Jean Pagé

Jean Pagé

Homme |
Ste-Eustache

151
coéquipiers
107
abonnés


visites

Mentir c'est normal...avant les élections et après la chasse.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes

5 groupes

Minimiser
Mur de commentaires

Braconnage...comme dans l'bon vieux temps!

Vues: 5 votes
Jean Pagé Catégorie : Chasse Mots-clés : braconnage chasse éditorial

Lorsque les temps sont difficiles, que le coût de la vie dépasse la possibilité de payer, que le bien-être social déborde de ses cadres, nous constatons que le braconnage augmente.

L’appât du gain soutenu par les acheteurs de nos gibiers, plus particulièrement restaurants et auberges huppés, en sont fréquemment les causes directes. Plusieurs établissements furent concernés lors de telles périodes et le sont probablement encore.

Je me souviens qu’à Saint-Jovite, au cours de la nuit, à l’arrière d’un hôtel local, des camions réfrigérés partant de Montréal, venaient se ravitailler de poissons et gibiers. Les braconniers s’y rendaient pour faire leur commerce, tout comme dans un marché public. Un encan de gibier prohibé…Je me demande encore et avec raison si certains agents de Conservation n’étaient pas de la partie. Un hôtel important de Montréal étaient impliqué au maximum – l’hôtel de la Salle pour ne point le dire, sans oublier le restaurant Chez Son Père, le Club Canadien et nombre d’autres.

Les temps n’ont pas changé

Le dicton se veut : « Autres temps, autres mœurs! », dans notre univers de la chasse et de la pêche, ce n’est pas tout à fait véridique, puisque ce genre de braconnage commercial se pratique toujours et sur une haute échelle.

Nos agents de Conservation nous permettent de le constater par les récents actes de braconnage commis au cours de 2011, Un bien triste bilan : 965 individus accusés dans les régions de Lanaudière et des Laurentides. Ils pourraient faire face à 1,099 chefs d’accusations et se faire réclamer 485,000$ d’amendes.

Dix orignaux et vingt-deux chevreuils furent saisis. D’autres gibiers, des poissons et de l’ail des bois s’ajoutaient à ce triste inventaire.

Dans Lanaudière, les bureaux de St-Michel-des-Saints et Joliette enregistrèrent 411 infractions par 339 individus, pour un total d’infractions s’élevant à 170,000$

Dans les Laurentides par les agents de St-Jérôme, Mont-Laurier et Labelle ce furent 688 infraction s par 626 individus, pour un total de 315,000$.

Les noms devaient être rendus publics

Les chroniqueurs de chasse et pêche, dont je suis, avaient insisté auprès du ministère responsable de chasse et pêche, afin que soient révélés au public les noms des braconniers – ce qui fût fait. Il me faut déplorer, que de ces dernières informations obtenues aucune identification de ces criminels est mentionnée.

On demande aux citoyens de collaborer en signalant les actes de braconnage en s’adressant à S.O.S. Braconnage au 1-800-463-2191,

Il serait bien normal que ces personnes accordant leur collaboration à la direction de la Protection de la Faune puise savoir que leur appui dans le but de protéger la faune ne se faisait pas inutilement.

Maintenez votre collaboration à la protection de la faune en dénonçant les braconniers. Nul besoin de vous identifier, si vous le préférez. Ce service est strite4ment confidentiel. Si vous préférez vous rendre au bureau le pus près de chez-vous, obtenez les adresses par internet : www.mrnf.gouv.qc.ca/fr/faune-adresses-regions.

Feed

2011bruins a dit...

Prends l'exemple du chevreuil, en baisse depuis 2008, rien ne se fait pour aider la cause...

Ils vendent des permis, le reste s'en tapent...

Jean Pagé a dit...

Aujourd'hui, c'est encore plus décevant.Voilà où nous en sommes :
une greffe de chasse et pêche à un ministère
ronflant, où nous sommes perdus et ignorés. Pourtant la chasse et la pêche sont des joyaux de nos activités touristiques et récréatives. Oui il en manque d'agents de protection de la Faune. Je le répète, vous avez raison:
Ce sera avec un ministère comme nous en avions jadis, mais encore plus fonctionnel:
une division ministérielle bien à elle. Du Tourisme de la Chasse et de la Pêche, mais non un organisme gouvernemental pour politiciens endormis et ignares de leurs
sujets - perdus dans les méandres d'un ministère, qui a peine à suffire à ce qu'il tente d'administrer.
Félicitations pour vos propos,

Jean Pagé

Jean Pagé a dit...

