Le match numéro 2 de la série Montréal-Tampa se déroulera ce soir sur les ondes de RDS! *Dès 19h00, rejoignez d’autres amateurs sur le "Clavardage en direct*":http://legrandclub.rds.ca/profils/599681/en_direct/627

Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

137
coéquipiers
100
abonnés


241289 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

Retour sur un week-end endiablé

Vues:1139 4 votes

Derby d’Italia

La Juve a bel et bien repris du gallon dans l’entre-saison. Le retour à Turin d’Antonio Conte comme entraîneur et quelques acquisitions inspirées y sont pour cause. La Vecchia Signora pointe actuellement en tête de la Série A. La victoire de samedi face à l’Inter de Ranieri confirme que les Bianconeri gagnent en maturité et sont à prendre au sérieux.

Buts de Vucinic, Maicon et Marchisio

Chelsea vs Arsenal

Match rempli de rebondissements à Stamford Bridge. Alors qu’Arsenal était la cible de critiques depuis son début de saison chancelant, la victoire face aux Blues renvoie maintenant les doutes dans la cour de Chelsea. L’équipe d’André Villas-Boas semblait pourtant avoir trouvé un équilibre en octobre avant de baisser pavillon de manière controversée face à Queen’s Park Rangers la semaine dernière. On s’étonne surtout des déboires que connaît actuellement la brigade défensive, mais il faut comprendre que la priorité d’AVB était de donner une nouvelle identité à Chelsea sur le plan offensif. Reste à voir si ses convictions seront affectées par la débâcle aux mains des Gunners.

Résumé du match de l’année jusqu’à présent

Norwich vs Blackburn

Autre rencontre excitante qui se solde finalement par un verdict nul de 3-3 en vertu d’un retour inespéré des Canaries. Soulignons que le Canadien Simeon Jackson aura joué le dernier quart d’heure pour Norwich. Un autre Canadien, Junior Hoilett, s’était illustré avec un but spectaculaire en fin de première demie. Notons qu’Hoilett n’a pas encore décidé s’il allait porter les couleurs du Canada en qualifications pour la Coupe du Monde. Il entretient encore l’espoir d’un coup de fil de Fabio Capello pour représenter l’Angleterre. Des performances comme celle-là ne lui font pas de tort…

Espagne

La séquence heureuse de Levante a pris fin par une défaite de 2-0 face à Osasuna. Le Real Madrid reprend la tête en vertu de son gain face à la Real Sociedad. De son côté, le Barça n’a fait qu’une bouchée de Mallorca. Lionel Messi y est allé d’un tour du chapeau dans les 30 premières minutes, se permettant même une célébration prémonitoire après le premier de ses trois buts. Je souligne le cran de Josep Guardiola qui a choisi d’aligner le jeune Isaac Cuenca comme partant, laissant Fabregas et Iniesta sur le banc. Cuenca, auteur d’un très bon match, a d’ailleurs justifié la confiance de son entraîneur en marquant le 4ème but dans un gain de 5-0.

Remarquez la célébration après le 1er but

MLS

Les matchs allers sont terminés mais personne ne semble à l’abri à l’issue de cette première manche. Même le Real Salt Lake, avec son avance de 3 buts, doit confirmer son avantage à Seattle. RSL a surpris les Sounders par son opportunisme, mais les blessures à Olave et Borchers pourraient faire mal au retour. En terminant, une mention d’honneur à André Hainault qui a encore une fois marqué un but important pour Houston face à Philadelphie. Le défenseur originaire d’Hudson connaît une saison de rêve au Texas. On lui souhaite de poursuivre l’aventure jusqu’au bout.

André Hainault (2ème à partir de la droite) encore buteur!

Feed

Le jeu des prédictions: Séries MLS

Vues:1502 7 votes

En attendant le derby londonien Chelsea-Arsenal samedi matin sur les ondes de RDS2 (7:30), je me permets un petit billet sur les séries qui ont déjà débuté en MLS.

Le format adopté pour les éliminatoires est particulier : un genre d’hybride entre la NFL, avec les “wildcards”, et la LNH avec un tableau divisé en conférences. On y applique enfin la formule footballistique des matchs allers et retours. Ne vous en faites pas trop si vous êtes confus, le système est appelé à changer à nouveau l’an prochain avec l’arrivée de Montréal! D’ailleurs, certains partisans ont lancé une pétition pour amoindrir l’impact des changements attendus au calendrier! Quand vous aurez arrêter de rire, vous trouverez un lien vers la pétition ici.

