Jean Pagé

Jean Pagé

Homme |
Ste-Eustache

151
coéquipiers
107
abonnés


visites

Mentir c'est normal...avant les élections et après la chasse.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Pêche commerciale et braconnage

Vues: 3 votes
Jean Pagé Catégorie : Chasse

Dans l’aménagement de la faune, je me souviens du message de conservation d’une importante brasserie qui organisait un tournoi de pêche, dans lequel je fus impliqué. Il se traduisait ainsi : « Puiser sans épuiser! », tel était ce slogan du Club de Pêche Molson que présidait Richmond Pelletier.

Il s’appliquait dans le domaine de la pêche sportive, tandis que les pêcheurs commerciaux, eux l’ignoraient complètement. Ils s’en donnaient toujours à cœur joie n’hésitant pas à capturer des millions de poissons sportifs, tant au verveux, filet, ligne dormante, ou de n’importe quelle autre façon, permettant de faire du commerce destructeur et illégal.

ON LAISSE ENCORE POURRIR DU POISSON

Récemment, Gérard Boucher et Claude Dupuis furent condamnés à payer des amendes de 4,500$ et 1750$
Pour avoir laissé pourrir environ une tonne de dorés, perchaudes, crapets et autres, à Contrecoeur. Leurs permis commerciaux furent révoqués, ce qui aurait dû se faire il y a des décennies pour nombre d’autres détenteurs de ce privilège. Selon le groupe Aire Faunique Communautaire du lac Saint-Pierre, il y en aurait encore 18 détenteurs de permis commerciaux. On retiendra qu’il y avait même un moratoire de cinq ans sur la pêche de la perchaude dans ce vaste plan d’eau. Il faut féliciter les agents de Conservation de la Faune de la région Sorel-Tracy, pour ce beau coup de filet…c’est le cas de le dire!

Le nouveau ministre Daniel Breton devrait peut-être faire l’acquisition de tous les permis commerciaux de pêche, au lac Saint-Pierre. Depuis plusieurs décennies, demandes furent faites aux ministres responsables de la pêche et de la chasse, pour qu’ils fassent l’acquisition des permis de pêche commerciaux, puisqu’ils menacent les revenus importants de l’industrie touristique, activités récréatives, loisirs et la très grande contribution de la pêche sportive. Il faut aussi souligner l’intérêt pour la pêche hivernale, qui est un précieux apport financier au cours de la période de froidure.

PEU D’AMÉLIORATIONS…PAS SUFFISANT !

Il y eut certaines améliorations, mais je prétends que tant et aussi longtemps que la pêche commerciale se pratiquera sur ce vaste plan d’eau – l’intérêt halieutique, donc une grande partie de l’apport économique en sera affecté par cette surexploitation des populations aquatiques sportives. Ce ne sont pas les pêcheurs commerciaux, qui contribuent d’éléments positifs, il y en aurait encore dix-huit, qui possèderaient encore des privilèges de capturer certaines espèces dans bien des cas lors des périodes propices sur les frayères.
Retenons que ce ne sont pas ceux qui tendent des filets, qui vont contribuer à relever l’économie. C’est la qualité de pêche, qui incite les sportifs et vacanciers durant quatre saisons, à se rendre au lac Saint-Pierre. Le groupe de l’Aire faunique Communautaire régional a d’ailleurs rencontré le représentant du ministre à ce sujet. Nous devrions pouvoir constater sous peu, si cet entretien a eu des résultats positifs.

EXEMPLE DE LA RIVIÈRE STE-ANNE
A Ste-Anne-de-la-Pérade, une situation similaire prévalait. Les poissons des chenaux étaient disparus de Champlain, Ste-Geneviève et Batiscan, seule la rivière Ste-Anne accueillait encore ces petits gadidés, qui s’y rendaient frayer. Il y avait un grave problème : la pêche commerciale abusive. En compagnie du pourvoyeur Robert Mailhot, qui était alors propriétaire de la rivière, nous avions exercé des pressions, qui se sont avérées positives.

On modifia cette pratique vétuste en interdisant les filets à l’entrée de la rivière. Au cours des années qui suivirent, la pêche sportive se rétablissait à ce qu’elle était auparavant. L’industrie hivernale était maintenant intéressante. Le succès était obtenu grâce à un contrôle de la pêche commerciale.

Nous pourrons maintenant observer les mesures qui seront prises, par le nouveau ministre Daniel Breton, responsable de la pêche sportive.

OBTENEZ LE CALENDRIER DE LA FONDATION

Récemment, j’assistais au 25e anniversaire de la Fondation de la Faune du Québec. Cet organisme fait un travail formidable pour la conservation de la faune, la protection et création d’habitats fauniques, ainsi que l’éducation des jeunes au profit de la relève en chasse et pêche. Pourquoi ne feriez-vous pas, un don à votre Fondation? Le calendrier animalier annuel de la Fondation vous parviendra (1-877-639-0742) ou www.fondationdelafaune.qc.ca/aide

Feed

gilles lauzon a dit...

@ alain

Ces frais s'appliquent seulement "hors-saison", ou durant les heures de noirceur eg: de 8 PM - 7 AM.

alain jardel a dit...

Dis moi Jean ! L'autre jour j'ai " caller ' l'orignal et j'ai reçu une facture pour un longue distance .
Est ce normal ;

Bon billet 5*

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010