vickie6535

vickie6535

Femme | 53 ans
Québec

293
coéquipiers
129
abonnés


visites

Math! pis c'est dessus?
140 caractères

Dernière connexion:

Minimiser
Mur de commentaires
Minimiser
Mots-clés populaires
vickie6535; canadien; série argent; le trophée calder; john quilty; bernard geoffrion; ralph backstrom; bobby rousseau; jacques lapperière; et ken dryden vickie6535; canadien; série argent; le trophée jacques beauchamp; brandon prust; josh gorges; craig ludwig; mike mcphee; benoit brunet; mark streit vickie6535; canadien; série bleue; la boîte; la première télévision vickie6535; canadien; série bleue; la pause; ma grand-mère; centre pour personnes âgées; résidence d'accueil vickie6535; canadien; série bleue; la quasi-perfection; record 60 victoires; record 8 défaites; record 132 points au classement vickie6535; canadien; série bleue; le concours; camelot; jean-guy talbot; aréna jean-guy talbot vickie6535; canadien; série bleue; le vendredi saint; la bataille du vendredi saint; the good friday massacre vickie6535; canadien; série bleur; l'itinérant vickie6535; canadien; série orange; la mi-saison 2014 vickie6535; canadien; série orange; la prédiction 2014 vickie6535; canadien; série orange; le conte; conte du canadien pour les enfants vickie6535; canadien; série orange; les bulldogs 2014 vickie6535; canadien; série orange; les mascottes; youppi; carlton; blades; harvey; sabretooth vickie6535; canadien; série orange; les prospects 2013; galchenyuk; leblanc; bournival; collberg; gallagher; holland; kristo; hudon; beaulieu; tinordi; thrower; st-denis; ellis; dietz; nash vickie6535; canadien; série pourpre; l'ouverture; la pré ouverture; la coupure du ruban; cérémonie d'ouverture du centre molson; le premier match; journée portes ouvertes vickie6535; canadien; série pourpre; la ruse; repêchage nhl 1971; guy lafleur; sam pollock vickie6535; canadien; série pourpre; le chandail; différents chandails portés par les canadiens vickie6535; canadien; série pourpre; le déménagement; maurice rockey richard; 28 décembre 1944 vickie6535; canadien; série pourpre; le numéro; numéros portés par les joueurs des canadiens vickie6535; canadien; série rouge; l'annonçois; légendes des canadens; joseph ernest roger léger vickie6535; canadien; série rouge; l'operaphile; légendes des canadens; william paul joseph haynes vickie6535; canadien; série rouge; la fierté de galt; légendes des canadiens; raymond ray getliffe vickie6535; canadien; série rouge; le celibataire; légendes des canadiens; wildor larochelle; les beaux brummels vickie6535; canadien; série rouge; le corbeau; légendes des canadiens; albert bert corbeau; le wawinet; le but gratis vickie6535; canadien; série rouge; le fantôme; légendes des canadiens; joe malone; phantom joe vickie6535; canadien; série rouge; le jumeau; légendes des canadiens; james odie cleghorn; système à trois lignes vickie6535; canadien; série rouge; le remplaçant; légendes des canadiens; wilf cude vickie6535; canadien; série rouge; le souffre-douleur; légendes des canadens; david glen harmon vickie6535; canadien; série rouge; le ti-nomme; légendes des canadens; joseph normand ti-nomme dussault vickie6535; canadien; série rouge; le tomcat; légendes des canadens; thomas christian tomcat johnson vickie6535; canadien; série sarcelle; le colisée pepsi vickie6535; canadien; série sarcelle; le forum de montreal vickie6535; canadien; série tricolore; la coupe stanley 1930; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1911-1912 (2); l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1913-1914; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1914-1915; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1917-1918; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1918-1919; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1921-1922; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1922-1923 (2); l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1922-1923; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1923-1924; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1924-1924; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1925-1926; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série tricolore; la saison 1926-1927; l'histoire prestigieuse et glorieuse du canadien vickie6535; canadien; série verte; l'intérêt; le canadien en classe; décrochage scolaire vickie6535; canadien; série verte; la folie; arbre enchanté de place laurier; chevaliers de colomb; noel vickie6535; canadien; série verte; le cancer; retour de saku koivu; lymphome hodgkinien vickie6535; canadien; série verte; les enfants; le festifan vickie6535; canadien; série verte; les idoles; kuujjuaq; kuujjuarapik

le trophée Art Ross...

