Patrick Leduc

Patrick Leduc

Homme | ans

137
coéquipiers
100
abonnés


241475 visites

Suivez-moi sur Twitter: @patleduc15
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Italien pour débutants

Vues:6744 5 votes

Buongiorno, cominciamo! Ripetere: Nicola va al negozio… Des leçons d’italien, voilà qui ne me ferait pas de tort depuis que l’Impact s’est (re)mis à recruter chez les Transalpins. Mais l’arrivée de Matteo Ferrari dans le giron montréalais n’est pas l’unique raison pour laquelle on devrait s’intéresser à la langue de Dante.

Il s’avère qu’on parle de plus en plus de l’Impact de Montréal dans les médias italiens spécialisés en foot. Après les rumeurs sur Alessandro Del Piero, il y a quelques mois, on apprenait hier par le biais du carnet d’un journaliste sportif que l’ex-international Bernardo Corradi rejoindrait le onze montréalais et Ferrari sous le soleil de la Floride pour un essai. C’est le genre d’information qui a le don de mettre un joueurnalyste sur le pied d’alerte et de précipiter une série d’abonnements à des journaux dont certains ont des pages roses.

Au moment où un autre attaquant s’intéresse au sort du club bleu-blanc-noir, ne partagez-vous pas mon penchant pour les cours d’italien pour débutant? En attendant de débusquer le futur joueur désigné, non direi no ad un viaggio a Milano…

Marco Di Vaio et Bernardo Corradi avec Claudio Ranieri à Valence. Pas leurs meilleurs moments…


La journée sera remplie de matchs amicaux entre sélections nationales. Parmi les matchs à surveiller, on dénote Allemagne vs France et l’Angleterre – avec son nouveau capitaine vs Pays-Bas.

Le Canada, avec Samuel Piette dans la sélection mais sans Olivier Occéan, affronte pour sa part l’Arménie tandis que les États-Unis jouent en Italie. Tiens, tiens... Che ora è la partita? 14h45. (Je trouve que les chiffres sont longs à écrire).

Hier, le Brésil a fait le nécessaire pour vaincre la Bosnie avec un effectif composé de plusieurs jeunes joueurs. Mano Menezes, l’entraîneur brésilien, semble préparer l’équipe olympique, qui, je le rappelle, est une formation U23 à laquelle on peut ajouter trois joueurs plus âgés. Il n’y aura pas que l’Euro à surveiller cet été dans le monde du soccer... Adesso, a mangiare. Ciao!

Faits saillants Brésil vs Bosnie

Feed

L'Impact à Orlando: notes d'entraînement

Vues:3399 3 votes
Patrick Leduc Catégorie : Impact Mots-clés : impact floride kubik sorber

Voici quelques notes sur la séance d’entraînement de ce matin au ESPN Wide World of Sports à Orlando en Floride.

Fait intéressant, le staff technique comptait un nouveau visage aujourd’hui. Il s’agit de Luboš Kubík qui joue un rôle de dépisteur pour le club montréalais. Kubík faisait auparavant partie de l’équipe d’entraîneurs des États-Unis alors que Marsch et Sorber étaient des assistants de Bob Bradley.

Luboš Kubík (à droite) était libéro à la Fiorentina. Il est accompagné d’Aldo Ricciutti sur la photo

Échauffement

- Coordination et agilité

Partie #1

Séparation des joueurs en 3 groupes en plus du groupe des gardiens. Les gardiens avec Preston Burpo.

- Séquence de passes en 3 carrés distincts.

- Travail spécifique pour les gardiens de but

Partie #2

- Jeu de l’attaque contre la défense sur 1/2 terrain (sans gardien)

La défense protège son 18m. Formations en 4-4-2 vs 4-4-2.
Alignements:
Groupe 1 Gardner, Wahl, Ferrari, Brovsky; Neagle, Bernier, Felipe, Arnaud; Montaño, Sebrango
vs
Groupe 2 Mallace, Thomas, Camara, Garcia; James, Arguez, Warner, Mayen; Fucito, Wenger

- 3ème groupe en rotation avec les gardiens:
Exercice “Barcelone”
Synchronisation entre milieux et attaquants et finition (pas d’opposition à part des mannequins).

