Spécial 2 pour 1 de Pâques! Un premier clavardage dès 15h pour le match Détroit-Boston suivi du match #3 Canadiens-Lightning dès 19h!! Rejoignez d’autres amateurs sur le Clavardage en direct

Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

137
coéquipiers
100
abonnés


241455 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Grisaille du lundi

Vues:1792 6 votes

Il fait un temps maussade en ce lundi matin à Montréal. La mince moustache qui stagne sous mon nez depuis 3 semaines ne me fait plus sourire. On aura connu des débuts de semaine un peu moins pénibles.

Le week-end qui vient de s’écouler constituera peut-être un point tournant dans la saison de foot de plusieurs championnats européens. Malgré la grisaille ambiante, il fait bon être fan du Real Madrid et de l’Olympique Marseille en cette fin novembre. Ou, encore mieux, c’est un bon moment pour être Prussien quoique ceux-ci ne courent pas les rues de la métropole. Vous me ferez signe si vous en rencontrez. Toujours est-il que Dortmund et Mönchengladbach occupent les deux premières places du championnat allemand en vertu de la défaite du Bayern Munich contre Mainz.

Borussia Dortmund 1er en Bundesliga

Borussia Mönchengladbach 2ème


Dans la Liga espagnole, le Real Madrid a désormais 6 points d’avance sur le FC Barcelone. Au rythme où va le Real de Mourinho, cet écart pourrait être suffisant pour procurer le titre aux Madrilènes. Les images parlent d’elles-mêmes.

Des Merengues plus dominants que jamais

Les Blaugranas n’avaient pas dégrisé du succès à Milan?

Je vous laisse sur une note plus positive. La “Vieille Dame” du Calcio italien, à qui le rose va décidément bien, se retrouve en tête du classement de la Série A. La Juventus a connu des années de vache maigre depuis son dernier titre en 2003 mais le club bianconeri semble être un prétendant sérieux au Scudetto cette année. Comme quoi le foot est une affaire de cycle!

Un match excitant en Série A. Le foot italien n’est plus ce qu’il était!

Feed

Des "classiques" au menu

Vues:1935 4 votes

Il existe sûrement des semaines plus tranquilles que celle qui vient de passer dans le monde du soccer. Du moins, sur la scène locale, les derniers jours ont été trépidants surtout en raison du repêchage d’expansion de l’Impact de Montréal. J’ai très hâte de voir à l’œuvre les nouvelles acquisitions du club, en particulier Justin Mapp, Zarek Valentin et Justin Braun. J’ai l’impression qu’il y aura du monde au Stade Olympique lorsque l’Impact disputera son match inaugural en MLS au mois de mars prochain.

Entre-temps, j’ai envie de faire un bref tour d’horizon des matchs au programme ce week-end dans les championnats européens. Nous commencerons par le duel mettant aux prises Manchester United et Newcastle samedi matin sur les ondes de RDS2 à 9h55. United n’est pas au sommet de sa forme en ce moment : courte victoire sur Swansea la semaine dernière et match nul 2-2 face à Benfica en Ligue des Champions mercredi. Bien qu’on annonce le retour de Wayne Rooney dans l’alignement, l’attaquant anglais n’a pas marqué en championnat depuis le 18 octobre face à Chelsea. D’après vous, qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans l’équipe de Sir Alex? Simple baisse de régime ou véritable problème de fond?

Man U a besoin d’un Rooney en forme!

Ailleurs sur le Vieux Continent, on aura droit à quelques « classiques ». D’abord, en Bundesliga, le Borussia Dortmund affronte son rival Schalke 04 dans ce qu’on appelle le Revierderby. Le championnat allemand a beau perdre plusieurs de ses meilleurs éléments au profit de grands clubs étrangers, la qualité du jeu n’en souffre pas vraiment et la moyenne de foule demeure la plus élevée du continent. Si Dortmund est à la peine en Ligue des Champions, les choses vont un peu mieux en Bundesliga où il occupe la 2ème place. Du côté de Schalke, le Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar est second au championnat des buteurs. Il s’agit d’un ancien espoir oranje qu’on avait presque oublié suite à ses passages ratés au Real Madrid et à Milan.

