Promobanner

Exceptionnellement ce soir, le Grand Club va fermer ses portes pendant 24h pour des questions de maintenance. Vous aurez de nouveau accès au GC mardi soir. Merci de votre compréhension!

Luc Bellemare

Luc Bellemare

| 37 ans

355
coéquipiers
117
abonnés


visites

Pour une plus grande visibilité pour nos athlètes
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Coups de coeur 2012

Vues: 3 votes
Luc Bellemare Catégorie : Amateur

L’année 2012 aura été exceptionnelle pour les athlètes québécois. Oui les Jeux Olympiques de Londres ont permis à plusieurs de s’illustrer mais les disciplines hivernales ont également vu nos athlètes se démarquer parmi l’élite internationale. Je vous offre donc mes coups de cœur de l’année 2012 en sport amateur.

Les 12 travaux d’Alexandre
Pour Alexandre Despatie, les Jeux Olympiques de Londres devaient être le parfait chant du cygne. Remis d’une blessure à un genou, Despatie se dirigeait vers les Jeux en pleine forme. Puis est survenue cette vilaine blessure, 6 semaines avant les Jeux, alors que sa tête a frappé le tremplin lors d’un plongeon. Le pire a été évité mais Despatie a dû prendre les bouchées triples jusqu’à Londres. Malgré tout, Despatie a réussi à se qualifier pour la finale. Il aurait fallu un petit miracle pour qu’il monte sur le podium mais Alexandre a tout donné jusqu’à la fin.

La renaissance du judo via Antoine Valois-Fortier

Depuis la retraite de Nicolas Gill, le judo avait besoin d’un nouveau visage représentant l’excellence. En remportant le bronze à Londres, Antoine Valois-Fortier a comblé ce vide. Quand j’ai pris connaissance de cet exploit, mes premières pensées sont toutefois allées envers Nicolas Gill. Présent en bordure du tatami pour guider son protégé, Nicolas voyait des années d’efforts enfin récompensées.

Si le judo est à ce niveau, c’est en grande partie grâce à Nicolas qui a tout de suite embrasser une carrière d’entraineur après la fin de sa carrière d’athlète. Faut connaitre tout le travail et tous les efforts fournis par Gill pour apprécier ce qui s’est produit à Londres. Certes, d’autres de ses protégés ont déçu à Londres mais la médaille de Valois-Fortier est certes un pas en avant et une salve d’énergie qui aideront le judo à accroitre sa visibilité.

Antoine Valois-Fortier et Nicolas Gill

L’exploit de Jean-Philippe Le Guellec

Jamais un canadien n’avait remporté de Coupe du Monde de biathlon. Dans le milieu de ce sport, on savait que Le Guellec allait un jour accomplir cet exploit. On ne savait simplement pas quand. Le 1er décembre, Jean-Philippe a mis la main sur l’épreuve de sprint en Suède. Un grand exploit qui laisse présager de belles choses à un an des Jeux Olympiques de Sotchi.

Jean-Philippe Le Guellec

Le King des bosses : Mikael Kingsbury

Dominant, intouchable, ajoutez à cette liste n’importe quel superlatif du genre; ils reflètent tous la performance de Mikael Kingsbury lors de la saison 2012 en ski acrobatique. 13 podiums en autant de courses dont 8 victoires. Il a mis la main sur le globe de cristal des bosses tout en méritant le gros globe de cristal remis au meilleur skieur acrobatique toutes disciplines confondues. Ce qui n’est pas rassurant pour ses adversaires, c’est qu’à seulement 20 ans, Kingsbury n’a pas encore atteint son sommet…

Mikael Kingsbury

Émilie Heymans : meilleure plongeuse canadienne de l’histoire

En décrochant une médaille de bronze à l’épreuve synchronisée au tremplin de 3 mètres, Émilie Heymans est devenue la première athlète à remporter une médaille lors de 4 Jeux Olympiques consécutifs. Ces Jeux de Londres avaient une valeur symbolique puisqu’il s’agissait de ses derniers mais également, elle passait le flambeau à sa partenaire Jennifer Abel qui sera assurément la tête d’affiche de l’équipe canadienne pour les années à venir.


Émilie Heymans et Jennifer Abel

Andréanne Morin goûte finalement au podium olympique

Seule québécois au sein de l’équipe canadienne féminine d’aviron, Andréanne Morin a profité de sa dernière expérience olympique pour finalement remporter une médaille. Finalement car rappelez-vous en 2008 à Pékin, les canadiennes avaient terminé au pied du podium. En espérant que cette médaille d’argent saura donner un souffle nouveau au chapitre des inscriptions à ce sport au Québec qui offre beaucoup de possibilités.

