Quelques heures après avoir appris que Thomas Vanek rejoindra leurs rangs, les joueurs du Canadien, affrontent les Ducks, dès 22h sur RDS!. Rejoignez d’autres amateurs sur le Clavardage en direct

Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

132
coéquipiers
99
abonnés


236405 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

La Copa finie, la vie continue

Vues:1625 2 votes

“À 2-1, on l’avait dans les mains... Mais on l’a échappée. C’est ce qui est arrivé. La vie continue. On doit continuer à travailler et apprendre de cette leçon.” C’était dans les vestiaires de l’Arena Barueri que j’ai pris note mardi soir de ces paroles. Un discours prononcé pour apporter un brin de réconfort aux joueurs défaits du Desportivo Brasil, comme on peut s’y attendre après une telle défaite crève-coeur face à Palmeiras en Copa São Paulo. Mais contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, Marc Dos Santos n’est pas celui qui l’a énoncé.

Dans la victoire comme dans la défaite, lorsque le Desportivo Brasil rentre au vestiaire après le coup de sifflet final, le groupe forme un cercle et l’entraîneur prend la parole pour adresser un message à ses joueurs. Le rituel ne s’arrête toutefois pas là. Après le Professor Dos Santos, c’est au tour des joueurs de s’exprimer: Guilherme, le capitaine et un des vétérans de l’équipe; Arthur, le jeune de 16 ans qui en dépit du fait qu’il n’ait pas joué durant les deux derniers matchs possède des qualités de leader et d’orateur indéniables; et enfin Yan, l’intrépide latéral droit qui ressemble à Roberto Carlos comme deux gouttes d’eau. Le message que j’ai retenu de Barueri est celui de Yan.

Ensemble du début à la fin. Desportivo Brasil dans les vestiaires


Le match en soit a été difficile. Les joueurs du Desportivo Brasil semblaient accuser la fatigue après la victoire éreintante en phase de groupe. L’adversaire du jour – Palmeiras, un club de premier plan – démontrait généralement plus de maturité physique, voire une certaine arrogance, grâce à l’appui indéfectible de quelques milliers de spectateurs de la Mancha Verde

Après une première mi-temps sans but, l’action s’est animée dès le retour de la pause. Il est difficile de rendre justice à l’intensité du match en se limitant au compte-rendu. Aussi, je propose de vous retranscrire une partie des échanges de textos que j’ai eu avec les membres de ma famille durant la rencontre:

À noter que “Pelé” est le surnom de Deivid, qui a marqué le second but du Desportivo Brasil. Les Brésiliens ont beau avoir un ou deux prénoms et deux à quatre noms de famille, ils ne peuvent s’empêcher d’utiliser les surnoms. Du côté de Palmeiras, il m’apparaît intéressant de souligner que le joueur qui marque les deux premiers buts des verts, un certain Chico, faisait jusqu’à l’an dernier partie du Desportivo Brasil avant d’être vendu au club de São Paulo. Après leur performance dans la Copinha de cette année, il ne serait pas étonnant que plusieurs autres joueurs du Desportivo subissent un sort semblable.

Les deux marqueurs (Bruno et Deivid) avant le match. Aurait fallu faire une photo de groupe…


Si la description du match vous laisse sur votre faim, vous pourrez toujours visionner les images suivantes.

Feed

Patrick Leduc a dit...

Merci à tous pour les commentaires.

Mon voyage se poursuit jusqu'à lundi et j'ai hâte de pouvoir partager d'autres histoires d'ici là.

Pour ce qui est d'un échange pour Hassli, je pense qu'il faut considérer l'aspect financier de la chose. Si le budget le permet, il est certain que son talent en fait un joueur intéressant, mais son caractère peut jouer contre lui. Je ne suis pas convaincu que ça se fera.

Pour Guardiola, j'ai hâte de voir de quelle façon il adapte ou impose ses idées au Bayern. À suivre

Sébastien Bouchard a dit...

Votre récit de voyage était très intéressant M.Leduc!

Hors sujet:

Éric Hassli voudrait quitter le TFC avant le début de la saison. Je me demande si l'Impact ne cherchera pas à l'acquérir sachant que son ancien entraîneur en suisse est nul autre que Marco Schällibaum. Un petit échange du style Hassli Vs Arnaud, question de ne pas ajouter à la masse salariale du club...

Eduardo Marciano a dit...

Salut Pat. Je suis un brésilien de souche et un fan fini de Palmeiras depuis mon enfance. J'ai donc été réjouie du résultat final :p J'ai suivi la rencontre, c'était vraiment un bon match! Bravo pour l'initiative, ton expérience à du être incroyable! C'était très intéressant lire les comptes rendues de ton voyage!!

Joelle Cyr a dit...

Tout comme Carl le dit, c'est un plaisir de lire ton récit de voyage Pat!!

Carl Laitenberger a dit...

Pep Guardiola sera le prochain manager du Bayern. Je suis curieux de lire votre opinion là-dessus. En tant que fan du Bayern, j'ai très hâte de le voir à l'oeuvre l'an prochain. Javi Martinez et maintenant Pep. Bayern est sur le point de devenir un hybride Espagne-Allemagne?

Arcadio Marcuzzi a dit...

Excellent récit Pat! Merci de partager.

Après avoir vu le résumé du match, j'espère que les petits n'étaient pas trop frustrés avec leur gardien de but... :)

Patrick Leduc a dit...

Merci Carl. C'est une expérience encore plus magique que je ne l'avais anticipée. Très heureux de pouvoir la partager.

Carl Laitenberger a dit...

J'ai beaucoup aimé vous lire sur votre expérience au Brésil. Fascinant!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010