Une foule impressionnante, des chances qu’on voit ça un jour à Montréal?

En France, c’est le duel entre le PSG et l’Olympique de Marseille qui retient mon attention. Paris domine la Ligue 1 cette saison. Les investissements importants des propriétaires qatari rapportent pour le moment. L’OM traîne à la 10ème place et la tension est élevée entre l’entraîneur Didier Deschamps, les joueurs et la direction. Une défaite des Marseillais pourrait-elle signifier la fin de DD?

Je ne m’étendrai pas davantage car on pourrait y passer le reste de la journée. J’aimerais simplement souligner que Liverpool a rendez-vous avec le meneur Manchester City dimanche. Je crois que les Reds ont les ressources pour faire trembler les Citizens, mais la troupe de Mancini semble intouchable en Premier League, qu’en pensez-vous?

Feed

Le Galaxy au 7ème ciel

Vues:1873 2 votes

Il aura fallu cinq ans à David Beckham pour conquérir son premier titre en sol américain. Une victoire méritée pour le Galaxy face au Dynamo de Houston qui n’est jamais parvenu à inquiéter la cage californienne.

L’écart qui séparait les deux formations n’est pas seulement dû à la présence de joueurs désignés du côté de Los Angeles. Bien que la somme des talents du Galaxy soit plus élevée qu’à Houston (la masse salariale itou!), le jeu d’ensemble de l’équipe de Bruce Arena était supérieur à celui des Texans.

Sur le plan tactique, les deux entraîneurs ayant opté pour des formations 4-4-2 classiques, le match a longtemps été statique. Le Galaxy doit sa légère domination en 1ère mi-temps à quelques dédoublements de Franklin lorsque Donovan glissait dans l’axe ainsi qu’à quelques pivots inspirés de Robbie Keane. Le manque d’application de Cristman, récipiendaire des meilleures occasions, aurait toutefois pu leur jouer des tours.

Si Houston s’est montré bien organisé derrière, on n’a rien créé qui vaille devant. Carr n’a jamais chercher à combiner avec Ching tandis que Camargo était totalement absent.

Changement tactique en 2ème mi-temps

La sortie de Cristman en début de 2ème mi-temps à permis à Donovan de passer de son poste de milieu droit à celui d’attaquant. Malgré un peu de confusion et certains gestes égoïstes, son partenariat avec Keane allait permettre au Galaxy de relancer son attaque et d’ouvrir la marque. Une combinaison entre Beckham, Keane et Donovan est d’ailleurs à l’origine du but. Un peu comme il l’avait fait en 1ère période, Keane décroche bien de sa position d’attaquant, pivote et lance son partenaire dans l’espace. À la différence que Donovan conclut l’action de façon magistrale, contrairement au pauvre Cristman.

Donovan célèbre son but!

Il n’en fallait pas plus pour que le Galaxy l’emporte sur un Dynamo plutôt décevant sans Brad Davis. Ce n’est pas tant que son remplaçant Ashe ait mal joué. Il aurait toutefois apporté plus depuis son poste de latéral gauche alors que Taylor n’a pas généré d’attaque. Mis à part Hainault, Cameron et Moffatt, rares sont les joueurs d’Houston qui se sont distingués durant la rencontre.

Un titre mérité pour le Galaxy et son capitaine David Beckham qui pourra célébrer le point culminant de son aventure dans le firmament hollywoodien.

Feed

Si l'Euro 2012 commençait aujourd'hui

Vues:3239 2 votes

Ce n’est pas le soccer qui manquera sur les ondes de RDS et RDS2 ce week-end et je suis le premier à m’en réjouir. Mais en attendant l’affrontement Norwich City-Arsenal samedi matin 7:30 à RDS et la grande finale de la MLS entre le LA Galaxy et le Dynamo de Houston dimanche 21:00 sur RDS2, j’ai envie de vous lancer sur un tout autre sujet qui risque d’animer les discussions pour les mois à venir.

