Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

132
coéquipiers
99
abonnés


236272 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

Le spectre arbitral : d'un extrême à l'autre

Vues:2988 0 vote

« Pas facile », a dit Jose Mourinho après la victoire du Real Madrid à Old Trafford. « Pas facile pour Cristiano »" qui jouait devant son ancien public. « Pas facile » de revenir chez ceux qui nous ont jadis appuyé, explique Mourinho. Pas facile non plus d’être arbitre dans un match avec un tel enjeu, aurait-il pu ajouter.

Car l’arbitre, Cüneyt Cakir aura tenu un rôle principal dans le déroulement de l’action du match opposant Manchester United au Real. L’expulsion de Nani sur une action qui me paraissait plus accidentelle que volontaire a malencontreusement fait basculer le match. À forces égales, le Real serait-il venu à bout des Red Devils? C’est à placer dans le domaine du possible, mais à moins de vivre dans un univers parallèle, ce scénario demeurera inconnu.

Jugez par vous-mêmes

Comme pour les juges de Cour suprême, l’aiguille du cadran de l’officiel bouge parfois de manière nerveuse entre l’activisme et la réserve. L’arbitre que l’on préfère est inévitablement celui que l’on remarque le moins. Or, les circonstances du match d’hier amènent de l’eau au moulin de ceux qui reprochent aux officiels un interventionnisme qui empêchent les joueurs de réellement faire un maître sur le terrain. Rares sont ceux qui aiment que l’arbitre influence le résultat du match, surtout du côté des perdants... Mais à l’autre extrême, un officiel trop attentiste risque lui aussi gâcher la sauce.

Pour être un peu moins opaque, utilisons un exemple. La décision lourde de conséquences de Cakir est à l’opposée de l’inaction d’Howard Webb lors de la finale de la Coupe du Monde 2010.

Rappelons-nous que Webb, un arbitre britannique, avait fermé les yeux sur plusieurs interventions musclées des Néerlandais aux dépens des Espagnols, surtout tôt dans le match. Webb craignait-il qu’on l’accuse d’avoir ruiné la finale en sanctionnant les fautifs de façon hâtive?

Aucun carton... Il jouait le ballon?

Nonobstant le fait que le coup de Nigel De Jong ait semblé nettement plus malicieux que celui de Nani, dans les deux cas les décisions de l’arbitre auront eu un impact sur le résultat. Et elles auront les deux fois contribué à amoindrir le spectacle. Ce qui me fait dire que la ligne est mince pour les officiels. S’il est acquis qu’ils ne contrôleront jamais les actions, ni le comportement des joueurs lors d’un match, on aimerait bien qu’ils ne donnent pas matière au chroniqueur de consacrer une moitié de billet à leur travail. Pas facile.


Bravo Max Crépeau

En marge de la controverse, je m’en voudrais de passer sous silence la mise sous contrat du troisième gardien de l’Impact de Montréal, un autre produit de l’Académie, Maxime Crépeau.

À l’affiche bientôt, des photos en action avec le maillot Bleu-blanc-noir!

J’ai eu la chance de connaître Maxime alors qu’il faisait partie du programme Soccer-Études du Collège Français de Longueuil – programme que j’ai jadis dirigé. La preuve.

À l’instar de bien des entraîneurs québécois qui réclameront leur dû dans son développement, j’ai dirigé Maxime alors qu’il était en 6ème année du primaire et qu’il portait d’inoubliables lunettes protectrices. Au-delà de son look, j’ai aussi de bons souvenirs de ses performances étonnantes lors d’un tournoi de soccer en Virginie. Ça devait être en 2004 ou 2005. Maxime était déjà à l’époque un gardien qui rassurait ses défenseurs et mettait en confiance son équipe.

Quelques années plus tard en 2010, nos chemins se sont croisés à nouveau alors qu’ils employaient des trajectoires bien différentes. Au moment où Maxime commençait à faire sa place à l’Académie, nous avons disputé un match ensemble contre les espoirs du Toronto FC au Stade Saputo. Je ne peux pas dire que j’étais emballé à l’idée de jouer avec l’équipe réserve à un moment de ma carrière où j’obtenais peu de temps de jeu avec la première équipe. Mais j’étais tout de même heureux de pouvoir jouer aux côtés d’un joueur que j’avais déjà dirigé et de compter sur un gardien de la trempe de Maxime ce jour-là. Je souhaite à Maxime que les vétérans qu’il sera appelé à côtoyer avec l’Impact éprouvent le même sentiment lorsqu’il aura la chance de jouer.


