Paméla O'Neill

Paméla O'Neill

Femme | 26 ans
Montréal

3
coéquipiers
1
abonnés


1669 visites

Discutez avec moi sur Twitter! @pamie9
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Beckham, le seul et unique premier de file

Vues:537 5 votes
Paméla O'Neill Catégorie : Soccer Mots-clés : mls galaxy psg beckham
154376_large

Bon, je vous vois déjà vous dire «Évidemment, elle écrit sur Beckham». Je n’ai jamais caché mon admiration pour l’homme qu’il est, et aujourd’hui, sa conférence de presse était très inspirante. Au-delà de son corps d’Apollon, son sourire craquant et ses nombreux tattoos, David Beckham cherche toujours à faire avancer le foot, partout où il passe.

En 2007, il a accepté un nouveau défi en venant s’établir en Amérique du Nord. Le milieu de terrain était sur notre continent pour vendre son sport. Et il a atteint son but. L’intérêt des Nord-Américains pour le ballon rond est grandissant. Tous les stades de la ligue étaient pleins à craquer pour le voir fouler le terrain. Sa présence à Los Angeles a aussi piqué la curiosité à l’international. Pour accueillir l’Anglais, la MLS a dû se plier en quatre et créer la loi du joueur désigné, souvent appelée la «loi Beckham». Cette nouvelle loi a fait en sorte que, par la suite, d’autres joueurs comme Thierry Henry ont pu se joindre à la ligue. Ce sera tout un défi pour la MLS de trouver un autre Beckham, un joueur qui attire l’attention autant en dehors que sur le terrain. C’est peut-être même impossible. Pourtant, la ligue a encore besoin de ce type de vedette pour continuer son expansion.

Alors qu’on spéculait sur une possible retraite après ses deux titres avec le Galaxy, voilà que Beckham trouve encore la manière de faire sa marque, cette fois en Ligue 1. Pas en signant avec le Paris Saint-Germain, mais plutôt en annonçant qu’il ne recevra aucun salaire pour les cinq prochains mois, et que cet argent sera versé à des œuvres de charité. Bien sûr, on se doute fort bien qu’il ne manque pas d’argent. Mais en acceptant ce genre d’offre, on réalise à quel point cet homme aime le foot. Il est loin des Anelka et Drogba qui ont signé des contrats faramineux… pour jouer dans un championnat de qualité médiocre. Beckham joue pour l’amour du sport. Son but, c’est de côtoyer les meilleurs au monde, performer au plus haut niveau, et amener son équipe à gagner des trophées, peu importe le montant inscrit sur le contrat. À l’heure où l’argent mène le monde, le foot a besoin de plus de Beckham, de gens qui ont ce sport à cœur.

Feed

Paméla O'Neill a dit...

Je suis tout à fait d'accord! La concurrence pour une place au sein du XI partant est forte, mais sa présence dans l'équipe est tout de même un atout pour les jeunes et, surtout, pour le marketing, qui fait flouer les ventes!

blueshirts a dit...

Belle operation marketing des dirigeants quataris et de leonardo pour le PSG.
Sur le plan sportif beckham n'est pas physiquement apte a jouer et d'içi 3 ou 4 semaines quand il aura retrouvé un rhytme suffisant rien ne dit qu'il fouleras regulierement la pelouse du parc.
Avec la concurence presente au PSG pas facile pour lui.
Neanmoins son experience et son leadership son des atouts non negliegable, meme au sein d'un club comme Paris.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010