Exceptionnellement ce soir, le Grand Club va fermer ses portes pendant 24h pour des questions de maintenance. Vous aurez de nouveau accès au GC mardi soir. Merci de votre compréhension!

Pierre Houde

Pierre Houde

Homme |

1028
coéquipiers
539
abonnés


visites

Vivement le retour des Jets!
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mes Groupes
Minimiser
Mes Coéquipiers
Minimiser
Mes blogueurs préférés
Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires

Revoici Markov

Vues: 14 votes
Pierre Houde Catégorie : Hockey

Il fut peut-être l’un des joueurs les plus « oubliés » de tout le camp d’entraînement. Comme d’habitude, il n’a fait aucune vague, ni sur la patinoire, ni en dehors. Sans matchs préparatoires, impossible de savoir où en était sa progression, en situations de jeu. D’autant plus que ses 21 rencontres disputées avec Chekhov, dans la KHL, ont été peu médiatisées. Avec, en toile de fond, la saga P.K. Subban, qui faisait surtout la manchette chez les défenseurs du Canadien, Andreï Markov était pratiquement tombé dans l’oubli. Ou presque.

Car ceux qui connaissent son immense talent et qui se rappellent qu’il était parmi les meilleurs défenseurs de la LNH il y a quatre ans à peine, espéraient qu’il puisse retrouver au moins une partie de sa touche magique et ainsi contribuer immédiatement à la relance de l’équipe. Le premier du groupe était sans doute son entraîneur, Michel Therrien, qui l’a dirigé à ses débuts dans la Ligue nationale.

Lorsque le mini camp s’est ouvert le dimanche 13 janvier, Therrien nageait en eaux inconnues quant à ses défenseurs, sauf dans le cas de Josh Gorges, qui ne faisait aucun doute. Il savait qu’il n’avait pas de contrôle sur le cas Subban. Il était incertain devant le véritable potentiel de Raphaël Diaz et Alexeï Emelin, à leur deuxième année. Il était perplexe devant l’énigmatique Tomas Kaberle et se demandait combien le valeureux Francis Bouillon pouvait lui en donner, à 37 ans. Dans le cas de Markov, il connaissait tout, sauf son véritable niveau de forme après deux années et demie d’horreur, à cause de blessures.

Le premier match contre Toronto fut une bien mauvaise vitrine pour Markov et pour l’équipe en général. Lui, comme les autres, fut souvent brouillon dans ses gestes. Audacieux au mauvais moment, quelques passes dangereuses, confusion occasionnelle en territoire défensif, bref, rien de trop rassurant. Mais mardi et jeudi, on a revu le Markov des beaux jours. C’est peut-être un peu cliché, mais son entraîneur a ressorti à bon escient le mot « général » pour qualifier son rôle lors de ses deux victoires. Il a raison.

Le défenseur de 34 ans a non seulement été brillant sur le jeu de puissance, mais il a neutralisé l’adversaire avec brio lors des deux rencontres. Contre les Capitals, il fut utilisé plus de 24 minutes, dont plusieurs contre la force de frappe de l’adversaire. Contre les Panthers, il a effectué 30 présences sur la patinoire. Lors de ces deux rencontres, son équipe n’a concédé que deux buts. La courte saison est encore bien jeune, mais ce fut une performance des plus rassurantes. Encore plus rassurant, Markov se dit en meilleure forme que jamais. Or, personne n’est mieux placé que lui pour évaluer sa condition actuelle.

Il reste à savoir si le brillant défenseur saura mieux se protéger à compter de maintenant afin d’éviter d’autres blessures. Le mot va se passer rapidement chez les adversaires du Canadien quant à son impact en toutes situations. Il sera rapidement ciblé, pas plus tard que dimanche soir au Centre Bell, par les Devils. Les gros attaquants de la Ligue auront tôt fait de le mettre à l’épreuve. Sa mobilité, sa lecture du jeu et sa reconnaissance des situations dangereuses devraient cependant lui permettre de composer avec tout cela. Michel Therrien le souhaite ardemment, du moins. Car Markov pourrait, à lui seul, valoir à son équipe quelques précieux points de plus au classement final de cette courte saison!

Price aussi rassurant

De cette première semaine, on retiendra aussi les trois solides performances du gardien Carey Price. En voilà un autre qui était passé sous le radar lors de la courte période d’entraînement et qui semble plus déterminé et plus en forme que jamais. S’il n’a pas eu à faire de miracles lors des deux victoires de son équipe, il n’a pas moins réussi quantité d’arrêts solides, qui témoignaient à la fois de sa technique très à point mais aussi d’un niveau de concentration extrêmement relevé.

Price a semé un peu l’inquiétude en démontrant un certain inconfort à la jambe lors du camp préparatoire, situation qui est apparue encore plus évidente lors de la rencontre intra-équipe disputée au Centre Bell. Le gardien s’est fait rassurant cependant, d’abord verbalement auprès de son entraîneur, puis sur la glace, en ne cédant que quatre fois en 3 rencontres jusqu’ici. Il semble en pleine maîtrise, voit bien les rondelles, se déplace mieux que jamais et compose admirablement avec la circulation devant lui.