Maintenant qu’on connaît les 16 pays qualifiés pour l’Euro 2012, qui, selon vous, gagnerait le tournoi s’il commençait aujourd’hui? Petite digression par rapport à toute l’actualité de la fin de semaine, mais je me promets de vous reparler du match ultime en Ligue Majeure de Soccer dans mon prochain billet.

La finale de 2008 bis?

Je plonge directement dans le vif du sujet en soumettant que l’Allemagne apparaît à l’heure actuelle comme étant l’équipe la plus en forme sur le Vieux Continent. Après un match nul “expérimental” face à l’Ukraine, un des pays hôte, les Teutons ont pulvérisé la Hollande avec quelques buts d’anthologie. Pour les amateurs de tactique, l’excellent blogue “Zonal Marking” fait l’analyse de la Mannschaft en profondeur.

Allemagne vs Pays-Bas 3-0 (Match Amical)

De leur côté, les champions espagnols sont à la peine par les temps qui courent. Une défaite 1-0 en Angleterre a été suivie d’un match nul peu convaincant face au Costa Rica 2-2. Je ne remettrai pas ici en doute les capacités de la Roja pour laquelle je ne nierai pas mon penchant. Il faudra cependant démontrer plus de motivation pour conserver le titre acquis il y a bientôt quatre ans. Comme le dit leur nouveau slogan, le passé ne compte plus…

Autres candidats

Parmi les autres pays qualifiés, aucun ne me paraît de calibre comparable à l’Allemagne et l’Espagne. Les éternels poids lourds que sont l’Italie et l’Angleterre ne présentent pas des arguments de la même envergure que les deux favoris. Si l’Italie reprend du poil de la bête depuis sa déconfiture à la Coupe du Monde, je doute d’une Squadra qui dépendrait de l’humeur et de la production de Super Mario Balotelli.

Super Mario

Pour ce qui est de l’Angleterre, il ne faut pas fonder trop d’espoir sur la victoire face à l’Espagne. Certes, les Anglais ont bien défendu et ils se sont montrés dangereux en contre-attaque, mais je ne les considère pas à la hauteur. On ne connaît pas encore le tirage au sort (il aura lieu le 2 décembre) mais je ne serais pas étonné de les voir, après un départ optimiste, échouer à nouveau sur penalties en 1/4-de-finales face à une équipe comme le Portugal!

Capello a du pain sur la planche

Enfin, je ne passerai pas la liste complète des autres invités à la Polka de cet Euro ukraino-polonais. Je vous invite à me faire part de vos choix si la compétition commençait aujourd’hui! Et qui pourrait être l’équipe surprise? La Croatie? L’Irlande? Quand même pas la France?

À vous la parole!

Feed

La "Terminale"

Vues:2020 1 vote
Patrick Leduc Catégorie : Humour Mots-clés : barcelone bilbao

Le plan était pourtant simple: quitter RDS samedi midi après Newcastle-Everton, faire ma valise et prendre l’avion (3 fois) pour être à Bilbao 24h plus tard pour assister au match Athletic-Barça.

Montréal, New York-Kennedy, Madrid et finalement Bilbao...

Au départ, je me sentais comme un candidat du jeu télévisé Amazing Race mais le périple a vite tourné au cauchemar à New York. En voyant l’interminable file devant la porte d’embarquement du vol pour Madrid, j’ai tout de suite réalisé que quelque chose clochait. En entendant les touristes espagnols qui s’énervaient, j’ai compris que le départ était retardé... de 5 heures! Ce délai compromettait déjà ma présence au Stade San Mamès le lendemain.

Toutes mes tentatives pour changer mon itinéraire s’avéraient vaines. Même une fois trouvé un vol dans lequel il restait un siège libre qui me donnait une petite chance d’arriver à l’heure du match, on m’a rapidement fait comprendre que ma valise, elle, ne pourrait m’y suivre!

