crazyhorse69

crazyhorse69

Homme | 44 ans

10
coéquipiers
1
abonnés


visites

Rêveur lucide
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Q1 CH

Vues: 5 votes
crazyhorse69 Catégorie : Canadien

Bonjour chers blogueurs!

Le Club de hockey Canadien présente 24 CH via RDS. De mon côté, plus humblement, je vous propose Q1 CH. Simple occasion de prendre un peu de recul pour analyser le premier quart de cette saison écourtée du Canadien. Heureusement, chaque match du Bleu-blanc-rouge agrémente le quotidien, tout comme les billets et commentaires respectueux des membres de la fameuse fraternité des Blogueurs du Grand Club. Mais dans la vie, il faut remettre les choses en perspective de temps en temps, ne serait-ce que pour ne pas s’égarer et oublier le cap à maintenir.

À quoi ressemblerait la première saison du CH sous une nouvelle gouverne? C’est avec cette question en tête que je mettais le point final à mon premier billet en tout début de saison – Lire Merci M. Molson!

Comment allaient s’y prendre Bergevin et Therrien pour convertir leur idéologie en actions concrètes? Est-ce que l’énoncé NO EXCUSES allait être porteur? Les premières semaines d’activité du Tricolore nous auront permis d’apprécier – et de commenter abondamment – leurs choix et leurs décisions. Qu’il s’agisse du rachat de contrat de Scott Gomez ou de la saga entourant la signature du contrat de transition de P.K. Subban – en passant par le fait de garder à Montréal deux jeunes joueurs en Galchenyuk et Gallagher – les amateurs y ont reconnu des décisions axées sur l’avenir. La table était mise pour une saison d’évaluation et de développement.

Sur le Grand Club, plusieurs billets à saveur de bilan ont été écrits déjà, les auteurs segmentant cette saison écourtée en tranches de dix parties. Pour ma part, j’avais décidé pendant le pseudo-camp d’entraînement de diviser ces quarante-huit matchs en quatre tranches de douze. Aussi, j’ai choisi de ne pas faire une évaluation exhaustive des joueurs avec statistiques à l’appui et tout. Certains d’entre vous l’ont fait et c’était très intéressant.

Q1 CH – Premier quart de la saison 2013 – Parties 1 à 12
7 victoires
4 défaites
1 défaite en fusillade
15 points au classement
7è dans la conférence de l’Est

8 matchs à Montréal et 4 sur la route
Le CH avait terminé au dernier rang de la LNH l’an dernier pour ce qui est du nombre de victoires à domicile (16-15-10). Therrien a clairement annoncé en début de saison qu’il tenait beaucoup à changer cette fiche. C’était important pour lui que le Centre Bell devienne un endroit où les équipes adverses n’aiment pas jouer car difficile d’aller y chercher des points.

L’occasion était belle de débuter du bon pied puisque pour la première fois depuis la saison 1999-2000 le Bleu-blanc-rouge amorçait sa saison devant ses partisans. Après une cérémonie d’ouverture spectaculaire et inspirante, les protégés de Michel Therrien croisaient le fer avec un vieux rival du Original Six, les Maple Leafs de Toronto. L’équipe a offert un jeu brouillon tout au long de la rencontre, pour finalement s’avouer vaincue par la marque de 2-1. Cette prestation avait invité Michel Therrien à mettre son pied à terre très rapidement en déclarant : « Pas l’temps d’niaiser! »

Si on oublie l’humiliante défaite de 6-0 contre ces mêmes Leafs (!), le CH aura finalement offert de bonnes prestations au Centre Bell. L’équipe a offert du jeu excitant et l’organisation se doit d’être satisfaite avec cinq victoires en huit matchs, les Bruins ayant réussi à se sauver avec les deux points le 6 février.

Sur la route, l’équipe a amassé cinq points sur une possibilité de huit. Le Canadien bénéficiait d’un calendrier avantageux dans ce premier quart de saison. À part pour le match à Tampa Bay, dernier de ce segment, une partie à l’extérieur signifiait à tout coup un réveil à la maison le lendemain pour les joueurs du Tricolore. Victoire 4-1 à Washington, défaite 5-1 à Ottawa, défaite 5-4 à Buffalo en tirs de barrage (désolé de vous rappeler cette fin de match…) et victoire 4-3 en tirs de barrage à Tampa Bay. Oufff!