On a beau regarder ce court calendrier sous tous ses angles, une grande réalité se dresse indéniablement : les gardiens de la LNH devront se surpasser, à de multiples occasions, pour combler éventuellement la fatigue des coéquipiers ou les blessures inévitables. À la joie de voir Markov s’imposer aussi tôt, la direction du Canadien peut aussi y ajouter celle de pouvoir compter sur un gardien qui, à court terme du moins, affiche un niveau de forme étonnant, compte tenu de son inactivité des derniers mois. Lui aussi pourrait arracher à ses adversaires quelques points supplémentaires très importants!

Feed

midoover a dit...

oui..............Markov...........je ne pensais jamais que Markov,
reviendrais aussi fort..je sais je sais..........il y a surement,qui vont dire...la saisonne ne fait que débuter....et alors....il nous tout de meme donné des buts vainqueur....sans lui ou serais le ch au classement.........je rend a césar ce qui appartien a césar

je lui souhaite unesaison exceptionele

Elie Pilon a dit...

Diaz est probablement aussi impressionnant que Markov en ce début de saison, surtout par rapport à son statut. Son séjour à Zug aura été bénéfique.

gino tremblay a dit...

vous parlez comme un grand livre monsieur Houde

Samuel Duchesne a dit...

À son meilleur, Markov était l'un des 10 meilleurs défenseurs de la LNH. Il n'a peut-être plus tout l'explosion qu'il avait auparavant, mais en avantage numérique, il fait encore parti des meilleurs de la ligue.

Sa vision est tout simplement incroyable.

Ses récentes blessures l'ont relégué au rang de faire valoire par la majorité des fans. Mais la réalité, c'est que quand il est en santé, même Subban ne peut lacer ses patins.

Raymond Marsolais a dit...

Excellent billet Pierre

On dirait que Michel Therrien a ramassé par terre tous les morceaux de casse-tête laissés par Pierre Gauthier et sa bande et qu'ils les a mis à la bonne place. Le hockey est un sport d'équipe..

Tu gagnes en équipe et tu perd en équipe...Actuellement, le système mental de Therrien fonctionne et les nouvelles acquisitions prennent leur place. Prust et Bouillon sont impressionnants et les autres suivent la cadence.

Ceux qu'on voulait échanger cet été soit Gionta,Bourque, Plekanec jouent de l'excellent hockey. Ce n'est pas parfait, mais pour 3 matchs seulement, c'est très encourageant

Et que dire du GÉNÉRAL...wow c'est vrai qu'il rend les autres meilleurs. Dommage que PK ne s'en rende pas compte

Merci Pierre

vickie6535 a dit...

très bon billet Pierre...je crois revoir le Markov des beaux jours, celui qui aurait été si utile s'il avait été là ces deux dernières années...je suis de celles qui aime beaucoup l'équipe dont Gauthier avait débuté la construction lorsqu'il est arrivé en poste...il a amené une mentalité de faire confiance à un grand nombre de jeune...il a planté des graines, il a enlevé quelques plantes vieillissantes et les a remplacé par de jeunes pousses, mais les pousses n'étaient pas encore assez expérimentée pour donner de beaux résultats...Emelin, Diaz et St-Denis n'avaient aucune partie d'expérience de la NHL en septembre 2011...Weber et Subban en avaient bien peu...A eux cinq, ils n'avaient que 128 parties d'expérience alors qu'ils en ont maintenant 412!...et ils ont du, surtout Gorges et Subban, affronter les meilleurs attaquants adverses à chaque soir, ce

vickie6535 a dit...

(suite) qu'aurait pu faire Markov à l'occasion et faire en sorte que Gorges et Subban aient un "break" et soient encore plus efficaces...tous les défenseurs ont du "monter" d'un rang, même ceux qui n,avaient pas d'expérience...beaucoup d'avances furent perdues, et beaucoup de points au classement...la présence de Markov aurait aussi pu revigoter l'avantage numérique qui en aurait eu bien besoin...elle était dernière, à 12,4% lorsque Gauthier a réussi à obtenir Kaberle...avec Kaberle dans ses rangs, l'avantage numérique était à 16,1%, une augmentation de 4%, soit douze buts de plus par saison...la présence de Markov aurait peut-être pu faire augmenter l'avantage numérique d'un autre 4%, soit douze autres buts de plus, et combien de points au classement de plus?...je suis persuadée que l'équipe dont Gauthier a construit est bonne, et qu'elle a une base solide...

vickie6535 a dit...

(suite) elle n'était vraiment pas celle que son classement indiquait, elle était bien meilleure...Markov revient en forme, les jeunes ont plus d'expérience, et le tour est joué...il suffisait d'attendre que les pousses grandissent et forment une magnifique platte-bande...l'équipe est la même que l'an dernier, Prust, Armstrong et Bouillon en plus...elle est porteuse d'espoir, le meilleur est à venir...

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010