Vues: 25 votes
155108_large

Le trophée Art Ross est un trophée remis annuellement par la National Hockey League au joueur qui a récolté le plus de points, buts et assistances additionnés, tout au cours de la saison régulière, ce que l’on pourrait appeler « champion marqueur » de la ligue...

Advenant une égalité au nombre de points récoltés par deux joueurs ou plus, le joueur ayant marqué le plus de buts remporterait le trophée Art Ross, et si l’égalité persistait encore, celui ayant récolté ces points en un nombre moindre de parties jouées l’emporterait... Il est même prévu qu’en cas d’une égalité jusqu’au troisième niveau, celui ayant marqué son premier but le plus tôt dans la saison serait le récipiendaire…

On dut avoir recours au système de départage des joueurs égaux lors des saisons 1961-62, 1979-80 et 1994-95, mais à chaque reprise, le nombre de buts fut suffisant pour départager les joueurs égaux…

Historiquement, la NHL eut l’idée de récompenser le « champion marqueur », pour la première fois, lors de la saison 1947-48, lorsque Arthur Howie « Art » Ross, directeur général et entraîneur-chef des Bruins de Boston présenta le trophée à la ligue... Né le 13 janvier 1886 à Naughton, en la province de l’Ontario, au Canada, Ross a passé son enfance à Montréal, en la province du Québec, ou il fait ses débuts à titre de joueur de hockey, lors de la saison 1902-03 avec l’Académie de Westmount... Il évolua trois saisons chez les Merchants de Montréal, de la Canadian Amateur Hockey League (CAHL), deux saisons dans l’uniforme des Elks de Brandon, de la Montreal Hockey League (MHL), puis deux autres saisons avec les Wanderers de Montreal, de l’Eastern Canada Amateur Hockey Association (ECAHA) et de l’Eastern Canada Hockey Association (ECHA), ayant également prit part à quelques parties avec les Thistles de Kenora, de la MHL, les Pembroke Lumber Kings de l’Upper Ottawa Valley Hockey League (UOVHL), et les Silver Kings de Cobalt, de la Temiskaming Professional Hockey League (TPHL)…

Lorsque la National Hockey Association (NHA) fut formée en 1909-10, Ross, qui évoluait pour l’All-Montreal, de la Canadian Hockey Association (CHA), porta les couleurs des Comets de Haileybury pour une saison, avant de rejoindre les Wanderers de Montreal pour quatre saisons, les Senators d’Ottawa pour deux saisons, puis de nouveau les Wanderers de Montreal pour une saison... Les activités de la NHA furent suspendues et la National Hockey League (NHL) fut créée... Ross poursuivit sa carrière de joueur de hockey avec les Wanderers, mais ne participa qu’à trois parties de la NHL : un incendie ravagea l’aréna des Wanderers, qui suspendirent leur activité, avant de quitter définitivement la ligue…

Ross fut nommé au poste d’entraineur-chef des Bruins de Boston lors de leur saison inaugurale de 1924-25 et remporta trois Coupe Stanley, en 1929, 1939 et 1941, avant d’être nommé directeur général de l’équipe jusqu’en 1954... Il fut intronisé au Temple de la Renommée du Hockey en 1945 à titre de joueur de hockey, et non à titre de bâtisseur... Suite à son décès, survenu le 5 août 1964 à Medford aux États-Unis, le trophée portant son nom fut rebaptisé par la NHL en « trophée Art Ross Mémorial »…

Elmer Lach, DU Canadien de Montréal, fut le premier récipiendaire du trophée Art Ross Memorial, Roy Conacher, des Black Hawks de Chicago, eut cet honneur la saison suivante, Ted Lindsay, des Red Wings de Détroit, remporta le titre en 1950, et Gordie Howe, également des Red Wings, les imita lors des quatre saisons suivantes…

Durant toute sa carrière, Wayne Gretzky remporta le trophée Art Ross Memorial à dix reprises, soit à sept occasions consécutives dans l’uniforme des Oilers d’Edmonton et trois dans l’uniforme des Kings de Los Angeles... Gordie Howe, des Red Wings de Détroit et Mario Lemieux, des Penguins de Pittsburgh, ont remporté le trophée à six reprises chacun, alors que Phil Esposito, des Bruins de Boston, et Jaromir Jagr, des Penguins de Pittsburgh, se sont vus décernés le trophée à cinq reprises chacun...