Partie #3

- Surface: 18m à 18m
- Groupe 1 vs Groupe 2
- Groupe 3 en jeu de possession “toro”

Changements en cours de jeu:
Ouimette pour Ferrari
Ubiparipovic pour Bernier
Miller pour Arnaud
Acosta-Schoenfeld pour Montaño-Sebrango

En fin de séance, le groupe #1 s’est exercé avec Mike Sorber sur les phases de jeu arrêtées. Donovan Ricketts agissait alors comme gardien. On a donc déjà une petite idée du onze de départ à l’aube du match face aux Whitecaps de Vancouver demain soir.

Pendant ce temps, les joueurs des groupes #2 et #3 se sont livrés à un match à 7 vs 7 (avec 1 joker) sur un 1/2 terrain plus étroit que la normale.

À l’écart: Braun, Westlake (pour la fin de séance) et Rivas (toute la séance).

Absents: Mapp (raisons personnelles), Valentin (Équipe U23 américaine), Nyassi, (Équipe nationale de Gambie), Burling (raisons contractuelles)

Feed

Le couperet tombe chez l'Impact

Vues:10801 7 votes

Encore trois semaines avant le coup d’envoi de la saison 2012, au rythme où vont les choses, c’est bien assez pour chambouler tout un alignement de l’Impact de Montréal! Après une dernière semaine en Californie fertile en émotion et en mouvement de personnel, peut-on s’attendre à plus de stabilité chez le onze montréalais alors que commence la dernière phase de sa préparation à Orlando? Il semblerait que ce soit le cas bien qu’il reste encore quelques ficelles à attacher.

Parmi les cas toujours en suspens, on apprenait lors de ce week-end de répit que la route s’arrête ici pour Nevio Pizzolitto et Simon Gatti. Après un peu plus d’un mois d’entraînement avec le groupe, les deux vétérans du club n’ont pas convaincu Jesse Marsch qu’ils avaient l’étoffe nécessaire pour représenter l’Impact en ligue majeure. Décision qui peut paraître cruelle pour ceux qui connaissent ce dont sont capables les deux joueurs, mais qui n’est pas si surprenante compte tenu des arrivées de Shavar Thomas et de Matteo Ferrari depuis le début du camp d’entraînement.

Pizzolitto et Gatti ne seront pas de retour en 2012

Dans le cas de Pizzolitto, qui est avec l’Impact depuis 1995, il ne faudrait pas s’étonner qu’on lui offre la possibilité de rester au sein de l’organisation dans un rôle qui reste à déterminer. On se doute que ce n’est pas le dénouement que souhaitait le numéro 5, mais il s’agirait d’une juste rétribution pour quelqu’un qui a si fidèlement porter les couleurs du club pendant 16 saisons.

Des options en attaque

Les nouvelles sont plus réjouissantes pour l’autre vétéran invité au camp. Eduardo Sebrango mérite amplement sa place au sein de l’effectif. Son sourire et son énergie sont contagieux dans cette équipe en formation. Au sujet d’Eddy, je retiens les mots suivants d’un entretien que j’ai eu la semaine dernière avec Jesse Marsch: “Ah Eddy, il a été très bon depuis le début. Tu sais que Davy Arnaud me disait à quel point il était impressionné par lui: ‘Je n’ai plus d’excuse. Je ne pourrai plus jamais me plaindre qu’on nous en demande trop quand je vois Eddy courir avec autant d’énergie.’”

Avec la confirmation imminente de son embauche, soudainement l’attaque montréalaise comporte de multiples options. En plus de la paire Sebrango-Miguel Montaño et de Justin Braun, Marsch compte dorénavant sur Mike Fucito et Lamar Neagle pour mettre en danger les filets adverses suite à l’échange envoyant Eddie Johnson à Seattle. À priori, cette transaction semble être à l’avantage de l’Impact qui a mis la main sur deux jeunes joueurs capables de changer l’issue d’un match tandis que Johnson stagne depuis quelques années.

