vickie6535

vickie6535

Femme | 53 ans
Québec

293
coéquipiers
129
abonnés


286035 visites

Math! pis c'est dessus?
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires
vickie6535; canadien; série argent; le trophée calder; john quilty; bernard geoffrion; ralph backstrom; bobby rousseau; jacques lapperière; et ken dryden vickie6535; canadien; série argent; le trophée jacques beauchamp; brandon prust; josh gorges; craig ludwig; mike mcphee; benoit brunet; mark streit vickie6535; canadien; série bleue; la boîte; la première télévision vickie6535; canadien; série bleue; la pause; ma grand-mère; centre pour personnes âgées; résidence d'accueil vickie6535; canadien; série bleue; la quasi-perfection; record 60 victoires; record 8 défaites; record 132 points au classement vickie6535; canadien; série bleue; le concours; camelot; jean-guy talbot; aréna jean-guy talbot vickie6535; canadien; série bleue; le vendredi saint; la bataille du vendredi saint; the good friday massacre vickie6535; canadien; série bleur; l'itinérant vickie6535; canadien; série orange; la mi-saison 2014 vickie6535; canadien; série orange; la prédiction 2014 vickie6535; canadien; série orange; le conte; conte du canadien pour les enfants vickie6535; canadien; série orange; les bulldogs 2014 vickie6535; canadien; série orange; les mascottes; youppi; carlton; blades; harvey; sabretooth vickie6535; canadien; série orange; les prospects 2013; galchenyuk; leblanc; bournival; collberg; gallagher; holland; kristo; hudon; beaulieu; tinordi; thrower; st-denis; ellis; dietz; nash vickie6535; canadien; série pourpre; l'ouverture; la pré ouverture; la coupure du ruban; cérémonie d'ouverture du centre molson; le premier match; journée portes ouvertes vickie6535; canadien; série pourpre; la ruse; repêchage nhl 1971; guy lafleur; sam pollock vickie6535; canadien; série pourpre; le chandail; différents chandails portés par les canadiens vickie6535; canadien; série pourpre; le déménagement; maurice rockey richard; 28 décembre 1944 vickie6535; canadien; série pourpre; le numéro; numéros portés par les joueurs des canadiens vickie6535; canadien; série rouge; l'annonçois; légendes des canadens; joseph ernest roger léger vickie6535; canadien; série rouge; l'operaphile; légendes des canadens; william paul joseph haynes vickie6535; canadien; série rouge; la fierté de galt; légendes des canadiens; raymond ray getliffe vickie6535; canadien; série rouge; le celibataire; légendes des canadiens; wildor larochelle; les beaux brummels vickie6535; canadien; série rouge; le corbeau; légendes des canadiens; albert bert corbeau; le wawinet; le but gratis vickie6535; canadien; série rouge; le fantôme; légendes des canadiens; joe malone; phantom joe vickie6535; canadien; série rouge; le jumeau; légendes des canadiens; james odie cleghorn; système à trois lignes vickie6535; canadien; série rouge; le remplaçant; légendes des canadiens; wilf cude vickie6535; canadien; série rouge; le souffre-douleur; légendes des canadens; david glen harmon vickie6535; canadien; série rouge; le ti-nomme; légendes des canadens; joseph normand ti-nomme dussault vickie6535; canadien; série rouge; le tomcat; légendes des canadens; thomas christian tomcat johnson vickie6535; canadien; série sarcelle; le colisée pepsi vickie6535; canadien; série sarcelle; le forum de montreal vickie6535; canadien; série tricolore; la coupe stanley 1930; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1911-1912 (2); l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1913-1914; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1914-1915; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1917-1918; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1918-1919; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1921-1922; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1922-1923 (2); l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1922-1923; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1923-1924; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1924-1924; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1925-1926; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1926-1927; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série verte; l'intérêt; le canadien en classe; décrochage scolaire vickie6535; canadien; série verte; la folie; arbre enchanté de place laurier; chevaliers de colomb; noel vickie6535; canadien; série verte; le cancer; retour de saku koivu; lymphome hodgkinien vickie6535; canadien; série verte; les enfants; le festifan vickie6535; canadien; série verte; les idoles; kuujjuaq; kuujjuarapik

l'ennéaphile...

