Le Grand Club se refait une beauté! Plus que quelques jours avant son lancement, merci de votre patience!

Luc Gélinas

Luc Gélinas

Homme | 46 ans
Le Gardeur

877
coéquipiers
531
abonnés


1271974 visites

140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes

5 groupes

Jets de Winnipeg

28 membres

Whalers Nation

25 membres

Opération Enfant Soleil

21 membres

Tous avec Mégantic .

2051 membres

CHOI RADIO X

144 membres

Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Ça ne pouvait plus durer

Vues:15571 6 votes
Luc Gélinas Catégorie : Canadien Mots-clés : molson gauthier gainey

En limogeant Pierre Gauthier et en laissant partir Bob Gainey, Geoff Molson a pris une décision facile et qui va réjouir tous les amateurs, incluant principalement les détenteurs de billets de saison et de loges corporatives qui ne se précipitaient à la billetterie pour renouveler leur entente, en vue de la saison prochaine. Mais le propriétaire et président de l’équipe ne s’est pas contenté de tasser les artisans de cette saison de misère pour faire plaisir aux amateurs.

Dans un discours bien structuré et bien préparé, Geoff Molson a clairement indiqué que sa priorité est de maintenant ramener le Tricolore sur le chemin de la victoire en misant sur la constance et la stabilité au sein de cette organisation qui a improvisé toute la saison en multipliant les décisions douteuses et très discutables. C’est d’ailleurs la principale chose que les joueurs ont retenu de leur rencontre avec le proprio: stabilité et constance dans le personnel et dans les décisions, voilà une excellente nouvelle.

Sortir le sympathique Larry Carrière du vestiaire démontre aussi que le propriétaire s’est informé en profondeur sur ce qui se passe dans son équipe. Déléguer son propre adjoint derrière le banc comme assistant-entraîneur aura été une très mauvaise décision de la part de Pierre Gauthier. Pendant que les joueurs se sentaient constamment sous écoute, le pauvre Randy Cunneyworth devait se débrouiller pour gagner avec quelqu’un qui n’a jamais fait ce boulot de sa vie et pour qui tout allait beaucoup trop vite, autant derrière le banc que lors des séances d’entraînement.

Fini les anciens Sénateurs?

En s’alliant à Serge Savard, on peut aussi deviner et espérer que l’on reverra d’anciens porte-couleurs du Tricolore dans le giron de cette équipe, qui ces dernières années, s’est principalement tourné vers des anciens des Sénateurs d’Ottawa.

Molson a aussi l’intention de redorer l’image de marque du Canadien. Alors que l’heure est aux communications, Pierre Gauthier agissait en véritable paranoïaque en exigeant un contrôle total de ses employés, tel un despote. Je croyais sincèrement que son attitude hautaine et méprisante était surtout un sujet de discussion parmi les membres des médias mais sa façon de se comporter a aussi eu des répercussions à l’interne et ce matin, dans les bureaux du Canadien, ceux qui le côtoient n’ont pas tous versés des larmes. Molson ne s’est d’ailleurs pas gêné ces dernières semaines pour sonder délicatement le terrain auprès de certaines personnes qui travaillaient en lien direct avec Gauthier en s’informant sur sa manière de faire les choses avec eux.

D’ailleurs, le propriétaire en a rajouté en mentionnant clairement que le prochain directeur-général devra être un bon communicateur avec les gens au sein de l’organisation mais aussi avec les médias et les fans, ajoutant même qu’il adore son expérience personnelle sur twitter. Fini donc le règne de l’omerta de monsieur Gauthier qui empêchait tous ses employés à l’exception de Randy Cunneyworth et des joueurs en santé de s’adresser aux journalistes.

