charles_19

charles_19

Homme | 19 ans
Québec

193
coéquipiers
96
abonnés


visites

200 000 VISITES ! Merci
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Coupe du Monde 2014 : Patrice Bernier y croit

Vues: 8 votes
111213_large

Patrice Bernier est né le 23 septembre 1979 à Montréal. Aujourd’hui, il joue au soccer en première division au Danemark comme milieu offensif. Considéré comme le meilleur joueur de soccer de l’histoire du Québec, Bernier a accepté de répondre à mes questions. Le principal sujet de la discussion fût son parcours qui l’a mené au Québec, aux États-Unis et dans plusieurs pays européens.

De 1996 à 1998, Patrice Bernier a occupé le poste de défenseur dans la LHJMQ avec les Foreurs de Val-d’Or et les Faucons de Sherbrooke. Après son expérience de deux saisons dans le circuit Courteau, Bernier a quitté pour les États-Unis. Il a passé une saison avec l’équipe de soccer de l’Université de Syracuse. « Avant d’aller jouer dans la LHJMQ, j’avais reçu une bourse universitaire à Syracuse. À l’époque, je n’avais que 16 ans, j’étais donc trop jeune pour aller à l’Université et je voulais voir mon potentiel et mes chances de me rendre à la LNH. À ma deuxième saison, un agent m’avait dit que les défenseurs de mon style et de mon gabarit (5 pieds et 9 pouces) n’étaient pas recherchés par les dépisteurs. Mes chances de jouer dans la LNH se sont envolées. De toute façon, j’ai toujours préféré le soccer qu’au hockey. »

Pour sa saison 1998-1999, Patrice Bernier a quitté le Québec pour le pays de l’Oncle Sam pour une raison bien simple : le niveau de jeu. « Les programmes de soccer universitaires américains sont beaucoup plus compétitifs et bien plus réputés. Pour moi, c’était alors un vrai défi sportif et ce qu’offrait l’Université comme encadrement me permettait de devenir un meilleur joueur. Ce n’était malheureusement pas le cas au Québec à ce moment. »

Impact de Montréal

Après une seule saison à Syracuse, Patrice Bernier revient chez lui. Pendant trois saisons, de 2000 à 2003, il s’aligne avec l’Impact de Montréal, dans la United Soccer League (USL). « J’ai apprécié mon passage avec l’Impact. Cela a été une étape importante dans ma carrière. J’ai joué régulièrement. J’ai pris de l’expérience et ça m’a permis de me préparer à la prochaine étape de ma carrière : l’Europe.

La Norvège

À l’hiver 2003, Patrice Bernier a signé un contrat en Norvège, en deuxième division, avec le Moss FK. « J’ai failli être vendu pour un club de première division, mais les dirigeants de mon club ont refusé de me vendre. J’ai connu une très bonne saison sur le plan personnel et j’ai été nommé joueur de l’année. À l’été 2004, j’ai été vendu à Tromso. »

Bernier y a joué trois saisons en première division, de 2004 à 2007. En 2005, un club de Besiktas, en Turquie a fait une offre de 1 300 000 euros aux dirigeants de Tromso qui ont refusé. « Là-bas, j’ai été initié au plus haut niveau de soccer norvégien et j’ai pu me mesurer à d’autres équipes européennes, comme le AS Romas, le Red Star de Belgrade, le FC Basel, Strasbourg et Galatasaray », affirme celui qui a marqué quatre buts et récolté dix passes décisives en 87 joutes à Tromso. Il a également été le joueur de l’année en 2005 et il a fait parti de l’équipe de l’année du journal VG la saison suivante.

L’Allemagne

À l’été 2007, Patrice Bernier a joint un club de deuxième division allemande, le FC Kaiserslautern. « Je n’ai joué que quinze matchs, et j’ai marqué un but. J’ai eu la chance de jouer devant des foules de 30 000 à 45 000 personnes ! »

Le Danemark

Depuis 2008, il s’aligne pour le FC Nordsjaelland, première division au Danemark. En 90 joutes, il a marqué six buts et amassé huit passes décisives. En 2010, il a été sacré joueur de l’année et son équipe a remporté la Coupe Danemark. Un peu comme en Norvège, il parcourt l’Europe pour affronter des clubs d’Écosse, de la Grèce, de l’Estonie et du Portugal.

