Quelques heures après avoir appris que Thomas Vanek rejoindra leurs rangs, les joueurs du Canadien, affrontent les Ducks, dès 22h sur RDS!. Rejoignez d’autres amateurs sur le Clavardage en direct

lekurosawa

lekurosawa

Homme | 38 ans
St-Hyacinthe

42
coéquipiers
37
abonnés


90892 visites

Allez L'Impact!
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Quelques duels à surveiller chez l’Impact

Vues:851 10 votes
153759_large

On a beau dire que le camp de l’Impact de Montréal s’inscrit dans la continuité il reste que celui-ci devrait être très ouvert. Ce n’est pas parce que la base de l’équipe est le même qu’à la fin de saison l’an passé que le camp d’entraînement sera moins compétitif. Au contraire, l’arrivée d’un nouvel entraîneur vient changer la donne complètement par rapport à 2012. La venue de Marco Schällibaum vient réellement troubler le portrait de ce club. Le Suisse jouera lors du prochain mois et demi le rôle d’élément perturbateur. Voyons ensemble quelles sont les luttes qui auront lieu lors de ce camp.

Tout commence au poste de gardien. On le sait bien à Montréal on adore les controverses à propos des gardiens. On aime tellement ça que je ne serais pas surpris d’en voir surgir une chez les Alouettes. Chez l’Impact on aura bien une lutte dans le but, mais je serais étonné qu’elle se fasse pour le poste de partant. J’aime bien Evan Bush, mais je vois mal l’Impact, avec la pression de gagner tout de suite, se tourner vers un gardien qui n’a qu’un match derrière la cravate.

La vraie lutte à ce poste se fera pour la place de troisième. Pour le moment il y a deux candidats, Maxime Crépeau et Brad Stuver. Le problème c’est qu’à ce niveau les dés sont pipés. Ce poste est quasiment acquis à l’Américain. Il faut comprendre que Crépeau est aussi le gardien de l’équipe nationale U20. Cette équipe participera bientôt au tournoi de qualification pour la Coupe du Monde U20. Pour cette raison le jeune gardien manquera à l’appel pour une partie du camp. Si le Canada réussit à obtenir sa place on doit s’attendre à peu voir Crépeau avant la fin du tournoi à la fin juin. De toute façon il faut se demander si promouvoir tout de suite Crépeau en équipe première c’est réellement lui rendre service. Il ne faut pas oublier qu’il n’a pas vraiment joué l’an passé à cause des blessures. De plus la compétition ne peut qu’être saine pour sa progression. Il reste toujours la possibilité que Stuver ne fasse pas l’affaire dans ce cas je ne serais pas surpris que l’Impact sorte un lapin de son chapeau et invite un autre gardien au camp. Dans un autre billet, j’avais avancé les noms de Julien Lévesque Latendresse et de Michal Misiewicz. On peut aussi ajouter celui de Simon Thomas a la liste. Âgé de 23 ans le gardien originaire de la Colombie Britanique est sans club depuis son départ d’Angleterre où il était substitut avec un club de 4e division. Il est présentement en Arizona avec l’équipe nationale masculine. Sinon l’Impact peut sûrement se trouver un candidat américain potable pour réchauffer le banc sans trop de problèmes.

En défense quand on pense lutte on pense immédiatement au poste de défenseur central. Avec seulement 2 places de disponible et trois joueurs avec une grosse réputation ça ne peut pas faire autrement. Évidemment les blessures vont avoir leur mot à dire à ce poste. Matteo Ferrari et Alessandro Nesta ne sont plus des jeunesses et Nelson Rivas a plus l’air d’une poupée de porcelaine qu’autre chose. Il reste que si les trois sont en forme en même temps il y a définitivement une lutte pour les deux places disponibles. À ça il faut ajouter les noms d’Hassoun Camara et Karl Ouimette. Ça fait quand même pas mal de trafic pour deux places.

À l’arrière il y a aussi des duels à surveiller sur les côtés. À gauche deux candidats se battront pour avoir les faveurs de Marco Schällibaum. Denis Iapichino et Jeb Brovsky devront prouver qu’ils peuvent être efficaces. Selon moi le choix de l’arrière gauche en dira long sur la philosophie de l’entraîneur suisse. Le joueur américain est un travailleur acharné qui est plus à son avantage pour défendre alors que l’arrière suisse apporte une dimension plus offensive qui inclut une part de risque. À droite j’ose espérer qu’on ne reverra plus Davy Arnaud. Autant Hassoun Camara que Zarek Valentin lui sont supérieurs. D’ailleurs difficile de dire lequel des deux sera le partant à ce poste. Valentin s’est retrouvé en punition l’an passé, mais avec un nouveau coach il pourra repartir à zéro. Camara, de son côté, apporte une dimension différente sur les actions arrêtées. Il faudra voir si Schällibaum le voit plus à ce poste ou au centre du terrain.

Au milieu de terrain il y a beaucoup de trafic. Avec plus de 15 candidats, ça ressemble au trafic de l’heure de pointe sur le pont Jacques Cartier une semaine de retour à l’école. Pourtant même s’il y a beaucoup de candidats je ne vois pas vraiment de lutte au centre du milieu de terrain. À moins qu’on ne passe à un milieu à quatre, le triangle formé de Patrice Bernier, Collen Warner et Felipe devrait être de retour. Callum Mallace de son côté devra montrer qu’il peut être le remplaçant attitré comme milieu défensif.

C’est plus sur les ailes que les postes sont ouverts. Les protagonistes de l’an passé Davy Arnaud, Sanna Nyassi, Lamar Neagle et Justin Mapp sont loin de faire l’unanimité. Ils devront lutter avec les nouveaux venus Andrea Pisanu et Blake Smith pour faire leur place sur le terrain lors du coup de sifflet. À moins que Schällibaum ne décide de brouiller les cartes en déplaçant Felipe sur le côté.

À l’attaque les choses sont un peu plus claires. Marco DiVaio sera à la pointe de l’attaque. Son statut de joueur désigné et son salaire font de lui un incontournable. Derrière le jeune Andrew Wenger sera appelé en renfort si les choses ne tournent pas à l’avantage de l’Impact. La lutte se fera pour le poste de 3e attaquant. Le québécois Mircea Ilcu devra prouver qu’il est supérieur aux joueurs que l’Impact a repêché tel Hakan Ilhan, et meilleur que le joueur invité Nick Zimmerman.

En gros on peut affirmer que même si le noyau de joueur sera le même cette saison on devrait avoir un camp intéressant. Il y a plusieurs postes de disponibles et les candidats ne manquent pas. De plus d’avoir un nouvel entraîneur ajoute une bonne part d’inconnu. C’est difficile de prédire ce que Schällibaum cherche exactement. Ça ajoute beaucoup de piquant à ce mois de janvier. Il ne reste qu’à espérer que la couverture médiatique soit potable quand le camp se déplacera en Floride parce que c’est à ce moment-là que les choses se corseront.

Feed

Philippe Deschenes a dit...

Ben d'accord avec toi Philippe Parenteau-Gemme. :)

Philippe Parenteau-Gemme a dit...

ça ben de l'allure Phil Deschenes ce 11 là. Il manque juste un DP milieu axial ou offensif de qualité pour remplacer Warner et ainsi avoir un des meilleurs triangle au milieu de la ligue.

Philippe Deschenes a dit...

Excellent billet. Mon onze partant:

---------------DiVaio---------------
-------Smith---Felipe---Pisanu-------
----------Bernier---Warner----------
Iapichino---Rivas---Nesta---Camara
---------------Perkins---------------

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010