Expo Soccer Montréal

Fin des anecdotes, ou presque. Je vous signale en terminant que la première édition d’Expo Soccer Montréal, dont je serai le porte-parole, est à nos portes. Je serai présent à l’événement les 30 et 31 mars au Complexe Bell de Brossard et j’espère vous y rencontrer en grand nombre. Et n’attendez pas trop avant de vous inscrire au tournoi en cage à 2 vs 2, les places partent vite.

Feed

Danny Nguyen a dit...

@jean-pierre rainville: sors donc la tête de la poubelle pour une fois et va donc regarder le match Bayern/Arsenal d'hier. Javi Martinez était arrivé par devant sur le joueur d'Arsenal avec un pied drôlement haut. Est-ce que le geste était plus dangereux la faute de Nani vu que ça venait de devant? Probablement oui. Est-ce que ça méritait un rouge? Absolument pas et le carton jaune était adéquat. On tue le sport à vouloir en faire un sport sans contact à un extrême alors que les meilleures années de cette discipline étaient les années 1990 où tout se joue avecune combinaison de tripes, de contacts et de talent.

L'arbitre Cuneyt Cakir va arbitrer le match Serbie/Croatie durant la pause internationale et je peux jurer à tous qu'on verra quelle sorte d'incompétent qu'il est réellement avec son statut d'arbitre à temps partiel.

jean-pierre rainville a dit...

D.Fortier : le livre de règle de mettre vos striures contre le joueur qui s'oppose, même quand vous êtes plat au sol, est très clair.
Wes Ferdinand aussi, pour ses actions à la fin du match, contre l'arbitre, devrait recevoir une suspension majeure.
Man. U. ne peut pas tenir d'être, "second fiddle" à l'équipe la plus gagnent, dans ce tournoi.

Daniel Fortier a dit...

@jean-pierre rainville........Tu as un jugement "douteux". L'arbitre lui n'a pas le loisir de regarder les reprises comme nous mais toi OUI ! Je viens de visionner sur youtube la reprise 3-4 fois. Nani regarde le ballon un peu à sa gauche et ne peux aucunement voir arriver l'autre joueur à sa droite au moment ou il quitte le sol pour tenter d'amortir le ballon. Donc c'est purement accidentel. Oui il feint par la suite mais celui qui a reçu le coup également?! A-t-il pu continuer la partie lui? Pour moi un simple accident qui ne méritait pas un carton rouge !

jean-pierre rainville a dit...

Nani a mérité cet suspension totalement; il a géré pour élever ses striures presque pour diriger aux niveau de la tête; et si le joueur de Real Madrid, n'avait pas sauté 3 pieds au-dessus du sol, c'est là où il aurait été frappé.
Nani n'a pas eu aussi son dos à ce joueur, et l'a pris sûrement du coin de son oeil.
La blessure feignant de Nani, de ce contact, n'a pas aussi, trompé l'arbitre .
Alex Ferguson, et les animateurs Anglais du match, onts lamenté, et onts essayé de peindre une image différente, tous en vain.
L'un peut s'imaginer que leur appel aurait été, si la chaussure était sur l'autre pied, avec un joueur de Madrid qui obtient ses striures en haut, diriger à la tête.

Danny Nguyen a dit...

Il n'y a que 2 questions qui me traversent l'esprit en revoyant cette horreur d'arbitrage.

1) Pourquoi donner les commandes d'un match aussi gros à un arbitre qui, si je me fie aux commentaires de fans de foot turc, a tendance à bousiller les matchs importants avec des décisions complètement dans le champ? Il me semble que les arbitres de qualité ne manquent pas dans le reste de l'Europe.

2) Comment peut-on (ne serait-ce que d'y penser) expulser un joueur en réception de passe alors que l'adversaire arrive par l'angle mort de ce premier? Que ce soit au hockey, au soccer ou au football américain, personne ne peut deviner ce qui arrive par l'angle mort.

Étant avant tout un fan de foot anglais, je ne peux que rager devant ce qui a été la 3e fois depuis 2009 où l'arbitrage douteux a joué en faveur d'un des géants espagnols lorsque l'adversaire était un club anglais.

Adrien Meure a dit...

Et pourtant il n'a rien eu pour ça, il paraît que ce n'était pas intentionnel!
http://www.youtube.com/watch?v=giCxL7sl2a8

Patrick Leduc a dit...

@Adrien Mais avec Ibra, rien n'est pas intentionnel... C'est bien connu, après Dieu, il y a Zlatan, ou vice-versa.

Adrien Meure a dit...

Bon billet Patrick! On peut aussi parler du coup de pied d'Ibrahimovic contre Ruffier en début de saison, c'était un rouge direct, mais là encore, il pouvait se douter que le gardien arrivait.

Je pense que Nani méritait un jaune pour un geste dangereux, mais pas un rouge direct. Dommage, ça a influencé le résultat du match...

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010