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en apprenant l’arrivée de Fucito à Montréal puisque certains ‘experts’, pour le moins perspicaces, l’avaient identifié il y a de cela quelques mois comme un renfort susceptible d’aider la formation québécoise. Malgré des statistiques plutôt modestes, j’ai l’impression qu’il ne mettra pas de temps à se faire remarquer par les partisans bleus-blancs-noirs.

Un avant-goût des frissons qu’on aura au Stade Olympique?

Feed

LA Story: l'Impact en Californie

Vues:3535 4 votes

L’hiver frappe Los Angeles de plein fouet en cet après-midi pluvieux. À peine 12 petits degrés et des bourrasques de vent incitent les joueurs à rester dans leurs chambres ou à jouer aux cartes dans le lobby de l’hôtel Belamar de Manhattan Beach. Sieste, partie de cartes, etc, vous l’aurez deviné, le onze montréalais profite d’un congé pour le restant de la journée.

Résultats de la Ligue des Champions, problèmes du CH, les vraies règles du Whist, le nombre de billets vendus pour le match d’ouverture – tous les sujets du jour y passent.

Personne ne discute de l’identité du futur joueur désigné cependant. Malgré l’ambiance légère, les joueurs semblent plus préoccupés par leur propre rendement et leur place dans la hiérarchie naissante de l’équipe que par les nouvelles arrivées potentielles.

Allées et venues

L’action ne manque pas au niveau du mouvement de personnel depuis le début du camp en Californie. Les joueurs à l’essai Martin Galvan et Tom Mellor n’ont fait que passer. Brian Ching, lui, est à Houston pour des raisons personnelles! Et j’apprenais ce matin que Justin Mapp aussi serait rentré chez lui pour ces fameuses raisons personnelles. Dans son cas, on me dit sur un ton rassurant qu’il ne faudrait pas confondre raisons personnelles et raisons personnelles. Tirez-en vos propres conclusions.

Enfin, malgré toutes les spéculations au sujet de Bentley, Honda ou même Pinto, c’est bel et bien Ferrari qui s’est joint au club ce matin à la séance d’entraînement. Il est certain que le joueur italien constitue une sorte de police d’assurance en défense en l’absence de Nelson Rivas. En raison de son arrivée tardive au camp, le premier véritable test pour Ferrari surviendra le 24 février dans le cadre du tournoi amical à Orlando alors que l’Impact jouera contre les Whitecaps de Vancouver.

Une police d’assurance prénommée Ferrari (no 27)

Chronique mondaine

On a l’occasion de voir bien du beau monde durant l’étape californienne de la préparation à la saison. L’Impact s’entraîne quotidiennement sur le terrain voisin de celui du Galaxy. En plus de David Beckham, tuque rivée aux oreilles en permanence, on a croisé Bill Gaudette. L’ancien gardien montrélais est à l’essai avec la formation de Los Angeles.

Et pour les amateurs de soccer nippon, j’ai eu l’occasion de voir Shinji Ono qui s’exerçait avec un thérapeute du Galaxy. Avant de lancer une nouvelle rumeur, il faut savoir qu’on doit sa présence dans la Cité des Anges au programme de réhabilitation qu’il suit pour se rétablir d’une blessure subie en J-League avec son club, le Shimizu S-Pulse.