Maintenant, qui prendra le prestigieux poste de directeur-général? Serge Savard a été catégorique, il devra parler français. Les candidats de qualités sont quand même très nombreux. Julien Brisebois, Pierre McGuire, Guy Carbonneau, Luc Robitaille, Pat Brisson, Denis Savard, Vincent Damphousse, Stéphane Quintal, Jacques Martin sont des noms qui devraient revenir souvent dans les conversations. Une fois ce dossier réglé, on verra pour l’entraîneur car là aussi il y aura un grand ménage avec la nomination du nouveau dg. Ce matin, Geoff Molson a sorti le grand balai d’entrée de garage. Va falloir passer le petit balai ensuite pour bien finir le travail.

Feed

Gallagher et Tinordi bientôt chez les pros

Vues:16182 8 votes
Luc Gélinas Catégorie : Canadien

Il y a quelques jours, une étude du Vancouver Province démontrait que ces dernières années, le directeur du recrutement du Canadien, Trevor Timmins a eu beaucoup de pif pour dénicher de bons jeunes espoirs qui graduent éventuellement dans la LNH.

Évidemment, il n’y a pas eu que des réussites et c’est très dommage qu’à chaque séance de repêchage, le Tricolore ignore pratiquement les formations de la LHJMQ. Toutefois, il faut reconnaître qu’en général, Timmins a effectué du bon boulots et qu’il a même réalisé quelques coups d’éclats comme l’acquisition de PK Subban au 43e rang en 2007 ou de Sergei Kostitsyn, 200e en 2005.

Dans six mois, on pourra maintenant commencer à mieux juger les sélections de 2010 alors que les jeunes espoirs repêchés il y a deux ans feront le saut chez les professionnels. J’ai hâte de voir comment va se débrouiller Jarred Tinordi qui s’est considérablement amélioré cette saison. Morgan Ellis est un autre défenseur qui va rejoindre les Bulldogs. Mais j’ai surtout hâte de voir comment va se comporter le petit Brendan Gallagher, 147e choix en 2010.

Dans quelques jours, ou au mieux dans quelques semaines, la carrière junior du fougueux attaquant de 5 pieds et 8 pouces sera terminée Il tournera la page sur un chapitre quand même très important de sa carrière puisqu’il a réécrit une bonne portion du livre des records des Giants. Seuls le plus grand nombre de passes, une marque détenue par John Blum lui aura échappé.

Gionta et Desharnais des modèles

Gallagher a laissé une très bonne impression en septembre dernier ,lors du camp d’entraînement. Même s’il n’a obtenu qu’une seule mention d’aide, lors des cinq matchs préparatoires qu’il a disputée, il a provoqué plusieurs belles étincelles, au point que certains croyaient même qu’il aurait pu brouiller les cartes. Dans six mois, il va toutefois s’amener au camp du Tricolore avec l’intention de rester définitivement avec le grand club. Dommage que les Bulldogs ne participent pas aux séries éliminatoires car il aurait pu gravir un autre échelon plus rapidement, en jouant dans la AHL ce printemps.

Don Hay, son entraîneur avec les Giants de Vancouver le compare à Theo Fleury. «Il lui ressemble beaucoup en raison de sa façon de jouer et de son physique. C’est un gars qui ne recule devant personne. Je dirais que de tous les joueurs que j’ai dirigés, seul Darcy Tuckey était plus hargneux peut-être.»

Mais pour Gallagher, pas besoin de regarder de vieux films de Theo Fleury. Ses véritables sources d’inspiration sont à Montréal. Lors du dernier camp d’entraînement du Canadien, David Desharnais et Brian Gionta ont passé beaucoup de temps avec lui. Pas plus grands que Gallagher, les deux attaquants du Tricolore ne l’ont peut-être pas réalisé sur le champ, mais ils ont eut un impact extrêmement positif sur le capitaine des Giants.

Regardez bien les yeux scintillants de Gallagher quand il parle d’eux tantôt à Hockey 360


Brendan Gallagher aura laissé sa marque à Vancouver. Ses 136 buts et ses 280 points en carrière, constituent un record d’équipe avec les Giants.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010