Sporting KC – Colorado

Le Sporting semble plus fort cette saison que le champion défendant. Les jeunes de Kansas City n’ont pourtant pas l’expérience des séries de leurs rivaux. Le Colorado s’était toutefois faufilé l’an dernier pour gagner le titre. Je doute qu’ils y parviennent à nouveau. Si Teal Bunbury ne manque pas toutes ses occasions, je vois KC passer à la ronde suivante.

Teal Bunbury en action

Seattle – Real Salt Lake

Même si le Real a eu de la difficulté à maintenir son niveau des dernières saisons en 2011, l’équipe est une des meilleures formations du circuit Garber. Salt Lake affronte une autre puissance de la ligue en Seattle qui a déjà le titre de la US Open Cup en banque cette année. Avec l’appui sensationnel de leur public, les Sounders semblent intraitables malgré le statut incertain de leur maestro Mauro Rosales, blessé au genou. Verdict: Seattle fera la différence au match retour.

Un public inspirant!

Houston – Philadelphie

Il s’agit de formations négligées qui pourraient bénéficier du tableau déséquilibré des éliminatoires pour se rendre très loin. Philadelphie en est seulement à sa deuxième saison. Sa qualification en série est déjà une réussite. Houston possède certains atouts en milieu de terrain qui se sont distingués cette année comme Brad Davis. Le club texan arrive en séries sur une belle lancée et il semble très confortable sur la pelouse étroite du Robertson Stadium. Le Dynamo devrait passer à la prochaine étape.

LA Galaxy – NY Red Bulls

Le duel des vedettes de la MLS arrive sans doute un peu tôt au goût des dirigeants de la ligue. Mais avec la saison de misère des Red Bulls, on se satisfera que les New-Yorkais aient au moins atteint la phase décisive. Le Galaxy de Beckham et Donovan est pourtant plus fort que les Red Bulls qui ont opté un style très défensif lors du dernier match à Dallas. Il faut s’attendre à ce que les Californiens s’imposent sur des taureaux qui manquent de cohésion. Alors que Beckham prépare son avenir – à Paris? – il aura connu en 2011 sa meilleure saison en MLS. Il ne demandera pas mieux que de remporter un titre au Home Depot Centre pour couronner son aventure en Amérique.

En tout cas, il est prêt.

Feed

Tour d'Europe 5 étoiles: quel week-end de foot!

Vues:1190 4 votes

Derby de Manchester: United détissé par City

Et vlan. Il y a tant de choses à dire sur la raclée qu’a infligée Manchester City à United. Certes, les Red Devils ont dû se débrouiller à 10 joueurs la majorité du match mais la performance des Balotelli, Silva, Aguero, Milner et Dzeko nous indique clairement que les Citizens sont désormais les favoris au titre de la Premier League.

Admirez plutôt

Un écart de 5 buts qui vient mettre un baume au cœur des partisans d’Arsenal, eux qui avaient souffert une humiliante défaite de 8-2 plus tôt cette saison à Old Trafford.

Le coup d’éclat de City nous empêche de nous étendre plus longtemps sur Newcastle, qui demeure invaincu et rejoint Chelsea à 19 points en 3ème place. On reviendra prochainement sur la surprenante «Toon Army» d’Alan Pardew.

Le but de Cabaye donne la victoire à Newcastle sur Wigan.

Espagne: Levante, Madrid et CR7: wow! Barça et Messi: ouch!

La surprise en Espagne, c’est que la tête du classement n’est ni occupée par le Real Madrid, ni par le FC Barcelone. De tous les clubs de Liga, Levante UD constitue un meneur des plus improbables. Plus accoutumé aux bas-fonds du classement, l’équipe basée en banlieue de Valence étonne par son jeu et ses résultats.

Koné et cie ont raison de célébrer à Levante

Pendant ce temps, Cristiano Ronaldo y est allé d’un tour du chapeau face à Malaga. Sa troisième réalisation mériterait par ailleurs une place dans un film d’arts martiaux. Quant à son rival au classement Pichichi (meilleur buteur), Lionel Messi, ce fut un week-end à oublier pour l’Argentin et son club le Barça. Un match nul 0-0 à domicile fave à Séville avec un penalty raté dans les arrêts de jeu.