Ça complète la section mondaine de ce billet, je vous avertis si j’aperçois David Hasselhoff en faisant mon jogging sur la plage…

Feed

Joueur désigné, Gerba, Dos Santos... Autre semaine chargée pour l'Impact

Vues:8025 3 votes

Jusqu’à hier après-midi, j’avais l’intention de vous parler de la Ligue des Champions qui reprend la semaine prochaine en Europe. Mais comme ça arrive de plus en plus souvent avec le club de soccer montréalais, les nouvelles arrivent en rafales. Ce faisant, elles contraignent la horde (grandissante!) de scribes à réorienter le propos de leurs billets et chroniques pour être à jour sur les derniers sujets (re)mis sur la table. Moi qui ai si souvent attendu à la dernière minute pour commencer mes travaux scolaires, il me semble que tout conjure pour que je ne prenne jamais d’avance…

Joueur désigné: la quête inachevée

D’après nos lectures sur les médias sociaux, il appert que les bonzes du club montréalais ont fait un bond de l’autre côté de l’Atlantique. On ignore toutefois si messieurs Saputo et De Santis ont aperçu des soldes dans les vieux pays, mais ils ne cachent pas que leur périple en Europe aura des allures de séance de magasinage avec un (ou des) candidats au poste de joueur désigné pour l’Impact.

J’ai ma petite idée sur le type de joueur qu’on pourrait tenter d’attirer à Montréal. Il ne fait pas de doute que l’état-major montréalais cherche un nom capable de mousser les ventes de billets et de produits dérivés mais le véritable enjeu reste la capacité (et le désir) dudit joueur de mettre l’épaule à la roue sur le terrain. Pour en parler davantage, je vous donne rendez-vous au bulletin Sports 30 de RDS Info à 16:00 vendredi. J’ajouterai ultérieurement le lien vers la Zone Vidéo quand il sera disponible. Entre-temps, je poursuis mes recherches!


Le cas Ali Gerba

C’était écrit dans le ciel que cette histoire n’aurait pas un dénouement heureux. Comme le rapportent plusieurs médias, Ali Gerba n’en peut plus d’être contraint à s’entraîner pas lui-même. On sent le malaise quand il avance, à tort ou à raison, qu’on cherche à le ‘pousser à la retraite’.

Un divorce douloureux entre Gerba et l’Impact

Il y a de cela quelques mois, j’avais abordé la libération d’Ali dans une autre chronique. Rien n’a réellement progressé depuis si ce n’est que les deux camps se sont polarisés de sorte que le divorce oppose dorénavant les intérêts du club à ceux de l’ex-attaquant montréalais. Et le nerf de la guerre, c’est l’argent.

Il ne fait aucun doute que le club aimerait récupérer une partie de la somme qu’il semble maintenant résigné à verser en salaire à Gerba. D’une certaine façon, cela compenserait pour l’erreur que le club a commise en lui promettant trop hâtivement un contrat en ligue majeure. Remarquons toutefois qu’on n’offre pas les arguments de vente les plus convaincants en répétant qu’aucun club ne s’est encore manifesté au sujet de l’artilleur montréalais. C’est justement le genre d’attitude qui mine le moral de Gerba comme c’était le cas avec d’autres joueurs locaux qui ont porté les couleurs du club avant de se faire montrer la porte.

On a souvent qualifié Gerba d’être égoïste, mais je ne peux m’empêcher de penser que le club agit de mauvaise foi en refusant de lui accorder sa liberté. Puisqu’il est clair qu’il ne figure pas dans les plans de Jesse Marsch, la position de l’Impact à l’égard d’Ali est une forme d’acharnement.

Je ne serais pas surpris qu’on rétorque que c’est la loi du sport, qu’on récolte ce que l’on sème, etc. Il demeure que la douleur est particulièrement aiguë quand on s’engage à fond dans un projet et qu’on en ressort avec l’impression de s’être fait tromper.


L’Impact en Californie

Le passage au style de jeu plus physique de la MLS semble ardu pour l’Impact en Californie. Jesse Marsch mentionnait que ses joueurs devraient s’exécuter avec plus de vitesse et de robustesse au terme du premier match amical à Los Angeles face au Dynamo de Houston. Il est encore tôt pour tirer des conclusions sur ce qui se dessine pour l’effectif montréalais, mais le résultat face aux Texans est de mauvais augure pour les vétérans de la NASL qui étaient tous sur le terrain lorsque les buts furent marqués en seconde mi-temps. Enfin, toute l’équipe aura l’occasion de se reprendre face aux Timbers de Portland ainsi qu’au Galaxy de Los Angeles dans les prochains jours.

