Arcadio Marcuzzi

Arcadio Marcuzzi

Homme |
Montreal

79
coéquipiers
18
abonnés


visites

Suivez-moi sur Twitter: @LeFooteur
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Neymar en ligne de mire

Vues: 2 votes

Après six présidents et un diplomate, Neymar est la 8e personnalité brésilienne à faire la une du réputé Time Magazine. Drôle de coïncidence puisque cette visibilité internationale arrive au moment où la carrière de l’attaquant de Santos est en pleine turbulence. Depuis sa discrète performance lors de la défaite du Brésil contre l’Angleterre le 5 février dernier (2-1), les critiques contre lui fusent de toutes parts.

En fait, chaque fois que Neymar défend les couleurs de son pays, la presse brésilienne relance le débat. Sa réputation est-elle surfaite? Chose certaine, celui qu’on qualifie de prodige n’a toujours pas réussi à montrer l’étendue de ses capacités en équipe nationale, malgré ses 17 buts en 27 matchs.

Et c’est le Roi Pelé qui a dû sursauter en lisant le titre du magazine américain. Surtout que ce mercredi, la légende vivante a vigoureusement critiqué son héritier lors d’une entrevue au quotidien O Estado de São Paulo :
La sélection tourne autour de Neymar, mais au sein de l’équipe, il n’est qu’un joueur comme les autres. Un excellent joueur, mais sans expérience internationale. À chaque match hors Brésil, il joue mal. Tout le monde pense qu’il est responsable de la sélection. Neymar n’est pas prêt à recevoir ce poids.
En tout cas, Neymar ne sentait apparemment pas cette lourde pression lorsqu’il a remporté la Coupe du monde U-20 en 2011. Est-il vraiment prêt à jouer avec les grands?

Voyons voir ses statistiques. Trois championnats paulistes, une Copa do Brasil et une Libertadores. 149 buts en carrière professionnelle. Pas mal pour ses 21 ans. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ne pouvaient en dire autant au même âge, mais il serait toutefois malhonnête de comparer le niveau du Brasileirão à celui de la Champions League.

D’autres chiffres en disent long sur la personnalité du jeune homme à la crête iroquoise, clairement obsédé par son image. Le crack est au 4e rang des célébrités qui sont le plus apparues dans des publicités télévisées en 2012, derrière Gisele Bündchen et autres acteurs du réseau Globo. Cette surexposition médiatique rend le personnage encore plus polémique et propice à la critique. Neymar a également plus de 9390 gazouillis à son actif et 1272 photos sur Instagram, dont la plupart sont des autoportraits devant le miroir. Pour Pelé, « la principale préoccupation de Neymar est son style et sa coupe de cheveux ».

Même s’il se montre toujours au-dessus des critiques en ne réagissant pas à celles-ci, la pop star semble à fleur de peau par les temps qui courent. Sur le terrain, il est d’humeur irritable. Son tempérament audacieux qui frôle parfois l’arrogance lui a même valu une 5e expulsion en 3 ans, dimanche dernier. Il risque maintenant d’être suspendu pour 15 matchs. De quoi faire parler les journalistes sportifs. Et là-dessus, Pelé avait aussi quelque chose à dire:
Mon fils Edinho, qui fait partie de l’équipe technique de Santos, ne donne jamais de faute pendant les entraînements, ce qui rend Neymar furieux. Neymar est accro aux fautes.
C’est ce que les Brésiliens lui reprochent le plus, la simulation de fautes. En fait, Neymar ne tolère pas d’être marqué de près par ses adversaires. De mauvais plis qu’il devra corriger avant de faire le grand saut vers l’Europe. Mais surtout, l’espoir du foot brésilien devra apprendre à gérer la pression. Chose qui devrait venir naturellement avec un peu plus de maturité. Les Brésiliens espèrent que le réveil sonnera avant 2014.

Son expulsion lors du match du dimanche 17 février dernier, contre Ponte Preta de Campinas.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010