Oyeoyeoye, CR7

Italie: Le Prince de Milan

La série A nous fait cadeau d’un autre match palpitant cette semaine: quatre buts consécutifs de l’AC Milan à Lecce après avoir tiré de l’arrière 3-0. Les tifosis milanais ont trouvé une nouvelle vedette en Kevin Prince Boateng, auteur de trois buts qui valent la peine d’être vus. Disons que ce n’est pas la puissance qui lui manque.

Enfin, soulignons qu’en France, le PSG est toujours au sommet en vertu de sa victoire face à Dijon. Pendant ce temps, le Bayern Munich trébuche à Hanovre sans toutefois perdre la tête du classement de Bundesliga.

Feed

Les chocs du week-end au ballon rond

Vues:1013 3 votes

Plusieurs duels retiennent mon attention durant la fin de semaine dans le monde du soccer. Voici un aperçu de ces rencontres.

Angleterre

Samedi matin 7:30, nous ferons connaissance avec Wolverhampton et Swansea sur les ondes de RDS! Les Wolves tenteront de retrouver le chemin de la victoire après cinq défaites consécutives. Ils attendent de pied ferme les Gallois de Swansea à leur stade de Molineux. J’ai bien hâte de voir le jeune Scott Sinclair à l’oeuvre du côté des Swans, lui qui avait marqué 22 fois en 42 matchs de Championship (D2 anglaise) l’an dernier.

Scott Sinclair

Impossible de passer sous silence le derby mancunien de dimanche. United et City occupent les deux premières places du championnat et le gagnant du match s’établira provisoirement comme favori au titre. Cela dit, même en cas de faux-pas, on ne doute pas des capacités des Red Devils. C’est plutôt sur les “nouveaux-riches” de City qu’on se pose des questions. Sauront-ils maintenir la cadence toute la saison? Après quelques performances ordinaires dans les deux dernières semaines, je suis d’avis que Man U réaffirmera son autorité sur la Premier League. Il faut bien que Rooney et sa bande donnent raison à Sir Alex quand il dit que son club rattrappe Barcelone!

Espagne

La rencontre mettant aux prises Malaga et le Real Madrid comporte une trame qui dépasse l’aspect strictement sportif. Il s’agit aussi d’un duel entre les entraîneurs Manuel Pellegrini et Jose Mourinho. On se souviendra que le Chilien avait précédé le Portugais à la barre du Real et qu’il aimerait bien se faire justice face à son successeur. Malheureusement pour Pellegrini, il sera privé de la “bête” Julio Baptista, auteur d’un des buts les plus spectaculaires jusqu’à maintenant cette saison. La tâche s’annonce ardue pour les Andalous même si le Real a mal paru lors de certains déplacements en Liga cette saison.

Allemagne

Ça roule au quart de tour pour le Bayern Munich depuis le début de saison en Bundesliga. Le président Uli Hoeness en profite pour (se) lancer des fleurs en soulignant l’apport du nouvel entraîneur Jupp Heynckes tout en décochant des flèches à l’endroit de Jürgen Klinsmann, ancien pilote des Munichois et actuel entraîneur de l’équipe nationale américaine. Hoeness s’en prend au côté dépensier de Klinsmann alors qu’il encense la simplicité efficace du vétéran Heynckes. Le Bayern se rend à Hannovre dimanche pour y affronter une équipe qui occupe la 7ème place au classement. Une autre victoire à 12,50€ en vue?

Je vous laisse là-dessus. Un petit mot quand même pour dire que l’affrontement Lille – Lyon est assez prometteur en Ligue 1. On se promet d’y revenir en début de semaine si les attentes sont comblées!

Feed

Tour d'Europe en 5 minutes et un détour en MLS

Vues:1165 3 votes

On se promettait de faire un retour sur l’action du week-end dans les championnats européens. Voici quelques matchs qui ont retenu mon attention.

FRANCE

Le PSG a pris la mesure d’Ajaccio lors de son déplacement en Corse grâce à un triplé de Kevin Gameiro qui mène actuellement le championnat des buteurs de Ligue 1. Paris a une avance de 3 pts sur Montpellier et Lyon après 10 journées. Pour le moment, les investissements massifs semblent rapporter…

Triplé de Gameiro

ITALIE

Pendant que l’Inter Milan s’enlise avec une nouvelle défaite à Catania – l’effet Ranieri se dissipe? – on avait droit au derby romain entre la Lazio et l’AS Roma. Bien que le “mini-Barça” de Luis Enrique ait pris les devants après une belle 1ère mi-temps, la Lazio a profité de l’expulsion de Kjaer et d’un penalty d’Hernanes pour égaliser la marque avant de l’emporter dramatiquement sur un but de Klose dans les arrêts de jeu. Avec des matchs comme celui-là, la Série A prouve qu’elle n’offre pas seulement du jeu terne même si 5 matchs de championnat sur 7 se sont soldés par la marque de 0-0 ce dimanche!

