Les séries éliminatoires de la LNH se poursuivent sur RDS dès ce soir 19h00! Rejoignez d’autres amateurs sur le Clavardage en direct

Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

137
coéquipiers
100
abonnés


241549 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

Les matchs à surveiller en EPL ce week-end

Vues:1364 2 votes

Quelques mots en vue du week-end en Premier League

La semaine dernière a été bonne pour les poursuivants de Manchester United. Alors que Chelsea, Arsenal, Liverpool et Manchester City engrangeaient le maximum de points face à des adversaires de bas de tableau, United s’est enfargé dans les fleurs du tapis à Stoke! Ah, Stoke City, une équipe qui, bien qu’elle n’est pas des plus agréables à regarder, reste drôlement efficace à domicile, comme cette simulation vidéo tente de le démontrer.

L’allure des matchs de cette fin de semaine pourrait être bien différente. Le derby de la Mersey lancera le bal sur nos ondes dès 7:30. Il faudra garder Luis Suarez à l’œil dans ce match, l’un des meilleurs attaquants de la Premier League, à mon avis. Léger avantage Liverpool.

Petit souvenir de la Copa America 2011

Pas de grandes embûches à l’horizon pour le peloton de tête. Manchester City se déplace à Blackburn mais les Rovers ne sont pas très coriaces cette saison tandis que United ne devrait faire qu’une bouchée des « Canaries » de Norwich City.

Par ailleurs, il sera intéressant de surveiller si Newcastle arrive à maintenir la cadence en obtenant un résultat positif à Wolverhampton. La formation du Tyneside est une des belles surprises jusqu’à maintenant cette année.

Enfin, l’affrontement à surveiller dimanche est sans contredit le derby londonien Tottenham contre Arsenal. Il s’agit d’un match opposant des clubs qui aiment se lancer à l’attaque mais des plus solides sur le plan défensif. Possibilité de haut pointage… en faveur des Spurs!

Vos prédictions à vous? Quelle sera la surprise du week-end? Ecrivez-moi vos commentaires.

Feed

L'Impact en 4 moments marquants

Vues:1374 2 votes

Pour compléter le bilan de l’édition 2011 de l’Impact, on m’a demandé de choisir 4 moments marquants de l’année. Les voici:

1) La défaite en 1/2 finale du Championnat Canadien Nutrilite face à Vancouver. À la dernière minute des prolongations, Ali Gerba envoie une tête sur le poteau. Ce but aurait très bien pu changer le cours de la saison car il aurait permis à l’Impact d’accéder à la finale face à une équipe de Toronto plutôt instable. Avec l’élimination, la déprime a semblé s’emparer de l’équipe.

2) La démission de Marc Dos Santos et le retour de Nick De Santis comme entraîneur: Le courant ne passait plus avec Dos Santos? On a senti des divergences d’opinion entre le coach et la direction. De plus, les résultats allaient en s’empirant. Avec De Santis, l’Impact a subi un traitement choc qui a permis à l’équipe de revenir sur les rails, mais ce ne fut pas suffisant pour accéder aux séries.

3) Le mélodrame Ultras vs De Santis et Saputo: Beaucoup d’action en dehors du terrain cette année au détriment de ce qui aurait dû se passer sur celui-ci. Les Ultras ne se gênent pas pour critiquer l’organisation qu’ils supportent depuis une décennie. Quand la direction du club leur a signifié qu’ils ne le considéraient pas comme de vrais fans, les Ultras ont quitté le stade en guise de protestation. La fin de saison s’est déroulée dans le calme, la hache de guerre semble être enterrée…

4) Le retour de Sebrango et l’apport des recrues estivales: Le retour de l’attaquant Eddy Sebrango a redonné le sourire à tout le monde. Avec 6 buts, il a été une bougie d’allumage pour une équipe moribonde. Ajoutons Ubiparipovic, Pore, Westlake ou Montano qui ont aussi apporté plus de vigueur et de créativité en fin de saison.

Et vous? Quels ont été selon vous les moments marquants de la saison?

Feed

L'amertume d'Owen Hargreaves

Vues:2210 7 votes

Alors que Manchester City se prépare à affronter Everton (sur les ondes de RDS samedi dès 7h30!), Owen Hargreaves, l’un de ses milieux de terrain, en profite pour régler ses comptes avec l’équipe médicale de son ancien club, Manchester United.

En lisant l’histoire d’Hargreaves, qui n’a joué que 6 minutes lors des deux dernières saisons, je ne peux m’empêcher de repenser aux saisons 2008 et 2009 de l’Impact de Montréal durant lesquelles j’ai vécu une situation semblable.

Après avoir senti des douleurs au pied droit pendant une bonne partie de l’année, j’ai commencé à demander du repos à l’entraîneur de l’époque, John Limniatis, après que nous ayons remporté le Championnat Canadien Nutrilite en juillet 2008 à Toronto. J’avais jusque-là disputé toutes les minutes des matchs d’une saison qui s’était amorcée avec des camps à l’étranger dès le mois de janvier. Je me rappelle même que mon nouveau collègue François-Étienne Corbin m’avait surnommé l’homme de fer dans une de ses chroniques. C’était cependant le début d’une galère pour mon état de santé. Heureusement pour ce cher Corbin, je ne suis pas superstitieux et je ne lui en tiens pas rigueur!