Les commentaires et certains extraits du match

Je vous ferai part de mes impressions dès la semaine prochaine puisque je serai sur place pour assister à la suite du camp dans l’état du soleil brillant.


Marc Dos Santos au Brésil

Après un bref passage au Primeira Camisa, Marc Dos Santos s’engage finalement avec Palmeiras comme coordonnateur dans le centre de formation. Voilà qui constitue une belle réussite pour lui après l’impressionnante aventure en Copa Sao Paulo avec son équipe U20.

Le club vert et blanc qui évolue dans la mégapole de Sao Paulo compte parmi les plus importants au Brésil. Dos Santos y côtoiera l’ancien pilote de la Seleçao à la Coupe du Monde 2002, Luiz Felipe Scolari, qui agit comme entraîneur-chef avec l’équipe pro.

Luiz Felipe Scolari, une légende brésilienne

Voilà pour aujourd’hui. Je vous donne rendez-vous samedi matin pour le match de Ligue Anglaise entre Manchester United et Liverpool à 7:30 sur les ondes de RDS. Je profiterai de l’émission d’avant-match pour répondre à deux questions des lecteurs du blogue!

Feed

Premiers examens pour l'Impact en Californie

Vues:3415 4 votes

Le grand jour approche à grands pas. Chaque semaine, on semble franchir de nouvelles étapes qui donneront encore plus d’envergure à ce moment historique. Non seulement le camp d’entraînement de l’Impact nous donnera-t-il un avant-goût de la MLS cette semaine avec quelques matchs en Californie, mais il semble en plus que les astres s’alignent pour que les projecteurs soient braqués sur la formation montréalaise dès le mois de mars!

Après ce week-end chargé dans le monde du sport nord-américain, l’amateur moyen pourrait sombrer dans une certaine déprime en raison de la fin de la saison du football américain et de l’élimination de plus en plus probable du club de hockey montréalais. Vous m’accuserez sans doute de mauvaise foi, mais ces deux facteurs pourraient contribuer, au moins temporairement, à augmenter la part de marché du soccer dans les médias québécois. Je le dis sans gêne, l’Impact doit profiter du deuil qui afflige le (télé)spectateur sportif pour gonfler les rangs de son public en cette année historique.

En attendant, les joueurs de Jesse Marsch passeront les premiers examens cette semaine lorsqu’ils affronteront pour la première fois de futurs adversaires de la ligue majeure. On a bien hâte de voir comment ils se tireront d’affaire face au Dynamo de Houston, aux Timbers de Portland ainsi qu’au Galaxy de Los Angeles et sa redoutable brochette d’attaquants.

Beckham et compagnie! Une lourde commande pour l’Impact

Bien qu’il serait étonnant qu’on y choisisse tout de suite l’éventuel alignement partant, les matchs amicaux qui arrivent serviront certainement de test à la défense centrale de l’Impact en l’absence de Nelson Rivas et Hassoun Camara, tous les deux blessés. La rumeur coure déjà selon laquelle l’organisation montréalaise serait sur le point d’offrir un contrat à Nevio Pizzolitto pour renforcer une charnière chambranlante. Gardons-nous toutefois de crier victoire trop rapidement car le joueur et le club nient la nouvelle pour l’instant.

En dehors des points d’interrogation sur la défense, je pense qu’il faudra observer comment le duo Justin Braun et Brian Ching cohabite en avant. Les deux attaquants américains ont un profil assez similaire et on peut se demander à quel point ils arriveront à s’entendre sur le terrain. On surveillera aussi ce qui pourrait s’avérer être des carences au niveau de la vitesse et de la créativité en phase d’attaque. Tout ce qu’on voit jusqu’à maintenant durant le camp est bien excitant, mais je conserve quelques soupçons…

Tour d’horizon en Europe

Malgré le mauvais temps sur le Vieux Continent, plusieurs matchs excitants ont été disputés dans les derniers jours dans les divers championnats européens.

