Michel Winner

Michel Winner

Homme | 65 ans
Montréal-Nord

54
coéquipiers
10
abonnés


74913 visites

Les dés sont lancés, au CH de jouer.
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires

Bon poing, coach, Bon poing! (158)

Vues:191 3 votes

Avec le flamboyant
Col Serry

Bonne heure tout the monde!

Est-ce the état de grâce qui favorise the Canadien… ou the état de glace? Pourtant the état de glace est the même pour the deux équipes. Ça provoque des erreurs, des retournements. The longue passe devient un dégagement. The joueurs doivent redoubler d’efforts de concentration. Être prêts à se revirer sur un dix cents à tout instant. The échec avant devient the meilleur outil pour faire face à the état de glace. Hâter the prises de décisions par the adversaire. Quant au gardien, son rôle consiste à contrôler the tempo. Le ralentir si the adversaire se montre trop coriace, ce qui était the cas hier, pour the deux équipes.

C’est ce que j’appelle du hockey de tranchée. Mais nos courageux journaleux ont encore tranché, qualifiant the match de soporifique, comme the deux derniers. Sixmonarques! On dirait qu’ils ne savent plus quoi dire vu qu’ils n’ont rien qui justifie une critique. Même Pierre Houde s’aperçoit que dire que the Canadien perd 85% du temps quand il se fait compter the premier but, dès que the premier but est compté, ne tient plus the route.

C’est quand même drôle de les voir aller, nos valeureux journaleux. The efforts qu’ils font pour être politiquement correct, neutres, objectifs, alors qu’ils sont tous comme nous de fiers partisans ébahis par the résultats, reflètent leur niveau de compétence dans leur domaine. Certains réussissent mieux que d’autres, ce qui va probablement de paire avec leur connaissance du hockey.

Moi, je ne me suis pas endormi hier. Faut dire que sauter the entractes en zappant des Sénateurs au Blues est un bon moyen.

Pis si vous avez d’quoi à redire? Ne vous gênez pas! Pis si vous êtes d’accord, vous pouvez le dire aussi.

Col Serry

(Hors mi-croc) – Jacques Beauchamp était un journaliste partisan. Il est même devenu un mentor pour the générations futures de journalistes sportifs. Mais aujourd’hui, pour en trouver un, il faut lire the blogues du Grand Club.

Feed
Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010