Benteck et Moi007

Vous avez entièrement raison. Il y a trop peu d'agents de Protection de la Faune. Ils sont d'ailleurs réclamés depuis des décennies, je dirais même depuis que j'exerce cette profession de chroniqueur de chasse et pêche - donc ce n'est
pas d'hier.

L'organisme responsable de la faune, ou si vous
préférez le "ministère", fût toujours ou presque, le dortoir de l'incompétence. Lorsqu'il fallait absolument accorder un poste ministériel à un politicien, même si c'était un ignorant de la faune, on le casait au ministère de la Chasse et de la Pêche - c'était tout comme s'en débarrasser.

moi007 a dit...

Bon, Permettez-moi de commentez cet article.

Je suis dans le milieu de la protection de la faune depuis de nombreuses années et LE point principal est que le ministère pour la protection de la faune n'engage pas ou vraiment trop peu d'agent.

Les réserves, les parcs, les zecs , les pourvoyeurs, font caca dans leurs culottes car ils croient que s'ils engagent des assistants en protection de la faune leurs chiffre d' affaire ira en descendant ou bien il y aura moins de touristes.

moi007 a dit...

(suite)
Je crois que c'est le devoir du gouvernement d'obliger l'embauche du double d'agent et d'obliger toutes organismes dans ce milieu à engager au minimum 2 assistants en protection de la faune pour qu'ils travaillent de concert avec les agents en protection de la faune.

Personnellement je crois qu'il est irresponsable mentalement, consciencieusement et professionnellement d'accepter une telle situation. Je trouve que la majorité des gestionnaires de ces organismes sont incompétent en matière de protection et de gestion des territoires faunique

moi007 a dit...

(Suite)
Quand des sociétés d'états embauche des forestier de carrière cela ne peut pas faire autrement, je n'ai rien contre les forestiers de carrières mais qu'il laissent la gestion faunique à des gens compétant dans cette matière, c'est comme si une compagnie forestière engagerait un environnementaliste pour sélectionner la coupe de bois ça tout simplement ni queue ni tête. Dans le cas de dossiers forestier là il serait consultant et cela seraient leur place.

Là où je travaille il y a du braconnage en masse et lorsque je téléphone les agents bin ils sont à l'autre bout du territoire dont 1800 lacs pour vous donner une idée et ne peuvent pas venir car ils sont deux !!!!!!!! Quand je vois un directeur de société d'état qui engage 2 assistants en protection de la faune et qu'il leur fait faire du bois de poêle et du ramassage de feuille bin permettez-moi de douter de sa capacité réel de vouloir protéger adéquatement le territoire.

moi007 a dit...

(Suite)

En ce moment les braconniers sont au libre-service dans toute la région du Québec et ca les responsable le savent et ils ne bougent pas pour avoir des budgets de plus s’ils le font c'est pour avoir un plus gros compte de dépense pour aller placoter de problème et non pour les régler.

Il faudrait que le prochain ministre ÉLU pour le ministère de la faune et des parcs soit un homme avec une formation en biologie et en environnement avec un brin de connaissance en justice pour demander l'augmentation des peine lors de braconnage, honnête avec un sentiment d'agir sur le TERRAIN et non dans les bureaux à l'air climatisé l'été car la réalité est qu’il y est beaucoup d'incompétent qui dirige ce réseau du moins que plusieurs ne sont pas à la bonne place

benteck a dit...

Je me demande si le ministère de la faune ne fait partie de ce réseau de braconnier car malgré une baisse importante du chevreuil au Québec,ils continuent encore leurs tirage au sort pour abattre la femelle,une question d'argent je suppose!

En passant M.Pagé.....Je serais curieux de savoir le nombre de Dindon sauvage qui se fait abattre illégalement dans la province chaques années!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010