Roland Laurendeau

Roland Laurendeau

Homme |
Montréal

172
coéquipiers
59
abonnés


62977 visites

Parce que la nuit, je dors.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Presque comme un chien dans un jeu de quilles (2) - l'art de se faire des ennemis

Vues:728 2 votes

Voyez un peu la scène : hier avait lieu au Stade Saputo le dernier match du tournoi à la ronde du Championnat Canadien Nutrilite (avons-nous mentionné que la mode d’affubler des noms d’entreprises à toutes les choses du sport atteint des bas-fonds particulièrement profonds avec l’appellation de ce tournoi ?), mettant aux prises Impact du Montréal et F.C. du Toronto. Le Vancouver, troisième participant du tournoi au nom honni, jouissait d’une avance de 4 buts au classement et le Montréal était éliminé depuis belle lurette.

Le Toronto se devait donc de gagner par une marge de 4 buts ou plus pour se voir attribuer le titre de champion canadien. Un défi insurmontable ou presque. La cause n’était pas entendue, mais c’était tout comme : à moins d’écrasement lamentable du Montréal, le Vancouver serait sacré le soir même. Whitecaps, qui du reste voyait son calendrier marqué samedi d’un match sur la pelouse montréalaise, s’était donc déplacé pour l’occasion, histoire d’être sur place pour soulever le trophée au coup de sifflet final.

Sauf que.

Sauf que l’écrasement lamentable a finalement eu lieu. Embouteillé dans son territoire, le milieu de terrain parvenant de peine et de misère à alimenter des attaquants à la finition carencée, le Montréal n’a concrétisé qu’une maigre occasion, sur penalty de surcroit ; tandis que ses arrières laissaient le Toronto compléter pas moins de 6 buts. Ainsi, le Vancouver assistait, impuissant du haut des gradins, au vol de son trophée. Volé par une performance étincelante du Toronto ? Non, volé par un manque d’inspiration dans le jeu montréalais.

Inutile de souligner que les titulaires d’Impact ont intérêt à bien ajuster leurs protège-tibias, demain. Les crampons vont voler bas.

=================

Petit aparté : en Afrique du Sud a actuellement lieu la Coupe des Confédérations, réunissant les champions nationaux (et dans certains cas leurs dauphins également) des différentes confédérations (CONCACAF, UEFA, etc.). La chose n’est pas encore entendue, mais s’il est une rencontre que tout amateur devrait souhaiter voir à ce tournoi, c’est certainement un somment Espagne-Brésil ; qui mettrait en vedette deux des équipes les offensivement spectaculaires de l’heure. Croisons-nous les doigts.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010