Amateurs de boxe, programme double pour vous aujourd’hui : dès 14h00, Ricky Burns mettra son titre WBO des légers en jeu face à Terence Crawford. À 21h30, Julio Cesar Chavez Jr tentera de se racheter après sa victoire controversée face à Brian Vera en affrontant à nouveau le guerrier texan. Rejoignez le clavardage en direct . Bonne boxe!


Pour le match entre le Canadien et les Maple Leafs, c’est dès 19h00, ici

Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

132
coéquipiers
99
abonnés


visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

L'Impact à la conquête de Disney

Vues: 1 vote

Ouf, c’est vendredi. Oui, déjà vendredi, du moins, déjà pour l’ensemble du monde du foot alors que pour d’autres, ce n’est pas déjà mais enfin, enfin, voyez ce que je veux dire? Mes amis, ça promet d’être un week-end fort rempli. N’allez pas me dire que la ville est seulement hockey. On sait bien qu’une grande partie de la population est atteinte de la fièvre du palet des glaces, comme disent les cousins, et que les symptômes semblent particulièrement aigus cette saison. Qu’à cela ne tienne, il y aura aussi de l’action dans le monde du ballon rond en fin de semaine, et pas uniquement dans les Vieux Pays, qu’on se le tienne pour dit.

La semaine ayant été fertile en émotion et comme tout bon supporter aigri par la défaite de ses favoris, je ne ressens pas d’irrésistible envie de revenir sur la surprenante déconfiture du Barça à Milan. Une victoire tout à fait méritée pour les Rossoneri. Chacun dans son registre, on soulignera le match relevé qu’ont disputé les Montolivo, Mexes et Boateng. Le résultat procure donc une grosse satisfaction aux tifosi de la Serie A. Mais il est encore tôt pour sonner le glas du tiki-taka. Or, j’ai beau me dire que le club catalan est toujours vivant, même en écoutant Gerry en boucle, j’ai bien du mal à ne r’garder qu’en avant.

D’ailleurs, c’est encore du passé que j’ai trouvé de quoi m’inspirer. On m’accusera de vouloir jeter un mauvais sort à l’Associazione Calcio milanaise, mais il m’apparaît inévitable que les médias ibériques feront tourner les images de la remontée historique du Deportivo La Corogne contre Milan en 2004 alors que les Italiens avaient gagné 3-0 à l’aller. Autant s’y habituer tout de suite.

Luque, Victor... Et Valeron, quel grand joueur!

Plutôt que d’affecter le moral des Milanais, j’ai l’impression que plus cette vidéo jouera, plus ils seront en mesurer d’en tirer une leçon. Aussi, en fouillant davantage dans ma mémoire – disons une ou deux minutes de plus car des souvenirs de même, j’en ai un beau paquet – j’ai déniché un autre moment qui tombe davantage dans la catégorie du renforcement positif pour tous ceux qui n’en ont pas encore marre des Blaugranas. Un soir de l’an 2000, Camp Nou, Barça, Chelsea, mais bien avant Di Matteo, le Mister, ou encore Jose Mourinho…

Êtes-vous capables de retrouver Guardiola? (Indice: il n’est pas encore coach)


Bon, faisons comme si le méchant était bel et bien sorti. Parlons des matchs à surveiller dans les jours à venir. D’abord, il y a notre traditionnel rendez-vous du samedi matin en Premier League. Fulham accueille Stoke City dans un duel de milieu de tableau où le style plus continental des Cottagers contrastera avec le jeu direct et parfois stupéfiant des Potters.

Mais le plaisir ne s’arrête pas là! L’Impact disputant la finale de la Classique Disney contre le Crew de Columbus, ce sera avec un grand plaisir que nous vous présenterons à RDS2 dès 20:00 le match du onze montréalais face au Noir et Or de l’Ohio. Après la défense du Nord en 2012, vise-t-on la Conquête du Sud en 2013? Mickey, lui, semble déjà du bon côté même si les experts auront fort à faire pour authentifier ce cliché.

En dépit d’une défaite légèrement décevante des réservistes de l’Impact contre Orlando City mercredi, la préparatifs du Bleu-blanc-noir pour la saison 2013 semblent aller rondement. À l’image de son buteur Marco Di Vaio, déjà incisif, le onze de Marco Schällibaum a démontré une belle capacité à profiter des failles de ses adversaires. Bien que les matchs de la Classique Disney n’aient aucune incidence sur le classement de la saison régulière, on sent que le personnel d’entraîneur insiste déjà pour que les joueurs fassent preuve d’une attitude gagnante au même titre qu’ils l’exigeront durant la vraie saison.

