Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

132
coéquipiers
99
abonnés


visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Impact, Ligue des Champions et Borussia

Vues: 2 votes

Des billets tout éparpillés, vous aimez? Attention, celui-ci s’en va dans moult directions. Course aux séries, tirage des groupes de la Ligue des Champions, Super Coupe et ses retombées, sans outrepasser les problèmes perpétuels d’Arsenal.

Mais avant ce tour d’horizon européen assez sommaire, revenons à nos moutons, c’est-à-dire le onze montréalais qui a rendez-vous en Ohio ce samedi avec le Crew assez crinqué d’Higuain et Arrieta.

Charnière possible face au Crew, Nesta et Rivas devront demeurer patients

L’Impact pourra compter sur le retour de Nelson Rivas, qui devrait être jumelé à Nesta, pour affronter la paire offensive de Columbus. Un surplus de muscle dans la défense montréalaise ne peut pas nuire surtout si on se rappelle à quel point le Bleu-Blanc-Noir avait eu du mal avec Renteria lors de son premier déplacement en terre jaune et noire. Seulement, le Crew a bien changé depuis cet affrontement et le danger principal proviendra des coups francs de l’Argentin Higuain. Surtout, il faudra prendre soin d’éviter les fautes près du rectangle de Troy Perkins.

Sinon, je me méfierais aussi de la barbe d’Eddie Gaven ou des périls du marquage individuel contre le véloce Arrieta.


FC Barcelone mis à mal par un Real motivé

La Super Coupe d’Espagne va au Real Madrid qui s’impose sur le Barça 4-4 grâce à la règle des buts marqués à l’extérieur. Le pointage final lors de la victoire de 2-1 des Merengues lors du match retour au Bernabeu ne laisse pas présager à quel point la défense des Catalans a souffert contre Ronaldo et Higuain, le frère de l’autre.

Si la Super Coupe constitue le premier titre de la saison pour le Real, il reste qu’il ne veut pas dire grand-chose quand on le compare à la Liga ou la Copa del Rey, sans parler de la Ligue des Champions. Pourtant, il ne serait pas étonnant que le succès face à l’ennemi juré ragaillardisse un Madrid qui traîne en championnat. Ce retard de quelques points me paraît bien temporaire. Le prochain Clasico mettra les pendules à l’heure. Entre-temps, les problèmes sont de plus en plus apparents pour Tito Vilanova, l’entraîneur du Barça. Gerard Piqué avait l’air d’un dix-huit roues sur les balles en profondeur que les Corvettes madrilènes rattrapaient avant lui. Est-ce à dire que sans Puyol, il n’y a point de salut pour Tito et les culés?

Le grand Gérard a déjà mieux paru face à CR7


Varia: Ligue des Champions, Arsenal et Dortmund

Enfin, pour échapper aux difficultés domestiques, bien des clubs concentreront leurs efforts sur la prestigieuse Ligue des Champions dont on connaît maintenant les groupes.

La compétition pourrait constituer une bouée de sauvetage pour le décevant PSG qui obtient un tirage en apparence facile. Mais il ne faut pas prendre à la légère les Ukrainiens de Kiev ni les dragons de Porto, qui ont déjà vaincu leur lot de géants par le passé. Enfin, si Ajaccio peut inquiéter les Parisiens, tout le monde peut y croire, non?

Et tant qu’à parler foot français, poursuivons avec Arsenal! Blague à part, les partisans des Gunners ont de quoi rester sur leur faim avec ce début de campagne sans but en Premier League. On est passé bien prêt de dire au revoir à une autre jeune vedette cette semaine alors que Theo Walcott était pressenti comme le prochain à partir. Encore une fois, Arsène Wenger a calmé les esprits avec de sages paroles sur l’état de sa formation. Mais le malaise persiste au Stade Emirates quant aux chances réelles de titre pour un club nostalgique des exploits des Invincibles et je ne parle pas de Carlos. Chaque fois que le groupe prometteur rassemblé par Arsène s’approche de la maturité, les départs de jeunes vedettes affaiblissent l’édifice au point qu’on a l’impression qu’il faille encore tout recommencer.

La saison est bien longue et Arsenal sera sans doute meilleur si Jack Wilshere se remet un jour de ses blessures, mais le sort du club londonien me fait penser à un jeu connu du quiz The Price is Right. Je vous laisse deviner lequel.

Alors, au mieux, 4ème place en championnat et huitième-de-finale en Ligue des Champions? Et go Clint go! (Cliquez sur le lien si ça ne vous dit rien).