Andréanne Morin (en haut à droite)

Alex Harvey gagne à Falun

25 ans après son père Pierre, sur le même site, Alex Harvey a remporté sa première Coupe du Monde à Falun en Suède. Qui plus est, Pierre Harvey était sur place pour assister à l’exploit de son fils. Un grand moment dans l’histoire du ski de fond canadien.

Alex et Pierre Harvey

Les inséparables Meaghan Benfeito et Roseline Fillion

Meaghan et Roseline n’avait pas le choix. Dans leur for intérieur, elle devait ramener une médaille à la maison. Depuis leur 7e place (sur 8) à Pékin en 2008, elles savaient qu’elles pouvaient faire mieux et que 4 ans plus tard, la table était mise pour récolter le fruit de leurs efforts. Ce fut fait avec une médaille de bronze.

Roseline Filion et Meaghan Benfeito

Valérie Maltais sort de l’ombre

Après avoir été laissé de côté aux Jeux de Vancouver par son entraîneur, Valérie Maltais aurait pu baisser les bras et tout laisser tomber. Au contraire. D’étoile montante, Valérie est devenue un pilier de l’équipe nationale de patinage de vitesse courte piste et c’est en 2012 qu’elle s’est affirmée. Médaillée de bronze aux championnats du monde au 1000 mètres, Valérie a également ajouté une victoire devant ses partisans à Montréal lors de la Coupe du Monde présentée en octobre. Elle a également remporté l’or aux mondiaux au 3000 mètres dans cette discipline qui n’est pas présentée aux Jeux Olympiques.

Valérie Maltais

Le Québec Air Force a un nouveau visage

Après avoir été écarté de l’équipe pour son comportement hors-piste, Olivier Rochon est revenu dans le droit chemin. Et de quelle façon. Avec 3 podiums en 6 épreuves de sauts en ski acrobatique, Olivier a mis la main sur le globe de cristal remis au champion de la discipline. Une première pour un Québec depuis Nicolas Fontaine. C’est ce même Fontaine qui a découvert Rochon et qui l’a amené à s’initier aux sauts. Olivier amorce la défense de son titre en janvier et il sera à Val St-Côme pour la Coupe du Monde le 12 janvier.


Olivier Rochon

Christine Girard, pionnière

Maryse Turcotte avait pavé la voie en devenant la première canadienne à participer aux Jeux Olympiques en haltérophilie lors des Jeux de Sydney en 2000. 12 ans plus tard, Christine Girard ajouté une page à l’histoire de l’haltérophilie canadien en remportant une première médaille (bronze) lors des Jeux de Londres. Exilé en Colombie-Britannique pour l’entrainement, il faut se rappeler que c’est en Abitibi que Christine s’est développée en s’entrainant avec les moyens du bord.

Christine Girard

Justine fait sa place

La relève de Jennifer Heil est assurée. La cadette des 3 sœurs Dufour-Lapointe, Justine, n’a éprouvé aucun complexe en 2012 en terminant au 2e rang du classement en bosses. Au saura de quelle bois elle se chauffe en 2013 alors que les championnats du monde sont au programme. Il sera intéressant de voir également comment elle réussira pour devancer ses rivales américaines et également sa sœur Chloé qui a montré de belles choses l’an dernier.

Justine Dufour-Lapointe

Dominique à la conquête du globe

En snowboardcross, Dominique attaque le dernier de sa carrière avec panache. Une victoire et 4 podiums lui ont permis de décrocher un 2e globe de cristal consécutif et un 3e au cours de sa carrière. Dominique a repris là où elle a laissé récemment en remportant les 2 premières Coupe du Monde de la saison. Elle sera difficile à déloger et Dominique entend en mettre plein la vue à Stoneham pour les championnats du monde qui auront lieu en janvier.


Dominique Maltais

Et vous? Quels ont été vos coups de cœur en 2012 dans le sport amateur?

Feed

Roy Patrick a dit...

Très bon billet Luc!!!

De Joyeuses Fêtes à toi et ta famille!!!

Joelle Cyr a dit...

Mon coup de coeur 2012: les filles de nage synchro. J'étais tellement déçue qu'elles ne soient du podium à Londres mais elles ont été tellement gracieuses et positives après l'annonce des résultats... la beauté du sport amateur!

Joyeux Noël à toi Luc!

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010