Emilie Duquette

Emilie Duquette

Femme | 25 ans
Sherbrooke

6
coéquipiers


visites

Chroniqueuse et co-animatrice pour l'émission La vie c'est du sport à MAtv, Sherbrooke. Joueuse de soccer pour le Vert & Or.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Les risques du métier

Vues: 11 votes
Emilie Duquette Catégorie : Soccer Mots-clés : implication vert & or soccer
154340_large

En 2008 et en 2010, j’ai subi une opération pour la reconstruction du ligament croisé antérieur de mon genou droit. Je vous épargne les détails quant à l’ampleur des efforts que nécessite la réhabilitation d’une telle intervention chirurgicale, mais je vous assure que des montées de banc et des squats, j’en ai fait à la tonne. Ma plus grande fierté est d’avoir réussi à surmonter ces deux épreuves, lesquelles ont considérablement modifié mon parcours à titre d’athlète universitaire. J’ai acquis une force mentale que je n’avais pas auparavant. J’ai également pris conscience de l’importance d’une préparation physique adéquate dans la prévention des blessures.
Ces épreuves m’ont ouvert à autre chose que le sport universitaire. Bien qu’il soit exceptionnel, il demande souvent au corps de dépasser ses limites. En 2008, à l’annonce de ma première blessure, j’ai décidé de travailler sur un projet d’échange étudiant, lequel se concrétisa à l’hiver 2010. En effet, j’ai séjourné pendant quatre mois à Monterey Bay en Californie pour y étudier.
À l’été 2010, après ma deuxième opération, j’avais besoin de rester impliquer dans l’organisation du Vert et Or même si je ne pouvais y compétitionner. Je me suis alors proposée pour interpréter l’hymne national aux parties locales de football du Vert et Or, j’ai été porte-parole des athlètes du Vert et Or lors de la campagne Nez Rouge 2010, j’ai élaboré et coordonné les projets de camp d’entraînement en Californie (2011) et en Floride (2012) de l’équipe féminine de soccer, bref, j’ai continué d’être une ambassadrice. En avril 2011, l’honorable Pierre Duchesne a reconnu mon implication dans la communauté en me remettant la Médaille du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse. Je n’ai peut-être pas atteint les objectifs que je m’étais fixée au départ, mais je réalise avec un peu de recul que ces deux blessures m’ont rendu plus forte que jamais.
Aujourd’hui âgée de 24 ans, j’en suis à mes derniers instants sur le terrain dans l’uniforme du Vert et Or. J’ai su faire ma place au sein de l’équipe et conserver mon poste de partante malgré mes années d’absences. Ma discipline, ma détermination et ma volonté de performer m’auront permis de passer outre ces obstacles et de devenir une athlète accomplie. Le 12 avril 2012, lors de la soirée du Mérite sportif du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, j’ai reçu le Prix Chantal-Navert. Ce prix jette un regard différent sur les étudiants athlètes du Vert et Or et ne vise pas à récompenser un athlète au curriculum sportif impressionnant, mais plutôt à faire sortir de l’ombre un athlète qui se démarque par son leadership, sa détermination, sa capacité à surmonter des épreuves, sa contribution à la cohésion de l’équipe, son attachement à la cause du sport universitaire et sa capacité à s’améliorer et se dépasser constamment.
Bachelière en enseignement en éducation physique et à la santé, et obtentrice d’un certificat en communication, rédaction et multimédia, j’ai su concilier le sport, les études et l’implication sociale. Mon passage en éducation physique m’a permis de constater que l’enseignement n’est pas un métier mais bien une vocation dont le principal défi consiste à faire bouger les jeunes et les sensibiliser à adopter de saines habitudes de vie. J’adore les jeunes et le sport, mais je n’ai pas su trouver en moi la patience d’enseigner. Je me suis donc réorientée vers les communications.
Morale de cette histoire: Rien n’arrive pour rien!

MAtv: http://matv.ca/sherbrooke/mes-emissions/la-vie-c-est-du-sport-1/videos

Feed

goalpoke a dit...

J'avais lu ton billet vendredi en oubliant de voter...Ben voilà, c'est fait.
Ciao!

alain jardel a dit...

Bon billet et une photo vraiment cool :P Un 5*

David Rybicki a dit...

Félicitation Émilie! T'a bien raison! Rien n'arrive pour rien! Dans ton cas... confiance et persévérance assure ton succès! Garde cette belle attitude! T'a tout pour réussir... et pour plaire! ;)

Karine Hains a dit...

Contente de voir que tu as su surmonter cela Émilie. Pour ma part, j'ai subi deux reconstruction du ligament croisé antérieur, un dans chaque genou je suis donc vraiment à même de sympathiser. J'avouerai que moi aussi ces épreuves m'ont beaucoup fait grandir mais hélas, elles m'ont aussi empêcher de poursuivre mes activités sportives (j'étais gardienne au Handball au niveau AAA) mais bon, comme tu dis, rien n'arrive pour rien et je me suis réorienté vers une carrière en droit afin de pouvoir gagner des causes à défaut de gagner des matchs...

goalpoke a dit...

Bravo, Tu sembles très mature. Tu as su distinguer tes forces parmi tes intérêts et t'orienter vers là où tu as le plus d'aptitudes tout en demeurant dans ton champs d'activité favori.

Solution 90 a dit...

Bravo Émilie!

Vous êtes vraiment un modèle de persévérance. Comme Joëlle dit: c'est inpirant.

Joelle Cyr a dit...

Bonjour Émilie!

C'est inspirant ton histoire!! Bonne chance avec la saison et ce sera un plaisir de suivre les succès de votre équipe!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010