Enfin, je veux aussi parler du Groupe D qui sera bien difficile pour tous les clubs impliqués mais au lieu de vous entretenir du Real Madrid ou de Manchester City, c’est le Borussia Dortmund qui attire mon attention – et oui, je n’oublie pas qu’il y a aussi l’Ajax Amsterdam dans le portrait, mais je n’ai rien à dire sur eux.

Les Prussiens de la Ruhr sont un cas d’espèce dans le foot moderne tout à l’encontre des géants aux ressources financières en apparence illimitées. Loin d’être immunisé à l’encre rouge, le club allemand connaît des succès inespérés en Bundesliga depuis quelques années, un séquence heureuse qui coïncide avec son redressement économique après une période où les dépenses dépassaient largement les revenus.

Pour ceux que la chose intéresse, Uli Hesse-Lichtenberger en parle en long et en large dans un article paru dans le numéro deux du magazine The Blizzard que je me permets de recommander à tous ceux qui aiment littérature et soccer.

Sans souhaiter de malheur aux adversaires de Dortmund en Ligue des Champions, disons que je ne serais pas mécontent que le Borussia soit à l’origine d’un surprise dans la compétition. Il sera intéressant de voir de quelle façon Mats Hummels se défend contre CR7 et compagnie. Et si ça servait de préparation pour un duel éventuel dans un Clasico?

Mats Hummels et ses extérieurs du pied... Old school

Feed

Carl Laitenberger a dit...

Vincent Marchildon : Oui sauf que le potentiel de Chelsea n'est pas si élevé. Pour une équipe qui dépense autant, ils n'ont pas beaucoup de puissance. N'oublions pas qu'ils ont été très chanceux de gagner la Ligue des Champions. Personne n'osera dire qu'ils ont été dominants. S'ils atteignent les quarts de finale en LdC, ça serait un succès. Hazard connaît un excellent début de saison. Par contre, à moyen et long terme, il faudra que les autres (Mata, entre autres) se mettent en marche.

Vincent Marchildon a dit...

@Carl : En plus, Chelsea (à mon grand désarroi) vient de se faire donner une solide râclée en Supercoupe d'Europe par l'Atlético Madrid. Malgré leurs 3 victoires en Championnat ils sont loin de jouer à leur plein potentiel. En plus, mis à part Torres, ils n'ont pas de véritable attaquant de pointe, Sturridge et Moses étant beaucoup plus à l'aise sur l'aile. Point positif par contre : les performances de Hazard en début de saison. S'il parvient à créer une bonne entente avec Torres, ils pourraient devenir très dangereux!!

Prénom Nom a dit...

Il va falloir aussi que l'Impact profite des jambes lourdes de leurs adversaires. Si j'étais Jesse Marsch, je ferais entrer Nyassi et Wenger en début de 2e mi-temps afin de mettre pression et vitesse contre le Crew, qui risque d'être fatigués d'avoir joué autant ces derniers temps...

Carl Laitenberger a dit...

J'ajouterais sur la LdC qu'il y a deux autres groupes de la mort. Le Groupe A et Groupe E sont très difficiles à prévoir. On sousestime souvent les équipes ukrainiennes mais elles sont à surveiller. D'ailleurs, dans mes prédictions, j'ai placé Chelsea troisième. La Juve et Shakhtar vont les surprendre et seront dans la même situation que ManCity et ManUTD l'an dernier.

Beau vidéo sur Hummels en passant. L'un des défenseurs les plus complets depuis longtemps en Allemagne.

En terminant, Go Impact! Ça prend trois points ce week-end!

Patrick Leduc a dit...

@Carl je me doutais que mon billet te ferait réagir. J'avoue avoir moins suivi la saga Martinez depuis qu'elle s'étire. Et la place commençait à manquer...

On verra bien ce que ça donne à Munich mais ce joueur a les caractéristiques idéales pour exceller en Bundesliga.

Carl Laitenberger a dit...

Mats Hummels ou la pire gaffe de Klinsmann. Hummels est un produit de l'académie du Bayern et Klinsmann l'a pratiquement donné à Dortmund.

Après leurs performances médiocres de l'an dernier, Dortmund semble déterminé cette année. Je ne serais pas surpris que la Bundesliga passe deuxième et qu'ils reposent des joueurs pour les matchs en LdC. Une belle occasion de comparer Götze et Özil qui jouent pratiquement la même position en sélection nationale.

Aucun mot sur la saga complètement folle de Javi Martinez qui s'est finalement terminé hier? Faire du business avec Athletic Bilbao n'est jamais facile.

Avec l'ajout de Martinez, le milieu du Bayern sera très dominant. D'ailleurs, je crois fermement que seulement le Barca peut se vanter d'avoir un meilleur milieu que le Bayern.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010