Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

132
coéquipiers
99
abonnés


visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

Calme, blogue et brouillard

Vues: 2 votes

C’est drôlement calme depuis quelques semaines chez l’Impact, vous ne trouvez pas? À part l’occasionnelle brève sur le retour de Justin Mapp, on a déjà connu des semaines où l’actualité du Bleu-blanc-noir a été plus mouvementée. Sans le CH pour accaparer l’attention médiatique, l’Impact sombre-t-il dans une torpeur? Ceci étant, l’auteur de ces lignes ne trouve motif à se plaindre puisque cela lui procure le temps nécessaire pour effectuer quelques vulgaires travaux manuels que l’on a trop souvent tendance à négliger.

Toutefois, cette apparente dérive sur un fleuve tranquille pourrait être de courte durée. À preuve, le président du club Joey Saputo a probablement remis le public sur un pied d’alerte en lançant hier un nouveau blogue qu’il prévoit utiliser pour informer les partisans des derniers projets du onze montréalais. Au menu de son billet: le centre d’entraînement qui fait défaut, une visite à Lyon – tiens, tiens – et un mot sur les bonnes relations du club avec la Fiorentina. Bref, il semble que la direction de l’Impact ne chôme pas bien que les annonces concrètes tardent à venir.

On ignore si l’exemple mis de l’avant par le président sera suivi par le directeur sportif Nick De Santis, lequel semble avoir disparu dans la brume depuis le voyage de l’Impact en Italie. À quand le carnet de voyage de Nick sur le site web du club? Mieux vaut être patient. Parlant de brouillard, je ne peux m’empêcher de penser que Le blogue de Joey agit, sans doute involontairement, comme un écran de fumée qui masque le poste toujours vacant sur la panchina montréalaise: celui d’entraîneur.

À ce sujet, les médias helvétiques rapportent de nouvelles informations faisant état d’une offre présentée à un certain Martin Andermatt pour prendre l’Impact en charge. Selon ce que rapportait le Corriere del Ticino – publication à laquelle je songe à m’abonner – Andermatt serait sans emploi depuis que le président de l’AC Bellinzona l’a remercié au terme de la dernière saison. Un limogeage qui n’empêche toutefois pas qu’Andermatt soit considéré à nouveau pour reprendre le club suisse en main puisque le dirigeant aurait encore congédié l’entraîneur de ses ouailles cette saison.

À part cette relation amour-haine avec son président, on en sait très peu sur Andermatt qui aurait entraîné le Lichtenstein et l’Eintracht Francfort plus tôt dans sa carrière. Or, mieux vaut limiter les spéculations malvenues à son sujet. L’Impact, fidèle à sa politique, ne fait pas de commentaire au sujet des rumeurs

Faites connaissance avec Martin Andermatt

Transactions MLS

Ailleurs en MLS, ça bouge. Après avoir renforcé les secteurs offensifs et défensifs en faisant l’acquisition de Jamison Olave et Fabian Espindola de Salt Lake City, les Red Bulls de New York se sont départis de Rafa Marquez, un poids énorme de moins sur la masse salariale new-yorkaise. Ça promet. Mais là non plus, il n’y a point d’entraîneur!

Chez le Sporting KC, c’est l’arrivée de Benny Feilhaber qui fait jaser. Pressenti pour remplacer Roger Espinoza en milieu de terrain, on se demande toutefois si la présence de Feilhaber signifie que Peter Vermes ait l’intention de muter Graham Zusi de façon permanente à l’aile droite de son 4-3-3. Le meilleur passeur de la ligue en 2012 peut-il avoir autant d’influence sur le jeu à partir du flanc?