Lazio – AS Roma (2-1)

ESPAGNE

Victoire confortable du Barça face au Racing Santander 3-0. Le retour d’Iniesta est une bonne nouvelle pour les Catalans et Lionel Messi maintient le rythme avec deux nouvelles réalisations. Le Real Madrid a pris la mesure de Betis (4-1) grâce au tour du chapeau de Gonzalo Higuain. Mais la surprise du moment est certainement Levante, plus habitué au bas du tableau, qui pointe à la 2ème place du championnat après un triomphe de 3-0 face à Malaga. Une équipe composée de quelques anciennes promesses du Real Madrid qu’on n’avait pas jugés assez bons pour s’immiscer parmi les “Galacticos”…

Barça – Racing (3-0)

ANGLETERRE

Petite mention spéciale à Newcastle qui continue de surprendre. On les comptait pour battus lorsque Tottenham avait pris l’avance en 2ème mi-temps (pour la 2ème fois du match) mais Shola Ameobi a permis à la Toon Army d’obtenir un point en égalisant la marque à 2-2. Un retour émouvant!

MLS

Enfin, comment ne pas mentionner l’hommage que les partisans des Sounders de Seattle ont offert à Kasey Keller samedi. Plus de 60 000 personnes ont assisté à la victoire des leurs face à San Jose (2-1) dans ce qui constituait le dernier match de saison régulière à domicile pour le légendaire gardien américain. Selon Grant Wahl, de Sports Illustrated, seuls le Barça, le Real et le Bayern Munich ont eu de plus grosses foules durant la fin de semaine!

Feed

Rouge mur à mur

Vues:1474 3 votes

Liverpool, Man U, Rooney... Le rouge est à l’honneur cette semaine!

Duel Liverpool-Manchester U, samedi 15 octobre dès 7h30 sur les ondes de RDS2. Venez me poser vos questions

En attendant le succulent derby du Nord-Ouest entre les “Reds” et les “Red Devils”, qui sera diffusé sur les ondes de RDS2 dès 7h30, revenons sur l’expulsion de l’attaquant mancunien Wayne Rooney lors du match de qualification pour l’Euro 2012 au Montenegro.

Ce geste inacceptable a valu à Rooney une suspension de 3 matchs qu’il devra purger lors de l’Euro. C’est donc dire que l’Angleterre devra se passer de lui lors des matchs de groupe. Le débat est donc lancé sur la pertinence de le sélectionner pour la compétition. L’ex-international anglais Stan Collymore prétend que ce serait une erreur de l’inviter à l’Euro. Mais pour Harry Redknapp, il serait impensable qu’on n’amène pas le meilleur joueur anglais en Pologne-Ukraine.

Si c’était à vous que se posait le dilemme de Fabio Capello, prendriez-vous le risque de le convoquer en espérant pouvoir compter sur lui si l’Angleterre atteint les 1/4-de-finales?

On peut se demander dans quel état d’esprit sera Rooney lors du match face à Liverpool. Il s’agira peut-être d’une occasion de se débarrasser d’une partie de la pression qui s’accumule sur lui puisqu’il connaît un excellent début de saison en Premier League.

Le comportement de mauvais garçon de Rooney me rappelle une autre légende de Manchester United qui alternait le bon et le moins bon…

Je vous laisse là-dessus et je me promets de faire un tour de l’actualité européenne en début de semaine prochaine. Je garderai d’ailleurs un oeil sur le derby de Rome que se disputeront AS Roma et Lazio ce dimanche.

Feed

Billets pour l'Euro 2012 à l'enjeu

Vues:1675 5 votes

C’était congé pour la Premier League ce week-end mais le monde du soccer, lui, ne connaît pas de trêve. Pendant que sur le Vieux Continent, ce sont des places convoitées à l’Euro 2012 qui sont à l’enjeu, les qualifs de la Coupe du Monde se poursuivent en CONCACAF et en Amérique du Sud. La journée de mardi sera donc ultra-chargée pour l’amateur de ballon rond.