Gretzky est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le trophée Art Ross Memorial avec plus d’une équipe, alors que Joe Thorthon eut la particularité de le recevoir après avoir évolué pour les Bruins de Boston et les Sharks de San Jose lors de la saison 2005-06... Les joueurs des Penguins de Pittsburgh totalisent quatorze conquêtes du trophée Art Ross, alors que ceux DU Canadien de Montréal le revendiquèrent à neuf occasions et que ceux des Black Hawks de Chicago le firent à huit reprises…

Pendant vingt une saisons, de 1980-81 à 2000-01, seuls Wayne Gretzky, des Oilers et des Kings, et Mario Lemieux et Jaromir Jagr, des Penguins, remportèrent le trophée... Sydney Crosby, également des Penguins de Pittsburgh, est à ce jour le plus jeune joueur à avoir remporté le trophée Art Ross Memorial : il n’avait que dix neuf ans... Bobby Orr, des Bruins, champion marqueur de la NHL à deux reprises, est le seul défenseur dont le nom est inscrit sur le trophée... Et Henrik et Daniel Sedin sont les deux seuls frères à revendiquer pareil exploit, Henrik remportant le championnat des marqueurs lors de la saison 2009-10 et Daniel lors de la saison suivante...

Bien avant la création du trophée Art Ross Memorial, quelques joueurs DU Canadien remportèrent le championnat des marqueurs... Newsy Lalonde fut membre de la formation originale DU Canadien lors de la saison 1909-10... Il participa à six parties chez LE Canadien avant d’être prêté aux Creamery Kings de Renfrew, et totalisa trente huit buts, six de plus qu’Ernie Russell, des Wanderers de Montreal, bon pour un premier championnat des marqueurs... Lalonde termina à nouveau premier marqueur de la ligue lors des saisons 1915-16, 1918-19 et 1920-21, et se classa deuxième lors de la saison 1919-20…

Didier Pitre termina une saison à quelques points du championnat des marqueurs à deux reprises, alors qu’il se hissa au deuxième échelon lors de la saison 1911-12 et celle de 1914-15…

Joe Malone fut le premier champion marqueur de la NHL, lors de la saison inaugurale de 1917-18... Odie Cleghorn termina deuxième derrière Lalonde la saison suivante, et Joe Malone, maintenant dans l’uniforme des Bulldogs de Québec, devança Lalonde lors de la saison 1919-20...

Le grand Howie Morenz coiffa son coéquipier Aurèle Joliat en 1927-28, et remporta un autre championnat des marqueurs lors de la saison 1930-31…

Plusieurs saisons plus tard, l’arrivée de Maurice Richard avec LE Canadien allait permettre la formation du légendaire trio de la « Punch Line »... Ses trois membres terminèrent premier, deuxième et troisième de la NHL en 1944-45, soit, dans l’ordre, Elmer Lach, Maurice Richard et Toe Blake... Richard termina deuxième de la ligue à quatre autres reprises sans jamais remporter le trophée Art Ross, soit lors des saisons 1946-47, 1950-51, 1953-54 et 1954-55, et troisième en 1952-53 et 1956-57…

Elmer Lach fut le premier à qui le trophée Art Ross fut décerné suite à sa création, en 1947-48, et Bernard Geoffrion fut le deuxième membre du tricolore à y inscrire son nom lorsque trois joueurs DU Canadien terminèrent à nouveau premier, deuxième et troisième de la ligue : Geoffrion totalisa 75 points et coiffa Richard par un point et Jean Béliveau par deux points...

Cette conquête du trophée Art Ross Memorial fut toutefois particulière... Richard totalisait 74 points, deux de plus que Geoffrion et trois de plus que Béliveau, lorsqu’il fut suspendu par le président Campbell pour le reste de la saison régulière... Geoffrion récolta une assistance lors de la première période de la partie suivante, contre les Rangers de New York, puis en récolta une autre quelques minutes plus tard pour égaler le nombre de points de Richard... Puisque Richard montrait trente huit buts et que Geoffrion n’en avait marqué que trente sept, tout était au goût des partisans, mais lorsque Geoffrion marqua ce qui devait s’avérer le but gagnant de la rencontre, la foule, constatant que Richard était dépassé, se leva d’un trait et hua fortement Geoffrion plutôt que d’applaudir son exploit... Geoffrion n’amassa plus d’autre point, Béliveau en amassa deux, et LE Canadien se fit blanchir 6 à 0 lors de la dernière rencontre de la saison, à Détroit…

Jean Béliveau remporta le championnat des marqueurs la saison suivante, en 1955-56, puis Dickie Moore revendiqua le même exploit lors de la saison 1957-58, devançant son coéquipier Henri Richard, frère de Maurice, par quatre points... En 1958-59, Moore répliquait à nouveau, cette fois, avec cinq points de plus que son coéquipier Béliveau…

Maurice Richard parti, Geoffrion profita de l’occasion, lors de la saison 1960-61, pour réinscrire son nom sur le trophée Art Ross Memorial, lorsqu’il devança Béliveau par cinq points... Béliveau aura terminé troisième en 1956-57, en 1959-60 et en 1963-64...