Un retour avec l’Impact dans la MLS ?

En 2012, l’Impact de Montréal joindra la Major League Soccer (MLS). Patrice Bernier aimerait bien retourner à Montréal. « Ce serait un grand honneur. J’ai quitté pour l’Europe pour exercer le soccer à plein temps et au plus haut niveau. J’aimerais bien me joindre à ce beau projet. Toutefois, la décision ne repose pas entre mes mains. C’est à l’organisation de décider de ses futurs éléments. Je n’ai pas de préférence à l’endroit que je vais mettre un terme à ma carrière, mais si c’est pour la finir en Amérique du Nord, je préférais la compléter chez moi, à Montréal. »

Le soccer, en plein essor au Canada

Au cours des dernières années, le nombre d’inscriptions pour pratiquer le soccer au Canada ne cesse d’augmenter. Et cela ne fait que profiter à l’équipe nationale. En 2003, Patrice Bernier a joint l’équipe nationale. Selon lui, l’équipe est beaucoup plus compétitive et elle a développé un style de jeu beaucoup plus offensif et elle offre de meilleures performances que dans le passé. « Suite à un séjour avec l’équipe nationale, je constate toujours une différence de mon calibre par rapport à mes coéquipiers lorsque je retourne aux entraînements avec mon club. »

Pour notre pays, une participation à la Coupe du Monde de 2018 ou de 2022 est envisageable. Patrice Bernier est encore plus optimiste ! « Pour moi, il y a une possibilité pour 2014. Si je maintiens encore la forme et si je joue toujours à un haut niveau, mes chances sont possibles. Le Canada doit continuer sur sa présente lancée pour également se qualifier pour les prochaines coupes. Le soccer prend de l’ampleur. Si le Canada se qualifie et je n’y suis pas à titre de joueur, j’aimerais y aller en tant qu’analyste. »

Lors de la dernière Coupe du Monde, Patrice Bernier a fait quelques apparitions à la télévision. Il est également chroniqueur à Radio-Canada. Chaque semaine, il écrit un article sur sa saison ou le soccer en général. Ces expériences lui ont donné le goût d’œuvrer dans ce domaine après sa carrière. Il aimerait aussi redonner au soccer québécois. « J’aimerais partager aux jeunes mon expérience en Europe. Que ce soit comme entraîneur, directeur sportif ou encore en tant que consultant pour aider les jeunes à percer dans le monde professionnel européen », souhaite-t-il en concluant.

Merci beaucoup à Patrice Bernier !

Feed

Vincent LeBel a dit...

Justement, j'ai créé un groupe "LE CANADA À LA COUPE DU MONDE 2014" il y a un an, je t'invite à le rejoindre, car moi aussi j'y crois.

charles_19 a dit...

@William Humbert :

Haha ! Merci à toi ! Moi, je l'ai connu cet été. Pendant la Coupe du Monde, je cherchais un québécois qui jouait en Europe et je l'ai trouvé et j'en ai appris sur son parcours dans le hockey, etc.

Dernièrement, je l'ai contacté sur Twitter pour une entrevue. Il a accepté avec plaisir ! :D

Haha, j'étais son coéquipier... virtuel cet été dans Fifa Word Cup 2010 sur Xbox 360 haha

will the whale a dit...

J'ai beaucoup appris de Patrice Bernier dans cette article. Merci et belle entrevue.

Je ne connaissais rien de Bernier avant ce billet. La seule chose dont je me souviens, c'est les fois où je prenais le Canada dans le jeu de la Fifa (Coupe du Monde 2006) au GameCube et Bernier était dans ce club. :P

*****

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010