On peut penser à la remontée spectaculaire de Manchester United face à Chelsea alors que les Blues menaient par trois but (3-3). André Villas-Boas a beau critiquer – avec raison! – le travail de l’officiel, il demeure que son équipe défend toujours très mal. Toujours en ligue anglaise, je vous donne rendez-vous ce lundi après-midi pour le duel entre Liverpool, qui pourra compter sur le retour de Luis Suarez, et Tottenham à 14h55 sur les ondes de RDS.

Pendant ce temps en Ligue 1, Marseille et Lyon ont aussi fait match nul par la marque de 2-2 au Stade Vélodrome. Un résultat qui s’avère frustrant d’un côté comme de l’autre puisqu’il profite surtout au Paris Saint-Germain, qui demeure confortablement installé en tête.

Match excitant au résultat décevant pour OM et OL. Cliquez pour faits saillants.

Enfin, ce match remonte à mercredi dernier, mais j’insère tout de même un lien pour démontrer que la Série A italienne revêt certains des matchs les plus enlevants malgré sa réputation d’être ennuyante. Durant cette rencontre complètement folle entre Internazionale et Palerme, on a droit non seulement à un tour du chapeau (de Miccoli) mais aussi aux quatre buts de Diego Milito, un Argentin ne semble pas du tout ennuyé par les conditions hivernales. Le genre de match qu’on souhaite voir au Stade Saputo, et je ne parle pas du terrain enneigé!

Un excellent exercice pour les yeux! Inter vs Palerme 4-4

Feed

"Beaucoup de course!"

Vues:2775 3 votes
Patrick Leduc Catégorie : Impact Mots-clés : ricketts marsch impact

Le conditionnement physique était encore une fois à l’honneur ce jeudi à l’entraînement du onze montréalais au Complexe Marie-Victorin. L’entraîneur Jesse Marsch nous confiait après la séance que les joueurs du Bleu-Blanc-Noir suivent le même programme que celui qu’on avait concocté pour l’équipe nationale américaine à la dernière Coupe du Monde.

‘Beaucoup de course!’ a-t-il résumé dans la langue de Molière de manière aussi brillante que succincte.

On peut s’interroger sur l’adaptabilité d’un tel programme, conçu pour un tournoi de 3 à 4 semaines, dans le contexte d’une saison de plusieurs mois. Marsch semble toutefois confiant qu’en insérant quelques séances de remise à niveau durant l’été, on arrivera à maintenir le rythme nécessaire aux bonnes performances collectives. Vu le rendement physique impressionnant des Américains lors du dernier tournoi mondial, on ne remettra pas en question la méthode.

Il semble toutefois que les bienfaits de l’entraînement en altitude n’aient pas encore montré de résultat en ce qui concerne les performances à la course de Donovan Ricketts. On n’a toutefois pas l’air de s’en faire avec ça... En autant qu’il bloque les tirs en sa direction!

Donovan Ricketts luttera avec Evan Bush et Greg Sutton pour être no. 1

Voici un court résumé de l’entraînement:

Échauffement:

Coordination + agilité avec sauts de haie et changement de directions

Division en trois groupes de 9 ou 10 joueurs:

Groupes 1 et 2: Match 10v10 +1 joker (Bernier, ensuite Arnaud) sur 2/3 du terrain (Formation en 3-4-2)

Groupe 3: Mini-match 4 v 4 (+1) (1 équipe en fait) dirigé par Biello

Rotation des groupes.

Faits saillants pêle-mêle:
Des buts pour Braun, Sebrango, Howarth et Evan James. Une séance un peu plus laborieuse pour Callum Mallace qui a perdu quelques ballons en mauvaise position.

Partie Physique:
Encore 2 séquences de course en endurance-capacité. On remarque que le personnel d’entraîneur divise les joueurs en 4 groupes de travail distincts.

