Amateurs de boxe, programme double pour vous aujourd’hui : dès 14h00, Ricky Burns mettra son titre WBO des légers en jeu face à Terence Crawford. À 21h30, Julio Cesar Chavez Jr tentera de se racheter après sa victoire controversée face à Brian Vera en affrontant à nouveau le guerrier texan. Rejoignez le clavardage en direct . Bonne boxe!


Pour le match entre le Canadien et les Maple Leafs, c’est dès 19h00, ici

Jean Pagé

Jean Pagé

Homme |
Ste-Eustache

151
coéquipiers
107
abonnés


visites

Mentir c'est normal...avant les élections et après la chasse.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes

5 groupes

Minimiser
Mur de commentaires

Les pourvoyeurs contribuent à la richesse faunique

Vues: 3 votes

Certains d’entre vous se souviendront de plusieurs pourvoiries d’antan : on y retrouvait les vieilles chaises dépareillées de la tante Rosa et dans les chambres, les matelas défoncés de l’oncle Jos dont les ressorts vous perforaient les reins. En plus, vous pouviez entendre les murmures et tout ce qui se passait dans la chambre voisine, parce que les divisions étaient de ten-test. Je m’en voudrais d’oublier les sceaux placés ici et là pour recueillir l’eau où la couverture coulait. Sur le lac, une embarcation aux rames branlantes accompagnait cette chaloupe laissant infiltrer l’eau et ayant terminé son temps. Nous nous y rendions quand même dans ces pourvoiries, parce que chez certaines d’entre elles, la pêche était parfois intéressante et les propriétaires des plus sympathiques.

Au fil des ans, de la pointe de l’Ungava, en passant par la Baie James, la Kaniapiskau, Scheferville, les Laurentides, l’Outaouais, l’Abitibi, la Gaspésie ou l’Estrie, cette profession me permettait de me rendre dans toutes les régions où se trouvaient des pourvoiries. Je m’y rendais lors de centaines d’excursions, pour rédiger des textes pour les médias, filmer ou enregistrer des entrevues. Ces visites m’ont permis d’admirer ces hommes de bois, sans oublier des femmes, qui ont choisi de s’impliquer dans un domaine extrêmement difficile, commandant le courage et aucune crainte du dur labeur.

Lorsque je demandais à un pourvoyeur : « Avez-vous pêché récemment? »
À l’avance je connaissais sa réponse :
- « Je n’ai pas le temps, le travail me commande! »
C’était un pont à réparer, une route à graveler, une couverture à réparer, du bois à fendre pour les chalets, des chaloupes à transporter, etc.
Bref les pourvoyeurs appartiennent à une catégorie de personnes vraiment à part. Je dirais qu’ils possèdent une véritable vocation.

Ce que les temps ont changé

J’ai eu l’occasion de vivre plusieurs des périodes où les modifications donnèrent cours, entre autres, lorsque les territoires des clubs furent abolis, ce fut un désastre en maints endroits, les actes de braconnage et la destruction donnèrent cours. Ce furent les pourvoyeurs qui permirent d’épargner la faune d’une grande partie des territoires, parce qu’eux, ils étaient présents pour surveiller leurs
lacs et forêts, tandis que nos dirigeants de la Vieille Capitale étaient toujours en disette d’agents de conservation. Il en résulta d’innombrables territoires plus ou moins surveillés, victimes du pillage et d’innombrables abus. J’étais présent pour visiter et constater les massacres de certaines parties de notre cheptel sauvage. Fort heureusement, les pourvoyeurs assumaient toujours une étroite surveillance et protégeaient leurs territoires.

Progrès et améliorations

J’ai eu la chance de visiter d’innombrables pourvoiries, ce que je fais encore d’ailleurs.
- C’est incroyable de constater, ce qu’est devenue cette Fédération au début identifiée comme « Outfitters du Québec ». J’avais d’ailleurs eu le privilège de créer ce logo. Il y eut aussi la création d’une revue, Pourvoiries Vacances Chasse et Pêche, qui aurait pu s’accaparer d’une large part du marché des revues de chasse et pêche, mais un changement d’administration modifiait cette politique.

Plus de 350 pourvoiries de chasse et pêche sont maintenant réparties partout au Québec. Vous pouvez y retrouver des services rivalisant avec plusieurs de nos grands hôtels, et même plus, car eux vous offrent aussi de la chasse et de la pêche. Nous les disions autrefois « hôteliers de la forêt », aujourd’hui, ils se méritent vraiment cette identification.

