charles_19

charles_19

Homme | 19 ans
Québec

193
coéquipiers
96
abonnés


visites

200 000 VISITES ! Merci
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mur de commentaires

François Duguay : « On va devoir être prêts contre Herrera »

Vues: 5 votes
128457_large

Montréalais d’origine, François Duguay a quitté en 2003 la métropole pour venir s’installer à Québec. Il a passé les quatre années suivantes avec le club Unis Boxe. En 2007, il fonde son propre club de Boxe : le club Empire.

Aujourd’hui, en 2011, il continue à consacrer sa vie à la boxe. Il travaille également pour le promoteur Interbox et ce, même s’il ne réside plus à Montréal.

Le 5 novembre 2011, son élève, Pier-Olivier Côté, surnommé «Apou», s’est emparé de la ceinture de champion intercontinental de la International Boxing Federation (IBF) chez les super-légers. Il a mis son adversaire au tapis dès le deuxième round. Le tout devant 15 000 personnes au Colisée Pepsi et des milliers de téléspectateurs sur le réseau de télévision Showtime. Quand sa victoire a été confirmé, l’animateur a lancé en anglais : « Une étoile est née ».

Celui-ci remontera dans le ring le 3 février prochain pour la première défense de son titre contre Mauricio Herrera. Un Américain de 31 ans ayant une fiche de 18-1-0. Il a 7 K.O à son actif. « C’est effectivement le plus gros défi de la carrière d’Apou. On a déjà commencé la préparation. »

Le clan de Pier-Olivier Côté a déjà fait ses devoirs. François Duguay a étudié Herrera. « Il est bon dans toutes les facettes de la boxe. Il a un bon jab. Il est très bon avec la distance. Il est un travaillant. On va devoir être prêts. »

Faire une bonne première impression, c’est important. Pier-Olivier Côté l’a compris et Showtime a confirmé que le combat du 3 février sera présenté sur leurs ondes. Ce qui pourrait être une pression supplémentaire n’en est pas une pour Apou ayant grandi à Charlesbourg, mais né en Colombie. « Il ne connaît pas la pression. Qu’il boxe sur Showtime ou dans un sous-sol à Repentigny, il va toujours afficher le même calme. »

Le côté humble de François Duguay refuse d’admettre que son poulain et lui sont en train de se faire un nom dans le monde de la boxe. Aux États-Unis, on commence à se poser la question : Est-ce que Pier-Olivier Côté peut devenir le prochain Manny Pacquiao ? « C’est très flatteur, mais on est encore des bébés dans le monde de la boxe ! On n’a pas fini d’apprendre. »

Rapides et dangereux : 17 décembre 2011

Samedi le 17 décembre, le Groupe Yvon Michel (GYM) présente le gala Rapides et dangereux. François Duguay aura une soirée chargée. Deux de ses boxeurs seront en action. Tout d’abord, Éric Martel-Bahoeli (7-0-0, 4 K.-O.) affrontera Sylvera Louis (3-1-0, 1 K.-O.). « Éric a de très bonnes chances de l’emporter. Il cogne dur. Il a aussi une bonne vitesse pour un poids lourd. Il est chez lui. Il a plus d’expérience que Sylvera Louis et il s’est très bien entraîné. »

Sébastien Bouchard (1-0-0, 1 K.-O.) en sera à son deuxième combat en carrière et fera face à un adversaire plus expérimenté que lui (Patrick Tessier). « Il s’est entraîné à Montréal avec l’entraîneur Marc Ramsay. Il boxait avec les David Lemieux, Kevin Bizier et Antonin Décarie. »

Francy Ntetu devait se battre contre Martin Desjardins, mais le combat a été annulé.

Super Six : Ward ou Froch ?

On ne connaît pas encore l’identité du prochain adversaire de Lucian Bute. Ce samedi, à Atlantic City, Andre Ward va se mesurer à Carl Froch. Le gagnant pourrait bien affronter le québécois d’adoption.

François Duguay se mouille : Carl Froch l’emportera par décision. « Froch a un long jab et Ward a de la misère avec ce coup. Il va devoir lui rentrer dedans. On verra. »

Merci à François Duguay !

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010