qu’avaient connue les Bruins de Boston l’an dernier, eux qui après avoir remporté la Coupe Stanley en 2010-2011, avaient été pitoyables au début, ne pouvant faire mieux qu’un rendement de 3-7-0-0 lors de leurs 10 premières rencontres, mais avaient ensuite repris leur vitesse de croisière, remportant leurs 10 matchs suivants.

Il faut souligner que la formation dirigée par Darryl Sutter a eu un calendrier très difficile, ayant disputé pas moins de 11 de ses 16 premiers matchs à l’étranger.

Tout comme l’an dernier, la défense fait du bon travail, n’ayant concédé que 39 buts en 16 matchs, une moyenne de 2,44 filets par match, mais c’est en attaque que les Kings en arrachent le plus, car ils n’ont marqué que 40 buts, une anémique moyenne de 2,50 filets par match, l’une des pires fiches de toute la LNH.

Les Kings, qui disputeront sept de leurs huit prochains matchs à domicile, ont un adversaire de taille en ce lundi, 25 février, car ils reçoivent la visite des surprenants Ducks d’Anaheim, dont la fiche est de 13-2-0-1 en 16 rencontres.


Feed

bruins04 a dit...

Il ne faut pas oublier que les Kings ont bien fait en séries, mais y sont rentré avec toute la misère du monde!
Les Sens impressionnent sans bon sens et pour ce qui est des Oilers, ils seront à surveiller dans le futur, mais encore décevant cette année, il manque de bon vétérans qui ont gagnés pour guider les jeunes

constantinm biciola a dit...

bon les sens en effét surprennent je ne sais pas si leurs bléssés seront de retour face au ch mais si leurs absences se prolongent je doute que les sens puissent garder la cadence, les oilers ben on voit déja une amélioration par rapport a l'an dernier cette équipe a un futur assuré, quand aux kings que dire de plus de cette formation qui a tout les outils pour retourner en finale mais au hokey faut jurer de rien on a qua penser aux bruins

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010