Le Canadien s’attellera à une tâche des plus difficiles lorsqu’il tentera de battre les Sharks de San Jose à leur domicile. L’affrontement vous sera présenté à RDS dès 21 h 30 Rejoignez d’autres amateurs sur le Clavardage en direct


Saul Alvarez remonte sur le ring après sa 1ère défaite en carrière face à Floyd Mayweather! Il affrontera son compatriote, le solide cogneur Alfredo Angulo dès 21h! Rejoignez le clavardage en direct . Bonne boxe!

lekurosawa

lekurosawa

Homme | 38 ans
St-Hyacinthe

41
coéquipiers
37
abonnés


90946 visites

Allez L'Impact!
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Les Québécois prennent le large

Vues:1771 6 votes
154356_large

Avec le mois de janvier qui tire à sa fin, on voit poindre la fin de la période de transfert. Après avoir vu, en juillet dernier, l’attaquant Olivier Occéan faire les manchettes avec son transfert en Bundesliga vers l’Eintracht Frankfurt, on pouvait s’attendre au calme plat du côté des joueurs québécois. Pourtant ce ne fut pas le cas du tout. On n’a pas eu de mouvement aussi médiatisé en ce début d’année, mais on a tout de même eu trois joueurs qui ont changé d’adresse. Ces trois joueurs sont Alessandro Riggi, André Hainault et Pierre Rudolph Mayard. Nous allons regarder ces trois transferts.

Le défenseur québécois est le joueur qui a bougé durant cette période de transfert qui a le profil le plus connu alors on commence avec lui. Membre de l’équipe nationale depuis quelques saisons Hainault était aussi membre du Dynamo de Houston en MLS. Son contrat venait tout juste de se terminer et il a signé avec un club de 1ère division écossaise, Ross County. Dans son cas le transfert était prévisible. Depuis la fin 2011 que des rumeurs circulaient à ce sujet. Ce qui est plus surprenant c’est l’endroit ou il s’est retrouvé. Ross County est un petit club dans une ligue qui n’est pas reconnue comme étant très forte. Évidemment ça aurait été surprenant de le voir en Bundesliga ou en Premier League anglaise. Mais il reste qu’autant en Angleterre qu’en Allemagne, une place en seconde division, à l’image de ses coéquipiers en équipe nationale David Edgar et Kevin McKenna, aurait été possible.

Malgré tout ça je crois qu’il a bien fait d’accepter l’offre de Ross County. Il faut comprendre qu’Hainault a eu une fin de saison en dents de scie à Houston. À tel point qu’il n’a pas joué dans ce qui était le match le plus important de la saison du Dynamo, la finale de la MLS Cup. Si on ajoute à ça que, comme ses coéquipiers, il doit prendre une part du blâme pour l’élimination du Canada en qualification pour la Coupe du Monde, on peut facilement comprendre qu’un changement d’air était bienvenu. Je peux comprendre qu’on s’étonne de son choix de destination, mais en même temps est-ce qu’il avait vraiment le choix?

Le marché est beaucoup moins ouvert à cette période de l’année qu’au mois de juillet. Alors il faut se dire qu’il a eu une offre potable et qu’il l’a saisi. De se retrouver en Écosse, titulaire d’un permis de travail du Royaume-Uni, ne peux pas lui nuire. Là bas il pourra probablement faire sa place au centre de la défense dans un club qui évolue quasiment dans la cour arrière des clubs anglais. Il ne faut pas non plus s’inquiéter de la position au classement de son club. Présentement Ross County est 10e sur 12 au championnat. En Écosse cette saison tous les clubs à partir de la 7e place devront participer à une phase éliminatoire pour déterminer quels seront les clubs relégués en seconde division. La place à viser pour le club de Hainault est la 6e place. Suite à la victoire de mercredi face à Hibernian, Ross County est à seulement quatre points de la 6e place. En plus Ross County a joué moins de matchs que tous les autres clubs entre lui et cette 6e place sauf un. Il ne faut donc pas voir Hainault dans un club qui est en danger d’être relégué, mais plutôt dans un club où il y a un défi intéressant à relever.

Passons maintenant au cas d’Alessandro Riggi. L’ancien de l’Académie de l’Impact avait rejoint le Celta Vigo avec comme but de faire sa place en équipe de jeune. Malheureusement les choses ne se passaient pas à son goût et Riggi a choisi de se trouver un club où il pourrait fouler le terrain plus régulièrement. Il est maintenant avec un tout petit club au Portugal, l’Atletico Reguengos. Ce club évolue en 4e division. Il tentera là bas de faire sa place et de jouer régulièrement.