Vues:1473 12 votes
152850_large

L’ « ennéaphilie », du grec « ennéa » signifiant « neuf » et de « philos » signifiant « ami », est la passion du nombre neuf... Bien des raisons peuvent amener un individu à aimer le nombre « neuf » : un jeune joueur de hockey m’a déjà avoué avoir choisi le chandail numéro 9 parce que son frère portait le numéro 10 et qu’il voulait être meilleur que son frère, et un autre m’a déjà dit qu’il aurait aimé porter le numéro 99, mais que son père n’avait pas voulu prétextant que d’apposer deux chiffres coûtait plus cher qu’un…

Le nombre « neuf » vient immédiatement après le nombre « huit » et immédiatement avant le nombre « dix »... C’est un carré parfait (3 X 3) et ses diviseurs sont 1, 3 et 9... En chiffre romain, il est écrit IX alors qu’on l’écrit 1001 en binaire... Cinquième nombre impair, le nombre « neuf » est le quatrième nombre puissant... Fait particulier, tout nombre n’est divisible par « neuf » que si la somme de ses chiffres est aussi divisible par « neuf »... Ainsi, 3501 est divisible par « neuf », puisque 3 + 5 + 0 + 1 = 9…

On appelle un ensemble de neuf musiciens, une « nonette »; les Beatles réalisèrent une chanson, appelée « Revolution 9 », dont les paroles principales sont une voix qui répète « number nine…number nine…number nine... »; un polygone à neuf côtés est appelé un « ennéagone »; neuf juges siègent à la Cour Suprême du Canada; neuf planètes composent notre Système solaire; le nombre « neuf » est probablement le nombre le moins utilisé sur un micro-onde; et enfin, on appelle « nonuplés » neuf bébés nés d’un même accouchement, aucun nonuplés n’ayant jusqu’à ce jour survécu à sa naissance...

Aucun numéro 9 n’est retiré, à ce jour, dans la NFL... Les numéros 9 des joueurs de baseball Ted Williams, Roger Maris, Minnie Minoso, Enos Slaughter, Bill Mazeroski et Reggie Jackson sont retirés... Bob Pettit, Dan Majerle et Larry Miller ont vu leur numéro 9 retiré au basketball... Et ceux de Glenn Anderson, Andy Bathgate, Johnny Bucyk, Clark Gillies, Adam Graves, Gordie Howe, Bobby Hull, Lanny McDonald et Maurice Richard furent honorés de la même façon au hockey…

Chez LE Canadien, et pour chacune des équipes de la National Hockey Association (NHA), la numérotation des jerseys débuta lorsque la ligue les en obligea en début de la saison 1911-12... On prit l’habitude d’attribuer le numéro 1 au gardien, le numéro 2 au point, le numéro 3 au cover, les numéros 4, 5 et 6 aux attaquants, et les numéros suivants aux substituts... C’est ainsi que le gardien Georges Vézina reçu le numéro 1, le point Ernest Dubeau le 2, le cover Jack Laviolette le 3, le centre Frank Glass le 4, l’ailier droit Didier Pitre le 5 et l’ailier gauche Eugène Payan le 7... Bon d’accord, une petite exception en cette saison pour le 6, qui fut porté par le défenseur Alphonse Jetté et par l’ailier droit Edgar Leduc, deux substituts…

Le centre Hector Dallaire devint le premier joueur DU Canadien à porter le numéro 9 lorsqu’on numérota les chandails... Substitut, il participa tout de même au deux tiers des parties de son équipe... Il devint ensuite réellement substitut lors des deux saisons suivantes, alors qu’il ne participa qu’à une et cinq parties, portant le numéro 9 lors de la première de ces deux saisons, et le numéro 8 lors de la seconde...