Enfin, la métamorphose du Toronto FC ne fait que commencer. Cette semaine, on a dit au revoir à Ryan Johnson et Milos Kosic, deux joueurs qui n’ont pourtant pas si mal paru cette année durant la piètre saison du TFC. Direction Portland pour ces messieurs en échange de Joe Bendik et du 3ème choix au prochain repêchage. Est-ce que les Reds préparent quelque chose de gros? Avec Hassli, Koevermans et Frings confirmés dans l’alignement, la marge de manoeuvre demeure assez faible mais Toronto a parfois cette capacité de nous surprendre…

Messi et EPL

Pas de débat ici. Messi a réalisé un exploit hors du commun en marquant une pelletée de buts – je n’ose pas dire combien puisqu’il pourrait en ajouter d’autres entre la rédaction de ce billet et votre lecture. Lors du match contre Cordoba, c’est toutefois une chevauchée qu’il n’a pas concrétisée d’un but qui m’a le plus impressionné. Nous vivons à une époque exceptionnelle. Le petit génie de Rosario réalise ses chefs-d’oeuvres en direct chaque semaine devant des millions de téléspectateurs. Combien de paires d’yeux ont eu le privilège d’observer Van Gogh ou Picasso dans la production d’un tableau?

Qui a dit qu’il n’a jamais rien gagné avec l’Albiceleste?

Chez les Anglais, nous retrouverons les champions en titre, Manchester City, en visite à Newcastle ce samedi pour notre rendez-vous EPL. Il s’agit de deux clubs qui passent à travers de mauvaises séquences. Ni Alan Pardew, ni Roberto Mancini ne donnent l’impression d’avoir des solutions aux maux qui affligent les Magpies et les Citizens. Vous les voyez terminer l’année avec leurs clubs respectifs?

Nous aurons également le plaisir de nous retrouver lundi prochain pour un Reading vs Arsenal que l’on se souhaite tout aussi excitant que leur dernier affrontement en Capital One Cup. À bientôt!

Feed

Patrick Leduc a dit...

@Sébastien très intéressantes suggestions pour les prêts. Je suis certain que l'Impact croit pouvoir profiter des bonnes relations avec les clubs italiens justement pour cette raison.

Sébastien D'Onofrio a dit...

Pour ce qui est de l'Impact, j'espère fort bien que c'est le clame avant la tempête.

La signature de Mapp ne me dérange pas tant que son salaire a diminué ce qui est sûrement le cas. De toute façon, il ne peut pas jouer plus de 60 minutes et ensuite, nous avons Nyassi qui excelle comme réserviste.

Je crois quand même qu'il manque un autre attaquant ainsi qu'un milieu offensif dans l'axe ou sur les flancs. Je sais qu'il y a peut-être Essabr et Pisanu qui étaient à l'essai en Italie mais l'Impact pourrait profiter de ses bonnes relations avec Fiorentina ou Lyon pour réaliser un gros coup. Je pense à Pizarro de Fiorentina ou Gourcuff à Lyon. Ce serait surprenant mais bon, surtout pour Fiorentina qui connaît une bonne saison.

Sinon, l'Impact peut toujours cibler de jeunes joueurs qui ne jouent pas énormément au sein de leur club respectif et qui pourraient s'amener sous forme de prêts avec l'Impact. Je pense à Paponi de Bologne ou Seferovic de la Fiorentina.

Sébastien D'Onofrio a dit...

Pour ce qui est de Messi, à chaque fois (ou plutôt la plupart du temps) que je le regarde jouer, il me fait penser au jeune qui est inscrit au micro soccer dans son quartier et qui est tout simplement trop fort pour les autres. La seule différence c'est que Messi joue contre les meilleurs joueurs au monde. C'est incroyable ce qu'il peut faire avec un ballon sans parler de son plus récent record de buts.

M. Leduc, sans vouloir être méchant, je vous ferais plus confiance avec un stylo ou un clavier d'ordinateur entre les mains qu'un marteau si je me fie à votre image de travaux manuels...

Carl Laitenberger a dit...

Chialge aujourd'hui:

Est-ce qu'il y a un autre sport dans lequel on accorde autant d'importance aux performances en sélection nationale?

Vous remarquerez que les gens qui accordent autant d'importance à ce tournoi pour juger la qualité d'un joueur sont souvent des amateurs aux connaissances limitées. C'est un gros évènement populaire mais il faut beaucoup plus que trois à sept matchs une fois aux quatre ans pour juger de la qualité d'un joueur.

Si on veut juger la qualité d'un joueur dans un tournoi, qu'on utilise le meilleur tournoi au monde, la Ligue des Champions. De toute façon, le soccer est un sport d'équipe et les titres gagnés ne sont pas un argument valide.

Messi est le meilleur joueur au monde, point final!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010