L’ère Béliveau fut immédiatement suivie par celle de Guy Lafleur, qui avait accomplit des exploits exceptionnels au niveau junior et dont Sam Pollock, directeur général DU Canadien, avait fait des pieds et des mains pour obtenir le premier choix au repêchage de 1971... Lentement, Lafleur entreprit sa carrière en devant faire ses classes comme c’était le cas pour toutes les recrues, et petit à petit, les partisans commencèrent à douter de sa réelle capacité à tenir bien haut le flambeau que lui avait passé Béliveau…

A sa quatrième saison à Montréal, Lafleur devint Lafleur : il marqua 53 buts et récolta 119 points, bons pour le quatrième rang des marqueurs derrière Bobby Orr et Phil Esposito, des Bruins de Boston, et Marcel Dionne, des Red Wings de Détroit... La saison suivante, LE Canadien avait à nouveau un récipiendaire du trophée Art Ross Memorial en sa formation : Lafleur remporta le championnat des marqueurs à trois reprises consécutives, de 1975-76 à 1977-78, puis termina troisième de la NHL lors des deux saisons suivantes, à cinq points de Bryan Trottier, des Islanders de New York en 1978-79, et à douze points de Marcel Dionne, maintenant des Kings de Los Angeles, en 1979-80…

Coéquipier de trio de Lafleur, Steve Shutt termina troisième meilleur marqueur de la ligue lors de la saison 1976-77... Il faudra ensuite attendre jusqu’à la saison 1985-86 pour qu’un marqueur DU Canadien réussisse à se classer parmi les dix meilleurs de la NHL, lorsque Mats Naslund se hissa au huitième échelon... Puis, Alexei Kovalev termina au onzième rang des pointeurs de la NHL lors de la saison 2007-08…

Qui sera le gagnant du trophée Art Ross pour la saison 2012-13?... A quand la prochaine conquête par un joueur de la formation DU Canadien, le dernier étant Guy Lafleur, en 1978?... Avouons qu’à ne pratiquement jamais sélectionner parmi les premiers lors des séances de repêchage, il devient difficile pour LE Canadien de voir l’un des siens remporter le championnat des marqueurs, mais un jour, le troisième choix du repêchage de 2012, Alex Galchenyuk, pourrait peut-être être de la course, qui sait?... Tout est possible…

Feed

Isa B a dit...

Excellent billet.

rene germain a dit...

Excellent billet Vickie.

gerant_destrade a dit...

Excellent texte, plein d'informations intéressantes! Beau travail! Galchenyuk a sûrement tous les atouts pour terminer au premier rang des marqueurs: vision du jeu, vitesse, gabarit, bon lancer, bon passeur, des feintes magiques bref, tous les outils d'un Art Ross player. Seulement, il devra jouer avec des gars capables de la mettre dedans. Reste à voir. 5*

Michel Vigneault a dit...

Je ne connais pas cette équipe des Merchants de Montréal de la CAHL. Es-tu certaine de la ligue ou du nom de l'équipe? Les seules équipes de Montréal qui ont joué dans la CAHL sont les Victorias, MAAA, Shamrocks, Westmount et National.

Denis Beauchamp a dit...

Encore un excellent billet qui mérite que des milliers de félicitations. Si une personne n'aime pas, c'est son droit mais qu'elle explique pourquoi tout simplement. Il faut aussi faire attention pour les étoiles, je sais qu'avec des IPad, il arrive que la personne clique 5 et que ça mette 0, quelqu'un m'en a fait la remarque sur un de mes billets.

5*****

Eric Baker a dit...

T'as un vote 0* juste avant moi, quel ignare.

Eric Baker a dit...

5*
Vanek est sur la bonne voie, mais c'est encore trop tôt.

Avec la collaboration du Fonds Bell  |  Termes et conditions  |  Code de conduite  |  Contactez-nous
© RDS.ca 2010