Europe

En premier lieu, on surveillera attentivement le match France-Bosnie. Un billet pour le championnat d’Europe attend le gagnant mais, comme le dit le sélectionneur Laurent Blanc, les Bleus ont aussi un filet en cas d’erreur puisqu’un match nul leur suffirait pour se qualifier.

Autre nation phare à qui il reste du travail pour faire partie de la danse en Pologne et en Ukraine: le Portugal, qui doit au moins faire match nul face au Danemark lors de ce dernier match de groupe. L’obstacle paraît un peu plus ardu pour les Lusitaniens car ils se déplacent à Copenhague et la victoire de 5-3 face à l’Islande n’est pas ce qu’il y a de plus rassurant. Cependant, je pense que Cristiano et sa bande peuvent commencer à répéter leur Polka en vue de l’été prochain.

Et puis, il faudra garder un œil sur l’Arménie. Oui, oui, l’Arménie, qui conserve une petite chance d’accéder au match de barrage si elle bat l’Irlande à Dublin. Ce scénario est improbable mais les Arméniens ont marqué plusieurs buts dernièrement (11 en 3 matchs). À noter que la sélection arménienne compte sur un Brésilien naturalisé, Marcos Pizzelli et sur un ancien du Real Salt Lake en MLS, Yura Movsisyan.

CONCACAF

Enfin, le Canada reçoit Porto Rico à Toronto. Ce tour de qualification constitue une mise en bouche pour notre équipe nationale. Les choses sérieuses commenceront à la prochaine ronde lorsque les Canadiens auront affaire au Honduras, à Cuba et fort probablement à Panama. Une autre paire de manche, mais un contexte néanmoins favorable pour nos représentants de rééditer l’exploit de 1986: se qualifier pour la Coupe du Monde.

On attend autour de 10,000 personnes au Stade BMO pour l’occasion. Espérons qu’on arrive à créer une atmosphère qui permet aux joueurs de se sentir chez eux et qui leur donnera confiance en vue des prochains matchs à disputer.

Feed

Un vent de changement à l’Impact

Vues:2586 10 votes

On savait bien qu’il y aurait des changements à la formation de l’Impact de Montréal en vue de l’entrée en MLS mais les annonces des derniers jours en ont pris plusieurs par surprise.

D’abord, on salue l’arrivée au Stade Saputo de Nelson Rivas, un défenseur central qui compte l’Inter Milan et River Plate parmi les clubs où il a joué. Ça fera sûrement sourire mes amis du Sportnographe, mais, dans son cas, on parle d’un gros bonhomme dont le faciès aux allures de Mike Tyson devrait contribuer à intimider l’adversaire.

Son sosie!

En marge de cette acquisition de prestige, il y a aussi la façon dont on s’est départi de joueurs qui faisaient partie de l’équipe en 2011 qui m’a secoué.

Je pense en particulier à Antonio Ribeiro qui aura passé une dizaine d’années avec le club. Ribeiro est un joueur doué qui a travaillé très fort pour se faire une place au sein de l’Impact chaque fois qu’il aura porté le maillot du club. Rarement apprécié à sa juste valeur, il lui aura même fallu aller ailleurs pour se faire valoir. Retranché à l’aube de la saison 2009, il avait rapidement trouvé une place en MLS avec les Earthquakes de San Jose avant de revenir à Montréal pour relancer l’Impact alors que l’équipe en arrachait en 2010.

Malgré un historique en dents-de-scie avec la direction du club, Ribeiro m’a confié que la décision de l’Impact à son égard provenait vraisemblablement du nouvel entraîneur Jesse Marsch.

Or, il semble qu’on ait donné carte blanche à Marsch pour qu’il prenne les décisions qui lui paraissent les bonnes afin de monter une équipe compétitive. Bien que cet apparent degré de liberté soit une bonne chose pour tout ce qui concerne le domaine technique chez l’Impact, je pense qu’on aurait pu guider Monsieur Marsch à travers certains écueils pour qu’il entame son boulot à Montréal du bon pied.

Ne pas donner l’occasion à Ribeiro de démontrer ce qu’il sait faire est un coup drôlement bas, surtout qu’il a été blessé pendant une bonne partie de la saison 2011.

Si Marsch avait d’ores et déjà décidé qu’il ne comptait plus sur Ribeiro, aurait-il été si coûteux à l’Impact de lui annoncer à la fin du camp d’essai? Perte de temps? Disons que c’est plutôt une marque de respect, une valeur sur laquelle on met pourtant l’accent au sein du club.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010