Duel à prévoir entre les JDs Di Vaio et Higuain

En ce qui concerne l’adversaire du jour, il faudra se méfier de Federico Higuain et de Jairo Arrieta, le duo d’attaquants qui avait déjà tourmenté la défense montréalaise l’automne dernier. Par ailleurs, durant la saison morte, Columbus a fait l’acquisition du véloce Dominic Oduro, un ancien du Fire de Chicago. Il a beau ne pas être le marqueur le plus prolifique, il reste que l’on ne peut pas sous-estimer la vitesse qu’apporte le Ghanéen sur le flanc. J’ai bien hâte de voir qui Schällibaum placera en défense droite à côté de Nesta et Ferrari. Valentin ou Brovsky? En ce qui concerne la gauche, on ignore si Maxim Tissot est remis à 100% d’une blessure à l’épaule. On n’aura donc pas nécessairement l’heure juste par rapport à la bataille pour l’obtention de ce poste. Misons donc sur Iapichino pour cette fois.

Du reste, j’anticipe que l’on donnera une nouvelle occasion à Hassoun Camara de démontrer son potentiel en milieu de terrain. Ce sera également le moment d’affiner les réglages entre Patrice Bernier, plus avancé, et Felipe. Les deux animateurs doivent trouver le juste milieu pour éviter de se marcher sur les pieds et faire profiter l’équipe au maximum de leur capacités. Une équipe de plus en plus sûre d’elle, selon le principal intéressé.

Seule incongruité – qui pourrait encore être corrigée – nous n’avons pas encore vu Di Vaio aux côtés d’Andrew Wenger depuis le début du camp d’entraînement. Quand même étrange quand on connaît le penchant de la direction pour une formule à deux attaquants. Cette finale représente la dernière opportunité de les faire travailler ensemble en match avant le début de la saison. À moins que l’association entre le vétéran italien et l’espoir américain ne soit pas devenue proposition indécente depuis l’arrivée de Schällibaum?


Dimanche, il y aura encore quelques chocs appétissants:

Premier League: Manchester City et Chelsea, les poursuivants moribonds de Manchester United, viseront à s’enfoncer un peu plus l’un et l’autre. La bande de Mancini me semble plus apte de renaître à ce moment précis.

Serie A: Le Derby della Madonnina entre l’Inter et l’AC Milan avec Super Mario Balotelli en attraction. Malgré Balo, j’ai l’impression que Milan paiera pour son effort généreux contre le Barça. Avantage Inter, mais si peu.

Ligue 1: Le Paris Saint-Germain accueille l’Olympique Marseille et David Beckham pourrait faire son début dans l’uniforme tricolore. Mais à la place de qui? Pas encore certain de l’état de forme de plusieurs Parisiens, ce serait toutefois un moment bien choisi pour un premier but du Brésilien Lucas. Avec au bout du compte, un match nul?

Alors, ça nous fait toute une charge de travail en 48 heures. Question de bien récupérer, un décrassage s’imposera lundi après-midi au détour d’une autre partie prometteuse en Premier League entre West Brom et Tottenham sur les ondes de RDS à 14h55. Les Hotspurs ont le vent dans les voiles depuis quelques temps sous la houlette de Villas-Boas. Avec Bale, Dempsey et Dembélé, expliquez-moi comment faire pour ne pas les aimer.

Feed

Carl Laitenberger a dit...

Parlant de Pep, j'aimerais bien être à New York et connaître son opinion sur son ancienne équipe ainsi que sur sa prochaine. J'ai très hâte de voir ce qu'il a en tête pour cette équipe du Bayern qui est la plus dominante depuis que je suis le club (je n'étais pas né lorsque les Beckenbauer, Breitney, Müller et cie dominaient).

Carl Laitenberger a dit...

Le Barca a été mauvais mais 2-0 n'est pas une si grande avance. L'avantage du terrain est énorme en Ligue des Champions. Tant qu'une équipe ne perd pas à domicile, il y a des chances. Disons qu'Arsenal est pas mal plus dans le trouble que le Barca avec leur défaite de 3-1 à domicile.

Regardez les deux seules équipes ayant éliminé Barca dans les cinq dernière années au Camp Nou. Malgré des performances défensives impressionnantes, ces équipes ont eu besoin de beaucoup de chance (Messi qui rate un penalty, par exemple). N'oublions pas que la défence centrale de Milan est composée de Zapata et Mexes. On est loin de Baresi et Costacurta.

Si Milan avait 10% des chances de l'emporter avant la premier match, ils sont peut-être à 40% ou 50% maintenant. Je ne serais pas surpris que le Barca gagne 4-0 ou 4-1 au prochain match.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010