Dallaire partagea le numéro 9 avec l’ailier Fred Povey, qui prit part à quatre parties, lors de la saison suivante... Puis l’ailier Alphonse Jetté, qui avait précédemment porté le numéro 6 et le numéro 10, reçu le numéro 9 en début de la saison 1913-14... Il le porta pendant dix parties puis revint au numéro 10 lors de la saison 1914-15... Devenu disponible, le numéro 9 ne fut porté que pour deux matchs, par l’ailer gauche Jimmy Gardner, lors de cette saison... La saison suivante, l’ailier gauche Louis Berlinguette troqua son numéro 7 pour le numéro 9, pour une saison, puis revint, lors de la saison 1916-17, au numéro 8, numéro qu’il avait déjà porté...

Le défenseur Billy Coutu fut le premier à honorer le numéro 9 pour une période de plus d’une saison... Fraichement arrivé dans la NHA, Coutu s’empara du numéro 9 en début de la saison 1916-17 et le conserva pendant quatre saisons, jusqu’à ce que Coutu soit prêté par LE Canadien aux Tigers d’Hamilton, anciens Bulldogs de Québec, pour la saison 1920-21... L’ailier droit Billy Bell et le défenseur Dave Ritchie profitèrent de l’occasion pour porter le numéro 9, mais Coutu reprit son numéro 9 à son retour en 1921-22... Il le porta durant une saison, puis le troqua pour le numéro 3…

Billy Bell fit alors un retour au numéro 9, pour une saison, puis le partagea avec l’ailier droit Billy Cameron et le centre Joe Malone lors de la saison 1923-24... Le centre John Matz le porta ensuite, pendant une saison, sa seule à Montréal, puis le défenseur Roland Paulhus fit de même pour une saison, également son unique chez LE Canadien…

Le numéro 9 allait enfin trouver son « ennéaphile » lors du camp d’entrainement de la saison 1926-27 : Pit Lépine, joueur de centre qui avait porté le numéro 11 à sa saison recrue, endossa le numéro 9... Pendant les douze saisons suivantes, Lépine devint un important joueur pour la formation montréalaise... Il amassa 143 buts et 98 assistances en 526 parties dans la NHL, toutes disputées avec LE Canadien... 499 de ces parties furent donc jouées dans le chandail numéro 9... Lépine termina meilleur marqueur de l’équipe lors de la saison 1934-35, deuxième lors de la saison 1929-30, troisième lors de la saison 1926-27, et quatrième lors de trois autres saisons…

Bien que le numéro 9 pouvait sembler lui être réservé, l’ailier droit Art Giroux eut très brièvement l’occasion de le porter durant la saison 1932-33, lorsque Lépine dut s’absenter... Le défenseur Cliff Goupille profita d’une même situation pour porter le numéro 9 lors de quelques parties de la saison 1935-36…

L’ailier gauche Herb Cain succéda à Lépine lorsque celui-ci prit sa retraite, avant la saison 1938-39... Cain ne disputa qu’une saison chez LE Canadien avant qu’il ne soit échangé aux Bruins de Boston en retour de Charlie Sands... Sands préféra le numéro 18, ce qui laissa le numéro 9 au centre Marty Barry pour trente parties, à l’ailier gauche Armand Mondou pour vingt sept rencontres, et au centre Smiley Meronek pour sept matchs... La saison suivante, Sands opta pour le numéro 9... Il y joua trois saisons, puis fut prêté aux Rangers de New York ou il y disputa une saison et prit sa retraite... C’est lors de la dernière saison de Sands chez LE Canadien qu’une recrue, nommée Maurice Richard, fit ses débuts pour l’équipe glorieuse... Richard participa à seize rencontres lors de sa saison recrue, portant fièrement le numéro 15 qu’on lui avait remit...