Je me suis donc résigné à attendre qu’on “répare” notre appareil. Après 5 heures à poireauter, on nous a expliqué que la réparation se déroulait comme prévue mais qu’il fallait encore faire des tests pour s’assurer que l’avion était en état de faire la liaison. Ensuite, on ferait assurément l’embarquement. Les touristes espagnols gardaient le moral malgré le fait que nous étions pris en otage par cette situation. Je les entendais blaguer de façon assez cynique qu’on allait sûrement y passer la nuit, comme Tom Hanks, dans “la Terminale”, la terminale? Eh oui, il faut comprendre que “terminal” est féminin en espagnol.

Après 7 heures, on nous a finalement annoncé que le vol était annulé, il était 2:00 am. Cette fois, ce n’était plus du tout la fête dans la “Terminale”.

Le deuil de ne pas pouvoir me rendre à San Mamès s’amorçait dès lors.

Après une courte nuit à l’hôtel et un changement en 2 temps de mon itinéraire, j’ai réussi à voir la 2ème mi-temps du match à Bilbao sur mon écran d’ordinateur dans un lobby à JFK. Petite consolation, ça avait l’air mouillé pas à peu près alors que j’étais bien au sec à New York. C’est juste que ça manquait un peu d’ambiance à la porte B24 de “la Terminale 4”.

Feed

Trois questions aux lecteurs

Vues:2217 4 votes

Nous connaissons maintenant les demi-finalistes en séries MLS. Sporting KC sera opposé au Dynamo de Houston tandis que le Real Salt Lake se mesurera au Galaxy de Los Angeles.

Pour ma part, je trouve que le Sporting a une jeune équipe débordant d’enthousiasme et j’anticipe que KC sera de la finale. Dans l’Ouest, il ne fait pas de doute que le Galaxy est l’équipe à battre. À l’image de son meneur, David Beckham, LA se relève et revient plus fort même après avoir été sonné.

Quant à vous, quels sont vos choix pour la finale de la MLS Cup? Je vous invite à me laisser vos commentaires sur cette page ou encore sur la page du Soccer à RDS.

Newcastle – Everton

Nous vous présenterons le match Newcastle – Everton samedi matin à 8:30 sur les ondes de RDS. Newcastle est l’équipe surprise jusqu’à maintenant en Premier League. Everton éprouve cependant des difficultés en ce début de saison. Toutefois, le club basé à Liverpool a eu à affronter plusieurs grosses pointures alors que la Toon Army aura fort à faire dans les prochaines semaines. Il faudra garder à l’oeil Demba Ba, l’attaquant de Newcastle qui vient de marquer 3 buts à sa dernière sortie.

Quelles sont vos prédictions pour ce match? Et jusqu’où pensez-vous que Newcastle et Everton poursuivront leur trajectoire actuelle?

MLS vs Europe

Enfin, nous aborderons lors de la diffusion du match de Premier League une question qu’on me pose très souvent par rapport au niveau du soccer en Amérique du Nord. +Quel est le calibre de la MLS par rapport aux championnats européens? +

On ne peut avancer d’hypothèse avec certitude puisque les matchs qui opposent des clubs de MLS aux grands clubs d’Europe n’ont pas d’enjeu. De plus, ils se déroulent souvent lorsque s’amorce la préparation à la saison sur le Vieux Continent. On n’a donc pas des équipes qui sont dans le même cycle. Enfin, pour avoir une idée définitive, il faudrait qu’un club de la MLS fasse un championnat complet.

Avant de vous céder la parole sur la question, je vous soumets une observation. Si Man U et le Real Madrid ont pulvérisé Seattle et le Galaxy durant l’été, il faut quand même se rappeler que ces clubs servent aussi des raclées similaires à de très bonnes équipes dans leur championnat respectif.

Je suis très curieux de vous lire là-dessus.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010