Après quelques rencontres durant lesquelles la douleur allait en s’aggravant, j’ai dû arrêter ma saison alors que le club jouait le match retour de la qualification pour la Ligue des Champions face au Real Esteli. J’espérais qu’un repos de quelques semaines me permettrait de jouer en séries USL et de participer aux matchs prestigieux de la compétition continentale. Malheureusement, chaque tentative de retour s’avérait un échec. Ce tâtonnement s’explique en partie parce que je me basais grandement sur une blessure très similaire que j’avais subie à l’autre pied en 2006 et pour laquelle le repos avait été suffisant pour rétablir la situation. En bout de ligne, je n’ai vécu que de la frustration en attendant vainement une guérison qui ne venait tout simplement pas. Même si je réalise maintenant que c’est une erreur, j’acceptais de m’entraîner en tolérant une certaine douleur et en me disant que ça finirait par se replacer.

Avec le recul, on s’aperçoit qu’il aurait été préférable de procéder à une opération dès le départ. Nous avions pourtant déterminé que ce scénario était risqué et qu’il m’écarterait pendant au moins 3 mois. Je trouvais que c’était beaucoup trop. En bout de ligne, la série d’essais et erreurs m’a finalement tenu à l’écart du terrain pendant plus d’un an, opération comprise!

Je comprends donc l’amertume avec laquelle Hargreaves s’exprime sur les traitements qu’il a reçu avec United. Cependant, il a sa part de responsabilités dans cette histoire. En voulant trop vite revenir au jeu ou en cédant à la pression de son entraîneur, qui voulait le voir sur le terrain même s’il n’était pas en condition, il s’est mis dans une situation où il ne pouvait pas réussir. Je pense que si c’était à refaire, les chances sont grandes qu’Hargreaves passerait par le même chemin. J’ai aussi l’impression que je répéterais les mêmes erreurs. Nos émotions influencent énormément notre jugement lorsqu’on désire prouver quelque chose et que la pression commence à se faire sentir. Le simple fait de devoir renoncer à jouer à court terme nous empêche de voir clair à plus longue échéance.

Pour ce qui est de samedi matin face à Everton, il y a des chances qu’on retrouve Hargreaves sur le terrain même s’il ne devrait pas faire partie de l’alignement partant. En attendant, je vous laisse sur le but magnifique qu’il a marqué mercredi à son retour à l’action en Carling Cup. De quoi oublier une longue période d’inactivité!

Feed

À surveiller ce weekend en Premier League

Vues:1247 8 votes

Bonjour à tous, je vous souhaite la bienvenue sur ce blogue.

Je propose de vous y donner rendez-vous pour discuter de toute l’actualité soccer, en particulier sur l’Impact, la Premier League et les autres championnats européens. Cela dit, il y a peu de sujets qui ne m’intéressent pas dans l’univers du ballon rond et je serai prêt à échanger avec vous sur des thèmes plus exotiques.

Ne perdons pas plus de temps et donnons le coup d’envoi avec un aperçu du week-end dans la Premiership.

À surveiller en levée de rideau, le match entre Manchester City et Everton qui sera d’ailleurs diffusé sur les ondes de RDS dès 7h30 samedi matin. Si on fait exception du petit accroc qu’ils ont enregistré sur le terrain de Fulham la semaine dernière, match nul 2-2, les “Citizens” marchent à plein régime depuis le début de la saison. L’arrivée de Sergio “El Kun” Aguero ajoute du poids à une attaque déjà lourde d’arguments avec les Dzeko, Tevez et Balotelli. La complicité qui se développe entre le petit Argentin, auteur de 8 buts cette saison, et les milieux David Silva et Samir Nasri est une des clés des succès de Manchester City en ce début de campagne. Je vous proposerai d’ailleurs une analyse des plus beaux buts lors de l’avant-match de samedi.

Parmi les autres matchs qui retiennent mon attention, il faut noter que Chelsea, Arsenal et Liverpool sont de retour à la maison. Ces trois grands clubs ont subi la défaite à leur dernière sortie en ligue anglaise et ils voudront éviter d’être complètement largués par City et le champion en titre, Manchester United, qui a toujours une fiche parfaite après 5 matchs disputés.

Pour Arsenal, le match face à Bolton est surtout une affaire de confiance et de solidité en défense! En Per Mertesacker, ils comptent sur un arrière de grande taille qui possède une belle expérience mais la cohésion entre lui et ses coéquipiers reste à développer. D’autre part, Arsène Wenger reviendra-t-il à la charge avec le Brésilien André Santos? Le latéral gauche brésilien aime attaquer mais son positionnement suspect a déjà coûté cher à sa nouvelle équipe puisqu’à deux reprises samedi dernier, il permettait à Yakubu (Blackburn Rovers) de ne pas être hors-jeu et de marquer. Un casse-tête que Wenger a du mal à mettre en place bien que l’on ne doute pas de sa capacité à identifier le talent chez les jeunes espoirs.

Enfin, pour Chelsea et Liverpool, il faut effacer le mauvais souvenir des défaites face à Manchester United et Tottenham. Fernando Torres a mis fin à sa disette en marquant quoiqu’on retienne surtout le but ouvert qu’il a raté.

On sent toutefois qu’il retrouve ses moyens et je ne serais pas étonné s’il arrivait à marquer contre Swansea. Du côté des Reds, l’occasion est belle de se reprendre face à Wolverhampton. Il y a quelques matchs que Luis Suarez ne s’est pas inscrit sur la feuille de pointage, en voilà pourtant un dont l’appétit pour marquer des buts ne semble pas avoir de fin.

Voilà donc pour ce premier survol, très bref et certainement loin d’être exhaustif mais nous aurons l’occasion de revenir sur ce qui fera l’actualité. Je vous laisse avec quelques interrogations:

De votre côté, quels matchs garderez-vous à l’oeil? Quel club vous surprend jusqu’à maintenant? Est-ce que Stoke peut subtiliser quelques points à United lors du dernier match de samedi?

À+

Ou comme disent les Anglais: ta-ta!

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010