Dès le début, Ray Getliffe lui trouva un surnom, « The Rocket », après qu’il fut émerveillé d’une de des montées spectaculaires de Richard... La jeune recrue écartela beaucoup d’yeux avec son tir dévastateur, sa fougue et ses yeux « méchants »... Dès sa première partie, le 31 octobre 1942, contre les Bruins au Forum, Richard reçu la rondelle de son équipier Elmer Lach et la refila aussitôt à Tony Demers qui déjoua le gardien Frank Brimsek à trente six secondes du début de la partie... Richard obtint son premier but, le 8 novembre 1942, contre les Rangers au Forum, mais fut victime d’une fracture à la cheville quelques parties plus tard... Sa saison était terminée…

Lucille Norchet, que Richard avait épousé deux semaines avant le camp d’entrainement de la saison 1942-43, donna naissance à une jeune fille, Huguette, quelques jours avant le début de la saison 1943-44... Plus que fier de cette petite héritière de « neuf » livres, Richard accourut vers l’entraineur Dick Irvin et lui demanda l’autorisation de troquer son numéro 15 pour le 9... Irvin, qui voyait déjà en Richard une future superstar, accepta volontiers...

La suite de l’histoire du numéro 9 chez LE Canadien, et de celui qui l’a porté fièrement, est probablement connue de tous les québécois et partisans de hockey... Après dix saisons dans la NHL, toutes chez LE Canadien, Richard prit sa retraite, laissant un chandail tricolore pendu au bout d’un cintre dans le vestiaire... Le numéro 9 aura été témoin de 544 buts et de 421 assistances en 978 parties disputées par Richard... Cinq de ces buts, six de ces assistances, et seize de ces parties auront été cumulées sous le chandail numéro 15…

Jacques Beauchamp, journaliste du Montréal-Matin, écrivit : « C’est fini... Le plus grand joueur de hockey de tous les temps n’électrisera plus les foules et ne fera plus trembler les gardiens de but adverses... »... Celui qui venait d’écrire presque à lui seul le livre des records s’en allait se reposer, après avoir tout donné à ses partisans... Le 6 octobre 1960, quelques semaines seulement après que le héro national eut annoncé sa retraite, LE Canadien retirait le chandail numéro 9, que certains appelaient affectueusement « le drapeau du peuple francophone »…

Il n’y eut plus jamais de numéro 9 au Forum... Pas plus qu’au Centre Bell... Mais il y eut une multitude de ces numéros 9 partout sur chacune des patinoires du Québec... Dans son roman « Le chandail de hockey », l’auteur Roch Carrier raconte une histoire vraie ou tous les petits joueurs de l’équipe portent le numéro 9... Dans une peinture, le peintre Denis Gagnon immortalisa six petits joueurs portant chacun un chandail numéro 9 DU Canadien, les bras levés bien haut suite à une victoire, face à six autres petits joueurs portant chacun un chandail numéro 9 des Red Wings...

Références
http://fr.wikipedia.org/wiki/9_%28nombre%29
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_NHL_retired_numbers
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Major_League_Baseball_retired_numbers
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_National_Basketball_Association_retired_jersey_numbers
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_National_Football_League_retired_numbers

Feed

vickie6535 a dit...

@Martin
morte de rire...si tu savais tout le temps que je passe à fouiller l'histoire DU Canadien, j'ai hâte à ma retraite juste pour m'y onsacrer à temps plein...non, je n'ai vraiment pas le temps et l'intérêt pour des amis de plus...désolée...et surtout, sans rancunes...

martin bouchard a dit...

ouff.....du temps a perdre,fais toi des amis.

Patrick Gauthier a dit...

De toute beauté ce billet!!! Je suis bouche bée.... Merci pour ce moment de lecture féerique....

axelrazz a dit...

Toujours un puits de science Vickie et toujours autant de sang neuf :-) 5 étoiles.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010