Il serait, selon moi, facile d’être critique envers le jeune attaquant en se disant qu’il aurait mieux fait de rester ici, que la 4e division portugaise ce n’est pas au niveau de la CSL. Sauf que je ne crois pas que ce soit honnête de le faire. Alessandro est jeune et il rêvait d’évoluer en Europe. Il a pris un risque qui n’a pas marché alors il fait preuve d’audace et tente de remettre son rêve sur les rails. Personnellement je lui dis bravo. Je crois que ça prend des couilles pour faire ce qu’il fait. Il aurait pu rester au Celta Vigo, baisser les bras et éventuellement revenir au Québec bredouille. À la place il a décidé de se battre pour atteindre son but. Peut être que ça ne marchera pas, mais au moins il ne pourra jamais dire qu’il n’a pas essayé. Je me demande d’ailleurs s’il est vraiment au Portugal par hasard. Il faut savoir qu’Alessandro est aussi un des jeunes pressentis pour être de l’équipe nationale U20. Si on regarde à l’ACS, il y a des gens qui ont des liens avec le Portugal. Le Directeur technique Tony Fonseca est d’origine portugaise tout comme l’assistant entraîneur des U20 Philippe Dos Santos. Peut être que je me trompe, mais je ne serais pas surpris qu’un de ces deux hommes ait eu son mot a dire dans ce transfert.

Pour terminer, on va regarder le cas de l’ancien de l’Impact Pierre Rudolph Mayard. Sans contrat depuis la fin 2011 il a signé cette semaine avec VPS en première division de Finlande. Dans un monde idéal, la Finlande ne serait pas une destination pour nos joueurs, ils resteraient plutôt au Canada. Sauf que nous ne sommes pas dans un monde idéal. Dans le contexte qu’on a ici la Finlande devient un excellent endroit pour que nos jeunes joueurs puissent s’établir. Le soccer qu’on y joue est potable et les joueurs canadiens jouissent là bas d’une excellente réputation. De plus la Finlande est un excellent tremplin vers les pays du nord de l’Europe tels l’Allemagne, les Pays-Bas et même l’Angleterre.

J’ai recensé plusieurs joueurs qui ont commencé leurs carrières en Finlande avant de se retrouver dans des clubs de qualité. Le plus connu est probablement Sami Hyypiä. L’ancien défenseur de Liverpool a joué une saison en seconde division finlandaise avant de jouer quatre ans avec Mypa en première division. Il avait là bas comme coéquipier Jari Litmanen. Le milieu offensif a lui aussi commencé en Finlande avant de rejoindre l’Ajax puis le FC Barcelone et Liverpool. Dans les autres qui ont commencé leur carrière en Finlande il y a Mikael Forsell qui a roulé sa bosse un peu partout en Premier League anglaise et Joonas Kolkka qui a joué au PSV Eindhoven, au Borussia Moenchengladbach, au Feyenoord ainsi que plusieurs autres clubs. Parmi les joueurs actifs Alexei Eremenko a joué à Lecce en Italie et il est maintenant en première division Russe, Teemu Pukki qui joue au Schalke 04, Juhani Ojala qui joue avec Young Boys en Suisse finalement il y a aussi Përparim Hetemaj qui a joué avec AEK Athens avant de rejoindre la première division italienne.

L’exemple le plus pertinent pour les possibilités de Mayard est le jeune joueur canadien Randy Edwini Bonsu. Comme Mayard, Bonsu jouait avec un club de seconde division nord-américaine qui allait monter en MLS, soit Vancouver. Comme Mayard il a été libéré par son club et comme Mayard il a par la suite signé en Finlande. Bonsu a rejoint le AC Oulu en seconde division finlandaise pour la saison 2011. Il a connu là bas une saison de 16 buts en 20 matchs. Ce fut assez pour attirer l’attention de l’Eintracht Braunschweig, un club de seconde division allemande avec qui il a signé après cette seule saison en Finlande. Aujourd’hui, malgré un début de saison marqué par une blessure, Bonsu est un joueur utile pour son club qui est en bonne position pour être promu en Bundesliga. Pour moi un parcours comme celui-là c’est un parcours exemplaire. Ça ne veut pas dire que Pierre Rudolph Mayard en fera autant, mais il reste qu’entre ça et rester au Québec pour jouer en PLSQ le choix est simple à faire.

Pour moi c’est très positif de voir ces trois joueurs se trouver de nouveaux clubs en Europe. En tant que Canadien ce n’est pas simple de se trouver une place de l’autre côté de l’Atlantique. Il ne faut pas oublier que notre pays est loin d’être attirant pour les dirigeants des clubs. La différence entre le Canadien et un autre joueur étranger, un Brésilien par exemple, c’est que le second jouit d’un énorme préjugé positif. Dans ce contexte-là, on ne peut que se réjouir de ce qui se passe. Puis si en plus on ajoute la possibilité que Reda Agouram, Jonathan Beaulieu Bourgault et Ali Gerba se trouvent chacun un club et le fait que l’Impact s’apprête a signé au minimum un joueur issu de son Académie, on peut dire que 2013 risques d’être une belle année pour le soccer québécois.

Feed

Philippe Deschenes a dit...

@Benoit

Le problème c'est que L'Impact est surchargé de talent en défense centrale. Il n'y a tout simplement pas de place pour Hainault au sein de l'effectif Montréalais pour le moment alors qu'il y a des joueurs de la trempe de Nesta, Rivas, Ferrari, Camara et Ouimette pour combler seulement deux positions.

Benoit Bélanger a dit...

est-ce que tu penses que l'impact s'est intéressé au cas Hainault? À sa défense, en équipe nationale, il jouait avec Capitaine McKenna (que je ne peux pas sentir!) ;-)

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010