Feed

Impact: Notes d'entraînement du 1er février

Vues:2579 5 votes

Le onze montréalais était de retour sur la pelouse (synthétique) ce matin au Complexe Marie-Victorin. Voici le résumé de la journée:

Présents:

Arguez, Arnaud, Bernier, Braun, Brovsky, Bush, Camara, Ching, Gardner, Mallace, Mapp, Felipe Martins, Mayen, Montano, Nyassi, Ricketts, Sutton, Thomas, Ubiparipovic, Valentin, Wahl, Warner, Westlake, Crépeau, Gatti, Howarth, Ilcu, James, Miller, Pizzolitto, Sebrango, Schoenfeld

Absents:

Rivas (blessure), Garcia (visa), Burling (contrat), Wenger

Pas moins de 32 joueurs dans un entraînement largement axé sur l’aspect physique (endurance-capacité).

DÉROULEMENT:

Échauffement comprenant course légère, exercices de prévention de blessure ainsi qu’un travail de coordination et d’agilité

Exercice no. 1

Jeu de conservation du ballon en 2 groupes:

- 6 vs 6 + 1 joker (Davy Arnaud)
- 7 vs 7 + 1 joker (Patrice Bernier)

Exercice no. 2

Matchs 7 vs 7 sur petit terrain (2 matchs en simultanée)

- 3 matchs à durée chronométrée (travail en intervalles). L’intensité était très élevée durant les matchs.

Travail physique

- Course continue à intensité modérée (15 minutes)
- Pause de quelques minutes.
- Course continue à intensité modérée à élevée (10 minutes)

Après quelques semaines de travail en altitude à Guadalajara, le préparateur physique Adam Rotchstein semble vouloir approfondir les bases physiques qui permettront aux joueurs d’évoluer pendant 90 minutes au rythme requis dans la ligue majeure.

Quelques nouvelles en vrac

Le défenseur colombien Nelson Rivas souffre d’une blessure aux ischios-jambiers. Selon le timonier Jesse Marsch, il s’agit d’une blessure mineure mais on ignore encore combien de temps il sera tenu à l’écart. Toujours dans la catégorie des absents, un autre défenseur central qu’on n’a pas la chance de voir l’oeuvre, Bobby Burling, n’a pas encore trouvé de terrain d’entente avec son nouvel employeur. Il semble que les négociations avancent à pas de tortue, espérons qu’on se déplacera plus vite sur la pelouse…

Rivas devra attendre un peu avant de reporter son nouvel uniforme

Malgré ses absences, l’Impact semble toutefois bien nanti à la position de défenseur central. L’effectif actuel compte Camara, Thomas, Wahl et Valentin qui ont de l’expérience à cette position en plus de Nevio Pizzolitto, qui a assez bien fait au Mexique pour mériter d’être invité en Californie. Notons également que Gienir Garcia (prononcez Gzee-nair, essayez pour voir!) rejoindra lui aussi le groupe à Los Angeles. Le défenseur mexicain obtenu en retour des droits sur Etienne Barbara aurait fait belle impression lors du séjour dans l’état mexicain de Jalisco.

On apprenait hier que le camp se poursuivrait sans l’attaquant Reda Agourram. L’espoir canadien, originaire du Maroc, n’aura pas convaincu l’état-major qu’il méritait une place dans l’alignement en MLS. Cette déception pour Agourram, l’un des premiers joueurs issus de l’Académie du club, pourrait se transformer en opportunité. Si les portes du Stade Saputo se ferment, celles de nombreux autres clubs s’ouvrent assurément à lui. Quelques sources liées au club montréalais mentionnent que des équipes de NASL ont déjà manifesté un intérêt pour l’attaquant de 21 ans. Cette perspective est peut-être moins emballante à l’heure actuelle pour Agourram, mais elle représente néanmoins une belle occasion de finalement mettre à profit son talent.

L’intrépide Reda attire déjà l’attention des clubs de NASL

C’est tout pour aujourd’hui, on remet ça demain!

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010