Ces fins de matchs à Buffalo et Tampa Bay font réfléchir mais en même temps il faut réaliser que d’autres équipes vivent à l’occasion le même genre de mauvaise expérience dans la LNH. L’important est que nous n’ayons pas à en parler trop souvent. Voilà un des défis que je lance au CH pour le deuxième quart; apprendre à mieux gérer une avance.

6 matchs sans P.K. – 6 matchs avec P.K.
Je crois pertinent de comparer la fiche du CH avant et après le retour du #76, l’enfant chéri des fans. Vous savez tous que c’était un peu délicat comme situation. Avec leur rapidité, leur combativité et leur hargne, nos Apprenti-Glorieux avaient réussi à se concocter une fiche enviable de quatre victoires et deux défaites avant de voir P.K. sauter sur la glace pour un match. Les résultats furent ensuite moins payants au classement avec Subban dans l’alignement (fiche de 3-2-1) mais sa part de responsabilité n’est à mon avis pas plus grande que pour les autres joueurs de l’équipe.

Il est vrai que P.K. a reçu un accueil particulier de la part de ses coéquipiers; les seuls lui ayant réellement souhaité la bienvenue n’ayant jamais partagé le même vestiaire que lui (Prust et Armstrong). Mais j’y vois surtout une façon de lui dire clairement que les choses ont changé dans l’entourage de l’équipe et qu’il devra acheter le concept sinon ça ne fonctionnera pas. Personnellement, je pense que Subban s’est tranquillisé. Du moins, dans les situations où il nous est permis de l’observer. Comment c’est dans le vestiaire, à l’hôtel, dans l’avion? Je ne m’aventure pas à commenter car je n’en sais vraiment rien.

Par contre, j’ai remarqué un fait très intéressant qui me porte à être positif quant à l’acceptation du #76 dans le groupe. Avant cette saison je n’avais jamais vu Andrei Markov aussi expressif avec P.K. Il faut se rappeler comment Markov était tout sourire – c’est possible ça? – sur le but de Subban à 5 contre 3 en deuxième période du match qui s’est malencontreusement soldé par une défaite en fusillade contre les Sabres. Cette accolade était vraiment sincère et remplie d’excitation! Et puis je me suis mis à remarquer comment souvent le vétéran parlait avec celui qui a encore plein de choses à apprendre. En me basant sur le non-verbal, la communication semblait bonne. Markov comme enseignant privé pour Subban? J’achète! Si Andrei est capable de faire ça pour le CH, il méritera tout mon respect. Quelle façon honnête et honorable ce serait de compenser pour sa perte de vitesse en défensive.

Conférence de l’Est VS conférence de l’Est
Autre donnée intéressante, parmi ses sept victoires le Canadien termine ce premier segment avec cinq victoires en temps régulier. Cette saison amputée de trente-quatre matchs en raison du lock-out présente la particularité que toutes les parties sont jouées contre des équipes de la même conférence. Les victoires en temps régulier valent donc leur pesant d’or.

La course sera extrêmement serrée pour l’obtention d’une place dans le tournoi printanier. Le CH a tout de même permis à leurs opposants de ramasser des points eux aussi. Le souvenir le plus douloureux étant pour ma part la présence impunie de Steve Ott dans le bureau de Carey Price, séquence qui mènera finalement à une victoire des Sabres en fusillade. Et je ne parle pas de l’erreur de jugement des officiels mais bien du manque de robustesse des chandails rouges qui se tenaient là tout près… À deux secondes de la fin de la partie, Orr DEVAIT être puni par les joueurs du Canadien, il FALLAIT dégager le gars de là, peu importe le moyen! Nous avons perdu un point ce soir-là et nous en avons surtout offert deux à Buffalo… Il ne faudrait pas oublier les Devils et le Lightning qui ont réussi à aller chercher un gros point eux aussi.

À la fin de la saison, il sera intéressant de voir ce que ces petits points gagnés ou perdus en fin de rencontre représenteront.

Les +
Bergevin pour sa gestion des dossiers Gomez et Subban.
Therrien pour le bon départ. Il a su activer son équipe.
Therrien pour ses points de presse. Proche du peuple, authentique.
Tout le monde est en santé.
Carey Price m’est apparu calme et sûr de ses moyens. Mature.
La touche offensive de Markov est toujours là.
Les jeunes ont personnifié le vent de changement.