Les pourvoyeurs membres de la Fédération des Pourvoyeurs du Québec y ont contribué et poursuivent dans la même voie, ce qui mériterait d’être encore plus reconnu dans notre industrie sur le plan touristique. Ils ont su aménager et protéger la faune au profit des générations futures. En plus de cela, ils offrent maintenant des services de toute première qualité.

Industrie unique au monde... Une autre amélioration

Je ne connais pas de pays, dans le monde entier, pouvant offrir un tel éventail touristique halieutique et cynégétique – c’est-à-dire de la pêche et de la chasse d’une si grande qualité, à des espèces recherchées et aussi variées.

Il y a plusieurs années, j’avais entrepris des démarches, directement auprès du ministre qui aurait bien aimé se dire responsable du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche, c’était Guy Chevrette. Indépendamment de la politique en ce qui me concerne, je lui ai fait de nombreuses suggestions, dont celle des pourvoiries qui pratiquaient des ensemencements. N’était-ce pas normal, que dans certaines régions voisines de grands centres, des pourvoyeurs puissent obtenir le privilège de pêcher la truite à l’année longue? N’était-ce pas leurs poissons, qu’ils achetaient ou élevaient pour satisfaire une clientèle désirant connaître et apprécier les véritables plaisirs de la pêche sportive?

Ce fut un succès, le ministre accepta. Malheureusement ce ministre nous a quittés et nous attendons toujours cette journée où un ministère, qu’il soit de n’importe quel parti politique, se dira vraiment du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche – tout comme nous en avions un autrefois. Une division ministérielle, où les pourvoyeurs s’y retrouveraient vraiment et obtiendraient beaucoup plus d’influence, en reconnaissance de cette grande contribution qu’ils apportent à l’industrie touristique du Québec.

Tout ceci pour vous dire que la Fédération des Pourvoiries du Québec tiendra son congrès annuel à Saint-Sauveur-des-Monts, les 12, 13 et 14 décembre au Manoir Saint-Sauveur.

Calendrier de la fondation de la faune du Québec

Récemment, j’assistais au 25e anniversaire de la Fondation de la Faune du Québec. Cet organisme fait un travail formidable pour la conservation de la faune, la protection et création d’habitats fauniques, ainsi que l’éducation des jeunes au profit de la relève en chasse et pêche. Pourquoi ne feriez-vous pas un don à votre Fondation? Le calendrier animalier annuel de la Fondation vous parviendra (1-877-639-0742) ou www.fondationdelafaune.qc.ca/aide.
L’encan annuel de la Fondation vous sera présenté comme au cours des années passées. Pour une autre année, j’en serai le président d’honneur Québec.

Vous obtiendrez toutes les informations à ce sujet lors d’un de mes prochains billets.

Feed

vincent meloche a dit...

vous monsieur Pagé sans vous manqué de respect... aux nombre de fois que vous vous faite payer des voyage dans c'est pourvoirie....a cause de vos fonction....et rds émission ou autre je vous comprend de ne pas parler contre vos amis ,mais sacher que les pourvoirie sont en général une plaie pour la chasse aux quebec





desolé pour les fautes orthographe...l'écriture c'est pas mon fort...mais je voulait dire mon opinion sue ce sujet

vincent meloche a dit...

et c'est drole que c'est changement arrive juste au moment ou hydro-quebec detruise la riviere rupert....moin de gens qui vont dans le libre ....moin gens qui montent avec leur camion....donc....moin de photo des machine d'hydro qui detruise notre belle nature....quand tu va dans une pourvoirie en avion tu voit pas sa.....

si pour respecter la faune ta besoin d'un pourvoyeur tes peut -etre mieux de rester a montréal....et toute facon dans les pourvoiries c'est et sa sera toujours la piasse qui mene...et des genre de club privé comme Kenauk dans mon coin a montebello...sa existe encore

vincent meloche a dit...

quand ta besoin d'un pourvoiyeur pour aller a la chasse ou la peche c'est que tu connait pas la chasse et la peche........les pouvoirie sonts des voleurs.....

ils volent le territoire libre et te charge le gros prix pour aller chez eux....regarder ce qu'ils onts fait dans le grand nord pour le caribou....ils se paye des beaux avocats ami des politiciens pour changer les lois.....resutat.....maintenant seulement 500 permis chasse au caribou dans le libre ....pour tout le quebec.....du vrai vol....avant tu appliquait au 2 ans tu avait un permis....tu y allait avec ton camion tu ramenait tes 2 caribous facile......maitenant....tu applique tu va etre tirer au 10 ans.....sinon paye le gros prix a monsieur le pourvoyeur....qui soit dit en passant sont la proprieter des americains ou autre en general...dans nord....

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010