QcFan

QcFan

Homme | 38 ans

416
coéquipiers
238
abonnés


404786 visites

Toujours vivant, mais sur MON site web: www.zonenordiques.com !!! :)
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

La fin des Coyotes?

Vues:2321 29 votes
QcFan Catégorie : Hockey

Tous les médias en parlent, le monde entier retient son souffle, c’est ce soir que l’interminable saga des Coyotes de Phoenix prendra fin.

Pas vraiment.

La fin du monde en décembre prochain est plus probable encore, le sol risque de se déchirer sous vos pieds bien avant que la LNH et le COG daignent enfin achever la bête.

Il n’y aura pas d’exécution en direct ce soir au conseil de ville de Glendale.

Ce soir, nous aurons encore droit à une autre mascarade dirigée de main de maître par la LNH.

Le pouvoir d’Yvonne

Pour ou contre? La conseillère Yvonne Knaack, toujours membre légitime (je veux dire vraiment légitime) du conseil de Glendale refuse de parler. Celle qui s’était affichée pour l’entente avec Jamison semble vouloir faire volte-face. Son silence de mort récent a de quoi inquiéter la poignée de fans des Coyotes.

Est-ce que les recommandations d’Horatio Skeete à l’effet de ne pas entériner l’entente avec Jamison (qu’il a personnellement négocié) pencheront dans la balance? Fort est à parier que non.

Yvonne parlera ce soir des deux côtés de la bouche. Elle sera critique, acerbe, dérangée, émotive, mais votera tout de même pour l’entente. Attendez-vous à une Yvonne qui patine allégrement des deux côtés de la patinoire en espérant satisfaire plus ou moins les deux clans.

Yvonne va sauver sa peau et laisser le destin s’occuper du sort de l’équipe.

Bien plus facile.

Joyce Clark et le commando des bâtards

Ce charmant petit bout de femme mène sans ménagement, tel un gourou, la charge pour la survie des Coyotes en Arizona. Ridiculisée lors des dernières élections et renvoyée à grands coups de pieds dans le derrière par ses électeurs, Mistress Clark semble encore confortablement assise dans son rôle de décisionnaire malgré le vote de non confiance de la population.

Politique ridicule.

Motivée par un intérêt secret quelconque ($$$), enragée, décidée, la conseillère Clark invite tous les fans des Coyotes à venir terroriser de leur présence le conseil de ce soir. Pathétique spectacle ce sera.

Enfin.

Billets gratuits, stationnements gratuits, saucisses et bretzels gratuits, vastes espaces dans l’aréna pour s’asseoir ou s’allonger, j’imagine que nous aussi ferions la même chose.

Joyce a peut-être raison après tout?

GO COYOTES!!!

WWW.ZONENORDIQUES.COM
Pensez-y…

Feed

Jean-François B. a dit...

Les coyotes peuvent bien déménager et sa va etre tant mieux . Une équipe américaine de moin dans le hockey ferrait du bien . phoenix en n'a rien a foutre du hokcey la preuve , durant toute leur excellente saison leur arena etait vide et rendu en serie ils leur a fallu faire des bon pris spéciaux pour attirer le plublic alors ...

serieusement j'en n'ai asser de voir notre sport se faire controller par les américain qui se .... du hockey

Guillaume Blain a dit...

There's the vote and....wait for it......Coyotes stays!

Pierre Bergeron a dit...

Trop triste.. pas de petits nordiques :'(

alain jardel a dit...

Beep ! Beep ! ;

Christian Rochon a dit...

Loria et Sampson vont l'acheter pis la revendre à gros prix! ;)

rene germain a dit...

Bon billet QcFan, de toute façon le chien garde de l'Arizona va surement bloquer l'entente entre la ville et jamison.

Roy Louis-Philippe a dit...

le vrai ennemi demeure Bettman, pas Joyce Clark, nous le verrons bientôt. Belle vision de la situation, 5*.

mise_o_jeu a dit...

S'en ai vraiment rendu ridicule le dossier des coyotes soit qui mette un plan bien établis pour qui reste là ou ben déménagé l'ai c'est toute

Joelle Cyr a dit...

J'ai bien hâte de voir le résultat et l'impact que le lock-out aura sur le résultat de ce vote. De plus, la ligue ne devrait pas prendre de décision sur l'avenir de cette franchise tant que le conflit ne sera pas réglé.

FanDuCH NOT a dit...

''Tous les médias en parlent, le monde entier retient son souffle, c’est ce soir que l’interminable saga des Coyotes de Phoenix prendra fin.''

faut pas charrier... on parle pas des yankees, des cowboys ou du real madrid.
on va l'avoir notre club faut pas s'enerver. toutefois, le sale a Bettman va faire un cadeau a son copain Jamison et les Coyotes vont rester dans le desert quoiqu'on en pense.

Apres Bettman va se retourner et fourrer Peladeau en lui revendant une franchise flambante a 300 millions plutot que de le laisser acheter les coyotes pr 150.

il va remplir les poches de ses proprios apres le lockout avec une nouvelle expansion!!!

lysterois a dit...

VOILÀ UNE AUTRE EXEMPLE pour démontrer la médiocritée et de faiblesse de cette ligue de broche à foin !5 pour ton billet

dany horth a dit...

Une petite enveloppe brune puis Yvonne ferme ta boite!

Gilbert Rochon a dit...

C'est pas compiqué Yvonne dit non et s'en est fait des Coyotes du moons la subvention de 300 millions, et la LNH et Jamison doivent soir plier bagages immédiattement ou négocier avec le nouveau conseil. Lequel Maire a dit ouvertement pas de subvention et pour y jouer les Coyotes devront payer un loyer même si c'est 1$, la ville l,administrera ou en confira la gestion au privé mais avec un retour pécunier pour la ville.

Si Yvonne approuve la subvention, bien l,Institut Goldwater va prendre des procédures afin de gagner du temps et permettre au nouveau conseil de renverser la décision, donc a saga ne sera pas terminé, à moins que la LNH utilise son droit de retrait et se retire immédiattement de Glendale.

la relève a dit...

"Politique ridicule."

100% d'accord! (Pour une fois... :D)

"...j’imagine que nous aussi ferions la même chose..."

En effet, certains irréductibles ont tout mit en oeuvre pour favoriser le retour éventuel des Nordiques.

Évidemment, ce n'est pas exactement le même contexte, mais dans les deux cas, de nombreux politiciens se sont impliqués dans les dossiers respectifs, alors que le grand public n'a rien à gagner (financièrement) avec une équipe de hockey, laquelle profite habituellement plus à ses propriétaires privés qu'aux entités géo-politiques dans lesquelles ils évoluent...
(à suivre)

la relève a dit...

(suite)
Je me demande bien pourquoi on mélange le sport (et intérêts privés des propriétaires et/ou de ceux qui veulent le devenir) avec la politique (supposément dédiée au domaine public, et n'ayant que très peu à gagner avec ces dossiers), si ce n'est du capital politique et dans une certaine mesure, les retombées économiques qui viennent avec les milliards qui sont transigés dans le monde du sport.

Pensez-y! :D

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010