Les –
Therrien pour ses points de presse. Attention de ne pas trop en faire…
Les mises au jeu!
Manque de robustesse contre les plus grosses équipes.
Gestion d’une avance.
Les pénalités d’indiscipline.

Mes plus belles surprises
Bourque et Gallagher.

Mes pires déceptions
Armstrong, Desharnais et Cole.

Indice de CHimie d’équipe
7/10
Je vois des signes encourageants mais pour moi un 10/10 c’est une équipe totalement engagée et composée de joueurs tous prêts au même moment à se défoncer.

À surveiller au prochain quart
Comportement de l’équipe avec sept matchs sur la route.
Composition des trios.

Le flambeau

Pour terminer, j’ai pensé utiliser le symbole qu’est le flambeau. Il existe plusieurs façons de le tenir bien haut. Que ce soit par la combativité, la performance, le leadership ou autres, un joueur peut se rendre plus indispensable que les autres.

Pour cette première portion de calendrier, mon choix s’est arrêté sur Thomas Plekanec.

Je me ferai probablement critiqué pour ce choix mais tant que ça demeure constructif, ça me va.

Le #14 a pour moi été le joueur le plus utile au CH. Il fait tout sur la patinoire pour contribuer au succès de l’équipe. Il affiche également une belle régularité.

À vous le clavier maintenant! Je suis impatient de connaître vos choix pour le flambeau et vos propres raisons.

Feed

crazyhorse69 a dit...

@hors-jeu: On est bien d'accord, une équipe qui est totalement engagée et composée de joueurs tous prêts au même moment à se défoncer gagne. Tu l'as bien dit, elle gagne. Par le fait même elle démontre une belle chimie.

Pour Therrien je pense que ce ne sera pas facile. Je n'ai jamais pensé que ce le serait. C'est à lui de nous démontrer ce qu'il peut faire. NO EXCUSES!

Pour ce qui est du truc insignifiant, j'aimerais que tu précises s.v.p. Je suis là à relire ta phrase et je me demande ce que tu qualifies d'insignifiant. 24 CH? Q1 CH?

hors-jeu a dit...

quel truc insignifiant.... 24 CH est un truc de marketing .

Chimie?? une autre légende urbaine.... la chimie existe que dans des équipes qui gagnent... donc, pour mesurer la "chimie" il suffit de regarder la fiche des victoires.

L'effet Therrien est terminé et les joueurs ont repris leur zone de confort.... les faiblesses de la saison passée reviennent en force.

Eric Baker a dit...

Très bon résumé, j'aime beaucoup tes + et -.

Je t'ai donner 5* plus tôt.

Bon match ce soir.

goofy55 a dit...

Si je n'ai pas le choix de remettre le flambeau à une seule personne, je le remet à Therrien.

Selon moi ce qui nous a donné notre début de saison qui est de loin meilleur que j'aurais pensé, c'est à cause de la fougue de nos joueurs dans les 6 ou 7 premiers matchs. Les gars ont joués différent de la saison passée en partant.
Un autre gros point est d,avoir eu un très bon avantage à 5, avec markov et Diaz.
Et un autre gros poit est d'avoir gardé les deux Gally à Montréal.

Le seul de ces points où Therrien et ses assistants n'ont pas eu un gros impact personnel, est Markov et l,avantage à 5. Mais encore là il a prit la décision d'insérer Diaz avec Markov.

Donc pour ma part Therrien est derrière presque toutes les facettes, qui nous ont fait avoir une bonne fiche.

Catherine Bourgoin a dit...

Bonjour Crazyhorse, analyse très intéressante et bien présentée. Dans le cas de Plekanec, les points sont là mais le joueur peut en faire beaucoup plus que ça. Bien d'accord avec vos choix côté déception, Desharnais, Cole et Armstrong n'ont pas fait grand chose à date.

La beauté de tout ça c'est qu'il reste encore du temps pour redresser tout ça. Si ces joueurs produisent comme ils en sont capables, surtout Cole et Desharnais, le CH a le potentiel pour 3 trios productifs. Depuis le début de la saison, ils n'ont pas ce luxe parce que les gros canons ne produisent pas.

À mon avis, le plus gros problème du CH se situe en défense. Ils ont encore un manque de robustesse et un défenseur à gros gabarit pourrait équilibrer les choses, et ce ne serait pas du luxe!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010